Extrémisme : un 1er mai qui a tenu toutes ses promesses

À l’occasion de la fête du travail, extrême droite et extrême gauche ont joué un même sketch surréaliste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Extrémisme : un 1er mai qui a tenu toutes ses promesses

Publié le 2 mai 2015
- A +

Par le Parisien libéral

Contrepoints429

Chaque année, à l’occasion de la fête du travail, dont on ne rappellera jamais assez qu’elle a aussi une origine pétainiste, on assiste à la même pièce de théâtre, dans laquelle les mêmes acteurs jouent le même scénario. D’un coté, on a l’extrême droite qui, débarquée des quatre coins de France, hurle en plein Paris, entre le Louvre et la place de l’Opéra « on est chez nous », et de l’autre, on a l’extrême gauche, celle qui a pris en otage le pays en 1945, qui crie du coté de Bastille-République-Nation « gardons notre modèle social ». En fait, ils jouent le même sketch, d’autant plus surréaliste que la scène n’est pas adaptée.

Prenez le Front National (FN). De quel nous parle-t-il ? De la France de la bière, ou de la France du vin ? De celle du beurre, ou celle de l’huile d’olive ? De celle de la langue d’Oc, ou celle de la langue d’oïl ? Cette propension à fantasmer la concordance de la vision jacobine et de la réalité un peu plus complexe qu’est la France réelle est toujours fascinante, surtout chez ceux pour lesquels le substrat historique de notre pays est soi-disant important.

Et prenez, identiquement le Front de Gauche (FdG). Quand il réclame davantage de social, d’intervention de l’État, de dépenses publiques (comme son alter ego du FN qui partage le même programme économique et social) ou quand il se réclame de l’exception française ou du programme du conseil national de la résistance, quand admettra-t-il que, bien loin de nous protéger, le système social français n’est qu’un dommage de guerre qui nous plombe, y compris et surtout les plus faibles que la gauche dit vouloir protéger ?

Dans ce match extrême gauche/extrême droite, l’une de deux parties bénéficie quand même d’un sacré désavantage : elle joue le rôle du méchant. L’autre, en revanche, se voit pardonner ses petits écarts, surtout quand ils ne collent pas avec le script.

Il y avait deux infos, hier, qui auraient dû faire l’objet d’un traitement médiatique au moins équivalent. D’une part, une série d’incidents ont émaillé le défilé du FN (intrusion des Femen place de l’Opéra, qui ont fait le salut nazi, et prise de bec entre un élu FN et des équipes de Canal+). D’autre part, une agression antisémite s’est produite dans le 11ème arrondissement. Deux  juifs tabassés par des colleurs d’affiches du NPA, qui est au FdG ce que le Parti de France est au FN, l’extrême dans l’extrême.

tweet crif

Comment se fait-il que cette agression n’ait pas fait l’objet d’une couverture médiatique large et de condamnations unanimes, notamment de la part des antiracistes professionnels (SOS Racisme & Cie). Et où sont tous ceux qui, comme Anne Hidalgo, Julien Dray ou David Assouline, passent leur temps à combattre la résurgence du racisme ? Sont-ils gênés en raison de leur sympathie pour l’extrême gauche ?

Quand serons enfin mis sur le même plan extrême droite et extrême gauche ? C’est la même haine, des deux cotés.


Sur le web.

Voir les commentaires (107)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (107)
  • Et ces Femens condamnées au nom de la loi pour exhibitionnisme, alors que la sécurité rapprochée du FN n’est guère condamnée au nom de cette même loi pour violation de domicile, nom condamnée par l’opinion publique. Cela rappelle de sales temps d’un autre siècle.

    Voyez les réactions du public sur ce forum
    http://www.lepoint.fr/societe/1er-mai-2015-marine-le-pen-interrompue-par-un-heil-le-pen-des-femen-01-05-2015-1925583_23.php

    • les femens vont surement etre condamnées pour avoir fait le salut nazi ? c’est un délit , il me semble …

      en tout cas , de quoi faire de sacrées jolies photos !

    • La France est tombée si vite et si bas qu’ailleurs, on n’a plus qu’à en rire!

      Les Femen perturbent efficacement une manif du F.N. et tout le monde porte plainte!

      Y compris à cause des seins nus, autorisés sur toutes les plages, et à la télé comme dans tout magazine! Hypocrites!

      « Le Point » dit que les Femen « se sont sont exhibées » pas qu’elles ont manifesté, sur leur mode habituel, devenu banal (d’ailleurs, le Point n’hésite pas à montrer les photos!).

      Elles ont pourtant peut-être fait oeuvre utile puisque, sans intérêt, elles n’oublient pas, elles, les dérapages et les racines dégueulasses de ce parti avec lequel d’autres ne pensent déjà qu’à « s’arranger »!

      Comme le fric, les voix n’ont pas d’odeur!

      « Pauvre France »! (Ce que nous traduisions en « P.F. ». Fréquemment échangé, entre le patron, bien Français, du bistrot devenu « ma cantine » et moi qui y venais déjeuner quasi quotidiennement, à l’audition accidentelle des conversations des héritiers renégats de R. Descartes, réunis au comptoir pour leur « complot » destructeur … qui a fait florès!

  • C’est non seulement la même haine, la même bêtise, mais aussi la même idéologie, celle de Coluche : n’importe quel clown, n’importe quel ivrogne SDF, n’importe quel psychopathe serait meilleur président de la république que les nuls qui nous gouvernent.

    Terriblement dépressif et incroyablement narcissique.

  • « quand il se réclame de l’exception française ou du programme du conseil national de la résistance » les acquis sociaux viennent surtout du régime de Pétain. lisez « L’héritage de Vichy: Ces 100 mesures toujours en vigueur « de l’historienne Cécile Desprairies

    • et pétain , y vient d’ou ?

    • Les acquis sociaux viennent de mouvements de révoltes collectifs des travailleurs. Les gouvernements, qu’ils soient fascistes, conservateurs, staliniens, islamistes, centristes, gaullistes, socialistes, ou autres, n’ont fait que suivre.

      C’est une stratégie ordinaire pour les obscurantistes d’utiliser les idées de gauche pour se donner une image respectable.

      On ne peut pas soutenir la dictature de Pétain sous prétexte qu’elle faisait mine de dénoncer le système capitaliste. A l’inverse, on ne peut pas renoncer à combattre le capitalisme sous prétexte que Pétain faisait mine de faire la même chose.

      • Ah le mythe de la révolte populaire !

        Comme si le Peuple existait et comme si la révolte était une idée respectable.

        Excellent exemple de l’arrogance obscurantiste Française à base de sophismes tellement ridicules que personne n’ose les remettre en question.

        • Le système capitaliste en place qui accorde les plein pouvoirs à une toute petite minorité sur la plupart des moyens de production et autres biens opprime le reste de la population. Et ces mêmes opprimés, qui constituent la quasi-totalité de l’humanité, constitue ce que l’on appelle « le peuple » pour éviter des termes trop long.

          Le fort taux de pauvreté dans le monde, y compris dans les pays dits du nord, alors que le niveau de production est assez haut pour permettre à chacun de vivre aussi bien voire mieux que les classes moyennes occidentales, fait du capitalisme un système qui n’est pas respectable. Et face à un système non-respectable, l’idée de révolte est respectable, au moins dans l’absolu.

          • Manque de pot, le système anti-capitalisme n’est pas respectable, parce que anti-libéral
            Dommage, bien tenté 😉

            • D’une part, l’anticapitalisme n’est pas un système, mais le refus d’un système (le système capitaliste).

              D’autre part, « libéral » et « antilibéral » sont des termes qui signifient beaucoup et peu de chose. Le capitalisme, c’est la liberté absolue pour une toute petite minorité, et l’absence de droit de propriété pour le reste de la population. Le communisme, c’est plus de libertés par rapport au capitalisme, y compris économiques, pour la majorité de l’humanité.

              • ‘Le communisme, c’est plus de libertés’

                Et la marmotte met le petit chocolat dans le papier d’alu.

                C’est laaaa lutttee finaaaaal,
                Groupons-nous et demain
                L’Internationaaaale
                Sera le genre humain tsoin ttsoin.

                C’est trop beau je crois que j’vais pleurer.

              • Le communisme.

                Le meilleur système de crime organisé jamais inventé – rendement entre 2 et 4 meurtres par minute.

                Le pire système esclavagiste : négation totale des droits les plus élémentaires et asservissement total.

                La seule mafia ayant réussi à légaliser entierement le vol, le meurtre, le racket et le travail forcé.

                La plus obscurantiste des sectes de fanatiques religieux mythomanes, qui a inventé des dieux et démons sanguinaires comme le Peuple, le Kapital…

                Un délire inventé par un petit bourgeois frustré et repris par des petits bourgeois enfants gâtés pour faire l’intéressant.

                Les pires psychopathes tueurs en série sont des enfants de cœurs à côté des communistes.

                • Ce que vous décrivez, ce n’est pas l’idéologie communiste en elle-même, mais les dictatures qui s’en sont revendiqués. Or rien dans la définition du communisme ne dit qu’il faudrait envoyer les opposants aux camps de travail, censurer la presse, ou exproprier les pauvres du peu de biens qu’ils possèdent.

                  Un communiste qui commet un meurtre le commet non pas parce qu’il est communiste, mais malgré qu’il soit communiste. La révolutionnaire communiste Rosa Luxemburg avait d’ailleurs dénoncé la dégénérescence bureaucratique de l’Etat que dirigeait Lénine.

                  • C’est cela oui..
                    La démocratie libérale apporte paix et prospérité, mais malgré elle.
                    Rigolo.

                    • Où m’avez-vous lu déclarer que la démocratie n’apportait la paix que malgré elle?

                      J’ai dit qu’un communiste qui commet un meurtre le commettait malgré qu’il communiste, ce qui n’a rien avoir avec la thèse que vous semblez m’attribuez.

                    • J’ai jamais déclaré que vous aviez déclaré cela, c’est moi qui le déclare.
                      Vous êtes une caricature de communiste.
                      Le fait que le communisme soit responsable de millions de mort ne vous touche même pas.
                      Effarant.

                    • Réponse à @gillib pour son commentaire du 4 mai 2015 à 9h41

                      1/

                      Ce n’est pas l’idée communiste en elle même qui est responsable de millions de morts, mais les dictatures qui s’en sont revendiquées.

                      On ne peut pas renoncer à dénoncer l’exploitation sous prétexte que Staline faisait mine de la dénoncer aussi. Ce serait comme renoncer à lutter contre les maltraitances faites aux animaux sous prétexte que sous Hitler, ont été ratifiés quelques lois prohibant les actes de cruauté envers le faune.

                      2/

                      Non seulement je n’ai jamais soutenu les bureaucraties sanguinaires classées comme « communistes », mais je n’ai pas non-plus été silencieux. J’ai dénoncée ces régimes dans plusieurs de mes articles :

                      http://communismeblog.wordpress.com/2015/03/05/staline-un-dictateur-agent-du-capitalisme

                      http://communismeblog.wordpress.com/2015/01/01/revolution-cubaine-des-revoltes-trahies-par-leurs-imperfections

                      http://communismeblog.wordpress.com/2014/10/07/annexion-du-tibet-entre-colons-oligarques-et-faux-liberateurs

                    • Vous êtes risibles : c’est toujours la faute des autres : si vous n’êtes pas riches à milliards, c’est uniquement de la faute d’un complot capitaliste : c’est évident, pourquoi on n’y avait pas pensé avant ?

                    • Ca a l’odeur du communisme, ça a la couleur du communisme, ça a l’aspect du communisme, mais ce n’est pas du communisme

                      J’adore les communistes en robe de chambre, ils sont risibles, mais demandez l’avis des populations qui ont subi le communisme réel ils sont d’un autre avis.

                    • Faudrait demander aux sept survivants sur 17 mille du S21 ce qu’ils pensent de Pol Pot, la plus belle réalisation du parti communiste franchouille.

                      Un coco qui impose ses principes aux autres sans jamais les appliquer à lui-même est un imposteur et un jean-foutre (et je reste poli).

          • Vous ne savez visiblement pas ce qu’est le capitalisme.

            • Définition du terme « capitalisme » donnée par le dictionnaire Larousse : « Statut juridique d’une société humaine caractérisée par la propriété privée des moyens de production et leur mise en œuvre par des travailleurs qui n’en sont pas propriétaires ». Cela correspond bien à la description que j’en avait faite.

              Pour que l’économie soit bien gérée, il est indispensable que cette gestion se fasse démocratiquement, avec un pouvoir de contrôle et de décision partagée équitablement à toute la population. Et mettre en place cela, c’est de facto transgresser les lois intrinsèques du capitalisme.

              • « Pour que l’économie soit bien gérée, il est indispensable que cette gestion se fasse démocratiquement, avec un pouvoir de contrôle et de décision partagée équitablement à toute la population.  »

                Pour réussir une transplantation cardiaque, il est indispensable que cette opération se fasse démocratiquement (par un chirurgien élu ou tiré au sort) avec un pouvoir de contrôle et de décision partagée équitablement à toute la population qui surveillera l’opération.

                Traduction : il y en a vraiment marre de ces sophismes complétement délirants qui prennent les gens pour des débiles profonds.

                • Vous comparez ce qui n’est pas comparable.

                  Le travail de chirurgien demande un certain niveau de compétence, et ne pourra être réalisé que par des professionnels confirmés.

                  Par contre, le « travail » de l’actionnaire, c’est à dire celui qui consiste à distribuer les richesses produites par le labeur de chacun, n’importe qui peut le faire aussi bien voire mieux que les milliardaires en place.

                  • Ah oui, ben faites le alors … vous dites vraiment n’importe quoi : si tout un chacun était plus pertinent que ‘milliardaires’ : pourquoi ne sont ils pas milliardaires ?

                    Ah oui, j’oubliais : à cause du capitalisme bien sur : le capitalisme existe à cause des capitalistes, qui existent à cause du capitalisme : comme c’est évident !

                    Ca vous arrive de réfléchir ? De vous poser des questions ? De vous rendre compte que vous racontez des bêtises, des manipulations les plus ignobles ? Ca vous arrive de vous libérer ou êtes vous la preuve du déterminisme dont Marx parlait : pas plus de cerveau qu’un perroquet ?

                    • Si l’extrême majorité des gens ne sont pas milliardaires, c’est uniquement parce qu’ils n’ont pas eu la chance de recevoir sur un plateau d’argent la propriété quasi-exclusive sur les moyens de production.

                      Quand j’écrivez que n’importe qui « pouvait » gérer les décisions à prendre dans les conseils d’administration, je le disait dans le sens où n’importe qui en a les compétences, et le pourrait si cela ne leur était pas interdit par le fait que la propriété des entreprises est réservée quasi-exclusivement à une poigné d’individus.

                    • C’est quoi le moyen de production de Facebook ? Votre conception de l’économie date du XIX°

                      N’importe qui peut faire de la chirurgie cardiaque : potentiellement tout le monde peut devenir chirurgien, mais très peu de gens ont prouvé avoir cette compétence.

                      Vous mélangez la réalité et le yaka fokon sur du papier. Vous n’avez aucune preuve de ce que vous avancez : toutes les entreprises ‘autogérées’ finissent au tas

                  • L’actionnaire est bien souvent un salarié. L’épargen salariale, ça vous dit quelque chose ?

                    • Vous faite référence à de petits investisseurs qui sont certes majoritaire en terme de nombre têtes, mais minoritaires en termes de part possédés.

                      Par « actionnaires », je faisait références aux grands, comme les Dassault, Bolloré, Bettencourt… Et ces gens là coûtent bien plus qu’ils ne produisent de leur propre labeur.

                    • « ces gens là coûtent bien plus qu’ils ne produisent de leur propre labeur » c’est parce que vous n’avez jamais rien fait de vos dix doigts que vous dénigrez ainsi le travail des autres ?

                    • Réponse au commentaire de @Stéphane Boulots du 5 mai 2015 à 9H15

                      Les noms que j’ai cité gagne chacun au moins une centaine de millions d’euros par mois, soit 25000 fois le salaire d’un cadre.

                      Or, je ne pense pas que monsieur Dassault par exemple ait travaillé 25000 fois plus ou 25000 fois mieux qu’un cadre, ni même qu’un ouvrier non-qualifié.

                    • Le caviar coute 1000 fois plus cher que les lentilles, or je ne pense pas que le caviar soit 1000 fois meilleur que les lentilles …

                    • « je ne pense pas que monsieur Dassault par exemple ait travaillé 25000 fois plus ou 25000 fois mieux qu’un cadre »

                      Règle numéro en économie : la valeur est toujours subjective. Ca devient lourdingue de devoir tout expliquer aux confiturologues.

                    • Réponse à @Stéphane Boulots pour son commentaire du 5 mai 2015 à 15 h 45

                      Je n’ai jamais légitimé le fait que le caviar soit si chère. Tandis que vous, vous avez légitimé le fait que les grands actionnaires coûtent si chère aux travailleurs par le biais de dividendes exorbitantes.

                      Votre comparaison est donc vide de sens.

                • Réponse à @Stéphane Boulots pour son commentaire du 5 mai 2015 à 9 h 14

                  1/

                  Comme vous dîtes, n’importe qui a le droit théorique d’exercer la profession de chirurgien, mais tout-le-monde n’a pas la compétence requise.

                  Le « métier » de grand actionnaire, c’est l’inverse : n’importe qui est compétent, mais très peu ont le droit théorique étant donné que très peu sont propriétaires.

                  2/

                  Si les entreprises qui ont été autogérée n’ont pas tenu, c’est uniquement parce que celle-ci étaient trop petites à la base pour rivaliser face aux grands groupes.

                  Si les société du CAC40 était gérer par l’ensemble de la population (ce qui n’a jusque là jamais été le cas), l’industrie se porterait au moins aussi bien.

                  • « Le « métier » de grand actionnaire, c’est l’inverse : n’importe qui est compétent « : soit vous êtes d’une inculture et d’une naïveté époustouflante, soit d’une mauvaise foi incroyable.

                    Si c’était le cas, toute les banques, tous les groupements possible et imaginables (tontines, prêts sur gage etc…) seraient riches à milliard … Il suffirait aux banques de prêter au premier clodo du coin et hop, un coup de baguette magique et le clodo (donc la banque) gagnerait plusieurs millions d’euro par mois …

                    Tiens, je vous donne un truc : contactez Xavier Niel, en ce moment il investit dans des startups qui ont des idées géniales, proposez lui votre truc : « j-adopte-un-clodo-comme-PDG.com » ca va le brancher.

                    Je vous donne même le pointeur : http://www.kimaventures.com/ vous pouvez déposer votre projet en ligne (le bouton en haut à droite)

                    Vous pourrez pas dire qu’on vous aide pas !

              • 75 % des entreprises n ont pas de salariés. Leurs propriétaires ne sont pas des capitalistes ?

                Vous ne savez-vous pas ce qu est le capitalisme.

                • 1/ Vous écrivez : « 75 % des entreprises n’ont pas de salariés. Leurs propriétaires ne sont pas des capitalistes? »

                  Les artisans, petits commerçant, le boucher du coin, et autre travailleurs individuels, possèdent trop peu de moyens de production pour être considéré comme de vrais capitalistes. On peut même les classer dans le classe salariale, même s’il ne le sont pas au sens administratif du terme, car il sont bien souvent soumis au bon vouloir des banques qui peuvent être considérés comme leurs patronnes.

                  Ce que je vise, c’est les fortunes de grands actionnaires tel que par exemple Dassault, Bolloré, Bettencourt, qui constitue une minorité des « patrons » en nombres de têtes, mais une grande majorité en terme d’usines possédées.

                  Si on joue sur les mots, on peut considérer que les « indigènes » australiens serait aussi des capitalistes sous prétexte qu’ils possèdent quelques m² de territoire, alors que j’estime immonde de leur confisquer le peu de biens qu’ils détiennent. Mais cela ne constitue pas une excuse pour ne pas collectiviser les grosses entreprises possédés par les milliardaires.

                  2/ Vous écrivez : « Vous ne savez pas ce qu’est le capitalisme »

                  Si, je sais ce qu’est le capitalisme. Je l’ai démontré dans mon commentaire du 3 mai 2015 à 22h18.

                  La définition du dico du terme capitalisme à cet adresse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/capitalisme/12906?q=capitalisme

                  • Le capitalisme est un système de droits de propriété légitimes. La propriété collective fondée sur le volontariat (mutuelles par exemple) est du capitalisme.

                    Comme votre définition n’est pas celle du capitalisme mais celle du salariat, tous vous commentaires tombent toujours à côté de la plaque.

                    « il sont bien souvent soumis au bon vouloir des banques »

                    C’est bien connu, il faut toujours passer par une banque pour lever des fonds. On se demande donc à quoi servent l’appel au don, l’aide de la famille et des proches, l’épargne, la bourse.

                    • 1/

                      Ce que vous appelez « ma définition » est aussi la définition du Larousse.

                      Et on peut difficilement accuser les auteurs du dictionnaires de partialité gauchiste.

                      2/

                      Dans l’extrême majorité des cas, quand une personne veut monter sa propre boîte, les aides que peuvent lui fournir ces proches et son épargne perso ne suffisent pas, il lui faut donc recourir à des prêts bancaires à fort taux d’intérêts.

                      Et quand à ceux qui arrive à créer leur affaire sans recourir aux banques, il s’agit quasi-systématiquement d’entreprises trop petite pour rivaliser sur le marché de la concurrence face aux grands groupes.

                    • « il s’agit quasi-systématiquement d’entreprises trop petite pour rivaliser sur le marché de la concurrence face aux grands groupes. »

                      Vous n’avez je pense absolument rien compris de l’économie : l’économie n’est pas une poule jetée dans une fosse remplie de crocodiles affamés.

                      Les entreprises travaillent ensembles, la grande majorité des petites boites ont des grands groupes comme clients. La taille d’une société a d’abord à voir avec le marché qu’elle adresse, absolument pas avec la concurrence et un marché se développe avec la concurrence.

                      Bref : n’importe quoi !

                    • Google et Facebook sont devenues des géants de l’internet en claquant juste dans les doigts ?

                    • Réponse à @Théo31 pour son commentaire du 4 mai 2015 à 20 h 02

                      Google et Facebook sont devenue géants grâce au labeur de leurs salariés, et absolument pas grâce à leurs actionnaires.

                    • Sans actionnaires, comment payez-vous les salariés ?

                    • « Google et Facebook sont devenue géants grâce au labeur de leurs salariés, et absolument pas grâce à leurs actionnaires. »

                      N’importe quoi. Les clients qui achètent leurs produits et services, c’est de la merde ?

                    • Réponse @Stéphane Boulots pour son commentaire du 4 mai 2015 à 19 h 42

                      1/

                      Effectivement, les petites boîtes ont des grands groupes comme clients. Le problème, c’est que justement, elles n’ont quasiment que les grands groupes comme clients.

                      Ces pour ça que les agriculteurs sont contraint de vendre pour des clopinettes aux société de grande distributions (dominance des acheteurs, car beaucoup moins nombreux que les vendeurs), qui les revendent à madame et monsieur tout-le-monde à prix d’or (dominance des vendeurs, car beaucoup moins nombreux que les acheteurs).

                      Un marché se développe avec la concurrence loyale. Or, la concurrence entre les entreprises des milliardaires et les autres est déloyale. La concurrence équitable n’existe qu’entre grands capitalistes, autrement dit, entre quelques centaines de milliers de compétiteurs tout au plus, ce qui n’est rien dans un monde comptant 7 milliards d’individus.

                    • @ Théo31,

                      1/ Vous demandez : « Sans actionnaires, comment payez-vous les salariés? »

                      Les salariés se paient eux-mêmes en bossant. Et sans actionnaires, il y aurait moins de dividendes à verser, et donc un quotas de bénéfice moins important, ce qui laisserait de la marge pour mieux payer les salariés.

                      2/

                      Vous écrivez : « Les clients qui achètent leurs produits et services, c’est de la merde? » Je vous répond que non, les clients ne sont pas de la merde.

                      Les entreprises se développent grâce à leur salariés, aux salariés de leurs fournisseurs (et parfois aux fournisseurs eux-mêmes quand il s’agit de petits chefs d’entreprises), et à leur clients, mais absolument pas à leurs actionnaires.

                    • « Les entreprises se développent grâce à leur salariés »

                      75 % des entreprises n’ont pas de salariés. Et pourtant, elles se développent.

                      Une entreprise se développe grâce à ses clients.

                    • Réponse à @Théo31 pour son commentaire du 6 mai 2015 à 5 h 34

                      Que je sache, je n’ai pas nié le fait que les entreprises se développent grâce aux clients. Mais celles qui ont du personnel se développe aussi grâce à leur salariés.

                      Et s’agissant des chefs de petites entreprises, ils ont aussi leur part de mérite, puisqu’il mettent personnellement la main à la pâte.

                      Mais les grands actionnaires, les Dassault, Bolloré, Pinault, le couple Badinter, Bettencourt, n’ont pas crées de richesses, et ne font que recevoir plus d’un milliard d’euros chaque année sous forme de dividendes, revenus qui sont le fruit du labeur de l’ensemble du peuple.

                    • invite2018 : Et s’agissant des chefs de petites entreprises, ils ont aussi leur part de mérite, puisqu’il mettent personnellement la main à la pâte.

                      Et plus souvent qu’à leur tour, car certains bossent tous les jours de la semaine que Dieu fait. 80 heures cela arrive.

                      Et quand arrive l’accident : pas de chômage, parfois assurance santé à minima… des esclaves des temps modernes …

        • Va cracher ta haine des Français ailleurs !

      •  » les acquis sociaux viennent de mouvement de révoltes collectifs des travailleurs …  »

        faux : au 19ième siècle, le pays le plus social était le deuxième empire allemand et cela sans révoltes ouvrières… au 20ième siècle, l’angleterre des travailliste a été le plus loin , sans révoltes ouvrières , les français leur ont emboîté le pas , sans révoltes ouvrières …

        • Des révoltes ouvrières, il y en toujours eu un minimum, y compris dans l’Allemagne du XIXème et le Royaume-Unis du XXème.

          La France ne fait pas non-plus exception. Les congés payés ont été crées à la suite des mouvements massifs de grèves dans les années 1930, et le mérite n’a pas à être attribué au gouvernement de Blum.

          • Quels mouvements massifs de grèves dans les années 30 ? Vous sortez ça d’où ?

            Les années 30 sont une des périodes de la vie sociale Française qui compte le moins de grèves … à part les grèves pour fêter le front populaire en 36.

            • Il y a eu les grèves de 1936, qui contrairement à ce que vous dîtes, n’était pas destiné à « fêter » quoi que ce soit, mais à faire entendre des revendications.

              C’est grâces à ces luttes collectives de travailleurs, et non aux dirigeants du Front Populaire, que les 2 premières semaines annuels de congés payés ont pu voir le jour.

              • Les grèves de 36 ont suivi la victoire au législatives de l’alliance de gauche appellée front populaire.

                Soutenir le contraire comme vous le faites est une preuve de la malhonnêteté intellectuelle, du mensonge éhonté dont font preuve les communistes depuis toujours.

                Absolument tout est faux dans le communisme, dont la seule intention est la manipulation des gens dans le but de satisfaire la soif de pouvoir et de haine de certains malades sanguinaires et narcissiques.

                • 1/

                  Où m’avez-vous lu nier le fait que les grèves de 1936 se sont déroulés après la victoire du Front Populaire?

                  Comme vous dîtes, ces grèves ont suivi l’arrivée de Blum au pouvoir. Mais « avoir suivi » ne veut pas dire « avoir été rendu possible grâce à ». Votre première phrase ne remet donc nullement en cause le fait que c’est grâce aux révoltes de travailleurs qu’on a pu accéder aux acquis sociaux.

                  2/

                  Vous écrivez : « Absolument tout est faux dans le communisme, dont la seule intention est la manipulation des gens dans le but de satisfaire la soif de pouvoir et de haine de certains malades sanguinaires et narcissiques ».

                  Une fois de plus, vous attribuer à l’idéologie communiste en elle-même ce qui ne relève de la responsabilité que de tribuns qui s’en sont revendiqués. Aucun des vices que vous citez n’est recommandé dans la définition du communisme.

                  • Par « malades sanguinaires et narcissiques », je ne pensais pas seulement à Staline, Mao, Chavez, Kim Jung-un etc… mais également à des gens comme vous et à tout les malades qui continuent à essayer de mettre en place ce mensonge éhonté qu’est le communisme.

                    « Entre la société capitaliste et la société communiste, se place la période de transformation révolutionnaire de celle-là en celle-ci. À quoi correspond une période de transition politique où l’État ne saurait être autre chose que la dictature révolutionnaire du prolétariat  » Marx

                    Etape 1 : j’invente une chose qui n’existe pas : la société capitaliste – Etape 2 : je crée un cauchemar hallucinant et j’explique que c’est le paradis – Etape 3 : je baratine les gens pour qu’ils se suicident et s’entretuent

                    Le communisme c’est l’Enfer le plus total. Et par communisme, je parle bien de l’utopie de Marx : c’est la destruction totale de l’Etre humain réduit à l’état de machine, de numéro, voire même d’absence de numéro, encore plus asservi et détruit que les animaux.

                    Le communisme est la vision la plus mortifère, la plus dépressive, la plus fausse qu’un malade n’ait jamais imaginé : la privation de toute humanité.

                    Pour Marx, la liberté n’existe pas : l’homme est entièrement déterminé dans ce qu’il est, pense et fait. Le communisme part de ce sophisme, pour expliquer que mettre en place la pire des dictature n’est que progrès.

                    Cette philosophie est à vomir, tout défenseur du communisme est un soit escroc, soit un tortionnaire.

                    • Je ne suis pas d’accord.
                      Pour moi être communiste c’est avant tout admettre que l’on fait parti d’un tout (l’Etat !), que nous sommes responsables les uns des autres et qu’ensemble nous sommes plus forts.

                      A contrario, pour moi le libéralisme est avant tout une idéologie égoïste et phallocrate.

                    • ‘une idéologie égoïste et phallocrate.’
                      Adèle sors de ce corps…

                    • @Simvetanylen

                      Relisez Marx, c’est clairement pas cela le communisme. Ce que vous décrivez, c’est une version très réduite et approximative de la Nation, c’est à dire une des bases du libéralisme classique.

                      Cela fait partie des arnaques dont je parlais : le communisme, c’est tout ce que l’on veut du moment que l’on vend son âme au parti.

                      Le communisme selon Marx, c’est exactement le contraire de ce que vous décrivez : une organisation sociale sans classes, sans Etat et sans monnaie, où personne n’est responsable de rien et surtout pas les uns des autres : seul comptant le ‘bien de la communauté’, bref un précepte ultra moral où l’homme n’existe plus et où seul compte l’idéologie, c’est à dire en fin de compte : rien.

                      Désolé, mais vous semblez sérieusement empêtré entre le communisme et le marketing du communisme que des petits malins vendent depuis des années en exploitant les bon sentiments des gens.

                  • Donnez-moi un seul exemple d’expérience communiste qui s’est passée sans la moindre effusion de sang, sans camp de concentration et qui a apporté la liberté et la prospérité à tous. Juste pour rire.

                    • Il n’y a pas d’exemple d’expérience communiste qui se soit fait dans un cadre démocratique tout simplement parce qu’il n’y a jamais eu de véritable expérience communiste.

                      Le communisme n’est possible que par une révolution qui répondent à plusieurs critères :
                      -elle requiert la participation de l’ensemble de la population
                      -elle doit se faire à l’échelle internationale (car la mondialisation est irréversible)
                      -les révolutionnaires doivent être conscient que le but n’est pas simplement de combattre les excès du système ou de renverser un régime en particulier, mais de renverser purement, simplement, et définitivement le capitalisme

                      Or, aucune révolution de l’ère industrielle n’a jusque là rempli toutes ces conditions à la fois. Mais cela n’a rien de définitif, il y a un début à tous.

      • « Les acquis sociaux viennent de mouvements de révoltes collectifs des travailleurs » n’importe quoi, lisez Cécile Desprairies qui est une historienne reconnu. d’ailleurs, vous savez que l’état providence vient essentiellement de la guerre et non pas de mouvements de révoltes collectifs des travailleurs ?

        • Le fait que madame Desprairies soit une « historienne reconnu » ne l’empêche pas de pouvoir avoir tord.

          Vous écrivez : « l’Etat providence vient essentiellement de la guerre et non pas de mouvements de révoltes collectifs des travailleurs ». L’Etat providence, peut-être, mais las acquis sociaux, quant à eux, naissent bel et bien grâce aux luttes de travailleurs, et absolument pas grâce aux guerres.

          • La lecture de Gotz ALy, Comment Hitler a acheté les Allemands est vivement conseillée : l’Etat providence doit plus au caporal autrichien qu’à Bismarck. Ce n’est pas étonnant, Hitler était un authentique socialiste.

            Idem en France avec Pétain qui a amené les technocrates dans la sphère de l’Etat, avec les magnifiques résultats que l’on sait.

            • Et selon, on devrait renoncer à la justice sociale, simplement parce qu’Hitler et Pétain en parlait?

              C’est au contraire en laissant au fascistes le monopole de la dénonciation du capitalisme qu’on leur fait un très beau cadeau.

  • Haine de classe, haine de race. Résultats ? Des millions de morts.

  • prise d’otage communiste en France datant de 1936 et non de 45. Le CNR n’a fait que valider les immondices autoritaires et collectivistes du Front Populaire et de Vichy. Sinon que l’extrême gauche soit tout autant raciste et xénophobe que l’extrême droite n’a rien de surprenant mais cette réalité est occultée par la classe médiatique gauchisante qui domine depuis une trentaine d’année.

    •  » le CNR n’a fait que valider les immondices autoritaires et collectivistes du front populaire et de vichy …  »

      pour mémoire , lors du procés de riom , le régime de vichy à tenté de faire le procés du front populaire , l’accusant de trahison alors que c’est ce gouvernement qui a commencé à réarmer la france …

      • le front populaire a nationalisé tout ce qu’il pouvait et notamment l’industrie militaire créant une désorganisation qui fait partie des causes de la débâcle. Maintenant Vichy en avait peut être après les syndicalistes CGT et autres cocos qui se sont rendus coupables de sabotages au moment ou le front populaire tentait vainement de réarmer le pays.

        • c’est exactement le contraire de ce que vous affirmez : le front populaire a nationalisé des industries d’armement qui n’avaient pas fait les restructurations nécessaire à la hausse de la productivité dans l’entre deux guerres et qui n’arrivait pas à livrer ce que l’état lui commandait :

          lorsque le gouvernement ( de droite ) commande 1200 avions en 1935 quand il devient évident qu’hitler réarme, les constructeurs ne sont capable d’en livrer seulement 400 par ans … en 1939 , grâce à l’intervention de l’état , ils ont pu acquérir les machines outil qui abaisse le nombre d’heures de travail pour produire une unité de 30.000 heures à 8.000 heures.

          • vous vous foutez de moi ou vous pensez sérieusement que de tuer la concurrence est une bonne chose? Les nationalisations du front populaire ont fait que l’avion de chasse de base était le dépassé Morane Saulnier 406, qu’on a du acheter des Curtiss américains tout aussi médiocres et que le seul valable, le Dewoitine 520 est arrivé en retard et gêné par les sabotages communistes!

            • les industriels refusait de faire les investissement nécessaire car les commandes militaires de l’état était renouvelées annuellement et les équipements s’amortissaient sur 15 ou plus … en fait , l’erreur provient de la droite , qui aurait du nationaliser avant 36 , ainsi , les forces française auraient pu suivre l’équipement de l’armée allemande. les nationalisations ne sont pas forcément responsable des sabotages communistes et on a rarement fait la guerre avec des principes libéraux …

              de toute façon , la défaite de 40 ne provient pas d’un déficit en équipement, mais d’une doctrine déficiente et d’une démoralisation précoce.

          • Les sots salauds, y auraient été capables de décréter que les usines devaient construire les avions avec des petites cuillères … Tout le monde au boulot, plus d’emploi, ça c’ötait la priorité … :mrgreen:

    • Je ne sais ou vous avez pris vos infos, mais ça vole très bas.Il y a beaucoup d’ignorants dans ce pays, et vous en êtes un parfait représentant. Comme si vous n’aviez pas profité des acquis du Front Populaire, ce qui m’étonne . Ensuite, l’extrême gauche comme on aime appeler les principaux partis qui le composent, n’y a t-il pas le PCF qui est aujourd’hui très affaibli mas vivant. Depuis sa création qu’a t-on pas entendu sur la fin de ce parti !! la bourgeoisie Française, la droite, y compris le Ps, en rêvent toujours, ceci depuis longtemps: eh bien non, le parti des fusillés est toujours présent, ne vous en déplaise……. C’est vrai que j’ai lu des commentaires sur l’attitude des Communistes durant l’occupation, des têtes bien pensantes faisaient allusion à la collaboration: rien que cela !! avec de tels arguments, Pétain et ses fachos de complices doivent être verts de jalousie .Merci pour ceux qui ont étés fusillés, déportés, assassinés par les nazis. Quand au racisme, et à la xénophobie dont vous parlez, renseignez vous bien sur le rôle du PCF et de ses militants durant les guerres coloniales. Certains s’en souviennent, pas vous, vu votre méconnaissance de l’histoire.

  • Je savais que les extrêmes etait nuisibles mais à ce point…

  • Quelqu’un peut-il m’expliquer de quel droit le service d’ordre du FN (ainsi que des militants FN) a-t-il empêché les Femen de manifester sur le balcon de la chambre d’hotel qu’elles avaient louer ?

    Pour tout véritable libéral, c’est exclusivement aux propriétaires de l’Hôtel d’autoriser ou interdire de manifester sur leurs balcons. Ni le service d’ordre du FN, ni même la Police n’ont le droit d’évacuer les Femen sans le consentement des propriétaires de l’Hôtel.

    Les faux libéraux, les libéraux-conservateurs, n’en ont rien à foutre de pareilles subtilités. Ils jugent que la nudité féminine est un crime ( http://s28.postimg.org/b9b8fe6ul/356.jpg ) , et donc que l’évacuation des Femen serait légitime même dans le cas où les propriétaires de l’Hôtel s’y opposeraient.

    • Peut être que l’hôtel ne s’y est pas clairement opposé.

      L’exposition de la nudité n’est pas un crime mais une transgression morale. Après on peut trouver que ca a un sens ou pas, que ca sert le message qu’elles portent ou pas, on peut trouver cela courageux ou lâche, s’interroger sur le coté narcissique de l’opération …

      D’habitude, je les trouve assez ridicules, mais là, elles ont clairement franchit un palier : être plus ridicule que Papy déguisé en veneur, lui même plus ridicule que fifille : il faut le faire !

      • « L’exposition de la nudité n’est pas un crime mais une transgression morale. »

        Stéphane Boulots : Une transgression de VOTRE morale. Pas de la leur. Je serai même tenté de dire : une transgression d’une morale qui n’est pas la votre mais que vous feignez d’approuver publiquement.

        • @commando:

          La morale est du domaine privé, religieux.

          Mon point de vue est la tolérance et le respect des autres

          Cela va dans les deux sens : autant je n’ai rien à dire et les gens se promènent habillés comme ils veulent (cela vaut pour les épingles à nourrice dans le nez comme pour le voile ou le topless) autant je condamne les gens qui comme les femens ne respectent pas les convictions des autres et ne se déshabillent que pour agresser les convictions des autres : ce n’est pas par le force que l’on fait changer les esprits, mais par la raison.

          Je suis pour le libre marche des opinions et la diversité : les femens ne proposent rien, elles tentent par la provocation, la transgression de détruire ce que d’autres tiennent comme important, ce sont des parasites qui ne vivent que par les autres.

          • Bah, même en ne proposant rien, elles auront réussi à démontrer (comme s’il le fallait !) que la milice du FN n’hésite pas à dépasser la ligne rouge.

            Et bon, entre montrer ses seins et commettre une agression physique, y a un sacrée différence de degré vous ne trouvez pas?
            Moi je préfère voir des seins. Peut être même que j’en serai pas fâché.

            • Là je suis d’accord : démontrer que le FN est ridicule, même si on en est persuadé, c’est toujours utile de le répéter.

      • Si comme le veut l’adage « Les ennemis de mes ennemis sont mes amis », beaucoup de libéraux feraient mieux de se demander si au final ils n’ont pas les mêmes ennemis que les Femen.

        Qui sont les ennemis des Femen ? Les dictatures, les nationalistes, les proxénètes mafieux, la plupart des féministes institutionnalisées, l’intolérance de l’islam, du christianisme, et des religions en général (les Femen expliquent clairement qu’elles s’opposent à l’intolérance religieuse et non à la liberté religieuse. Evidemment, certains faits contredisent ce discours.)

        Comme vous le voyez, les Femen se mettent tout le monde à dos, exactement comme les libéraux. En y réfléchissant bien, la seule position vraiment antilibérale des Femen est leur opposition confuse à « l’industrie du sexe » (prostitution et pornographie dite « mainstream. ») Cette opposition est d’autant plus absurde qu’elle est typique des féministes puritaines auxquelles s’opposent les Femen.

        Le jour où certaines Femen admettront qu’elles sont pro-sexe (c’est-à-dire non pas opposées à « l’industrie du sexe » mais juste aux proxénètes mafieux), ce jour là il y aura une scission dans le mouvement Femen, et les libéraux devront avoir le courage d’admettre que plus rien ne les différencient des Femen « réformées. » Car les vrais libéraux, contrairement aux libéraux-conservateurs, s’opposent aux atteintes à la liberté des mœurs (en l’occurrence : lois interdisant de se balader seins nus sous prétexte que ça porte atteinte à la pudeur ou trouble l’ordre public ou que c’est vulgaire etc etc.)

        • Que les libéraux aient les mêmes ennemis que les femens est évident : les femens sont des socialistes qui comme tous sociaiistes se déchirent entre eux, se volent entre eux, s’insultent entre eux etc…

        • j’espère que vous rigolez. déja, je n’ai jamais cru à cet adage « Les ennemis de mes ennemis sont mes amis » c’est à cause de cet adage que les américains ont soutenu les talibans en afghanistan. je ne comprendrais jamais cette logique stupide qui veut que si on s’oppose à des gens mauvais on est forcémenet bien (l’exemple classique est avec les cocos qui se sont opposé au nazisme et au fascisme). les femen sont profondément intolérants. alors soyez un minumum logique avec vous même ne critiquez pas l’intolérance des religions pour soutenir l’intolérance des femen. les femen sont l’exemple même des féministes radicaux ce sont des socialistes proche de l’extrême gauche. il est hors de question que je les soutienne. en plus, elles sont subventionnés par la gauche. moi cela me fait bien marré tous ces socialistes qui se disputent entre eux. pour moi, le mieux à faire est tout faire pour qu’ils continuent à se disputer entre eux. il est hors de question que je soutiens le moindre socialiste que ce soit un national socialiste, une féministe socialiste,…un socialiste restera tjs un socialiste

    • @commando

      Le FN a déposé une demande de manifestions, approuvée par la préfecture. Vrai ou Faux ?
      Les Femen n’ont rien déposé, et perturbent la manifestation du FN. Vrai ou Faux ?

      Je considère donc les femen en tort, et suivant votre doctrine libérale bisounours, le FN a obtenu le droit de manifester, est donc dans son droit de propriété pour cette manifestation du 1er mai dans cette rue. (si vous n’êtes pas d’accord vous pouvez demander a la préfecture le droit de manifester dans d’autres rues).

      Vous êtes libéral quand ça vous arrange et n’autoriser pas ce droit a vos opposants.

      • Tout a fait d’accord, les libéraux social (ceux qui pensent que l’on doit traiter le social comme l’économie) ce contredisent à longueur de journée, le FN était la légalement et cette manifestation était prévu depuis bien longtemps (comme chaque année)

        Le libéralisme que pronne la plus part des rédacteurs est tout autant un poison idéologique que le socialisme.

        • Qui pourrait prétendre aimer la France en montrant un si insultant manque de respect pour notre belle langue ? Pas crédible.

    • L’hôtel est prive, quand la fenêtre est fermée, quand vous ouvrez votre fenêtre et manifester en gueulant vous empiété sur le domaine public, la rue ne vous appartient pas, elle appartient a tous les français, et si vous voulez l’utiliser vous pouvez demander le droit a la préfecture.

      Votre théorie libérale bisounours de la sphère propriétés privées ne tient pas la route.

    • J’ajouterais, que les femen perturbent les autres clients de l’hotel, et que certainement le règlement de l’hôtel interdit de faire du bruit qui pourrait gêner les autres clients de l’hotel.

      Encore une fois votre théorie est foireuse, vous cherchez a discréditer le FN, mais la, vous discréditez tous les libéraux.

  • Comment se fait-il que cette agression n’ait pas fait l’objet d’une couverture médiatique large et de condamnations unanimes, notamment de la part des antiracistes professionnels (SOS Racisme & Cie). Et où sont tous ceux qui, comme Anne Hidalgo, Julien Dray ou David Assouline, passent leur temps à combattre la résurgence du racisme ? Sont-ils gênés en raison de leur sympathie pour l’extrême-gauche ?

    Fastoche :

    Oh t’as vu la paille dans ton oeil droit ? Je passe sous silence le baobab que j’ai dans mon oeil gauche :mrgreen:

  • Tout ce que font ces FEMEN est archi rediffusé par les merdias.

    La Femen que l’on ne montre pas, elle en a raz le bol de l’obscurantisme et craque une allumette.
    http://www.liveleak.com/view?i=fca_1420829682

  • Je dis et répéte toujours la même chose : « gauches » et « droites » sont tous farine de la même farine, mangent la bouillie au meme plat. Le peuple? seulement un détail, pour vrai dire, bouche de canon. La sortir? Où est la sortir?

  • C’est un festival !

    D’abord la petite claque sur la nuque, paf sans prévenir : »Pétain ».

    Ah ben oui, comme dirait la Mère Michèle.

    Ca vous pose une chronique.

    Et ensuite, pour rester dans l’imagerie du close combat, une balayette rétro-inversé : figure de style qu’adorent les libéraux en chambre, tendance Centriste Canal Historique Tout Mou ; la rhétorique du miroir.

    « Extrême-gauche et extrême-droite c’est kiff kiff, moi je suis au dessus, au milieu, c’est donc mieux ».

    Je suis désolé, mais votre effet fait plouf.

    Il est risible de mettre sur un même plan un parti qui à l’élection présidentielle de 2012 a réuni 6,3 millions de voix (je vous l’écris en lettres : six millions trois cent mille voix) et quelques crypto anarcho dinausoro « syndicalistes » qui défilent pour mieux ne pas se compter.

    Cela n’a aucun sens.

    • la différence entre les six millions de voix et ceux que vous appelez cryto dinosaures, c’est effectivement le fait ce ces derniers participent au pouvoir, par les idées, par l’héritage législatif ou directement (Ian Brossat à Paris et ts ces cmmunistes dans trop de villes ?)

  • Argumenter sur l’origine petainiste de la fête du travail revient à employer le sophisme de reductio ad hitlerum.

    Le FN et l’extrême gauche ont une différence colossale, qui est leur score aux élections. C’est cette différence qui est intéressante.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Eric Zemmour
0
Sauvegarder cet article

La spirale de l’échec continue pour Reconquête!, le parti nationaliste d’Éric Zemmour : après un score médiocre à la présidentielle, le premier tour des élections législatives de dimanche a confirmé son décrochage avec 4,2 % des suffrages exprimés.

🔴🎥 La réaction des militants d’Éric #Zemmour - éliminé au premier tour - lorsque Jean-Luc #Mélenchon a pris la parole hier soir.@QOfficiel pic.twitter.com/T56ZFpexHO

— Élections 2022 🗳 | #JeVote (@2022Elections) June 13, 2022

Porté par des sondages ... Poursuivre la lecture

Par Lipton Matthews. Un article du Mises Institute

 

Les intellectuels anticapitalistes ont imprégné le discours dominant de l'idée que la discrimination raciale est inscrite dans l'ADN du capitalisme. Habituellement, les preuves de disparités raciales dans les milieux professionnels sont citées pour étayer le récit selon lequel le capitalisme pénalise les groupes minoritaires. Bien qu'il soit devenu courant d'affirmer que les disparités constituent du racisme, la question est plus complexe.

La discrimination raciale... Poursuivre la lecture

Par Lionel Chanel.

Les Ouïghours, cette population turcophone et musulmane de la province chinoise du Xinjiang, sont assujettis au pouvoir communiste de Pékin depuis 1950. Les camps de rééducation, lieux d’enfermement et de tortures physique et psychologique, représentent l’aspect le plus répugnant du totalitarisme à l’œuvre en Chine contre cette minorité.

Des témoignages, comme celui de Gulbahar Haitiwaji, une rescapée de ces camps qui vient de sortir un livre sur son expérience de détenue, permettent de se faire une idée de l’... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles