Manger des yaourts, bénéfique pour la santé ?

La consommation de yaourts a-t-elle une incidence sur la santé ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Manger des yaourts, bénéfique pour la santé ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 mai 2015
- A +

Par Jacques Henry.

attentat de yahourts credits LoKan Sardari  (CC BY-NC-SA 2.0)
attentat de yahourts credits LoKan Sardari (CC BY-NC-SA 2.0)

 

Malgré le battage médiatique et marketing du bienfait de la consommation régulière de yaourts, alors qu’aucune étude sérieuse n’a jamais été réalisée par aucune des grandes sociétés de l’agro-alimentaire qui commercialisent des centaines de yaourts de toutes les couleurs et pour tous les goûts, il se trouve qu’une équipe d’empêcheurs de tourner en rond s’est penchée sur la question et la réponse est sans appel, manger un yaourt par jour voire plus ne présente aucun effet bénéfique pour la santé physique ou mentale.

L’étude exhaustive a été conduite par une équipe de la faculté de médecine de l’Université autonome de Madrid dirigée par le Docteur Esther Lopez-Garcia sur 4445 personnes âgées de 18 ans et plus pendant près de 4 ans, et consommant au moins un yaourt par jour, entre 1 et 5 par semaine ou aucun yaourt. Tous les sujets étudiés étaient en bonne santé, non fumeurs et leur régime alimentaire était de type « méditerranéen ». Des tests variés ont été effectués sur ces personnes pour déterminer leur état de santé général ainsi que pour évaluer leur bien-être psychologique selon des critères internationalement reconnus tels que le SF-12 Health Survey. Le résultat est tombé tel un couperet : « La consommation régulière de yaourts n’a aucun lien direct ou indirect avec la qualité de vie liée à la santé (HRQL ou Health Related Quality of Life) ».

Le yaourt enrichi en bactéries lactiques variées et entrant dans la catégorie des probiotiques est donc (encore une fois) une stratégie commerciale nullement étayée par une quelconque étude scientifique sérieuse en dehors de vagues présomptions largement diffusées par les professionnels du secteur. Le lait entier constitue en lui-même un apport de calcium et de vitamines et le yaourt n’apporte aucun avantage intrinsèque sinon au niveau des profits réalisés par le secteur industriel concerné. Il serait grand temps que les régulateurs et les instances gouvernementales évaluent à l’aide de critères objectifs et indépendants les diverses propriétés des aliments sur la santé et ceci scientifiquement selon les directives de l’AFSA (no. 1924/2006). En effet, toutes les études, fragmentaires et incomplètes relatives aux bénéfices du yaourt et des probiotiques lactés sur la santé ont été financées par des parties professionnellement concernées. Quand on sait qu’un kg de yaourt coûte au détail entre 4 et 9 fois plus qu’un litre de lait, on saisit vite l’intérêt commercial de ces promotions…

Bon appétit !

Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • bof , le yaourt et le fromage sont bons et c’est bien suffisant pour en justifier l’achat et si vous êtes sensible a l’argument santé ..consultez votre médecin , vous étes malade.

  • l’étude était bancale : pour prouver des bénéfices pour la santé , il aurait surement fallu qu’ils en mangent 10 part jours, et pas seulement un …

  • Dans cette article on repete ici tout ce que les perroquets d’internet chantent en coeur apres certains test qui se disent scientifiques mais qui ne valent pas un clou.
    Les yaourts que ma grand mère faisait elle même étaient de vraies yaourts, les yaourts d’aujourd’hui n’en ont que le nom et comme toute l’alimention moderne c’est de la merde.

    •  » qui a tué grand maman , est-ce le temps ou les hommes qui n’ont plus le temps d’passer le temps … « 

    • « toute l’alimentation moderne c’est de la merde »…vous pouvez préciser?
      par merde vous entendez quoi au juste…?
      que ça n’a pas bon gout? et alors pourquoi les gens la mange?
      que ce n’est pas bon pour la santé? alors pourquoi les gens vivent plus vieux ..bon il y a d’autres raisons bien sûr..

      Mais à part se faire des potes chez les amis de jean pierre coffe…ça vous avance à quoi de dire des trucs pareils?

  • dejà ca fait pas de mal …

  • Par pitié, n’en appelez pas aux régulateurs! Les consommateurs sont bien assez grands pour prendre leur responsabilité !

    • Exact… cette phrase devrait en faire bondir plus d’un :

      « Il serait grand temps que les régulateurs et les instances gouvernementales évaluent à l’aide de critères objectifs et indépendants les diverses propriétés des aliments sur la santé et ceci scientifiquement selon les directives de l’AFSA (no. 1924/2006). »

      P’tain… mangez 5 fruits ou légumes par jour qu’on vous dit !

      Sinon un gros LOL sur la comparaison entre le prix du litre de lait et le yaourt…
      – maman je veux un yaourt stp
      – tiens,bois un verre de lait

  • Je déteste le goût du lait et j’aime les yaourts. Article qui fait un peu bizarre sur ce bon site. A l’instar de notre cher gouvernement l’auteur semble prendre les consommateurs pour des bébés qui requièrent une nounou (en l’occurrence l’AFSSA de vénérée mémoire et avec deux èsses).

    • Alors mangez-en pour cette très bonne raison pas pour des pseudo motifs de santé qui ne sont que du vent!

  • bof c’est pas mauvais alors …pour les consommations observées..

    une remarque…

    vous pouvez dire que les yaourts ne sont pas un plus pour la santé, mais votre article ne permet pas de comparaison avec le lait…pourquoi la faites vous donc?

    • l’auteur de l’article dénonce le commerce des marques de yaourts. Le goût est relevé par des rehausseurs de goût.

      Si je prends un litre de lait extrait de la vache. Je peux ainsi faire mes yaourts sans marque et plus digestes.

  • Gd lecteur de contrepoint qui apporte en gnl un point de vue différent je suis surpris de cet article. Les grandes firmes de produits laitiers consacrent des millions á la R&D et communiquent régulièrement dans les revues scientifiques les bienfaits des produits laitiers frais. Le fait qu’une partie du minde de l’agro-alimentaire ait intéret à véhiculer le message de  » tt est également néfaste » devrait vois alerter à moins que vous ne soyez vous même de mauvaise foi.

    • @ Lacroix,

      Dans une société où abonde la nourriture et la publicité, il est normal d’aborder le point marketing des marques. Qu’est ce que R&D , c’est du développement commercial ?

  • Contrepoints est devenu un site de propagande étatiste?

  • Pourquoi ne pas laissez les gens manger ce qu’ils souhaitent ? Pourquoi sytématiquement appeler une entité supérieure (régulateur dans ce cas) pour dire quoi manger et en quelle quantité ?

    Et je rejoinds gameover sur la comparaison entre le prix du lait et du yaourt au kg. Si je retiens la même logique, pourquoi irais-je payer plus cher au détail une ratatouille toute faite et les même légumes la composant ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Daniel Girard, depuis les États-Unis.

Alors que la pandémie fait des ravages en Occident, des scientifiques découvrent que les personnes infectées ayant une grande carence en vitamine D voient souvent leur état se détériorer, parfois jusqu'à la mort.

Le soleil ne brille pas souvent et longtemps au nord de l'Équateur et son absence a des conséquences délétères pour les populations d'Amérique du Nord et d'Europe.

Une étude de l'université Northwestern révèle que plusieurs malades contaminés dans les pays les plus mortel... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jacques Henry.

La plupart des animaux disposent d’un organe olfactif auxiliaire extrêmement sensible qui détecte la présence infime de molécules chimiques comme les phéromones sexuelles. Il s’agit de l’organe voméronasal (VNO) qui tire son nom de celui de l’os sur lequel est attaché le cartilage séparant les deux narines. Cet organe olfactif particulier, directement lié à l’amygdale, dans le cerveau, par des neurones spécialisés, n’existe pas chez l’homme qui a perdu de ce fait le pouvoir de détecter les phéromones sexuelle... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jacques Henry

La FAO et l’OMS ont défini les probiotiques, par opposition aux antibiotiques, comme des microorganismes vivants qui sont bénéfiques pour la santé quand ils sont ingérés en quantité raisonnable. Les probiotiques les plus connus du grand public sont les lactobacilles dont la promotion est incessante en termes d’effets sur la santé. La Communauté Européenne n’a pourtant pas approuvé la classification de la FAO qui date de 2002 car il n’existe pas suffisamment d’évidences scientifiques concernant les effets bénéf... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles