« La Marche des lemmings » de Serge Federbusch

Charlie Hebdo : la France manipulée. Le livre choc de Serge Federbusch en librairie le 6 mai prochain !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« La Marche des lemmings » de Serge Federbusch

Publié le 1 mai 2015
- A +

Serge Federbusch la marche des lemmings

Du 7 au 11 janvier 2015, cinq jours ébranlèrent la République française …

Dix-sept personnes assassinées, des rassemblements dans tout le pays, une manifestation d’une ampleur inédite à Paris : les crimes au siège de Charlie Hebdo, à Montrouge et dans l’hypermarché casher de la Porte de Vincennes étaient les pires commis en France depuis des décennies.

L’émotion populaire balaya tout sur son passage, y compris une réflexion lucide sur ce qui s’était vraiment passé. Car les terribles meurtres de janvier 2015 furent l’occasion d’une manipulation qui restera un cas d’école.

Le pouvoir s’employa d’abord à escamoter sa responsabilité dans la faillite des services de police et de renseignement et dans la cavale extravagante des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly qui ne furent localisés et abattus que parce qu’ils étaient suicidaires et se cachaient à peine.

François Hollande et son gouvernement firent également tout pour éviter, au nom du refus de l’amalgame entre musulmans modérés et radicaux, l’examen des responsabilités de l’islam de France et de la lâcheté politique face au fondamentalisme.

Mais les maladies dont on nie la réalité finissent un jour par vous emporter. La mobilisation du 11 janvier 2015 fut aussi massive que stérile. Depuis, par un amer paradoxe et malgré les discours officiels, la République recule devant les islamistes. Les défilés des «Charlie», qui arboraient leur logo comme un talisman protecteur, ne ressemblaient-ils pas en fait à une marche de lemmings, ces petits rongeurs qu’on dit suicidaires parce qu’ils ne savent pas canaliser leurs pulsions grégaires ?

Demain, seules une laïcité sans compromis et la prise à bras-le-corps des problèmes économiques et sociaux de la France pourront nous éviter le pire.

Pour commander le livre, cliquez ici.

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Et si nous cessions d’utiliser cette expression d' »Islam de France » ? Car je crois comprendre qu’une telle notion est inopérante et ne fait que plaquer sur l’Islam la réalité organisationnelle de l’Eglise de France, qui nous est plus familière. Considérons donc qu’il n’y a pas d’Islam de France (même s’il y a un Islam en France) avec pour conséquence première qu’il n’y a pas de représentant autorisé d’un tel Islam avec qui nos ministres puissent discuter et passer des accords dont on puisse attendre des effets nationaux.

    Une fois ceci dit la situation est plus compliquée et plus simple. Plus compliquée car notre pauvre ministre des cultes ne sait plus avec qui causer. Pauvre chou ! Hélas ça m’en touche une sans bouger l’autre, comme disait un de nos présidents d’autant plus populaire qu’il ne peut plus nous nuire. Par contre l’aspect plus simple saute aux yeux. Expulser un imam un peu trop salafiste ce n’est plus expulser un représentant de l’Islam de France, c’est virer un fauteur de trouble. Les musulmans ne peuvent nous en tenir rigueur. D’ailleurs certaines communautés le font d’eux mêmes et s’en portent très bien ensuite.

  • Effectivement cette récupération et l’unanimité des journalistes pour vanter l’action de fh dans cet instant de »communion « nationale a été vraiment effarante.

    Le plus incroyable c’est la cote de popularité de cazeneuve qui pourtant n’a rien fait d’autres que de froncer les sourcils et prendre un air grave.
    Pourtant sa protection du journal le plus menacé de france, alors même que le risque terroriste maximum venait d’être déclaré, était vraiment minable.

    Et si à la place de Charlie ami des socialistes, les terroristes avaient visé minute……………..

    • On n’oublie pas qu’une des victimes, explicitement menacée, s’était vue refuser le droit de porter une arme quelque temps avant le crime. En privant volontairement les honnêtes citoyens de leurs droits élémentaires, l’Etat obèse a une part de responsabilité importante dans les drames qu’il contribue à aggraver, quand il ne les provoque pas lui-même par son impéritie ou du fait des thèses fumeuses sur lesquelles repose sa prétendue légitimité.

      L’Obèse préfère surveiller 65 millions de Français, ou encore laver le cerveaux des enfants scolarisés, plutôt que mettre hors d’état de nuire quelques centaines d’apprentis terroristes d’ores et déjà identifiés, volontairement laissés en liberté. L’Obèse n’a pas pour but de protéger la population du terrorisme. Au contraire, il profite opportunément du terrorisme pour affermir son emprise totalitaire sur la population, unique objet de son oeuvre collectiviste. Il ne faut pas en être surpris. Nous savons avec les précédentes expériences collectivistes, soviétiques et nazis, que les Etats obèses n’hésitent jamais à recruter les pires repris de justice pour mater les populations innocentes récalcitrantes.

  • Et quid du recul massif de la liberte d’expression, notamment a travers l’utilisation abusive de l’accusation d’apologie du terrorisme, qui permet de traquer les recalcitrant qui ne sont pas assez « Charlie »?

    Paradoxal quand on pense que le journal attaque a ete eleve au rang de symbole de la liberte d’expression…

  • J’étais en train de me demander pourquoi, concernant le nombre de bobos défilant le 11 janvier, la presse n’avait pas utilisé la formule consacrée: Tant….. selon les organisateurs et tant….. selon la police?
    Souvenez-vous de la manif pour tous : 1.200.000 selon les organisateurs mais 200.000, selon la police.
    Ces socialistes sont vraiment des escrocs.

    • Il y aurait beaucoup à dire sur tout ça… Je me souviens qu’avant une grande « Manif Pour Tous », Valls a prévenu qu’il y avait des dangers, que l’Etat ne pourrait pas grand chose, que les gens venaient à leurs risques & périls… Parce qu’il y avait eu auparavant quelques agressions de barrages de CRS (peut-être par des appariteurs) sur des centaines de milliers de manifestants? En revanche, juste après le massacre de 20 personnes, alors que l’enquête était en cours, on pouvait sans crainte rassembler des dizaines de milliers de personnes à Paris & ailleurs. Ou alors c’est un honneur de mourir pour Flamby?

  • Certains voient un troupeau de lemmings, d’autres un troupeau de moutons.

  • quelle chance contrepoints, a des modérateurs en France, dans d’autres journaux tous c-vos commentaires auraient été censuré par les modérateurs qui se trouvent dans des pays Francophones de cette obédiance. Le Figaro a dit qu’il allait rappatrier son service de modération en France et Veleurs actuelles l’a déjà fait devant des modérateurs qui modéraient plus vite que leur ombre, quand ils se sentaient concernés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
histoire laïcité
2
Sauvegarder cet article

La question de la religion fait une nouvelle fois surface suite à la délibération votée et adoptée à la mairie de Grenoble à l’initiative du maire Éric Piolle et de l’association Alliance citoyenne, d’autoriser le burkini dans les piscines municipales.

Face à cette délibération, à la fois électoraliste et communautariste, le préfet de l’Isère a introduit un référé-liberté, nouvelle procédure d’urgence créée suite à la « loi contre le séparatisme », devant le juge administratif pour obtenir l’annulation de cette délibération.

Si ... Poursuivre la lecture

Par Adelin Remy.

Le débat sur le voile (n’importe lequel, pas seulement le voile intégral) existe en France depuis 1989 : il est considéré comme un vêtement religieux et une marque de soumission de la femme, généralement musulmane, et son interdiction est vécue comme une agression par la plupart des femmes musulmanes qui revendiquent la liberté de le porter.

Le 24 octobre 2019, le président Macron a déclaré :

« Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire [...] Dans les services publics, à l’école, c’est mo... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles