Jeux Olympiques 2024 : le retour du délire

Avec l’approbation à une grande majorité du Conseil de Paris, la capitale a fait un pas de plus vers une candidature pour l’organisation des JO 2024.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jeux Olympiques 2024 : le retour du délire

Publié le 19 avril 2015
- A +

Par Serge Federbusch

Beach volley au pied de la Tour Eiffel - Credits Miroir (CC BY-NC-ND 2.0)
Beach volley au pied de la Tour Eiffel – Credits : Miroir (CC BY-NC-ND 2.0)

La baffe monumentale de juillet 2005 n’aura pas suffi : Hidalgo veut remettre le couvert qui avait glissé des mains de Delanoë et relancer une candidature parisienne aux JO. Quel beau moment ce fut de voir l’ancien maire pratiquement tomber à la renverse à Singapour en apprenant sa déconfiture ! Et que d’argent économisé grâce aux Anglais !

Ce genre d’événement est la tarte à la crème des politiciens sans imagination. Alors que la région parisienne a un urbanisme désarticulé, que le lien entre Paris et la banlieue se dégrade, que la politique du logement est livrée à des élus malthusiens et clientélistes, que les problèmes de transports s’accroissent, que la France et sa région capitale décrochent peu à peu dans la compétition économique internationale, que va-t-on chercher ? Un projet centré sur quelques équipements pour le sport d’élite et qui dure trois semaines, bref, totalement déconnecté des enjeux et défis réels que nous devons affronter.

C’est encore et toujours un subterfuge de communication qui élude les décisions nécessaires et difficiles. Mais il permet aux communicants de faire leur beurre quelque temps.

Déjà, l’offensive d’enfumage a commencé, à coups de sondages bidons sur le soi-disant engouement des Français pour cette opération. Toutefois, selon une étude Odoxa Le Parisien-Aujourd’hui en France, les Franciliens semblaient préférer l’idée d’une exposition universelle en 2025 et payée par des sponsors privés à celle de Jeux Olympiques 2024 payés par de l’argent public.

jeux olympiques ou expo universelle


Sur le web.

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Les Anglais ont réussi à rentabiliser l’évènement de 2012 quand même, la ville de Londres y a semble-t-il gagné.
    Mais les Français ne sont pas les Anglais, et il y aura du gaspillage à coup sûr..Les JO pour Hidalgo c’est surtout une question d’ego, et la possibilité d’effectuer plein de travaux publics à Paris pour dynamiser sa ville donc je comprends le raisonnement, mais je ne vois pas trop ce que ça apporterait à Paris qui est déjà une une capitale touristique mondiale.
    Si c’est aussi bien géré que la Coupe du Monde au Brésil, qui aura clairement affecté l’économie brésilienne déjà mal en point, on a du souci à se faire…

    Parmi les différentes villes la seule qui pourrait en bénéficier est Boston qui n’est pas une capitale touristique mais plutôt une ville de science et technologie malgré son importance historique aux USA, les JO pourraient changer cela et diversifier l’économie de la ville et accroître sa notoriété, surtout que les Américains gèrent plutôt bien ce genre d’évènements grâce à leur expérience du SuperBowl annuel.

    • Tout à fait d’accord ce sera Boston …Point final et tout le monde le sait….Donc le reste c’est de la Com qui va encore nous coûter un bras ….Et puis les JO chez les Celtics…J’adore…

      • Je n’irais pas jusque là. Les Américains sont apparemment très motivés, et ils s’en sortiront bien j’en suis sûr. Mais Boston reste plus petite que d’autres villes candidates donc ce sera un dur combat.
        Elle a l’avantage d’avoir toutes les infrastructures nécessaires et donc de pouvoir faire cela à bas coût, comme ce sera le cas de Tokyo en 2020 tout comme le fait d’être une ville sûre et propre.

        Enfin on verra, mais c’est rarement gagné d’avance ces choses là, si la France a perdu les JO 2012 c’est juste grâce à la force des Anglais en matière de lobbying donc ça s’est joué à un cheveu.

      • bonjour Sigmund , j’allais écrire tant mieux pour nos concitoyens de la région Parisienne ,sauf à envisager que nos édiles voient la chose autrement et se lancent dans la construction d’installations pas toujours utilisées après-coup .

    • Elle n’en veut pas, des JOs, Hidalgo. C’est le truc de Hollande.

    • Absolument pas et le gouvernement Britanique le reconnaît quand vous vous renseigner, financièrement les JO ont été une très mauvaise affaire pour Londres et ils ont encore des dettes à payer…. Au niveau de l’image de marque, c’est plus mitigé. Personnellement je pense que Londres gagnes énormément plus à financer un filme tel que James Bond plutôt que de financer les JO…. Ceci dit, comme l’a dit Hidalgo dans le parisien, en période sociale tendue, avoir du pain et des jeux pour amuser le peuple ça aide…. Perso, je crois qu’elle n’a pas mesurer l’ampleur de la haine qui est en train de s’accumuler….

    • Londres n’a pas rentabilisé ses jeux. Pour la simple raison qu’ils avaient fait exprès de sortir du budget initial les coûts d’infrastructures routières, les coûts de la sécurité, baissé les taxes locales pendant les jeux (sauf dans le budget…), pas pris en compte les coûts des paralympiques…
      La facture totale était de 400 % du budget initial, avec un amortissement de moins de 30 %… donc 70 % de pertes !!!

  • du pain et des jeux …pour occuper les sans dents ….

  • Tout le monde sait qu’on n’aura pas les JO, mais qu’on versera des dizaines de millions à des bureaux d’études tout à fait honnêtes et des personnalités tout à fait indépendantes pour préparer la candidature. Là, au moins, ce ne sont pas des emplois fictifs !

  • Je suis originaire de Savoie.
    On a fini de payer la dette des JO de 68 à Grenoble en … 1992, juste à temps pour les JO d’Albertville.
    Dont la dette est tout juste payé en 2014 (43,5 millions d’euros de dettes sur un budget total de 600 millions d’euros hors infrastructures non « sportives = routes, immeuble de logements, rénovation du parc hôteliers….). La note totale était de 1,75 milliards d’euros… dont 1,5 milliards à la charge du contribuable !!!
    Donc pour moi les JO c’est un NON CATÉGORIQUE !!!
    Et j’ai bien apprécié l’éviction de Paris et d’Annecy !!!

  • J.O. 2024 A PARIS: QUI VA DONC ENCORE PAYER?

    Publié le 20/04/2015 à 13:35 par marcheillegalparis

    COMMENTAIRES SANS RETENUE N°40

    Quelle brillante idée de vouloir organiser les Jeux Olympiques en France au moment même où notre pays est endetté et les restrictions budgétaires touchent tous les Français! En d’autres circonstances, j’aurais applaudi des deux mains cette proposition permettant ainsi à notre nation de devenir le centre du monde pour une bonne cause, une fois n’est pas coutume.

    Organiser des Jeux Olympiques, pourquoi pas? Mais à quel prix? Si on se réfère aux précédentes Olympiades, les dernières villes organisatrices avaient largement dépassé leurs budgets prévisionnels si bien qu’elles se sont toutes endettées. Est-ce donc bien raisonnable de se lancer dans une telle aventure même si tous les responsables nous promettent de ne pas réitérer les mêmes erreurs? Ben voyons! Il n’y a que les naïfs pour avaler des couleuvres et les promesses à la française, on connaît.

    La France est un pays surprenant où les paradoxes sont légion. Et les J.O ne sont qu’un exemple.

    Etrange pays, en effet, que la France où l’on est prêt à dépenser plus de 6 milliards d’euros pour des jeux qui ne dureront que deux petites semaines alors que l’on a bloqué les pensions de retraite pour faire des économies.

    Etrange pays, en effet, que la France qui revendique le droit à la liberté et qui est prête à obliger ses citoyens à voter sous la menace de sanctions pour compenser un manque total de crédibilité de sa classe politique.

    Etrange pays, en effet, que la France qui veut faire du don d’organes une obligation sans que les intéressés n’aient leur mot à dire, ou presque.

    Etrange pays, en effet, que la France où le droit d’asile, selon la Cour des Comptes, est totalement détourné de sa vocation première pour ressembler davantage à une véritable filière clandestine d’immigration.

    Etrange pays, en effet, que la France où le vivre ensemble tant revendiqué par nos élites ne fonctionne qu’en mettant des soldats devant les écoles et les lieux de culte.

    Etrange pays, en effet, que la France où l’on est prêt à accueillir par devoir la misère du monde alors qu’on est incapable de régler le sort de nos propres miséreux.

    Etrange pays, enfin, que la France, terre des droits de l’homme, où ses citoyens se tournent vers un parti dont le président d’honneur fait honte à notre patrie parce que ses dirigeants successifs ont été incapables d’améliorer leur sort.

    Alors! Comme nous ne sommes plus à un paradoxe près, organisons donc les J.O. à Paris. MAIS QUI VA ENCORE PAYER?

    PATRICK SOUILLE
    PAROLES DE CITOYEN: ET SI JE DISAIS TOUT.

  • Contre ces Jeux, trop cher, anti-démocratique, hyper contrôlés par de riches et puissantes élites qui, franchement, s’en foutent complètement des exclus et des « jeunes de nos quartiers » (Hidalgo).
    Et les sondages? : le 10 février le Parisien a demandé « Soutenez-vous la candidature de Paris pour les JO 2024 ? » 9000 votants – 80% de non. Mais on ne parle pas de ca.
    http://www.leparisien.fr/sports/autres/soutenez-vous-la-candidature-de-paris-pour-les-jo-2024-10-02-2015-4522299.php
    Mais j’aime le sport. Pourquoi pas proposer un alternatif, plus participatif et écologique. Par exemple une semaine  » Festival estival de sport  » sans voitures. Pendant 5 ou 6 jours (pas forcement consécutifs) les véhicules motorisés seraient interdits. On pourrait avoir une balade à vélo, et une marche à pied, à travers la capitale; une traversée de Pais pour rollers et skateboards; un marathon et une course à pied plus court; un triathlon. Et, si les associations étaient d’accord, on pourrait ajouter d’autres sports.
    Pas besoin de dépenser des milliards d’euros. Beaucoup de ces événements existent déjà, donc l’organisation est déjà en place, mais les réunir une fois, ou tous les 4 ou 5 ans, pourrait leur donner un vrai rayonnement national ou même international.
    Pour le sport, contre les JO

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Anne Hidalgo prétend verdir Paris, mais les riverains de la tour Eiffel ont comme un doute. Des dizaines d'arbres centenaires qui jouxtent le monument sont sous la menace d'être abattus par la mairie de Paris pour étendre les services liés à la vénérable vieille dame de fer. Au grand dam des Parisiens qui vivent aux alentours, l'îlot de nature perdu dans l'océan de béton pourrait laisser la place à une "bagagerie", c'est-à-dire des bâtiments essentiellement commerciaux.

Pourquoi faut-il absolument éviter les travau... Poursuivre la lecture

Aussi incroyable cela puisse paraître, Anne Hidalgo et Elon Musk ont un lien. Ténu, mais indiscutable.

Afin de contextualiser, rappelons pour les étourdis qui ne l'auraient pas noté que, suite aux dernières élections, Hidalgo s'est pris une taule absolument mémorable. Ces péripéties passées, elle va à présent pouvoir se consacrer entièrement à la mairie de Paris et aux douze ou treize électeurs qui l'ont placée là en attendant le désastre.

Oui, désastre : le mot n'est pas trop fort puisqu'on sait déjà qu'il y en aura plus d'un p... Poursuivre la lecture

C’est incompréhensible. À dix jours du premier tour de l’élection présidentielle 2022, la campagne électorale ne parviendrait pas à intéresser les Français ! D’après l’institut de sondage Ifop, seulement 56 % d’entre eux ont évoqué le sujet dans leurs conversations de la semaine dernière alors qu’en 2017, ils étaient 80 % à le faire à la même époque ! Ne dirait-on pas que les Français trouvent la campagne mortellement ennuyeuse ?

Alors permettez-moi de m’insurger. C’est trop injuste ! Trop injuste pour nos candidats, trop injuste pour ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles