Eurobaromètre : Les Français plébiscitent la concurrence !

Les Français considèrent à une écrasante majorité que la concurrence entre entreprises est bénéfique à la société.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Eurobaromètre : Les Français plébiscitent la concurrence !

Publié le 30 mars 2015
- A +

Par Delphine Granier
Un article de GenerationLibre

Concurrence, sprint, athletes -CC0 Domaine public
Concurrence, sprint, athlètes – CC0 Domaine public

 

Nous avons lu les résultats de l’Eurobaromètre sur la perception qu’ont les citoyens européens de la concurrence. Ce sondage a été mené par la Commission européenne en septembre 2014 auprès de 26 549 citoyens issus de tous les États membres européens.

74% des citoyens européens pensent que la concurrence a un impact positif sur leur consommation. Comme le révèle l’Eurobaromètre, la question de la concurrence ne constitue plus un sujet « tabou » pour une grande majorité des citoyens européens. Ils sont ainsi 59% à juger que l’impact de la concurrence est « très positif » contre seulement 19% estimant l’impact « négatif ».

Les sondés identifient, par ailleurs, certains problèmes à un manque de concurrence dans plusieurs secteurs. Sont cités, par ordre de priorité, l’énergie, les transports, la pharmacie et le secteur des télécoms.

S’agissant plus spécifiquement des citoyens français, ils sont une écrasante majorité à considérer que la concurrence entre entreprises apporte plus de choix aux consommateurs (83%), de meilleurs prix (80%) et une meilleure qualité (63%). 78% des sondés jugent également la concurrence bénéfique à l’innovation et à la croissance économique.

À titre comparatif, si les sondés britanniques sont encore plus nombreux à avoir une opinion positive de la concurrence, l’écart avec l’opinion française tend toutefois à se réduire. De même, la comparaison avec l’eurobaromètre mené en 2010 montre une évolution positive de la perception de la concurrence en France.

Ces chiffres témoignent de la déconnexion croissante entre les politiques et les citoyens. Quand les uns la rejettent de discours en discours, les autres la plébiscitent et en réclament davantage.

eurobarometre-full


Sur le web.

À lire aussi : Téléphonie mobile, une concurrence avantageuse

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Je n’ai jamais rencontré de gens en France qui pensaient que la concurrence est une mauvaise chose, ce qui prouve bien que nos politiciens sont à la rue, même le FN soit disant proche du peuple.

  • Mais la concurrence a toujours était positive à condition que les règles du jeu entre entre entreprises de divers pays ne soient pas faussées dès le départ par les contraintes sociales. Si tel est le cas, soit le pays en ayant trop se remet en question pour que ces entreprises soient concurrentielles, chose que la France ne fait pas du tout., soit elle rectifie cette concurrence faussée par des droits de douane, chose interdite par l’Europe.
    On est donc bien dans la mouise. Ce pays est foutu !

  • hum… le même sondage sur la diminution des dépenses publics, Secu, retraite, fonctionnaires,temps de travail, suppression du département, marché du travail plus flexible?

  • Dès qu’une Région où un département existe, il n’y a plus de libre concurrence, les entreprises reçoivent forces subventions en tout genre, qui faussent le jeu de la concurrence. Pour maintenir les grosses entreprises qui emploient, ou soutenir le cousin ou l’amant ou l’amante…..

  • Et pourtant l’état représente plus de 57 % du PIB. Si ce n’est pas 60 %.

    L’état en situation de monopole sur quasiment tout, alors que penser de ce sondage ❓ ❗

    • C’est simple : les Français sont pour la concurrence à condition que ce soit un « arbitre désintéressé », l’Etat, qui l’organise et la réglemente…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Trois bonhommes Monopoly, l'un se couvrant les yeux avec ses mais, le deuxième les oreilles et le dernier la bouche
2
Sauvegarder cet article

Un article de La Nouvelle Lettre

 

Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé : loi de la jungle, vol organisé, égoïsme débridé, inégalités croissantes, victoire de l’avoir sur l’être, société de consommation, concurrence sauvage, obsession de la rentabilité, etc. Il est facile de réfuter ces attaques : la réalité est autre.

Il y a mieux à faire : il est temps d’appliquer les vrais principes libéraux. Pourquoi préciser les « vrais » principes ? Parce qu’il est dit beaucoup de choses ridicules et menson... Poursuivre la lecture

Le 18 novembre, le Wall Street Journal signalait qu’une petite fusée, la Vikram Sriharikota (Vikram S), construite par la startup indienne Skyroot Aerospace avait atteint l’altitude de 89,5 km.

En soi cet événement est peu significatif car cette altitude a été dépassée et de beaucoup par toutes les grandes puissances spatiales, au premier rang desquelles la NASA, SpaceX, Roscosmos (Russie), l’ESA, la JAXA, la CNSA (Chine), l’agence publique indienne, ISRO (Indian Space Research Organisation) et même Blue Origin de Jeff Bezos (avec sa f... Poursuivre la lecture

Vendeuse de fruits devant ses étalages
1
Sauvegarder cet article

C’est une histoire, un témoignage, que l’on entend souvent.

Vous avez créé un produit, vous pensez qu’il est formidable, il y a déjà quelques clients. C’est le début de l’aventure de start-up.

Mais voilà, pour trouver les clients suivants, on se heurte à :

« Mais vous êtes trop fragiles, revenez quand vous aurez trois ans d’ancienneté et plusieurs clients », « je ne peux pas vous acheter votre produit car je ne veux pas que mon entreprise représente 80 % de votre chiffre d’affaires », « j’ai déjà un produit qui fait un pe... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles