Nouveaux enjeux internationaux : le Japon se prépare à la guerre

Devenu pacifiste à la fin de la guerre, le Japon est en train de renouer avec la puissance afin de répondre aux impératifs de sécurité d’aujourd’hui.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
The Reshaping of the World Vision from Japan Shinzo Abe Credit World Economic Forum (Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouveaux enjeux internationaux : le Japon se prépare à la guerre

Publié le 27 février 2015
- A +

Par Rémi Velez.

The Reshaping of the World Vision from Japan Shinzo Abe Credit World Economic Forum (Creative Commons)
The Reshaping of the World Vision from Japan Shinzo Abe Credit World Economic Forum (Creative Commons)

 

Le mois dernier, au pays du Soleil levant, la décapitation de deux otages nippons a convaincu une majorité de Japonais de définitivement tourner la page du pacifisme.

Le Japon s’apprête à réviser sa Constitution pacifiste

japon guerre rené le honzecEn réaction à l’aide internationale de 200 millions de dollars proposée par le Japon aux pays combattants le terrorisme, l’État islamique (EI) a exécuté ses deux premières victimes japonaises. Dès lors, le premier ministre Shinzo Abe a réaffirmé implicitement sa détermination à réformer, ou au moins à contourner, la constitution pacifiste du pays. Imposée par les États-Unis au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la constitution interdit au pays d’effectuer des expéditions militaires, et donc de participer directement à la coalition internationale contre l’EI. Le débat sera ouvert à la Diète, le parlement japonais, au mois d’avril. Il se pourrait que d’ici la fin de l’année la Force d’Autodéfense du Japon acquiert les compétences normales d’une armée nationale. L’an dernier, Shinzo Abe avait promis de faire du Japon un « État normal ». Pour cela, il a fait adopter en janvier un budget militaire record de cinq mille milliards de yens (37 milliards d’euros). Sa stratégie militaire s’articule avec sa politique de relance économique : 350 milliards de yens serviront à acheter 20 avions de patrouille maritime aux industries Kawasaki.

Les conflits avec la Chine et la Corée du Nord justifient une mise à jour constitutionnelle

Les conservateurs du Parti libéral-démocrate, au pouvoir depuis 2013, jugent que l’article 9 de la Constitution établie en 1947 empêche le pays de se défendre correctement. Les nouveaux enjeux géopolitiques du monde, où la Chine et le terrorisme prennent une place croissante, exigent la fin du pacifisme hérité de l’immédiat après-guerre. L’actualisation de la constitution est fortement discutée depuis presque deux ans. Les arguments en faveur de la réforme pointent du doigt la Chine et la Corée du Nord. D’un côté l’Empire du Milieu se montre de plus en plus vindicatif et affirme ses appétits territoriaux pour les îles Senkaku. De l’autre, le régime de Pyongyang développe petit à petit son arsenal nucléaire. Dès lors, le Japon ne peut pas assurer la sécurité de la région Asie-Pacifique sans être un minimum belliciste. « Si tu veux la paix, prépare la guerre » est devenu le nouveau mot d’ordre de Shinzo Abe. Il a reçu toute la bénédiction des États-Unis.

Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • « …affirme ses appétits territoriaux pour les îles Senkaku. »

    Appétits territoriaux ? Ces îles sont japonaises, je ne vois pas en quoi défendre sa propriété est synonyme d’appétits territoriaux. Le Japon n’envahit personne.

    • L’Empire du Milieu désigne la Chine pas le Japon ! L’analyse est donc correcte, puisque c’est bien la Chine qui a des vues sur ces îlots Japonais

      • Ces îlots ont été découvert et utilisé en premier par des chinois en 1200, puis ont été donné aux japonais suite à la guerre sino-japonaise en 1895. Suite à la Seconde Guerre Mondiale, le japon devait rétrocédé tous les territoires qu’ils avaient conquis à la Chine.

        Qui de droit peut les réclamer aujourd’hui?

      • Oui, c’était pour voir si tu suivais bien ou si tu avais déjà commencé l’apéro. Je suis content de voir qu’à 11 h 14 tu tiens bon. Félicitations.

    • Il parle ici de la Chine. L’empire du milieu c’est la chine. Sinon il aurait dit le pays du soleil levant 🙂

      • empire du milieu , ou plutot  » état  » du milieu : zhong guo …

        alors que le japon c’est : ri ben ( soleil origine ) , à ne pas confondre avec  » ben ri  » :  » aujourd’hui  » en chinois , même caractères, mais à l’envers … c’est vraiment du chinois !

  • Attention au contre-sens.

    Le réarmement (probable) du Japon ne va (cette fois) absolument pas de paire avec des visées impériales, et/ou bellicistes.

    Ni-même une quelconque question « sécuritaire » (un japonais décapité dans un shithole du moyen-orient ? La belle affaire soyons sérieux un peu).

    Et pour une raison très simple : la démographie.

    On ne part pas au combat avec des grand-papas. Or c’est ce qu’est DEJA devenu le Japon. Bref, c’est absurde.

    Non, l’agitation « militaire » que l’on voit (un peu) émerger… a une autre explication : l’économie.

    Le clown Shinzo Abe ayant a peu près tout essayé (construire des ponts vers nulle part) pour faire repartir l’économie…. rien n’y fait.

    D’où l’idée du « réarmement »… Ce sera bon pour l’industrie, et ça a l’avantage de chiffrer très vite.

    Pour synthétiser : fabriquer de la camelote militaire c’est l’équivalent d’un… QE.

    • il faut dire aussi une chose, c’est que la chine est tellement en train de devenir aussi grosse que totoro … que les japonais ne seront pas de trop avec les ricains si un jour ça devient la merde dans la mer de chine …

      le QE n’explique pas tout !

    • Les nouveaux efforts d’armements du Japon de Shinzo Abe ne visent évidemment pas à compléter des objectifs impérialistes.
      Il y a plusieurs enjeux à l’oeuvre derrière la mise jour constitutionnelle qui se prépare: politique de relance, la place du Japon sur la scène internationale et son souhait de participer aux coalitions militaires, l’arrivée des premiers portes-avions chinois dans la mer de Chine.
      J’ai essayé de vous présenter toutes les raisons du travail parlementaire en cours au Japon.
      Il ne s’agit pas de les hiérarchiser, ceci me semble bien prétentieux. Si il ne s’agissait que de faire fonctionner les industries d’armements nippons, le gouvernement japonais n’aurait pas commander des armes américaines.
      Dernièrement, il est possible de partir en guerre avec des papys, tant que ces derniers dirigent des robots de combat… Et si le Japon vieillit, il lui restera tout de même quelques dizaines de millions de jeunes pour compléter les effectifs militaires.

  • Il faut savoir pour un pays qui a une constitution pacifiste, le Japon a un budget militaire qui serait supérieur à celui de la France. Les forces d’autodéfenses nippones ne sont peut être pas capable de projeter leur régiments plus loin que leur île, mais, elles sont en mesure de défendre leur pays. Le Japon a le cinquième bâtiment de guerre du monde, s’il voulait, le Japon, comme la RFA d’ailleurs, pourrait jouer le premier rôle militaire au monde. Technologiquement et industriellement ils sont au pointe, sauf la volonté politique leur fait défaut.

    • En 2016, le budget militaire y compris de force nucléaire serait de 36 Milliards en Euros et, celui du Japon en 2014 était de 41 milliards d’Euros. Mais eux, compte-tenu de leur histoire, sont restés humbles.
      L’Allemagne en Europe, a aussi la même philosophie, quoique forte économiquement, industriellement et surtout financièrement, elle a abandonné volontairement le prestige militaire a son voisin d’outre Rhin, qui lui aime apparaître.

  • L’éternel recommencement, les guerres ne s’arrêtent jamais tous les prétextes sont bons pour aller défier sont voisin
    Cela est d’autant plus navrant que ce merveilleux pays donne une sensation de sérénité et de modèle de paix.
    Un 9 août je me suis trouvé á Nagasaki et j’ai participé á cette ronde de la paix… qui malheureusement n’est pas éternelle (ne pas confondre avec les colombes de la paix d’essence strictement communiste)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a 150 ans naissait John Calvin Coolidge qui devait être le plus libéral de tous les présidents américains. Il n'est guère connu en France. Bien sûr, certains parlent du « Président Coolidge » comme d'un « géant englouti » mais ils font référence à une épave de la Seconde Guerre mondiale, un luxueux paquebot baptisé en son honneur et réquisitionné par l'armée qui devait couler, victime d'un champ de mines, au large d'Espirtu Santo (Nouvelles Hébrides), le 26 octobre 1942.

 

Un président méconnu qui mérite le détour

Ils ... Poursuivre la lecture

Par Dan Sanchez.

Il semble que l'économie américaine en difficulté va mettre un frein aux célébrations du 4 juillet cette année.

Le Wall Street Journal a rapporté jeudi dernier :

"Dans toute l'Amérique, les feux d'artifice du 4 juillet ne seront pas tirés le 4 juillet. »

Certaines villes et communes reprogramment leurs spectacles pyrotechniques de la fête de l'Indépendance en raison d'une pénurie de feux d'artifice ou de travailleurs.

Et comme le révèlent de nombreux médias, les repas seront beaucoup plus ch... Poursuivre la lecture

Par Eric Boehm.

L'annulation, la semaine dernière, de l'arrêt Roe v. Wade (1973) par la Cour suprême des États-Unis a été rendue possible, du moins en partie, par ce que le chef de la majorité au Sénat de l'époque, Harry Reid (démocrate du Nevada), a fait en novembre 2013.

À la recherche d'une victoire politique à court terme, Reid a mis en œuvre ce que les démocrates et les républicains avaient tour à tour menacé de faire pendant la majeure partie de la dernière décennie : abolir le filibuster (obstruction parlementaire corresp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles