Chine : l’inquiétante dictature nihiliste

Xi Jinping est moins ambitieux que Mao, il rapproche plutôt la Chine du 1984 imaginé par Orwell, fondé sur l’obéissance décervelée aux ordres du Parti.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Propagande communiste (Crédits : Liz Lister, licence CC-BY 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chine : l’inquiétante dictature nihiliste

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 février 2015
- A +

Par Guy Sorman.

propagande communiste credits liz lister (licence creative commons)
propagande communiste credits liz lister (licence creative commons)

 

Les valeurs dites occidentales sont attaquées sur deux fronts : le front islamiste avec la violence que l’on sait, et la résistance chinoise. Parlons cette fois-ci des Chinois. Le Président Xi Jinping qui fut annoncé par les Sinolâtres professionnels comme un chef d’État éclairé, voire ouvert aux idées occidentales, se révèle un adepte du despotisme oriental, assez proche de Mao Zedong. Après avoir éliminé ses rivaux à la tête du Parti communiste en les accusant de corruption (Mao aussi multipliait les « campagnes » contre la corruption pour consolider ses pleins pouvoirs), le Président chinois restaure sur les médias, dans les écoles et les universités, une chape de plomb idéologique que les Chinois n’avaient pas connue depuis les années 1980. Il est désormais interdit dans les manuels scolaires, dans les journaux et à l’université, de faire la moindre allusion à ce que Xi Jinping considère comme valeurs occidentales : démocratie, liberté d’expression, État de droit, justice indépendante… On épargnera au lecteur la liste exhaustive de ces interdits qui sont tous des déclinaisons de la liberté de penser par soi-même. L’innovation remarquable apportée par le régime actuel est de ne pas inviter les Chinois à critiquer ces valeurs occidentales, mais d’en censurer la mention. Ce que l’on considérera comme une régression par comparaison au Maoïsme : quand Mao lança sa célèbre campagne contre le Confucianisme à la fin des années 1960, les étudiants devaient étudier Confucius pour mieux le détruire. À l’heure présente, les Chinois sont invités à ne pas penser du tout, à faire comme si ces valeurs occidentales n’existaient pas, comme si ne pas les nommer suffisait à les faire disparaître.

La démarche est d’autant plus étrange que la pensée occidentale bannie n’est remplacée par rien. Dans la Chine ancienne, les valeurs occidentales étaient connues et discutées (elles menèrent à la chute de l’Empire et à la Révolution républicaine de 1911), le marxisme fut étudié et adapté au contexte chinois et les lettrés chinois, de toute éternité, se querellaient entre Bouddhistes, Confucianistes et Taoïstes. Quand Mao Zedong s’en prit à la démocratie, au marxisme soviétique puis au Confucianisme, ce fut pour les remplacer par une idéologie de substitution, la sienne : cette pensée Mao était rassemblée dans un Petit Livre Rouge que les Chinois devaient apprendre par cœur, également destiné à l’exportation. Ce Livre Rouge d’un simplisme affligeant emporta l’adhésion des foules et de quelques intellectuels au temps de la Révolution culturelle (1966-1976) – en Chine et en Occident. Ces valeurs maoïstes étaient essentiellement nihilistes : Mao, comme Marx, était plus disert sur l’ordre ancien qu’il convenait de détruire que sur l’ordre nouveau à  construire.

Xi Jinping ne propose pas de Livre Rouge : moins ambitieux que Mao, il rapproche plutôt la Chine du 1984 imaginé par Orwell, fondé sur l’obéissance décervelée aux ordres du Parti. Comme le Parti ne pense pas, ne se réclame plus d’aucune philosophie, dogme ou religion, nous n’assistons pas à une querelle de substance entre valeurs occidentales et valeurs chinoises : le gouvernement chinois n’exporte rien à penser, il n’exige que l’obéissance de ses sujets et, si possible, la servilité des non-Chinois. La puissance des nations s’appuie d’ordinaire sur un modèle politique, un corps de doctrine, une idéologie, bref, des valeurs que l’on partage ou pas. La Chine nouvelle est vraiment nouvelle puisqu’elle ne prétend pas être autre chose que ce qu’elle est ou ce qu’elle dit qu’elle est. Ce qu’est la Chine dans cette rhétorique singulière est ce que le Parti communiste en dit, le Parti répétant ce que le Président Xi Jinping lui dicte. Évidemment, on entre là dans le royaume de l’absurde : il est impossible d’imposer à un milliard et demi de Chinois ni de ne pas penser du tout, ni de les contraindre à penser comme le chef qui ne pense pas.

Cette dé-valorisation de la Chine n’en fait pas moins des victimes : tous ceux qui en Chine ne peuvent s’empêcher, malgré tout, de penser par eux-mêmes, se retrouvent accusés de corruption, ou de complot contre la sécurité de l’État. Pour les jeunes Chinois, l’esprit critique se manifestait de tradition sur le web ; mais le voici de plus en plus censuré. Il reste la fuite, 300 000 étudiants partent chaque année à l’étranger, en particulier aux États-Unis. Leur rêve est de revenir en Chine pour y faire fortune mais, dans la mesure du possible, avec une carte d’identité américaine pour échapper à la police de la pensée.

Pour nous autres Occidentaux, comment réagir ou au moins réfléchir à ce nouvel impérialisme de la non-pensée ? La priorité est de ne pas être dupe : les valeurs dites occidentales sont en vérité universelles, ce pourquoi Xi Jinping ne sait pas comment s’en débarrasser, insigne d’un grand désarroi. Le désir de commercer avec la Chine, louable, ne doit donc pas nous aveugler sur la fragilité de ce régime. Aimer la Chine et souhaiter (il faut le souhaiter) que le peuple chinois échappe à la pauvreté – deux tiers de la population végètent dans une misère absolue – n’exigent pas de servir le Parti communiste chinois : distinguons la nation et ses dictateurs. Ceux-ci sont dangereux précisément parce qu’ils ne pensent pas, parce qu’ils n’ont pas de valeurs : ce qui en tient lieu est leur culte de l’argent et de la force. Pas rassurant : on préférerait un débat véritable où chacun apprendrait de l’autre et à vivre ensemble. C’est, dans l’immédiat, sans espoir.

Sur le web

Voir les commentaires (97)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (97)
  • Bel article qui résume mes inquiétudes.
    Les Chinois voyagent de plus en plus et apprennent les langues étrangères, surtout l’anglais, donc il sera difficile d’empêcher la pensée de ses citoyens.

  • C’est quoi les valeurs occidentales ?

    • Humanisme, rationnalité s’exprimant en philosophie politique, dans la conduite des affaires et l’état de droit (rule of law), valorisation de la vertu et de l’excellence individuelles, etc… Ce n’est pas parce qu’il y a eu Mai 68 qu’elles ont totalement disparu.

      • ça existe en France ça ? (j’ai habite dans le 93 et j’ai rien vu de tout ça)

        • Je suis ne en France, y ait habite trop longtemps, et n’ai rien vu non plus des postulats evoques ci-dessus. Par les informations que j’en ai, la situation a vraisemblablement empire. Je ne comprendrais pas sinon que les Francais qui le peuvent s’enfuient par troupeaux entiers…

          Je crains une tres serieuse dichotomie entre les affirmations de l’auteur et la realite de terrain. Ce qui est sommes toute sans surprise, chacun vit dans son referentiel, s’pas ?

          Ce que les Chinois veulent c’est eviter le modele occidental, certainement. C’est quoi « le modele occidental  » ? La CONSOMMATION. Creer des besoins ( comment vivre sans i-Phone s’pas ou sans TV avec ecran de la taille d’un terrain de foot ball ? ), pour motiver les gens a travailler, a produire les produits qu’ils vont eux meme acheter avec de l’argent qu’ils n’ont pas encore. Ce qui induit bien evidemment une FRUSTRATION permanente. La frustration est la premiere source de douleur, suivant le Bouddha. C’est elle qui cree l’inflation et les % d’interets des banques toutefois… Du point de vue occidental ca c’est tres bon, mon petit… Un bon petit , gnangnan…

          Il est exact que les JEUNES Chinois ont commence a glisser sur cette pente savonneuse, et il est donc POSITIF, de vouloir ralentir ce mouvement. Etre au lieu d’avoir. Ca commence par etre Chinois, ca c’est la premiere reference a Confucius, dans son expression de creation de Societe harmonieuse.

          Parmi les jeunes Chinois urbains, le niveau de culture est exceptionnel, surtout si on le compare aux societes occidentales. Les jeunes Chinois connaissent en particulier leurs Philosophes classiques.

          Dans quel pays occidental pourriez vous en dire autant ( Philosophes occidentaux ) ?
          Les jeunes occidentaux PENSENT ?

          0.001 % certainement je vous l’accorde.

          Pensez a ACHETER pour POSSEDER, de mon point de vue ce n’est pas vraiment « penser »…

          Le modele occidental c’est le profit des societes. L’argent permettant le POUVOIR sans partage. Pas le bonheur de leurs citoyens…

          • « Ce que les Chinois veulent c’est eviter le modele occidental, certainement. C’est quoi « le modele occidental » ? La CONSOMMATION. Creer des besoins ( comment vivre sans i-Phone s’pas ou sans TV avec ecran de la taille d’un terrain de foot ball ? ), pour motiver les gens a travailler, a produire les produits qu’ils vont eux meme acheter avec de l’argent qu’ils n’ont pas encore » n’mporte quoi, personne n’essaye de ralentir la société de consommation en Chine. au contraire. en chine, les autorités n’hésitent pas à construire des villes fantômes. désolé mais l’idée que les jeunes occidentaux n’ont plus de valeurs est fausse. c’est vrai qu’aujourd’hui, il n’existe plus de valeurs communes chacun a ses propres valeurs. vous critiquez le matérialisme occidental mais le parti communiste est, on ne peut plus, matérialiste.

            • En toute chose la voie du Milieu. Il n’y a pas en Chine de lutte ouverte entre « materialisme » et « spiritualisme ». Il n’y en a jamais eu sauf sur des periodes insignifiantes. La Chine c’est le Yin et le Yang. En aussi court vous aurez tout compris. Pour develloper la spiritualite, mieux vaut etre degage des imperatifs prioritaires, de nourriture, de logement, etc…

              L’acquisition de richesses peut etre une espece de JEU. Ce que les Chinois veulent eviter c’est que ca devienne une fin, en soi.

              Vous ne pouvez avoir de Societe si vous n’avez pas de valeurs communes. Au mieux des ermites en meditation dans des grottes…

              • si vous croyez qu’il n’y a pas eu en chine, de lutte entre savoir s’il fallait copier les occidentaux ou rester fermé sur soi, vous connaissez mal l’histoire de l’empire du milieu :
                l’arrivée des occidentaux en force dans la première moitié du 19ième siècle, à fait littéralement explosé la société chinoise. la guerre des taiping, qui fit plus de morts que la première guerre mondiale, fut causé par une secte chrétienne, mais était clairement réactionaire… les boxers, qui au contraire persécutèrent les chrétiens l’était tout autant… finalement, celui qui mis à bas la dynastie mandchou, sun yat sen, s’inspirait des idées occidentales, comme son successeur chang kai chek, puis mao aprés lui.

              • « Vous ne pouvez avoir de Societe si vous n’avez pas de valeurs communes. Au mieux des ermites en meditation dans des grottes… »

                Bien sûr que si, du moment que vous avez des lois communes.

                Si vous n’avez pas de valeurs communes, les différents systèmes de valeurs vont entrer en concurrence, certaines vont se répandre et d’autres disparaître.

                Par exemple, je ne me sens aucune valeur en commun avec les mecs qui votent Hollande ou FN, pourtant je vis bien dans la même société qu’eux.

                • Donc pour vous, que la liberté d’expression ou la liberté de penser ne soit pas une valeur commune, ça ne vous dérange pas?

          • @Jean Bon :

            Seuls les bobo bourgeois critiquent « la consommation ».

            Seuls ceux qui n’ont jamais été pauvres critiquent « l’argent ».

            Ce que vous nous proposez comme mode de vie, c’est la misère.

            Et bien, vivez vous même misérable comme vous le souhaitez, et n’imposez pas aux autres votre point de vue.

            Cela s’appelle la Liberté, et c’est une valeur universelle…

            • La liberté est une valeur universelle depuis quand?
              Dans quel monde formidable vous croyez qu’on vit?

              • Bonjour Simvetanylen
                ‘La liberté est une valeur universelle depuis quand?’
                Quel mépris pour les esclaves. Je vous rappelle qu’aucun esclave n’est heureux de sa condition.

          • Non mais t’as pas compris. Pour les boeufs de libertarien, posséder c’est être libre.

        • @ peter

          j’habite à la campagne, je peut vous dire que ça a totalement disparu depuis 30 ans… si ça a jamais existé pour certaines choses ?

      • Aucune des valeurs que vous citez ne sont universelles.

  • Une obéissance décervelée aux ordres d’un parti qui n’en donne pas… Une analyse bien superficielle ! Finalement, on peut peut-être résumer les ordres à « Faites votre business, et ne faites pas de politique », ce qui a de quoi choquer un énarque français qui a exactement la devise inverse, mais qui laisse au moins autant de latitude pour vivre dans la vie réelle.

    • @ Michel O

      Absolument. Vous resumez en 2 mots…

    • Parfaitement résumé

      Les valeurs occidentales que j’ai vu:
      – reste chez tu toi, tu toucheras le RSA (payes avec l’argent des autres)
      – fait 15 gosses tu toucheras des alloc (payes avec l’argent des autres)
      – envois tes gosses a l’école gratuitement (payes avec l’argent des autres)
      – fait toi soigner gratuitement (payes avec l’argent des autres)
      – travaille 7/7 et tu seras emmerde (voir le boulanger de cette semaine)
      – Travail et investie, quand tu vas mourir, n’oublie pas les 24% de droit de succession (0% en chine)
      – traverse en dehors des clouds, c’est l’automobiliste qui auras tord
      ……

      • tout a fait d’accord …

      • ça, ce sont des valeurs socialistes, l’inverse de ce que l’on appelle les valeurs occidentales …

        • Oui, valeurs enarquo-socialo-communiste de l’UMPS depuis 40 ans.

          Les chinois ont bien raison de ne pas les copier.

        • Parce que selon vous, les valeurs ‘occidentales’ telles que posséder et marcher sur les plus faibles sont davantage universelles que les valeurs socialistes orientales (Marx était chinois comme chacun sait) telles que l’égalité, le partage et la fraternité?

          Parlez pour vous même et rien que pour vous mon cher monsieur.

          • Marx a surtout partagé l’argent de son pote Engels et de son oncle (famille Philips)

          • @Simvetanylen: «  »les valeurs ‘occidentales’ telles que posséder et marcher sur les plus faibles «  » ». pourquoi dites vous que posséder et marcher sur les plus faibles sont les valeurs occidentales ? D’où sortez vous ce constat ? Et ces « valeurs » que vous attribuez à l’Occident, on ne les trouve dans aucune autre civilisation ?

      • La leçon est bien apprise mais malheureusement aucune originalité dans ce commentaire d’une platitude affligeante.

      • L’occident, ce n’est pas la France.

        • +1

          cf: plutôt les pays bien gérés qui sont libéraux comme le Danemark, la Suisse, la Norvège, l’Australie, les Pays-Bas, l’Allemagne etc etc.

  • « les valeurs dites occidentales sont en vérité universelles » cela s’appelle l’ethnocentrisme. non, les valeurs occidentales ne sont pas universelles même si le monde entier est influencé par les valeurs occidentales

    • Seuls les individus pensent et ont des valeurs. Il n’y a pas de « valeurs occidentales ».
      J’imagine que la théorie de l’élasticité est ethnocentrique aussi. Toutes les formations « culturelles » ayant un rapport avec la réalité (par opposition à ce qui est non empirique) qui ont jamais existé viennent de l’appréciation des hommes. A vrai dire, même en ce qui concerne ce qui est « eidétique », les partisans du relativisme nous ont donné cette merveille que sont les « mathématiques antiracistes ». Ce n’est pas un troll, il y a vraiment eu un mouvement.
      Dire que quelque chose est donné par l’ethnie, c’est du relativisme bon marché. Vu l’hystérie antiraciste (heureusement en baisse de nos jours) on n’ose as trop le montrer.

    • @ Arnaud : ce qui pensent que les valeurs occidentales en sont pas universelles ne comprennent pas ce que c’est que ces valeurs.

      Elles sont basées sur le repsect des droits fondamentaux de l’individu, cad la Justice et la Liberté, elles mêmes découlant d’une réalité intangible :

      L’autonomie de penser de haque individu.

      Cette réalité est universelle, les valeurs occidentales en découlent directement, donc elle sont universelles ….

      La preuve : partout où elles sont appliquées un petit peu, les êtres humains sont plus heureux et vivent mieux… partout … si c’est pas la preuve …

  •  » l’inquiétante dictature nihiliste …  »

    c’est vous qui etes nihiliste : comment peut on nier l’incroyable croissance économique de la chine depuis 30 ans en la comparant à celle de l’europe de l’ouest ou seul la burocratie et les aides sociales croissent …

    • Il est plus facile de croitre quand on part de quasiment zéro et que le salaire horaire des ouvriers/esclaves ne dépasse pas 1/10 de ceux avec qui on est en concurrence NON ?

      • hahahaah !!!

        les ouvriers esclaves, les fourmis …

        essayez au moins d’aller voir un peu plus loin que les clichés.

        peut-etre que les salaires chinois sont trop bas, en tout cas, on connais de nombreux pays ou les salaires sont encore plus bas, et qui ne décollent pas … il doit y avoir un truc ?

      • Les ouvriers esclaves, comme ils ont les heures supplémentaires doubles et sans charges, et que le coût de la vie est le 1/5e de celui en France, ils ne se portent pas si mal, et ceux que j’ai vus étaient bien plus réjouis que leurs équivalents français…

  •  » Ce que les Chinois veulent c’est eviter le modele occidental, certainement. C’est quoi « le modele occidental  »

    Ce ne sont pas les chinois qui aimeraient éviter le modèle occidental mais leur dirigeants. Si ‘c’était le cas les chinois renonceraient de eux-mêmes à internet et à la modernité en général.

    D.J

  • Je suis pas d’accord avec l’accusation de nihilisme de ce régime. Sa doctrine c’est le communisme de façade, et l’étatisme suprême en coulisse.

    je suis nihiliste, j’ai des valeurs, mais je sais qu’elles n’ont rien à voir avec un ordre naturel. La vie est nihiliste. Un exemple très simple pour comprendre le nihilisme: est ce bien ou mal de manger?
    il est impossible de répondre honnêtement. Manger est simplement nécessaire.

  • Je pensais que globalement, la Chine était plutôt en train de se libéraliser petit à petit.

    • Ils ont ouvert un peu le marché, contraint et forcé par l’état catastrophique de leur économie. La planification, ça n’a jamais marché.

      En trente années, les progrès ont été spectaculaires, mais avec l’accroissement des richesses est venu aussi une nouvelle classe moyenne chinoise qui commence à réfléchir et à avoir un pouvoir économique….

      Et ça, les dirigeants, ils n’aiment pas.

  • Pour l’instant je n’ai pas noté de régression dans la fréquentationk échevelée des chinois dans les grands magasins de Madrid ressortant avec de multiples paquets de grands couturiers
    L’achat du moindre magasin qui se libère . Leur conquête sournoise de l’Occident a commencé il y a longtemps

  • La dictature chinoise est arrivé au terme du processus de développement de ces dernières décennies. Soit elle disparaît au profit d’un gouvernement enfin adapté à l’étape suivante du développement économique, soit elle se maintient par la violence et l’économie chinoise retournera plus ou moins rapidement à son point de départ.

    D’une certaine manière, les pouvoirs politiques des pays occidentaux sont eux aussi dépassés par la situation. Survivances absurdes du XXe siècle révolu, ces pouvoirs sont confrontés à un dilemme qui, s’il n’est pas du même ordre, est d’une nature similaire à celui qui étreint le pouvoir chinois, face aux révolutions combinées de l’économie numérique et de la mondialisation. Le moins qu’on puisse dire est que leurs réponses (répression fiscale compulsive, illibéralisme obsessionnel, manipulations monétaires débridées) sont pour l’instant parfaitement inadaptées à la nouvelle donne économique, à l’opposé des évolutions nécessaires.

    Du fait de la concomitance des défis à relever, tant dans les pays en développement que dans les pays développés, plus les pouvoirs périmés feront de la résistance, plus la crise d’adaptation à venir promet d’être sévère et profonde.

    • « soit elle se maintient par la violence et l’économie chinoise retournera plus ou moins rapidement à son point de départ. »

      Ce genre de cycle s’est produit à plusieurs reprises dans l’Histoire de la Chine, comme le rapportait souvent Simon Leys. Maozedong en était un énième avatar.

      • les problèmes de la chine des 19ième et 20ième siècles ne peuvent pas etre comparés aux précédentes crise de l’empire chinois, ou à cause des troubles ou des divisions de la chine, une fédération de peuple nomade s’empare du pouvoir et se sinise rapidement …
        les occidentaux ne s’emparent pas réellement de la chine.
        ils ont une technologie et un système bien plus performant que le système chinois, qui à contrario, n’arrive plus à progresser. alors que les nomades, certes souvent bon guerriers, étaient considérablement plus arrièré que les chinois.
        le principal danger vient du japon, qui lui a compris le premier qu’il fallait copier les occidentaux à marche forcée, ce qui est un fait complètement nouveau dans l’histoire de la chine.

    • effectivement, la chine vient de retourner à son point de départ :

      encore première économie de la planète en 1800, subissant presque deux siècle de catastrophes, elle vient tout juste, aprés 40 années de paix, de retrouver tout naturellement cette place …

      cavaignac, vous etes un visionnaire ! au fait, quand va-t-on interdire le socialisme ? ils deviennent pénible !

      • Le faiblesse intellectuelle caractérisant des intervenants de votre acabit consiste à confondre l’Etat et la Nation, les dirigeants avec les peuples. Si quelqu’un dénonce le gouvernement chinois, vous imaginez forcément qu’il s’en prend à la Chine. Vous êtes pain bénit (ouioui) pour tous les tyrans de cette planète, idiots utiles des pires dictatures.

        « la chine vient de retourner à son point de départ » Avec un PIB par habitant situé entre le 81e et le 117e rang mondial selon les méthodes de calcul et les sources, y compris les plus favorables, il y a loin de la coupe aux lèvres.

        • c’est ça ! quand on veut paraître intelligent, on sort l’ argument massue :  » idiot utile  »

          les sornettes que vous sortez de concert avec sorman, concernant la chine, qui est sensée s’effondrer prochainement ressemble à celle des prêtres du réchauffement climatique : on risque d’attendre longtemps avant de les voir …

          rien dans mon commentaire ne dément le fait que si la chine est la première économie de la planète, elle le doit d’abord au nombre de ses habitants, au début du 19ième comme au début du 21ième … mais vous voulez tellement lire ce qu’il n’ y a pas à y lire, que vous tombez dans le panneau. comme je le dit plus bas, le chinois moyen soutient d’abord son drapeau, son gouvernement, sa patrie . on peut appeler cela du masochisme, de la connerie, ou du patriotisme.

          quand a savoir si vous vous en prenez à la chine ou à son gouvernement, quand vous soulignez avec délectation que le chinois de base est si peu productif, c’est sur que dans votre esprit cela est du uniquement à son gouvernement ? le chinois ne peut évidemment etre qu’une fourmis sans cervelle qui ne sait qu’obéir à quelques phéromones gouvernementale.

  • Si les dirigeants chinois n’ont pas d’idéologie, cela me semble signifier qu’ils revendiquent le « despotisme éclairé ».

    Au final, mieux vaut un despotisme éclairé qu’un despotisme idéologique. Mais est-ce que cela fonctionne et quelles sont les limites ? Par exemple, cela ne semble pas très efficace sur le plan de la lutte contre la corruption ?

    Existe-t’il un système politique qui permet sinon d’éradiquer la corruption de la minimiser par rapport à d’autres systèmes. J’en doute : pour moi, la corruption fait partie des moeurs des citoyens et dépend de leur éducation et de leur niveau de vie. Les Grecs considèrent que cela fait partie de leur culture et en rigolent. Mais cela les a mené au désastre. Dans la plupart des pays, cela bloque toute possibilité de développement économique et donc l’émergence d’une société moins corrompue et plus éduquée.

    Tant que la Chine peut progresser et se développer, il y a de l’espoir pour les générations futures. Qu’importe la démocratie si elle est écrite dans la constitution mais qu’on n’est incapable de faire appliquer la loi parce que c’est un sujet de rigolade.

    • La corruption a été réduite de manière spectaculaire en très peu de temps. La cellule anti-corruption répond directement à xi jiping et à aucun autre ministère. Ce système a très bien fonctionné, les témoignages et les preuves sont omniprésentes.

      • j’ai lu un article dans l’express, il y a quelques temps, ou il était mentionné qu’un ex-responsable soupçonné de corruption avait été torturé par les sbires de xi jinping, et que depuis, il avait fui pour ne pas mettre sa famille en danger … je me demande bien ce qu’il faut penser de ça ? l’express ne doit pas faire partie des journaux pro chinois … je doute même qu’il y en ait.

        j’ai également lu un article sur internet, concernant la stérilisation forcée des femmes tibétaines … un chercheur américain, apparemment impartial … avait enquêté sur le terrain pendant plusieurs année dans un district. il n’avait jamais entendu parlé de ça par les gens du coin, qui avaient généralement plus d’enfants que les han, car comme chacun sait, les minorité ethniques ne sont pas assujetti à la politique de l’enfant unique.

        quand les medias occidentaux s’exprime sur la chine, la désinformation ne doit jamais etre trés loin :
        pour eux, la chine représente tout ce qu’ils détestent :
        la trahison du gauchisme, le capitalisme débridé, le sacrifice de l’environnement pour la croissance économique, la répression des mouvements étudiants, une concurrence déloyale pour les salariés occidentaux, un jacobinisme revendiqué, une presse surveillé… ils sont pas pret d’en dire du bien !

  • « les dirigeants chinois n’ont pas de valeur  »

    ils en ont au contraire de bien comprise, qu’ils partagent admirablement avec les dirigeants occidentaux ( par exemple l’UMPS en france … ) : garder le pouvoir coute que coute …

  • D’un autre côté, on ne gouverne pas un pays de 1400 millions d’habitants de la même façon qu’un pays de 70 millions d’habitants non?
    J’ai l’impression que l’article traite les « valeurs occidentales » comme d’une référence alors qu’elles ne sont que notre façon, déjà bien critiquable, de voir les choses. Malgré ses travers, la civilisation chinoise n’a pas à rougir à côté de nous et a des valeurs bien propres à la culture asiatique. La famille par exemple est une notion bien plus importante là bas que chez nous ou un mariage sur deux termine en divorce, monoparentale, etc. Et ca n’est qu’un exemple.

    « 300 000 étudiants fuient chaque année de chine à l’étranger », et nous, combien des nôtres partent à l’étranger? Si on ramène ça à population égale, a t-on vraiment de quoi pavoiser et dire que l’on vend du rêve?

    • bien entendu, il n’y a pas qu’une seule vision des valeurs occidentale, comme il n’ y aura pas une seule vision asiatique de la société…

      à la fin du 19ième siècle, en france, jules ferry et clémenceau s’affronte à propos des colonies : le premier, qui tombera parce qu’une colonne de l’armée française sera défaite par des suplétifs chinois au tonkin, prétend qu’on a le droit de conquérir militairement les peuples arrièrés pour les civiliser et améliorer leur niveau de vie. le second met en doute la supériorité de la culture occidentale sur les autres, et s’oppose aux guerres coloniales par humanisme et par stratégie européenne …
      le problème, avec les articles de sorman sur la chine, c’est qu’il sont systématiquement écrit à charge : cette foi, il émet même l’hypothèse comme quoi mao aurait été supérieur en thème par rapport aux dirigeants actuels… le problème de mao, c’est que son chat n’attrapait pas les souris.
      comment croire que la ligne de pensée actuelle est uniquement celle du chef ? comment ne pas penser que la nomination de xi jinping à la tête de l’état ne fut pas réalisé à la suite d’intense tractations qui valent peut-etre bien le pitoyable débat que connait actuellement le monde politique français, ou l’on sait ce qu’un  » responsable  » va dire avant même qu’il ai ouvert la bouche ?
      l’auteur prétend que les deux-tiers des chinois vivent dans une effroyable misère ? il veut probablement parler des paysans … il y a quelques semaines, mon correspondant en chine me disait que dans les campagne, les paysans se chauffaient de plus en plus à l’electricité et que le houppiers des nombreux arbres dont ils étaient propriétaire ( la chine est le pays qui plante le plus d’arbre au monde … ) étaient généralement broyé pour alimenter des usines de pates à papier … c’est sur, les paysans chinois sont dans la misère.

    • Julien: « J’ai l’impression que l’article traite les « valeurs occidentales » comme d’une référence alors qu’elles ne sont que notre façon, déjà bien critiquable, de voir les choses. »

      La théorie et l’idée de 1789 c’est liberté, le respect des droits fondamentaux et l’égalité en droit. La France n’applique pas (plus) ces valeurs là du tout.

      La liberté économique est moins bonne qu’au rwanda et au ghana:
      Indice liberté économique – Classement des pays
      La démocratie est une farce
      Indice de démocratie – Classement des pays
      La presse n’est pas vraiment « charlie »
      Indice liberté de la presse – Classement des pays

      etc. etc.

      • entre autre valeur
        classement Pays note diff avec mieux classé
        39 france 21.89 15.49 pts
        175 chine 72.91 66.51 pts

        on peut comparer le niveau de vie maintenant 😉

        • kwizats: « on peut comparer le niveau de vie maintenant 😉 »

          Vous y venez doucement à cette idée que La liberté c’est bon ! 😉
          Regardez aussi les autres indicateur, la liberté économique.

          La France est encore un très bon pays mais sa trajectoire financière est très mauvaise, son économie très peu libre et pillée par l’état est incontestablement sur une pente descendante.

          • Certes dans l’idéal la liberté et par conséquence le libéralisme sont efficient en terme de productivité. Le problème c’est que ce système écrase les faibles.

  • Quelles sont selon vous, ces valeurs occidentales qui sont sensées être universelles?

    • Woups, message déjà posté plus haut par quelqu’un de plus vif, mea culpa.

    •  » Quelles sont selon vous, ces valeurs occidentales qui sont sensées être universelles?  »

      Comme je vient de le dire il suffit de voir comment vivent les habitants d’Asie ou d’Afrique qui entrent dans le monde moderne. Ils s’habillent à l’occidentale, ils utilisent la technologie occidentale comme internet, la télévision, le téléphone portable, ils construisent des mégapoles buildings, autoroutes etc… avec de l’architecture occidentale, les jeunes écoutent la musique occidentale et sans parler de la démocratie valeur née en occident qui c’est imposée d’une manière ou d’une autre sur tout les continents.

      D.J

      • pire , les vendeurs chinois , par exemple sur le site alibaba.com, se donne des noms occidentaux…

        vous imaginez un vendeur français s’affubler d’un nom chinois pour mieux vendre en asie ? est-ce qu’il faut voir cela comme de l’ouverture d’esprit ou comme du mercantilisme… surement un peu des deux.

      • La différence la plus nette entre la Chine et la société occidentale, c’est qu’en Chine le pouvoir s’affiche clairement en toute honnêteté, alors qu’en occident ceux qui tirent les ficelles se cachent dans l’ombre.

    • La théorie et l’idée de 1789 c’est la liberté, le respect des droits fondamentaux et l’égalité en droit. La France n’applique pas (plus) ces valeurs là du tout.

      Elles sont effectivement universelles dans le sens que partout ou elle sont appliquées, les sociétés prospèrent et les hommes sont bien plus heureux.

      • Ce ne sont pas les valeurs qui sont universelles mais les droits naturels des hommes, inhérents à la nature même de l’Homme : ces droits imprescriptibles sont parfaitement bien énoncé dans la DDH.
        La découverte de ces droits fut une formidable avancée pour l’Humanité et elle fut possible grâce au génie occidental, ne vous en déplaise, Simvetanylen.

  •  » D’un autre côté, on ne gouverne pas un pays de 1400 millions d’habitants de la même façon qu’un pays de 70 millions d’habitants non?  »

    Avec votre raisonnement on se demande comment font les USA avec 300 millions d’habitants par rapport à la Suisse avec 8 millions. Pourtant les institutions des deux pays se ressemblent et fonctionnent bien.

     » J’ai l’impression que l’article traite les « valeurs occidentales » comme d’une référence alors qu’elles ne sont que notre façon, déjà bien critiquable, de voir les choses. Malgré ses travers, la civilisation chinoise n’a pas à rougir à côté de nous et a des valeurs bien propres à la culture asiatique.  »

    La Chine est entré dans la modernité en se calquant à l’occident. Le capitalisme, la médecine scientifique l’urbanisme, internet, la mode vestimentaire, la musique qu’écoute les jeunes etc… Et c’est pareil dans toutes les sociétés développées en Asie comme au Japon ou en Corée du sud avec la démocratie en plus qui est aussi une valeur née en occident. Partout on s’occidentalise on fête même noël au Japon.

    Le gouvernement chinois comme l’explique Sorman veut aller à l’encontre des aspirations des chinois qu’ils ont envers l’occident et de ses valeurs qui sont bien les plus universelle de la planète.

    D.J

    • Les « valeurs occidentales » dont vous parlez, sont un outil marketing. Lorsqu’ils acquier les objets, les acheteurs adopent alors le genre de vie qui va avec, c’est a dire le CONSUMERISME. Une vie creuse comme un radis , dependante des lobbies de production et de finances.

      C’est bien ca que la Chine VEUT EVITER. Grosse difference entre utiliser un smart phone pour communiquer et etre le nez colle sur un ecran, 18 heures par jour pour s’envoyer des onomatopees et ne plus parler aux gens qui vous entourent.

      Adopter ce genre de vie, c’est le PIRE ESCLAVAGE, le pire abrutissement. Qui resulte dans les societes deliquestentes qui sont les notres, les societes OCCIDENTALES…Pas de quoi pavoiser…

      •  » Adopter ce genre de vie, c’est le PIRE ESCLAVAGE, le pire abrutissement. Qui resulte dans les societes deliquestentes qui sont les notres, les societes OCCIDENTALES…Pas de quoi pavoiser…  »

         » C’est bien ca que la Chine VEUT EVITER. Grosse difference entre utiliser un smart phone pour communiquer et etre le nez colle sur un ecran, 18 heures par jour pour s’envoyer des onomatopees et ne plus parler aux gens qui vous entourent.

        Quand ce genre de réflexions vient d’une personne qui écrit cela  » le nez collé à un écran  » il y a de quoi se poser des questions. A part ça vous raisonnez exactement comme le pouvoir de Pékin. Vous prétendez savoir mieux que les tout les chinois ce qui est bon ou mauvais pour eux.

        D.J

        • Les gens ne savent pas ce qui est bon pour eux. Absolument . Pour une tres grosse majorite d’entre eux.

          Ne savent pas, qu’outre des outils d’asservissement, les Starbucks, McDo, et autres saletes sont tres nefastes pour leur sante. Ne savent pas que la Medecine Chinoise, pour de tres nombreuses maladies et superieure a la Medecine Occidentale. Ne savent pas qu’il est bon de marcher ou se deplacer a bicyclette. Ne savent pas que le the est l’une des boissons les plus saines qui aient jamais ete inventees. Ne savent pas que s’appeller Xiaobao ou Lin, c’est aussi bien que Shirley ou Jane. Ne savent pas que leur philosophes sont tout aussi interressants que leurs homologues occidentaux et en outre beaucoup plus accessibles. Ne savent pas que le Chinois est une langue qui n’a rien a envier a l’Anglais ou l’Espagnol…. Etc…

  • sans etre un spécialistes des sinogrammes , pour moi, dans l’image, c’est pas du chinois …

  • J’ai vécu plusieurs années en Chine, et déjà les jeunes s’informaient par leurs ordinateurs. La Télé : CCTV 9 m’a toujours paru une téle libre d’aborder presque tous l’ensemble des thèmes.
    Le régime est dur, car il faut de la dureté pour gérer des millions d’individus, et avoir des rues très sures ; et la corruption est gigantesque et savoir si ceux qu’on arrête son coupables de corruption ou non, c’est difficile (avant d’avouer tous nos « propres » corrupteurs et corrompus, crient égalment au complot !).
    Les quatiers populaires où j’ai pris l’habitude de poser mes valises se sont améliorés vers une grande propreté (que je ne vois pas en France), mes voisins ont des BMW, alors qu’il n’y a pas si longtemps, ils roulaient en moto électrique. Dans leurs apaprtements les sofas en cuir ont fait leur apparition, les télés grands écrans-et surprise les frigos (il y a encore 4 ans, peu de Chinois voulaient d’un frigo) préférant acheter frais au jour le jour… Les Supermarchés Auchan, Carrefour, Tesco, Walmart.. font le plein toute la semaine, quand il y a à peine 7 ans ils étaient pratiquements vides, Il y a des bouchons, 3 ans avant, la circulation automobile était fluide…Un petit appartement vaut : 250 000Euros, comment font-ils ? Grace à l’évolution du pays qui rend riche 60 000 personnes par mois…Dès qu’une nouvelle promotion immobilière ouvre, il faut faire la queue pendant des heures pour visiter et quand arrive votre tour, tout est vendu « Cash ». Les Chinois sont dans cette phase : devenir propriétaires, profiter des nouveautés des supermarchés et autres chaines (il faut faire la queue pour manger à Pizza H.. ou au Mac D….d, et autres..
    Il y a une liberté religieuse : les temple tibétains sont ouverts de partout, et les églises se multiplient, il suffit de prendre sa voiture et de prendre l’autoroute, pour voir toutes ces églises évangélistes.
    De nombreuses villes comme la magnifique Ningbo, ont une catédrale au centre ville.
    Quand ils seront sortis de la pauvreté, et auront profité de trop : ils pourront alors se poser les questions de Bobos sur la necessité de tant de biens(pour les autres bien sûr!), et d’avoir obéi aveuglément à un pouvoir qui les a fait si riches…Alors ils pourront commencer à se plonger dans l’obscurité, mais ne leur demandons pas de le faire de suite, en méme temps que nous ! ils n’ont pas encore assez profité de leur bien-être !

    • Merci j’y habite actuellement et constate comme vous que l’auteur ne sait absolument pas de quoi il parle. En particulier sur la prétendue « misère absolue » des campagnes…. c’est dans les campagnes justement que la vie s’améliore le plus vite, le nombre de chantiers y est impressionnant. Je pourrais donner beaucoup d’exemples concrets comme les vôtres.

      Et l’histoire des valeurs de l’occident c’est aussi à côté de la plaque, ces valeurs sont universelles et le pouvoir en tient compte pour faire durer son pouvoir le plus longtemps possible. Il cherche simplement à ce que les chinois ne soient pas trop frustrés du point de vue matériel et concernant sa liberté. Il a mené une campagne anti-corruption extrêmement efficace si bien qu’aujourd’hui les petits professionnels n’ont plus besoin d’offrir des cadeaux chaque année à l’administration. Il y a aussi une campagne menée contre les signes extérieurs de richesse pour calmer les jalousies, même si les objectifs ne peuvent être que modestes. Le développement du golf est freiné par exemple. Et puis il y a le contrôle de l’information, des réseaux sociaux et de l’internet de plus en plus efficace. Ce début d’année les VPN ne fonctionnaient plus sur Apple, et leur usage se complique sur PC. Il n’empêche que, pour stimuler le commerce international, le gouvernement a mis le turbo sur l’enseignement de l’anglais. C’est donc un savant équilibre entre contrôle de l’opinion et stimulation de l’économie, qui ne pourra pas durer toujours. En tant que français je me garde de juger le pouvoir chinois, c’est un pouvoir forcément égoiste mais heureusement réaliste…

    • Tres bien vu. Une difference enorme entre qq un qui a VECU, ert les blasblas tout cuits. J’habite en Extreme Orient depuis une douzaine d’annees et prepare ma relocation en Chine pour tres bientot. Je suis un convaincu, ne crache pas sur ma culture occidentales mais sur SES DERIVES. Tout est dans la NUANCE, et les Chinois ont une qualite enorme : l’OBSERVATION IMPARTIALE de la realite.

      Ce qui fait d’eux des philosophes nes, puisque cette science c’est :
      a) la Metaphysique
      b) l’Espistemiologie

      •  » Merci j’y habite actuellement et constate comme vous que l’auteur ne sait absolument pas de quoi il parle. En particulier sur la prétendue « misère absolue » des campagnes…. c’est dans les campagnes justement que la vie s’améliore le plus vite, le nombre de chantiers y est impressionnant.  »

        Vous êtes comme les maoïstes qui ne voyaient pas de famine au temps de Mao. Sorman à vécu plus d’un an en Chine pour écrire son ouvrage l’année du coq. La misère de la Chine rurale est bien une réalité. Les chinois des campagnes justement fuient la misère massivement pour aller justement travailler dans les chantiers dans grandes mégapoles.

        • si sorman a vécu un an an chine, c’était il y a déja quelques années, et ses articles à charge sont souvent assez pathétique… c’est du moins mon avis. il va bientot nous dire que si un tel nombre de chinois se sont enrichis depuis 30 ans, c’est par machiavélisme de la part du PCC, ou part idiotie, parce que l’argent ne fait pas le bonheur …
          c’est sur qu’en france, voter pour bonnet blanc ou blanc bonnet tout les 5 ans, ça fait le bonheur des gens ? je sort du supermarché, et le moins qu’on puisse dire, c’est que si les français sont heureux, et bien il cache sacrément leur jeu. en chine, la période des fètes du nouvel ans commence. ce sera l’année de la chèvre ( brave bête … la chine compte le plus de tête de chèvres au monde : la misère ! ) je suis sur que les chinois vont fêter ça avec joie et entrain ! normal : arbeit macht frei …

          • il va bientot nous dire que si un tel nombre de chinois se sont enrichis depuis 30 ans, c’est par machiavélisme de la part du PCC, ou part idiotie, parce que l’argent ne fait pas le bonheur

            Si vous connaissiez Sorman vous sauriez qu’il met l’enrichissement des centaines de millions de chinois comme ceux des indiens sur le compte de la mondialisation du commerce. En plus il parle bien dans son article que commercer avec la Chine reste louable mais que cela ne doit pas nous aveugler sur la fragilité de ce régime.

             » ses articles à charge sont souvent assez pathétique…  »

            Ce qui est pathétiques c’est qu’à chaque fois que Sorman épingle la dictature chinoise il faut que des gens comme vous sur ce site viennent défendre l’indéfendable. Vous vous en foutez du peuple chinois; vous préférez gober la propagande du PC chinois comme Cédric qui croit détenir la vérité sur la Chine en lisant ce qu’écrit son dictateur. C’est vrai que dans ce cas de figure Sorman ne peut-être qu’un crétin à vos yeux.

             » c’est sur qu’en france, voter pour bonnet blanc ou blanc bonnet tout les 5 ans, ça fait le bonheur des gens ?  »

            Là aussi ils sont nombreux sur ce site comme vous de prendre toujours la France comme contre exemple pour nous dire qu’en occident on ferait mieux de balayer devant notre porte.

            •  » vous vous foutez du peuple chinois …  »

              le problème, c’est que le peuple chinois, comme vous dites, il les défends, ses dirigeants, que ça ne vous plaise ou non … les dissidents, en chine, c’est un peu comme les bobos chez nous … à la différence prés que là-bas, ils ne sont pas au pouvoir.

              si les bobos parisiens parlaient de la chine avec la langue de la vérité, on ne demanderait pas mieux que de les croire. le problème, c’est que sur le terrain ( comme le confirme les commentateurs qui habitent en asie ) on voit souvent le contraire de ce qu’ils avancent .

              • scoobidoo: « le problème, c’est que le peuple chinois, comme vous dites, il les défends, ses dirigeants, »

                C’est amusant ça, tout le monde est content du gouvernement, mais il ne veut pas que les gens le disent ou s’informent a d’autre sources:

                tho: « Et puis il y a le contrôle de l’information, des réseaux sociaux et de l’internet de plus en plus efficace »

                « Reporter sans Frontière » – Presse chinoise au 175 rang
                http://rsf.org/index2014/

              •  » le problème, c’est que le peuple chinois, comme vous dites, il les défends, ses dirigeants, que ça ne vous plaise ou non  »

                On en rediscutera le jour ou les chinois les éliront dans des élections libres. Pour l’instant ce n’est pas le cas. Le coup des dictateurs soutenu par la population n’engage que vous et pas celle de tout un peuple qui n’a justement pas le choix de ses dirigeants.

                D.J

                • l’histoire nous apprend que les dictatures ne tiennent pas longtemps contre la majorité de leur population . c’est comme ça. il y a même un dictateur actuellement , en russie, qui est élu par sa population … c’est bizarre ça ?

        • A l’evidence, VOUS ne voyez pas la famine en France. Ou aux USA ( 50 millions a la soupe populaire , « food stamps » )…

          •  » A l’evidence, VOUS ne voyez pas la famine en France. Ou aux USA ( 50 millions a la soupe populaire , « food stamps » )…  »

            Les bons alimentaires ne sont pas une lutte contre la famine mais ce sont des aides sociales pour les plus pauvres. Le jour où le gouvernement chinois s’occupera de ses pauvres comme le font les américains aussi bien par l’état qu’ à travers de divers fondations privées vous pourrez revenir nous sortir vos leçon de morale pro-dictature chinoise.

            D.J

  • « La démarche est d’autant plus étrange que la pensée occidentale bannie n’est remplacée par rien.  »
    Xi Jingping a écrit un livre http://www.amazon.fr/La-gouvernance-Chine-Xi-Jinping/dp/7119090585 .
    Ce serait bien que contrepoint ne laisse pas passer ce genre d’erreurs factuelles.
    De plus Xi Jjingping a fait passer ENORMEMENT de réforme de libéralisation de l’économie chinoise. C’est parce qu’il a stoppé le soutient au puissant groupes de construction que l’immobilier tombe. Et de même pour le ralentissement de la consommation de matière première. Et le projet en cours d’internationalisation de la monnaie chinoise est clairement libéral.
    Désolé mais les gens condamnés sont COUPABLES. Comment expliquer la chute extraordinaire des casinos à MACAO si ce n’est par l’absence des gros poissons corrompus? Xi a en réalité une politique très libérale, mais il ne faut pas oublier qu’il n’est pas le seul à décider et donc il aromatise son mandat de restriction de liberté.

    • @ Cédric,

      Vous avez raison de vous référer à ce qu’écrit un dictateur. C’est tellement connu que les dictateurs ne pensent qu’à dire la vérité.

      D.J

      • Ils sont a dire autant de verite que des « merdias ». Je prends mes nouvelles a l’agence de presse Xinhua. Entre autres. Vous devriez y gouter, ca pourrait vous decloisonner les boyaux de la tete…

        •  » Ils sont a dire autant de verite que des « merdias ». Je prends mes nouvelles a l’agence de presse Xinhua  »

          J’espère que vous plaisantez en me donnant l’exemple de l’agence de presse Xinhua. Cette agence de presse chinoise et l’équivalent de la Pravda au temps de l’URSS. Il est directement attaché au conseil des affaires de l’État de la République populaire de Chine. Je crois que si il y a quelqu’un qui a les boyaux de la tête cloisonné part de la propagande c’est bien vous.

          D.J

  • encore une reflexion :

    quand on critique le parti communiste chinois, comme d’ailleurs pour son prédécesseur russe, il serait bien de savoir ce que ces derniers ont remplacé… en 1927, le guomintang de chang kai chek faisait bruler ses anciens alliés dans des chaudières de locomotive aprés l’insurrection manqué de shangai… aprés la guerre contre le japon, qu’il n’arriva d’ailleurs pas à gagner malgrés l’aide des américains, les nationalistes négociaient par devant avec les communistes, alors qu’ils recevaient de l’armement américain dans leur dos, ce qui mis fin aux négociations et entraîna le début de la guerre civile, qu’ils perdirent à nouveau ( malgrés l’aide américaine … ) passé sur l’ile de taiwan, les nationalistes déclenchèrent une guerre qui fit des dizaines de milliers de victimes …

    moralité, avoir le soutient des américains ne suffit pas à etre aimé de son peuple.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Brad Polumbo.

L'adoption généralisée du bitcoin et d'autres crypto-monnaies a laissé de nombreux fonctionnaires à l'écart. Pour tenter de participer à l'action, de nombreux gouvernements ont lancé l'idée d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC), c'est-à-dire une crypto-monnaie émise par le gouvernement et utilisant la technologie blockchain. Le président Biden a demandé au gouvernement fédéral d'explorer cette idée, et de nouveaux rapports suggèrent que l'administration Biden pourrait bientôt faire avancer les efforts po... Poursuivre la lecture

asie Chine Russie UE Pologne
1
Sauvegarder cet article

La Russie sera-t-elle encore un pays européen dans les années à venir ? Le conflit en Ukraine a accentué le tournant asiatique de la Russie. La coupure politique et économique avec l’Occident depuis le 24 février 2022, pousse Moscou à chercher des alternatives géopolitiques en Asie, et plus précisément avec la Chine et l’Inde. Le récent exercice militaire commun entre les trois pays en est un exemple.

Cette posture russe, bien qu'ancienne, va dans le sens d’un tournant asiatique de l’ordre mondial avec en toile de fond, la rivalité ent... Poursuivre la lecture

Après le scandale de la manipulation des données du classement Doing Business, qui a ensuite été confirmée par l'enquête interne institutionnelle, la Banque mondiale a décidé de ne plus publier ce rapport annuel sur la régulation des affaires.

Au cours des deux dernières décennies, ce rapport a permis une description importante de la qualité de la régulation des affaires dans les pays du monde entier et a contribué à la mise en œuvre de nombreuses réformes qui ont facilité les affaires et accéléré les taux de croissance économique.

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles