Hollande et Merkel la fleur au fusil

Le regard de René Le Honzec.

Merkel Hollande la fleur au fusil

Régulièrement des bruits de bottes nous parviennent d’Ukraine, des médias s’inquiètent, il faut faire quelque chose, Mme Michu. Les Français ne veulent pas savoir que l’Armée Française, réduit, à coups de budgets racistes ( militaristophobe) qui servent de variable d’ajustement aux lâchetés successives des derniers présidents. Du livre blanc qui prévoyait 435 000 éléments pour 2015, nous en sommes à moins de 225 000 (toutes armes confondues), moins de 80 000 soldats de Terre combattants. Et il était question de réduire, avant les brillantes interventions de la Foudre de l’Elysée qui veut montrer qu’il n’a pas des fusées que dans son calbar.

Pour nos lecteurs éclairés, cela veut dire que la France ne peut pas tenir un front de 100 km en Europe (ni à nos frontières).

Donc, les ridicules spéculations sur l’intervention offensive militaires sont débiles. On a déjà beaucoup, beaucoup de mal à entretenir hommes et matériels en Afrique .

Donc, tout ce qui reste à Flanby et la Grosse Bertha, c’est d’amadouer Poutine, qui lui a encore les moyens de jouer au cavalier des steppes. Mais une bonne fois pour toutes, Poutine ne cherche qu’ à se tirer de ce guêpier qu’il n’a pas voulu en sauvant la face. C’est là que notre tandem pourrait partir la fleur au fusil comme en 14 pour impressionner l’électeur, mais surtout jouer de la fleur et, de l’Euro dans le calme d’un cabinet intime…

Mais un socialiste, ça ne sait pas.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.