Hollande et Merkel la fleur au fusil

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande et Merkel la fleur au fusil

Publié le 6 février 2015
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Merkel Hollande la fleur au fusil

Régulièrement des bruits de bottes nous parviennent d’Ukraine, des médias s’inquiètent, il faut faire quelque chose, Mme Michu. Les Français ne veulent pas savoir que l’Armée Française, réduit, à coups de budgets racistes ( militaristophobe) qui servent de variable d’ajustement aux lâchetés successives des derniers présidents. Du livre blanc qui prévoyait 435 000 éléments pour 2015, nous en sommes à moins de 225 000 (toutes armes confondues), moins de 80 000 soldats de Terre combattants. Et il était question de réduire, avant les brillantes interventions de la Foudre de l’Elysée qui veut montrer qu’il n’a pas des fusées que dans son calbar.

Pour nos lecteurs éclairés, cela veut dire que la France ne peut pas tenir un front de 100 km en Europe (ni à nos frontières).

Donc, les ridicules spéculations sur l’intervention offensive militaires sont débiles. On a déjà beaucoup, beaucoup de mal à entretenir hommes et matériels en Afrique .

Donc, tout ce qui reste à Flanby et la Grosse Bertha, c’est d’amadouer Poutine, qui lui a encore les moyens de jouer au cavalier des steppes. Mais une bonne fois pour toutes, Poutine ne cherche qu’ à se tirer de ce guêpier qu’il n’a pas voulu en sauvant la face. C’est là que notre tandem pourrait partir la fleur au fusil comme en 14 pour impressionner l’électeur, mais surtout jouer de la fleur et, de l’Euro dans le calme d’un cabinet intime…

Mais un socialiste, ça ne sait pas.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Pierre Baudry. Un article de The Conversation.

Angela Merkel a incontestablement marqué l’histoire moderne de l’Allemagne. Son arrivée au pouvoir en 2005 et son exceptionnelle longévité – comparable uniquement à celles de Konrad Adenauer (1949-1963) et de Helmut Kohl (1982-1998) – font d’elle une figure centrale de la politique allemande et européenne contemporaine.

Toutefois, après la fin de son dernier mandat en 2021, son parti (CDU-CSU, démocrate-chrétien) et son successeur désigné, Armin Laschet, ont été vaincus dans les urn... Poursuivre la lecture

Vladimir Poutine déclara en 2005 que la chute de l'URSS avait été la plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle. Trente ans après la désintégration de l'Union soviétique, on peut s'interroger sur les circonstances et les conséquences de la disparition de cette fédération politique.

La fin de l'URSS : une dislocation express

Le dernier dirigeant soviétique Mikhail Gorbatchev tenta de réformer un régime irréformable. Essayer de faire coexister économie libéralisée et économie planifiée, démocratisation du système  et prévalence d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles