La semaine politique sur Twitter : Tous victorieux !

Concert de réjouissances des différents partis politique sur twitter, suite à la victoire de Syriza en Grèce.

Par Daniel Tourre

La semaine a été marquée par la victoire en Grèce de l’extrème-gauche.

1. Une victoire électorale de Jean-Luc Mélenchon (PG)  !

01a-Melenchon

Le candidat Grec Tsipras a eu la courtoisie de poser à coté du victorieux et modeste Jean-Luc Mélenchon, sans doute pour capter un peu de son image.

2. Une victoire électorale pour Dupont-Aigan (DLR)  !

01b1-Dupont

Du coté des keynésiens à cocardes, la victoire restait plus modeste mais on se voyait déjà comme en 1945 et son bras-de-fer union sacrée avec les communistes.

La particularité de nos pseudo-Gaullistes étant une mémoire sélective leur permettant de ne se souvenir que des mesures les plus mauvaises du Grand Homme, la victoire du socialisme en Grèce était aussi un peu la leur.

3. Une victoire électorale pour Filippetti (PS) !

01c-B8Ss40lIgAABrsI

Déranger le pluriel pour l’austérité en Grèce et en France n’était sans doute pas nécessaire.

4. Une victoire électorale pour Marine Le Pen (FN) !01-MLP

La branche nationaliste du FNPG se réjouissait aussi.

La bonne nouvelle, c’est que si, par une extraordinaire surprise, la politique très socialiste de Syriza ne portait pas ses fruits de croissance et de prospérité, certains seront très occupés en 2017 à expliquer en quoi leurs solutions similaires seraient plus efficaces.

5. Une victoire électorale pour Christian Estrosi (UMP) !

01e-strosi3

Mais de toute cette joyeuse farandole, la médaille d’or de la récupération la plus éhontée est décernée sans hésitation à Christian Estrosi de l’UMP.

De droite à gauche, une large partie du débat franco-français sur l’UE est de savoir si la centralisation, le dirigisme et l’interventionnisme doivent se faire au niveau de l’État national ou de l’union au niveau continental. Très peu de critiques sur le programme socialiste de Tsipras ont été formulées ni à droite ni à gauche.

Quoique l’on pense d’un point de vue libéral de l’Union Européenne, en bien ou en mal, les conséquences positives sur la liberté en Europe, en Grèce ou en France de la victoire de Tsipras ne peuvent être que des effets indirects, involontaires et très incertains.

6. Une victoire de la confusion pour Cambadélis (PS)

01f-Camba

JC Cambadélis, en bon professionnel de la profession, tente une synthèse grand écart dans la tradition du Parti Socialiste. Tous les courants sont satisfaits.

7. La BCE dans les pas de la FED

04-Berger

L’une des leçons de cet euro cahotant mois après mois est que la monnaie est décidément une chose trop sérieuse pour être laissée entre les mains des politiques comme des technocrates.

Quelles que soient les catastrophes politiques provoquées par les monnaies monopolistiques d’État, les apprentis sorciers monétaires ne seront jamais fatigués de planifier approximativement et de piller sûrement. D’où l’intérêt de leur retirer définitivement leur joujou.

BPUUS_DCcAAygp6.jpg large

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.