Pétrole : la hausse de la production continue de ralentir

Baril pétrole rené le honzec

La bataille entre pétrole et huile de schiste continue…

Comment ne pas réagir face à la chute des cours du baril ? Les derniers chiffres tant de rigs de forage que de production de brut aux États-Unis sont clairs. Les producteurs de pétrole et surtout d’huile de schiste réagissent. La tendance va-t-elle continuer ? Et si oui, quelles conséquences peut-on en attendre ?

Par Aymeric de Villaret.

Baril pétrole rené le honzecLe baril n’en finit pas de baisser et le Brent a même franchi à la baisse la barre symbolique des 50$/baril. Au soir du 13 janvier, il est légèrement au-dessus de 46$. Comme la réunion de l’OPEP du 27 novembre l’a bien montré ainsi que les commentaires de nombreux pays du Golfe, dont surtout l’Arabie Saoudite, nous sommes face à une véritable « guerre des prix » pour « casser » la montée en puissance de la production d’huile de schiste américaine.

Que disent les chiffres ?

La croissance de production américaine commence à être moindre

villaret1

Les derniers chiffres de fin décembre et début janvier semblent indiquer un ralentissement dans la croissance et surtout une baisse dans la tendance de la croissance. Certes « une hirondelle ne fait pas le printemps », et d’ailleurs ces dernières années, un tel mouvement était déjà arrivé, mais le cadre actuel incite à jeter un regard différent d’autant que d’autres indicateurs donnent des indications similaires.

Le nombre de rigs de forage de pétrole diminue aux États-Unis…

Le parapétrolier américain Baker Hughes publie hebdomadairement le nombre de rigs de forage aux États-Unis. Ainsi, quand les prix du gaz avaient chuté, suite à la montée en production du gaz de schiste, leur nombre pour le gaz s’était effondré. Et depuis la tendance ne s’est pas inversée…

villaret2

Pour le pétrole, la tendance est complètement opposée avec une formidable hausse accompagnant la croissance de l’huile de schiste. C’est pourquoi, la baisse récente ne peut pas ne pas interpeller.

… dont dans le « Permian Basin » et l’État du Dakota du Nord

Et cela d’autant qu’elle est bien réelle dans les deux zones principales de l’huile de schiste à savoir le « Permian Basin » et l’État du Dakota du Nord.

villaret3

Au 12 janvier, le nombre de rigs de forage du Dakota du Nord est tombé à 159, le plus bas niveau depuis novembre 2010.

Conclusion : et maintenant ?

La tendance est nette avec la baisse du nombre de rigs de forage de pétrole. Si l’on y ajoute les annonces de toutes les sociétés coupant leurs dépenses d’investissement (à l’exemple de Continental Resources Inc, Oasis Petroleum Inc), il ne serait pas surprenant que la tendance de baisse dans la croissance d’huile de schiste américaine se poursuive. Ainsi les données de l’EIA vont être de plus en plus analysées en détails…