Ron Paul sur l’islam et la guerre des religions

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Islam (Crédits : zbigphotpgraphy, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ron Paul sur l’islam et la guerre des religions

Publié le 12 janvier 2015
- A +

Ce texte de Ron Paul est une belle leçon à méditer pour nous Français, en ces jours difficiles. Ne cédons pas à la peur. N’écoutons pas non plus ceux qui appellent à la guerre, d’où qu’ils viennent.

Par Ron Paul
Traduction de l’Institut Coppet

Islam credits zbigphotpgraphy (licence creative commons)Si nous haïssons le racisme, nous devons aussi détester la guerre puisque c’est elle qui engendre toutes ces espèces malignes de racisme.

À notre époque, on observe cela à l’égard des musulmans. Les membres des deux partis diabolisent ces personnes et encouragent un sentiment anti-musulman dans l’ensemble de la population. On raconte aux chrétiens, de façon orwellienne, que « nous avons toujours été en guerre avec l’islam », que l’islam est une religion guerrière par nature, qu’« ils » s’emparent de l’Amérique avec leurs mosquées, leurs vêtements et leurs lois. Toute cette campagne ressemble à une nouvelle guerre froide, ou bien est-ce une guerre chaude dans laquelle l’islam remplace le communisme athée comme ennemi désigné ?

Ce qui frappe dans cette forme de racisme, c’est sa distance avec la réalité. Les pirates du 11 septembre n’étaient pas de fervents musulmans, mais on nous a souvent fait croire que si. Le gouvernement de Saddam Hussein était laïque, ce n’était pas un État islamique, mais on a vendu aux Américains l’idée que l’attaque contre l’Irak et les sanctions des dix dernières années contre ce pays s’effectuaient dans le cadre d’un « choc des civilisations » et étaient le début d’un long combat contre l’islam. Les élites de l’État doivent sans aucun doute être des chefs religieux chrétiens ou juifs pour croire que la lutte contre l’Islam doive être une telle priorité en matière de politique étrangère.

On oublie complètement que l’islam, le christianisme et le judaïsme vécurent en paix, parfois dans les mêmes régions d’Europe, pendant près de 700 ans entre les huitième et quinzième siècles. Cette période de l’histoire espagnole est connue comme la Convivencia, la coexistence. On la crédite en grande part d’avoir apporté à l’Europe la sagesse de la philosophie grecque.

Comment cela a-t-il pu se produire ?

Grâce au commerce, aux échanges culturels et à des institutions juridiques libérales. C’est possible. C’est possible dès aujourd’hui pour peu que nous arrêtions ce cercle vicieux d’attaques et de représailles, qui ne profite qu’aux pouvoirs en place. La paix peut revenir, mais seulement si les États-Unis cessent d’occuper les pays arabes, de soutenir des gouvernements qui ne sont pas soutenus par leur peuple, de financer l’occupation du Moyen-Orient, d’imposer des sanctions contre les pays musulmans, et de répandre des diatribes anti-musulmanes au sein de la population américaine.


Extrait de Liberty Defined: 50 Essential Issues That Affect Our Freedom. Télécharger la traduction des extraits de Liberty Defined.

Voir les commentaires (52)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (52)
  • Un message de paix dans ce monde de brute!

  • Aucune mention faites des chrétiens d’orients, des Coptes en Egypte, des Arméniens, des libanais chrétiens, des juifs qui ont fuit le monde arabe et ont de tout temps subit des progroms… Ou même de l’Ancienne Constantinople et du bon traitement des populations orthodoxes
    .
    Il est connu que représentant une fraction de la Population, les musulmans envahisseurs auraient pu imposer a 90% de chrétiens (et quelques juifs intermédiaires) des lois islamiques dures sans révolte dans un contexte de Reconquista depuis le 11ème siècle. l’Islam est-elle le Christiannisme? Jesus a t-il tué, été polygame par la violence, été un tyran théocrate sanguinaire avec ses opposants?

    Le Paléoconservatisme de Ron Paul est toujours aussi affligeant.
    prétendre que le Monde est tolérant et tout se vaut, s’appelle le nihilisme.
    Heureusement le Fils est meilleur.

    • PhilippeMurrayRothbard
      12 janvier 2015 at 15 h 17 min

      Que de sophismes dans ce commentaires.
      Evidement que Ron Paul ne pense pas que tout le monde est tolérant. C’est bien pour ça qu’il défend la liberté de se défendre contre des islamistes belliqueux mais aussi contre des gens de votre espèce qui croient qu’un pays est leur propriété privée.

    • au début du 20 siècle, la population du moyen orient était composé de 20 % de chrétiens. aujourd’hui, elle est de 2 %. le seul pays du moyen orient où la population chrétienne croît c’est israel

      • A relativiser quand même:Lorsque les chrétiens ne représentent que 2 % de la population une augmentation faible n’a pas grande signification.Le concept même de peuple élu n’est pas ce qu’il y a de mieux pour inviter à la tolérance.

  • Le 3 janvier 2015, le président d’Égypte Abdel Fata Sisis’est adressé, dans l’enceinte de l’Université d’Al Azhar du Caire, aux universitaires, imams, théologiens et autres leaders religieux de l’Islam : «Nous avons le devoir de faire la révolution religieuse qui questionne la violence dans l’Islam.»

    • Heureuse initiative qui j’espère ne sera pas un coup d’épée dans l’eau. C’est à ceux qui se disent musulman qu’incombe ce devoir de questionner cette notion de combat bel et bien présente dans le Coran.

  • Céder à un racisme tourné vers les musulmans ? Bien sûr que nous n’en voulons pas. Mais l’Islam comme les autres religions doivent être remis à leur place légitime. C’est la question qui se pose une fois de trop, en plus bien entendu de celle du terrorisme.
    Je ne suis pas musulman et je n’ai pas la prétention à dire qui est un bon croyant ou pas. La foi, la croyance, c’est une question très individuelle et non de communauté, de groupe ethnique. C’est un droit, une liberté intime et personnelle.
    Nous n’avons pas été attaqué par l’Islam, mais ces assassins s’en réclamaient.

  • Autant d’ignorance historique me laisse sans voix, et déconsidère tant l’auteur que l’article. La « convivencia » est un pur mythe historique dans la mouvance de la légende d’Al Andalus. L’Islam a attaqué et envahi la Chrétienté depuis le VIIème siècle (Egypte, 639) jusqu’au XXème (Balkans/Empire Turc) , sauf interruptions dues à des défaites, depuis 732 jusqu’à 1911 (Balkans).

    • La coéxistance des trois religions en Espagne à l’époque du règne des musulmans n’est qu’une rumeur. Par contre la tolérance des Rois catholiques espagnols est chose confirmée

    • En effet, là Ron Paul descend un bon coup dans mon estime.

      Cela dit, il est américain, gynécologue et politicien, et on ne peut pas demander à tout le monde de savoir la vérité historique quand une propagande constante va a son encontre. C’est pas sa spécialité, quoi.

  • Que dire de notre liberté de ne pas manger halal? L’état qui produit quantité de réglementations et qui prétend que l’information au consommateur est une priorité tolère ce fait. Pourquoi faut il respecter le fait que le musulman ne mange pas de porc et ne faut il pas respecter le citoyen qui refuse que des animaux soient égorgés vivants ( ce qui d’ailleurs n’est pas compatible avec nos lois). En plus d’être obligés de manger halal on est obligé de subventionner le culte musulman ( via la taxe qui va celui qui sacrifie les animaux). Pourquoi accepte t on sur notre territoire que des enfants soient mutilés de manière irréversible ( circoncision)? C’est bien de défiler pour la liberté mais il faudrait passer à la pratique.

  • étonnant que la lutte soit contre l’Islam et non contre l’extrémiste.
    Il doit y avoir un bug quelque part.

    • Rappelez-moi le dernier attentat chrétien?

      • Anders Behring Breivik a tué parce qu’il croyait défendre la chrétienté. Il n’a pas respecté la liberté de penser de ses victimes

        • Source ?

        • il me semble qu’il était athée.

          • Mais il a tué au nom du christianisme. Et vous croyez que parce que on dit Allah Akbar avant de tuer des innocents on n’est plus athée ?

            • On peut très faire partie de la secte des assassins ❗
              Ce qui est une religion à part et épouvantable épouvantable.

            • Heu non.
              Il a tué au nom de la « lutte contre le marxisme culturel ». Pas vraiment chrétien comme concept ni comme phraséologie. Dans ses « écrits » (délires?) il s’en prend aussi au christianisme « moderne », mou et castré…

              Mais c’est sûr que beaucoup l’ont affirmé chrétien parce que ça faisait bien dans le « pas d’amalgame » géant et qu’il a bien du mettre les pieds dans une église une fois ou deux.

              Une immense quantité de gens attendent avec impatience le premier attentat/attaque commis par une personne qui aurait un rapport même très lointain avec le judaïsme… Là ça serait l’orgasme collectif : « Vous voyez bien ! Pas d’amalgame ! Toutes les religions sont mauvaises… « 

        • il ne défend le christianisme que parce que le christianisme fait parti de la culture norvégienne. le contenu de ses écrits,montre qu’il s’apparente d’avantage à de l’agnosticisme, voire à une forme larvée d’athéisme, mâtinée de christianisme culturel :
          « Puisqu’il s’agit d’une guerre culturelle, notre définition d’être chrétien n’implique pas nécessairement d’entretenir une relation personnelle avec Dieu ou Jésus. Être chrétien peut vouloir dire beaucoup de choses : que vous croyez en l’héritage culturel chrétien européen. Face à l’héritage culturel de ladite Europe, nos normes (incluant ses codes moraux et ses structures sociales), nos traditions et notre système politique moderne sont fondés sur la chrétienté (protestantisme, catholicisme, orthodoxie), ainsi que sur l’héritage de l’Europe des Lumières. (…) Il n’est donc pas nécessaire d’être empreint d’une relation personnelle avec Dieu ou Jésus pour se battre pour notre héritage culturel dans une vision européenne. (…) Il est essentiel de comprendre la différence entre une théocratie fondamentalement chrétienne (tout ce que nous ne voulons pas) et une société européenne sécularisée, fondée sur notre héritage culturel chrétien (ce que nous voulons). Il n’est de surcroît pas besoin de connaître une relation personnelle avec Dieu ou Jésus à dessein de se battre pour notre héritage culturel chrétien. Il suffit de se considérer comme chrétien-agnostique ou chrétien-athée. »

        • La situation est absurde : un athée assassine des athées au nom d’une religion.

          • Qui vous dit que ses victimes était athées ? Ce qui est sûr c’est que lui, il en était, tout comme ces lâches qui tuent au nom de l’islam. Ils adorent leurs passions mais sûrement pas Dieu

            • Des socialistes ne peuvent être qu’athées. Comment croire à 2 dieux ❓

              • C’est très dangereux cette généralisation mon ami

                • Vous avez raison mon ami : on peut croire à 2 dieux. Ou à des moitiés de dieu. Ou à 3 c’est plus sympa. Ou plus. C’est pas du Bouddhisme, sans doute une des meilleures religions ❓

              • Non ce n’est pas vrai. Très dangereux raccourci.
                En plus c’était un rassemblement social démocrate et ils étaient en majorité très jeunes

                • Vous avez vu des jeunes être croyants ❓
                  C’est bien une minorité les jeunes croyants.
                  Les gens préfèrent croire que l’on rase gratis plutôt qu’au paradis.
                  C’est lointain le paradis quand on est jeune.

                  Le Bouddhisme, la meilleure religion.

                  • En fait oui, les jeunes sont « croyants » dans leur grande majorité.
                    -Certains croient en Dieu via les religions monothéistes classiques (Christianisme/Judaïsme)
                    -Certains croient en Dieu via la nouvelle religion monothéiste (islam)
                    -Certains croient en Gaïa
                    -Certains croient en « le peuple »

                    Très peu croient « en rien » ou « en eux »… C’est le propre de la jeunesse, les emportements de la foi.

      • Moahammed Cherouki
        13 janvier 2015 at 0 h 18 min

        Je pensais qu’au niveau des hauts dirigeants, ils étaient quand même moins idiots.
        Comment discuteraient-ils alors avec un quelconque pays arabe ?
        Je ne parle pas de bug pour rien.

        Quand à breivik, il a effectivement assassiné de jeunes socialistes, pas des religieux. Mais il ne faisait pas parti d’un réseau.

        • Heu, pas très convainquante votre liste.
          Je vous prends une liste de meutres par des tarés et je les baptise « chrétiens », OK, on fait pareil avec « de droite » ou « raciste » (ils le font dans la liste), ou « de gauche » ou « amis du peuple » ou « anti-raciste »…

          Cf. Brevik. Tarés : oui, chrétiens : non.

          Et 100% des églises chrétiennes condamnent le meurtre, quel que soit la victime (idem les synagogues). Par contre ça n’est le cas que de 60% (au gros pif) des autorités musulmanes, ou indoues, ou bouddhistes…

          • Un milliardaire indien musulman s’en félicite même publiquement.

          • Soit… mon but n est pas de rentrer dans une polemique… mais come on… on sait tous que y a aussi de sacres integristes chez les chrétiens…Cette photo sur le 2eme liens, ou on voit des pro-lifes « God sent the killer » (nb. d’un médecin qui a pratique des avortements) ou « baby killers in hell », c’est pas moi qui l’aie invente hein…
            Et les milices chretiennes nigeriannes?

            Bon je n’ergoterais pas plus sur ce sujet… Inutile de parler de l’inquisition, des croisades, de l’église bénissant l’armée nazie en 38, etc… Ce n’est pas le sujet puisque nous parlant du terrorisme …contemporain, n’est ce pas? Et je vous accorde bien volontiers que de ce cote, les chrétiens ont fait de gros progrès… maintenant de la a me faire croire que la Chrétienté est un modele de sainteté hein… faut pas deconner non plus…

            Le vrai sujet ici, c’est le « terrorisme d’état » que dénonce Rand Paul dans les dernières lignes de son texte…
            Et je le rejoins a 125% quand il dit que on aurait surement moins de terrorisme en Occident si on arrêtait de foutre le feu en Orient sous des prétextes fallacieux de liberté et de démocratie, alors qu’on sait très bien (a moins vraiment d’être un grand naif) que les vraies raisons sont avant tout géopolitiques, stratégiques et économiques (pétrole)…

            • « de l’église bénissant l’armée nazie en 38 » l’église n’a pas cautionné le nazisme c’est juste un mythe soviétique. lisez Totalitarisme et religion d’emilio gentile. quand aux croisades et à l’inquisition, lisez les travaux d’historiens médiévaux car la situation est plus complexe et bcp moins manichéenne et sombre que l’on croit. les croisades nt commencés quand les turs ont commencés à massacrer les chrétiens à jérusalem

            • les chrétiens intégristes sont comme les juifs intégristes ils sont très minoritaires, ils sont marginaux. les musulmans intégristes représentent entre 20 à 25 % des musulmans, ils sont certes minoritaires mais ils ne sont pas marginaux. presque tus les pays musulmans persécutent les minorités religieuses et les minorités sexuelles

          • breivik n’était pas un taré mais il a commis son massacre au nom de son idéologie de lutte contre le multiculturalisme et non pas au nom du christianisme (il était juste chrétien culturel)

  • Je pense que c’est ici une manière de se démarquer des autres conservateurs américains qui veulent sans cesse faire la guerre aux Etats islamiques. Des guerres pour des raisons essentiellement geostratégique d’ailleurs ( petrole) bien qu’elles ne soient pas présentés comme telles. Dans le fond je le rejoins, l’interventionnisme militaire n’attire que des ennuies à ceux qui la pratique. Et la France en paie le prix aujourd’hui. » Paul fils » se trompe sur ce sujet. L’isolationnisme militaire a longtemps était un fondement des Etats Unis, le trait tiré dessus a l’heure actuelle est une erreur fatal.

  • Chapeau bas Ron Paul!

  • Stéphane Boulots
    13 janvier 2015 at 19 h 36 min

    Bon papier qui parle du mythe de la convivencia, de sa naissance polémique dans le débat nationaliste Espagnol et de sa récupération par divers courants aux USA :

    http://cdlm.revues.org/6878

    Ceci dit, le message de tolérance est le bienvenue, juste un peu ‘bizarre’ de s’appuyer sur un mythe ultra controversé pour dénoncer « Ce qui frappe dans cette forme de racisme, c’est sa distance avec la réalité ».

    Le populisme nationaliste est le même dans tous les pays en fin de compte : dénoncer ce que l’on fait soit même avec aplomb.

    • Quels menteurs ces historiens islamophiles. D’ailleurs le droit à la propriété privée était garanti pour les juifs partout au monde sauf dans le monde musulman au moyen âge. La reine Isabelle la catholique a ensuite garanti le droit à la libre circulation aux juifs dans le traité de l’alhambra(avant d’être falsifié par les créateurs de mythe) juste après s’être débarrassé de leurs bourreaux les méchants musulmans.

      • Stéphane Boulots
        14 janvier 2015 at 8 h 41 min

        Bonjour Hamid,

        J’ai vu vos autres commentaires sur d’autres sujets.

        Vous pourriez me répondre calmement à cette question : Est-ce que vous pouvez proposer quelque chose qui vienne de vous ? Pas quelque chose qui ‘paraisse bien’ mais quelque chose que vous ‘croyez’.

        La partie chrétienne de l’Espagne médiévale est tout sauf ‘bien’. Dans le style psychorigide et ultra violent, on a rarement fait pire.

        Mais la morale n’est pas du tout la question. Ron Paul, comme les socialistes en France, ne cherchent qu’une chose : à moraliser la vie politique, à tout moraliser, avec … eux en donneurs de leçons.

        Eux qui expliquent qu’on a le droit de cracher sur le prophète, de faire les pires blasphèmes, de se moquer indirectement des gens pour qui le prophète est leur histoire depuis 1500 ans, mais qu’on a pas le droit de faire une blague où on se moque des arabes : que l’on peut se moquer de la vie privée des gens, de ce qui fait les gens, mais pas des gens.

        Eux qui expliquent que la seule façon pour les musulmans d’être admissible, c’est de ne pas être religieux, pas être chômeur, pas être mauvais à l’école, pas être débrouillard dans la vie, pas parler arabe, pas avoir de double nationalité, pas avoir de coutume choquante, pas s’habiller en habits traditionnels, pas se regrouper dans les cages d’escalier pour discuter, ne pas garder de contact avec le pays, ne pas égorger les animaux, etc… bref, que pour être admissible, il vous faut être de bons musulmans bien sage ?

        Vous n’en avez pas marre que les socialistes qui vous promettent de vous aider (ce qu’il ne font pas) et qui vous culpabilisent du matin au soir ?

        Vous n’en avez pas marre que les socialistes brandissent du matin au soir le spectre du FN en vous disant : votez pour nous, sinon … voilà ce qui va vous arriver !

        Vous n’en avez pas marre de vivre dans la peur ?

          • Stéphane Boulots
            14 janvier 2015 at 12 h 11 min

            @Hamid

            Ok, ce que je vous dit vous laisse sans voix, mais à part çà ?

            Le mythe de la convivencia est un anachronisme, une tentative de relire avec une vision morale une situation qui a eu lieu dans un autre univers. C’est la même chose pour la reconquista.

            Dans un seul but : juger moralement les bons et les méchants. Décider qui a eu tort et qui a eu raison.

            Exactement ce que vous avez fait dans votre commentaire : argumenter qu’il y a des bons et des méchants partout.

            Ce qui est évident et n’a absolument aucun intérêt (à part se taper dessus pour faire valoir qui sont les pires).

      • les juifs étaient persécutés dans l’espagne musulmane( voir Serafín Fanjul, Georges Bensoussan,…).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Francis Richard.

Disons-le sans ambages, je soutiendrai qu'il ne faut pas se payer de mots, éviter les néologismes de type "racialisme" qui participent de distinctions que rien ne fonde en réalité, et qualifier ce discours et cette nouvelle idéologie pour ce qu'ils sont: un racisme au sens strict. Tout juste me permettrai-je de lui accoler le suffixe néo, pour le distinguer de ses devanciers.

Drieu Godefridi, Estampillés : essai sur le néo-racisme de la gauche au XXIe siècle

Trois matrices théoriques

Le néo-racisme do... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Julien Plouchard.

C’est dans l’émotion des semaines qui suivirent les attaques terroristes d’Al-Qaida sur le sol américain le 11 septembre 2001 que les États-Unis adoptèrent le Patriot Act, lequel mettait en place au nom de la guerre contre le terrorisme une société sous la surveillance d’un État policier et réduisait les libertés au nom de la sécurité. Cette loi a déjà vingt ans…

Le Patriot Act, une loi d’exception qui s’inscrit dans la durée

À la suite des attentats à la bombe du World Trade Center en 1993 et d’Oklahoma Ci... Poursuivre la lecture

Par h16.

Il y a un an, Samuel Paty était décapité par un terroriste islamiste déclenchant une sorte de consternation de la classe politique et médiatique, la colère du peuple français et la résignation du corps enseignant qui, de PasDeVague en PasDeVague, sentait bien que cela devait arriver un jour ou l'autre.

De façon traditionnelle, des hommages furent donc rendus ce vendredi 15 octobre dans les établissement scolaires de la République. Heureuse surprise (c'est en tout cas ainsi qu'elle est présentée par le ministère de l'Édu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles