Nouvelle année : mode d’emploi pour survivre en 2015

Un mode d’emploi pour survivre en 2015… et tenir jusqu’en 2017 !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouvelle année : mode d’emploi pour survivre en 2015

Publié le 1 janvier 2015
- A +

Un billet d’humeur de Nicolas Nilsen

smiley_anim3

Vous n’en pouvez plus ? Le quinquennat de Hollande n’en finit pas de vous saper le moral ? Vous vous demandez comment vous allez pouvoir survivre en 2015 sans être submergé par la montée de la bêtise politicienne ? Une seule solution : travailler vos états d’âme. C’est salutaire et finalement assez fastoche…

Il suffit de faire deux listes, de sélectionner soigneusement les mots qui correspondent aux états d’âme souhaités, et ensuite de pratiquer en essayant tous les jours un mot différent.

  • Par exemple, le lundi, vous vous levez et vous essayez d’être joyeux,
  • le mardi, vous vous efforcez d’être paisible,
  • le mercredi d’être serein,
  • le jeudi vous tâchez de rester imperturbable,
  • le vendredi d’être impassible,
  • le samedi vous décidez d’être guilleret,
  • le dimanche vous devriez vous sentir profondément pacifié
    Et puis vous recommencez la semaine :
  • le lundi suivant vous essayez d’être inspiré,
  • le mardi placide,
  • le mercredi enjoué,
  • le jeudi chaleureux,
  • le vendredi rieur,
  • le samedi enthousiaste,
  • et le dimanche reconnaissant

Et vous continuez au fil des semaines… Vous verrez, avec un peu d’entraînement, ça marche. Si vous pratiquez assidument, vous pourrez même panacher dans la même journée et être facétieux le matin et jovial l’après-midi !

Le tout est évidemment de ne pas vous tromper d’état d’âme, et donc de piocher dans la bonne liste : ceux qui me connaissent savent que, parfois, je me trompe de pioche – surtout en ce moment où je trouve que tout va mal. Pour vous aider, je vous recopie mes deux listes. Surtout ne vous trompez pas.

  • Première liste : morne, morose, désolé, navré, abattu, minable, accablé, affligé, peiné, affecté, attristé, soucieux, aigri, maussade, lugubre, préoccupé, mélancolique, pessimiste, trouble-fête, rabat-joie, désenchanté, mélodramatique, tragique, funèbre, lugubre, lamentable, pitoyable, poignant, déchirant, pathétique, pénible, maussade, crève-cœur, mélancolique…
  • Deuxième liste : joyeux, gai, content, radieux, rayonnant, de belle humeur, jovial, en fête, en liesse, allègre, gaillard, réjoui, folâtre, badin, enjoué, enchanté, ravi, drôle, plaisant, satisfait, rieur, guilleret, facétieux, folichon, enjoué, plaisant, amusé, réjoui, calme, tranquille, doux, paisible, serein, placide, imperturbable, impassible, flegmatique, indifférent, sans-souci, insouciant, pacifié, inspiré, mystique, illuminé, ivre, emporté, transporté, ravi, extatique, lyrique, épique, ardent, chaleureux, enflammé, fanatique, enthousiaste.

Vous continuez à trouver que Hollande est néfaste, nuisible, pitoyable, pathétique, désastreux, destructeur, toxique, funeste et minable… ? Justement, raison de plus pour essayer de rester serein, impassible et indifférent… Il continuera à foutre la France par terre et à vous taper sur le système mais vous verrez, ça vous aidera à rester calme et à garder espoir.

Sinon vous pouvez évidemment choisir de rester avec la rancœur, le ressentiment, l’exaspération, l’indignation, l’irritation, l’impatience, la grogne, la hargne, la fureur, la rage… Mais tiendrez-vous jusqu’en 2017 ?


Sur le web.

Voir les commentaires (22)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (22)
  • « Tenir jusqu’en 2017 » ?!?

    Quelle drôle d’idée ! Le Père Noël aurait-il promis une double distribution de cadeaux en France cette année la ? Y a-t’il une nouvelle norme européenne instaurant la rotation de 90 degré pour les graphiques de croissance, qui entre en application en 2017. Ou encore la France a t’elle ratifié un décret sur « les droits de l’humanité pour préserver la planète des politiciens stupides et véreux » ?

    Pour ceux dont l’emploi ou l’entreprise est menacé, la question est plutôt de tenir jusqu’au mois prochain et tenir jusqu’en 2017 semble purement risible quant à la durée en plus d’être arbitraire quant au but. Non, il n’y a rien à espérer d’un changement de guignol à la tête de l’état et de toute façons ce changement arriverait bien trop tard.

    Etre optimiste est une question personnelle. Cela a l’avantage de n’être pas lié à la France, à ces pactes de dupes, à son social-libéralisme d’opérette, et à ses alliances stratégiques entre les Don Quichotte et les moulins à vent. Si se réaliser dans son travail ou dans son entreprise est devenu impossible, il faut simplement tourner la page et renoncer. Soit vous allez travailler ou entreprendre à l’étranger, soit vous vous inscrivez à Pole Chomage et vous collectionnez les boites de camembert pour vous occuper et donner un sens à votre vie.

    Le malheur n’est pas du à une situation en particulier, mais au fait que l’on s’assigne des buts irréalisables comme par exemple l’idée ridicule de vivre de son travail et non d’aides sociales.

    • J’ai la chance d’avoir trouvé MA solution. J’ai déserté, après cinquante ans de travail dans une profession qui m’a passionné, j’ai pris ma retraite et me suis expatrié. Il m’était impossible de vivre dans un pays que je ne reconnais plus comme étant celui où je suis né et où j’ai vécu, où je me sens étranger, alors tant qu’à faire…. autant être étranger dans un pays où l’on se sent bien. Et, tous les matins, je « positive » automatiquement.

      • @Vieux Dan, j’ai bien l’impression que votre solution est celle de plus en plus de gens en France! Et comment c’est passé le changement après avoir vécu toute votre vie en France? enfin, je pense qu’on s’habitue mais qu’est-ce qui est le plus difficile?

        • Evidemment, j’ai dû m’adapter à la culture locale, mais avec un très bon mentor cela a été facile. Un an déjà et c’est fait. Je vois du reste la religion musulmane avec un tout autre œil qu’en France, ici c’est tolérance et teranga (hospitalité) tout du moins avec le cercle de mes connaissances de plus en plus nombreuses. Les passants vous sourient et vous saluent dans la rue. L’éloignement n’est pas un problème grâce à Internet (merci Skype) sauf pour les problèmes de santé qui ne peuvent pas être résolus localement, toutefois Paris n’est qu’à cinq heures et demie d’un vol quotidien. Au fait, bien qu’étant en France pour les fêtes, j’habite habituellement au Sénégal, à M’Bour plus précisément.

          • « sauf pour les problèmes de santé qui ne peuvent pas être résolus localement, toutefois Paris n’est qu’à cinq heures et demie d’un vol quotidien. »
            Vous dites vous sentir étranger à la France, avoir l’impossibilité d’y vivre mais pourtant vous pensez revenir pour votre santé. N’est il pas là un des problèmes français, en dehors de votre cas biensûr ?

            • « en dehors de votre cas bien sûr ? » 😉
              Après avoir accompli mes devoirs de citoyen pendant cinquante ans, entre autres en payant beaucoup plus d’impôts et de charges que de nombreux français, et ça continue, je ne vois pas où il peut y avoir un problème. Tout est dit.

              • Et bien le problème est le système déplorable par répartition auquel vous participez ! Peut-être cotisez vous toujours d’ailleurs et c’est pour ça que je ne vous blâme pas. Mais nombreux sont ceux qui viennent se soignez en France sans participer à ce système.

          • Au Sénégal?? Vaste programme, je suis impressionnée qd même 😉

  • Trouver un travail à l’étranger et ne revenir en france que pendant ses congés est aussi une bonne solution…à condition de ne pas prendre de car pour se rendre dans Paris 🙂

    • C’est vrai, au final c’est la seule solution d’espoir ^^

      • bonjour SweepingWave et bonne année , déjà indiqué ici ,c’est celle qu’ont adoptée une partie de mes enfants ,les uns au Canada ,les autres en Australie * .
        Le chiendent réside dans l’inconvénient des distances ;et puis il faut bien que l’ancêtre que je deviens garde la patrimoine élaboré en quelques 260 ans par mes propres ancêtres .
        *Pays dont j’ai abondamment vanté les mérites constatés alors que j’étais navigant .

  • rester calme et garder espoir….c’est trés difficile quand on voit dans quel état est la france et pas seulement à cause du ps ; les précédents n’ont pas contribué à remonter la pente ; et quand je vois tout ces crétins d’élus de tout bord loucher sur 2017 ( ils ne pensent qu’à ça ) sans se préocuper du présent ( ils s’en foutent ) je me dis que l’on a bigrement intéret à se prendre par la main pour trouver le chemin de la sortie ; les véritables voeux des zélus ? vous faire bosser plus pour vous prendre plus , peu leur chaud le reste ;

  • Oh j’aime bcp l’idée, votre liste va me permettre d’explorer de nouvelles contrées, cette semaine je vais me concentrer sur je folâtre et je badine, enfin sur la nuance 🙂

  • Tenir jusqu’à 2017 ? Pourquoi ? Y aura un grand candidat libéral en 2017 ? :p

      • Il ne peut pas y avoir de candidat appliquant l’ensemble du programme des libéraux.
        Mais il peut y avoir des candidats envisageant de faire quelques pas dans la bonne direction.
        Je suis convaincu que Hollande a été élu grâce à l’abstention des libéraux.
        Pourtant Sarko avait fait quelques pas dans la bonne direction-mais pas assez, apparemment, pour complaire aux libéraux.
        Libéraux, ne vous abstenez pas! Ou alors ne vous plaignez pas d’avoir des socialistes.
        Soyons pragmatiques!

        • Le premier janvier est le jour où on présente ses vœux et il est de tradition qu ces vœux soit positifs et bien intentionnés. Il m’est donc impossible de répondre, mais l’occasion se présentera sûrement pour dans les prochains jours ou les prochains mois pour expliquer où sarko et l’UMP peuvent mettre leurs bulletins de vote et pourquoi. En tout pragmatisme bien sur.

        • Vous trouvez que nous pesons autant que cela sur l’échiquier Français ?
          La denier chiffre connu du nombre de libéraux en France, c’est 3.91% et c’était en 2002.

          • Je me souviens de la consigne qui passait sur Internet: »abstenez vous! Les socialistes seront élus, fouteront la merde, et ensuite le pays sera prêt au libéralisme ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles