Valls demande des sacrifices

Le regard de René Le Honzec

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Valls sacrifice (Crédits René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Valls demande des sacrifices

Publié le 30 décembre 2014
- A +

contrepoints 033

Valls se prenant pour Churchill – il a de la marge – promet à la France de la sueur et des larmes, trois années de sacrifices avant de renouer avec le bon vieux temps du socialisme béni de Marx.

Tous les libéraux savent que le premier et plus gros problème de l’économie et de l’État, c’est l’État et son obésité. Au lieu du relooking extrême nécessaire, il y a encore plus de fonctionnaires qu’avant, après le poil perdu sous Sarko. Nous en sommes à 5 400 000 indispensables dans les trois administrations de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière). Les demandes de sacrifices de Valls ? C’est pour maintenir ce troupeau de mammouths, par pour les dégraisser.

Rien de nouveau sous la neige (n’en déplaise au GIEC) et les boules de neige dans la tronche, c’est pour nous, heureux contribuables.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a suggéré que les impôts sur  les bénéfices des entreprises soient utilisés pour rembourser la dette covid du pays :

Les entreprises vont rendre ce qu'elles ont réussi à obtenir grâce à la protection de l'État[...] c'est une solution juste et efficace qui mérite en tout cas d'être étudiée.

J’avoue que le propos m’a laissé pantois mais que je l’ai mis sur le compte de la fatigue.

Par contre le ministre a été impeccable en réaffirmant fermement qu’une dette devait être remboursée.Poursuivre la lecture

Conformément à la loi du 6 novembre 1962 modifiée par l’article 2 de la loi organique du 5 avril 2006 relative à l’élection du Président de la république, sont publiés au JO du 19 juillet 2022 les comptes des 12 candidats à l’élection présidentielle du 24 avril 2022.

Comme en 2017, Emmanuel Macron a été le plus dépensier lors de la campagne qui a mené à sa réélection le 24 avril dernier (16,7 millions). Et comme il y a cinq ans, la finaliste Marine Le Pen (11,5 millions) s'est montrée plus économe que certains candidats qui n'ont pas r... Poursuivre la lecture

Après six ans de développements inaboutis dans la douleur, le projet de logiciel de rédaction des plaintes, petit nom : Scribe, destiné à faciliter, harmoniser et moderniser le travail de la police et de la gendarmerie dans le contexte du passage à une procédure pénale intégralement numérique, a été purement et simplement abandonné à la fin de l’année dernière. Perte sèche pour les contribuables : 13,3 millions d’euros, selon un rapport d’audit de la Cour des comptes publié le 1er juillet dernier.

Une paille, finalement, quand on pense... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles