Valls demande des sacrifices

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Valls sacrifice (Crédits René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Valls demande des sacrifices

Publié le 30 décembre 2014
- A +

contrepoints 033

Valls se prenant pour Churchill – il a de la marge – promet à la France de la sueur et des larmes, trois années de sacrifices avant de renouer avec le bon vieux temps du socialisme béni de Marx.

Tous les libéraux savent que le premier et plus gros problème de l’économie et de l’État, c’est l’État et son obésité. Au lieu du relooking extrême nécessaire, il y a encore plus de fonctionnaires qu’avant, après le poil perdu sous Sarko. Nous en sommes à 5 400 000 indispensables dans les trois administrations de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière). Les demandes de sacrifices de Valls ? C’est pour maintenir ce troupeau de mammouths, par pour les dégraisser.

Rien de nouveau sous la neige (n’en déplaise au GIEC) et les boules de neige dans la tronche, c’est pour nous, heureux contribuables.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dépenses publiques n’ont cessé d’augmenter depuis un siècle. Elles sont financées de deux façons : les prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) et les emprunts publics. Comment ont évolué ces trois masses financières colossales depuis le début du XXe siècle ? La réponse est bien connue : ça monte, ça monte. Mais comme les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel, il faudra bien mettre fin un jour à cette évolution suicidaire. 90 % du PIB de dépenses publiques, c’est le totalitarisme. Nous étions à 62 % en 2020. Jusqu’où no... Poursuivre la lecture

Formidable développement ce dimanche 19 décembre en politique américaine : le Build Back Better (BBB), 5 trilliards de folles distributions d’argent public aux clientèles démocrates, vaisseau amiral législatif de la présidence Biden, vient d’être officiellement et définitivement coulé par le sénateur démocrate Joe Manchin, qui refuse de cautionner cette orgie de dépenses publiques, la plupart sans motif, dans un contexte désormais inflationniste. Inflation, gestion covid, déroute afghane, absence de résultats, la présidence de Biden menace de... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

Six-cent quatre-vingt une pages ! Telle est l’épaisseur de l’édition 2019 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique. Une édition 2019 qui porte mal son nom puisque les chiffres les plus récents sur lesquels elle est construite sont ceux de 2017. Néanmoins ce pavé, apte à occuper les longues soirées d’hiver, est une source inépuisable de renseignements sur les ressources humaines des trois versants, comme on dit maintenant, de la fonction publique.

Le rapport 2019 s’inté... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles