Le GIEC à la neige

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le GIEC à la neige

Publié le 29 décembre 2014
- A +

contrepoints 029

On sent la panique chez les réchauffistes qui ont commencé à proclamer 2014 « année la plus chaude » dès le mois d’août. Pas de problèmes pour nous autres « négationnistes ». Ils étaient trop contents de pouvoir enfin sortir de leur maudite « pause » qui depuis 1997 s’obstine à défier les thermomètres chauffés au rouge dans les modèles mathématiques de nos chers chercheurs et ont fait le forcing, sans retenue, sur tous les médias subventionnés… Oui, cette année a été douce, mais pas la « plus chaude » ? Nan ! Bien sûr, il faut aller voir sur les sites contestataires. Ma préférence personnelle va à celui de Jacques Duran : deux articles très documentés y ont été récemment publiés en ce sens.

Je me contenterai de souligner la malice de notre Mère Nature qui, au jour pile du commencement de l’Hiver, nous envoie… l’Hiver. Comme le dit Cabrol, les gens voudraient que la neige ou le soleil respectent les dates des congés et vacances scolaires… Eh bien non.

Et Mère Nature respecte encore moins les élucubrations réchauffistes qui vont nous coûter des milliards de dollars et d’euros pour rien. Mais des centaines de milliers de fonctionnaires sont apparus et vont se multiplier : la techno-bureaucratie du Climat-qui-se-réchauffe.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Depuis qu’il est devenu imperceptible, le réchauffement climatique sert plus à justifier les milliards que l’on a jeté par les fenêtres en période de crise depuis plusieurs années qu’à définir une politique pour l’avenir.

    Hollande a misé sur les écolos. Très mauvaise pioche. Il a accepté d’accueillir la nième grand-messe à la gloire du Dieu RCA. Ils doivent flipper car si le succès est le même que les précédentes (ce qu’annonce la conférence de Lima) ils vont encore se prendre une claque de plus. Ils s’enfoncent donc dans leur bêtise et doivent absolument faire semblant d’y croire pour se représenter dans 2 ans.

    Pourtant, le déroulement de 2015 est déjà écrit : impôts qui ne rentrent pas, difficultés budgétaires, claque pour le PS aux élections départementales et aux régionales, dissensions au PS, difficulté avec l’Europe et caisses de retraites vides en fin d’année, 200000 chômeurs en plus et pour finir une grande cacophonie de la Jet-Set climatique dont il ne ressortira rien mais où chacun se félicitera des avancées.

    Je ne vois que 2 incertitudes pour 2015 : le prix du pétrole qui peut leur donner un peu d’air s’il se maintient bas ou tout faire sauter s’il remonte brusquement et la guéguerre avec Poutine qui pourrait aussi se calmer ou carrément dégénérer. Alors le 100eme de degré d’augmentation de record de température à plus ou moins un dixième montre surtout le degré de crétinisme et de corruption des media. C’est exactement comme si on augmentait votre salaire horaire de 8 centimes mais à plus ou moins un euro de taxe et prélèvements près. Hein ? Qui a dit que c’était le cas ?

  • Il y a encore quelques jours, nos grands experts en climatologie nous disaient que le manque de neige était une conséquence logique du réchauffement climatique, et que cela serait encore pire dans les prochaines décennies (cela me rappelle Jean Jouzel nous affirmant que la canicule de 2003 serait récurrente, et on attend toujours la prochaine…). Or, Dame Nature, la friponne, se plaît à contredire les prophéties foireuses des réchauffistes, celles des modèles numériques et les thèses du GIEC….tant au niveau global que local…

    Quant à nos médias, asservis au dogme du RCA, vecteurs d’une propagande lyssenkiste, ils ont perdu toute éthique, toute objectivité et tout bon sens le plus élémentaire.

  • Cette fois, c’est LA preuve du refroidissement climatique global. Car enfin, de la neige et du froid en hiver, c’est contraire à toutes les prévisions des modèles numériques du GIEC…

  • De l’art de s’occuper des faux problèmes… Pour éviter de s’occuper des vrais problèmes, qui sont : la compétitivité de nos entreprises, le chômage, le déluge de normes et règlements contraignants, la dette souveraine, les taxes et impôts en constante augmentation, les agences de l’Etat, aussi nombreuses qu’inutiles (Ademe, Onerc, …) voilà que nos dirigeants lancent une grande cause nationale « climat » qui ne servira à rien…si ce n’est à occuper des milliers de techno-bureaucrates soucieux de la réussite de ce grand projet…

  • Notre Président s’est fort inquiété pour Miquelon, menacée de submersion en 2040-2050. Or, quand un politique se met à parler de climat, il dit toujours n’importe quoi, surtout quand il est conseillé par Nicolas Hulot, qui n’y connaît rien. Je rappelle que les océans montent de 1,7 mm/an depuis plus de 100 ans (mesures des marégraphes), et qu’aucune accélération n’a été observée ces dernières années. Donc, si cette montée perdure, et il n’y a aucune raison qu’elle accélère, cela fera 42 mm en 2040 et 59 mm en 2050, et donc Miquelon ne sera pas submergée, comme le prétend notre Président.

    Le caractère irrationnel de ce dogme du RCA nous amène dans une période d’obscurantisme…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

changement d’heure
5
Sauvegarder cet article

L'étau hygiéniste semble progressivement se desserrer dans le monde : aux États-Unis, les obligations vaccinales tentées par l'administration Biden ont été salement retoquées, un nombre croissant de pays laissent tomber les restrictions sanitaires dont l'aspect inopérant voire néfaste commence à apparaître à la vue de tous...

Eh oui : en témoigne le changement notable d'attitude de la plupart des laquais de l'information sur les plateaux télé ainsi que le retour de certaines personnalités raisonnables sur les ondes, le monde commence à... Poursuivre la lecture

Par Damien Conzelmann.

Sur les ondes de France Inter, Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, déclarait qu'il n’y a pas à sacrifier la croissance pour éviter le réchauffement climatique :

https://twitter.com/franceinter/status/1407950272060694529

 

Il n’en fallait pas plus pour réveiller et indigner tous les partisans de l’idée de décroissance économique. Les insultes ont fusé. Gilles Raveaud a même parlé de « naufrage intellectuel ». Récemment, la publication d’un brouillon du GIEC a également relancé ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles