#ArteCliché : Au secours, ils veulent la peau du libéralisme !

En réaction à la diffusion de la série documentaire « Capitalisme », programmée par la chaîne Arte du 14 au 28 octobre, un collectif de think tanks et d’associations se mobilise pour appeler à ne pas confondre capitalisme de connivence et économie libre.

Logo-ARTELe collectif mène une campagne de sensibilisation : #ArteCliché

1/ Le 31 octobre : publication d’une tribune dans Le Figaro

Le collectif publie une tribune dans Le Figaro, « Au secours, ils veulent la peau du libéralisme ! », page 14 de l’édition papier, pour soulever les incohérences du discours unique qui se dégage des analyses développées.

Comme l’expliquait Frédéric Bastiat, il y a « ce que l’on voit et ce que l’on ne voit pas ». Il y a bien un capitalisme dévoyé que nous dénonçons pareillement comme cause de la crise actuelle (ce que l’on voit). Mais ce capitalisme-là est fondé sur des liens incestueux entre la puissance politique et des intérêts privés (ce que l’on ne voit pas), liens qu’un gouvernement limité empêcherait nécessairement.

Les signataires, aux côtés de Think Libéral Sciences Po et Students for Liberty – Paris sont l’IREF, l’Institut Coppet, Génération Libre, l’Institut Molinari, l’Institut Turgot, l’Institute for Economic Studies – Europe, l’Aleps, ainsi que des étudiants ou groupes d’étudiants français et allemands membres du réseau European Students for Liberty.

2/ Du 31 octobre au 2 novembre : campagne web et publication d’articles

La campagne internet #ArteCliché va s’intensifier sur Twitter et Facebook. Elle accompagnera une série de publications sur le journal en ligne Contrepoints (http://www.contrepoints.org/) sous la forme de « droit de réponse » aux six épisodes diffusés. Le premier volet de cette série peut être lu ici.

Nous insistons sur le caractère culturel de ce mouvement, constitué de think-tanks et d’associations étudiantes qui combattent les constructivismes politiques de gauche comme de droite pour promouvoir une société libre.