La divine comédie de l’économie socialiste

Laurent Fabius et Martine Aubry (crédits : Mathieu Delmestre/Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Beaucoup de citoyens socialistement abusés sont convaincus que l’économie est un gâteau statique et immuable qu’il faut se partager.

Par Philippe Robert.

Laurent Fabius et Martine Aubry (crédits : Mathieu Delmestre/Parti Socialiste, licence Creative Commons)Qu’est-ce que les mortifères 35 heures ? Une variante de la maladie socialiste issue des petites cellules grises pétrifiées de Martine Aubry, le niveau zéro absolu du socialisme à l’image des atomes qui se figent en atteignant le zéro absolu (– 273°C).

Les dégâts provoqués depuis quelque 15 ans par ce délire progressiste sont incalculables ! Cette idée insoutenable de partage du travail en période de pénurie a même réussi à subvertir les esprits en érigeant le moindre effort en règle indépassable de vie !

Ainsi, persuadée qu’il n’existe aucune alternative au diktat de la despotique dame des 35 heures, mon auxiliaire de vie (je vais bientôt m’écrouler) ne cesse-t-elle pas de m’alléguer que les vieux doivent au plus vite dégager pour faire de la place au jeunes ?

Beaucoup de citoyens socialistement abusés sont en effet convaincus que l’économie est un gâteau statique et pis encore immuable qu’il faut se partager entre gens de bonne compagnie en le découpant, en toute justice sociale, en tranches de plus en plus fines…

Le plus triste, dans cette histoire tragiquement socialiste c’est de constater, j’allais dire de visu, à quel point la présomption fatale inhérente à la pensée socialiste chère à Friedrich Hayek est experte à prendre et conserver durablement tout un peuple en otage !

Et voilà qu’à l’université du PS, à La Rochelle, Manuel Valls fait marche arrière sur les 35 heures à propos desquelles Emmanuel Macron, à la veille d’entrer au gouvernement, a tout de go déclaré qu’il fallait autoriser les entreprises et les branches à y déroger ?!

Enfin, à quoi cela aura-t-il servi de geler l’encadrement des loyers prévu par la loi scélérate ALUR dès lors que, Mme le maire de Lille ayant tapé du pied, le Premier ministre s’empresse alors d’en rétablir l’usage, bientôt dans toute la France ? Fatalitas !!