« Pour éviter d’être violée par un policier, restez dans les clous », explique un policier

Quelques conseils pour ne pas se faire violer par les flics lors d’un contrôle de routine…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
flic credits Elvert Barnes (licence creative commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

« Pour éviter d’être violée par un policier, restez dans les clous », explique un policier

Publié le 3 octobre 2014
- A +

Par Elisabeth Nolan Brown.

flic credits Elvert Barnes (licence creative commons)

En moins de deux mois, trois policiers ont été arrêtés en Oklahoma (US) pour violences sexuelles sur des femmes pendant le service. Un de ces policiers, Eric Roberts, est accusé d’avoir violé les conductrices qu’il arrêtait pour non-respect du code de la route. C’est dans ce contexte que la chaîne KJRH a interviewé le capitaine George Brown sur les moyens par lesquels les femmes peuvent s’assurer de ne pas être victimes à leur tour. Sa réponse :

« Débrouillez-vous pour obéir au code de la route et vous ne vous ferez pas arrêter. »

Voyez comme c’est simple : ne donnez pas aux policiers une chance de vous violer ! Si vous n’approchez jamais d’un officier de police, alors il ne pourra bien évidemment pas vous agresser sexuellement (ni vous frapper, ni vous tuer). C’est pourtant simple !

Le capitaine Brown a par la suite affirmé dans une interview au Huffington Post qu’il n’avait pas voulu laisser entendre que tous les policiers d’Oklahoma sont des violeurs en puissance, mais qu’il donnait simplement des conseils d’ordre général pour les conductrices.

Traduction pour Contrepoints de « To avoid Cop Rape Just Don’t Just Break Any Laws, Says Oklahoma Police Captain« 

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • HOOOOOOOOOOO ! Il est bon le cow boy !
    Ca c’est pas le mariage pour tous !
    Mort de rire !

  • Y’a une autre recommendation qui marche.
    « Ayez une arme chargée sur vous et soyez prête à l’utiliser ». En général ça calme le prédateur sexuel, même policier.

  • Il vient de donner une raison légitime de ne pas arrêter sa voiture quand un policier l’ordonne!!!!!

  • Si vous collez une balle dans la tête de chaque policier que vous croisez, vous ne serez pas violé non plus, à ce compte-là.

    Ça m’a aussi l’air plus sûr que de simplement respecter la loi, puisque le cas des arrestations arbitraire est aussi traité.

    • Il n’y a pas que les policiers qui violent. Je dirais même que ce n’est pas représentatif.
      Pour les autres, préparez les chargeurs.

  • Quelle belle collaboration entre ce flic et cette dame ..LOL

    • Ok, alors si je vois une conductrice sexy violer le code de la route, je peux donc la violer aussi, non? Ah, je ne suis pas fonctionnaire, ça ne peut pas marcher alors?? La vie est injuste, je veux être fonctionnaire!

  • quel pauvre con ,ce type !!

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
maltsev donnant un cours
1
Sauvegarder cet article

Par David Gordon.

 

Je suis désolé de devoir annoncer le décès de Yuri Maltsev. Il était professeur d'économie au Carthage College dans le Wisconsin. Il a occupé divers postes au gouvernement et dans la recherche à Moscou, en Russie. Avant de faire défection aux États-Unis en 1989, il était membre d'une équipe économique de haut niveau qui a travaillé sur le paquet de réformes du président Mikhail Gorbachev, la perestroïka. Avant de s'installer dans le Midwest, il a été chercheur principal à l'Institut de la paix des États-... Poursuivre la lecture

école
2
Sauvegarder cet article

Jamais le choix scolaire n’aura été si important.

Ce n’est un secret pour personne : l’école publique moderne est basée sur le modèle prussien du XIXe siècle. Elle avait pour but de former en masse des citoyens dociles. C’est d’ailleurs de là que vient l’expression anglo-saxonne Toe the line : c’était tellement strict que les écoliers devaient placer leurs orteils derrière une ligne.

Néanmoins, le libéralisme a permis de réformer cette aberration en introduisant des programmes spéciaux pour captiver les... Poursuivre la lecture

Il y a trois ans et demi, le New York Times Magazine publiait "The 1619 Project".

Il y était affirmé que 1619, l'année où le premier navire négrier serait arrivé dans ce qui est aujourd'hui les États-Unis, était aussi fondamentale pour l'Amérique que l'année 1776, et que l'héritage de l'esclavage façonne toujours notre société. La créatrice du projet 1619, Nikole Hannah-Jones, a donné une interview au New York Times le 16 janvier, dans laquelle elle déclarait que "le capitalisme aux États-Unis a été largement façonné par l'esclavage".<... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles