Obsolescence programmée : Duflot part en bataille contre les Gremlins

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cécile Duflot (Crédits Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Obsolescence programmée : Duflot part en bataille contre les Gremlins

Publié le 3 octobre 2014
- A +

Cécile Duflot, lorsqu’elle n’est pas en train de saboter le secteur immobilier à coups de lois écrites en état d’ébriété, se charge de peaufiner quelques amendements cavaliers sur la Loi de Transiture énergétique de Dame Ségolène. Et au plan politique, rien de tel qu’une âpre lutte contre un moulin à vent pour montrer au reste du monde qu’on a fièrement combattu.

Car pour Cécile, s’il y a bien un problème, en France, qui est souvent oublié, c’est que le pays est régulièrement en proie aux farfadets et autres leprechauns qui viennent grignoter nos récoltes, polluer notre air et tourmenter nos édiles. Heureusement, elle a compris qu’avec sa poudre de perlimpinpin, obtenue à grands soins par frottement d’huile de coude sur du crin de licorne, elle pourrait venir à bout de ce fléau et présente donc régulièrement des lois pour régler le problème.

Bien sûr, pour éviter de terminer en camisole dans un hôpital de seconde zone, elle ne mentionnera aucun lutin ni feu-follet dans le récit destiné à faire passer ses lubies en vote à l’Assemblée et elle utilisera plutôt sa faculté innée de camouflage pour aboutir à des amendements croustillants. Cette fois-ci, les petits korrigans choisis par Cécile sont ceux qui détraquent les objets trop tôt et les vilains gremlins qui grignotent l’électronique et la mécanique de nos appareils ménagers et les font tomber en panne le lendemain de l’expiration de la garantie. Et pour faire passer l’idée qu’ils existent, Cécile et sa clique les ont appelé « Obsolescence programmée ».

small facepalmL’idée générale est que des industriels, des fabricants et des publicitaires interlopes se retrouvent certains soirs, dans des sous-sols et des caves sombres et humides, dans une lumière blafarde, et conspirent à voix basse pour s’assurer que les machines à laver garanties 2 ans ne dureront que 731 jours maximum, que les bas en nylon soient conçus avec des mailles trop fines pour durer plus d’une ou deux journées, et que les ampoules électriques claquent subitement après quelques mois d’utilisation alors que tout le monde sait qu’elles peuvent en réalité produire de la lumière 10 ans non-stop. jesus petit facepalmQuelle bande de salauds, quand on y pense ! Tout ça parce que le Grand Kapital a décidé – c’est évident – de vendre plus de produits ! Ces gens, prêts à toutes les bassesses, à tous les mensonges, à tous les profits, sont sans morale et sans scrupules à tel point qu’on dirait des politiciens ! Il fallait agir vite et c’est pourquoi Cécile a déposé son amendement, dont l’idée générale est qu’il faut absolument punir fermement ceux de ces industriels indélicats qui osent ce genre de pratiques, parce que rien dans l’arsenal législatif ne permettait déjà de régler le problème.

En pratique, sur le papier et législativement parlant, ça donne ceci :

Soit sur la durée de vie du produit intentionnellement raccourcie lors de sa conception

Et ceci se trouve après le troisième point de l’article L. 213‑1 du Code de la Consommation (qui est, je suppose, à la circulation des couteaux, des cuillères et des fourchettes ce que le code de la route est à celle des voitures). Concrètement, cela veut donc dire qu’un impétrant tentant de tromper un consommateur en raccourcissant intentionnellement la vie d’un produit lors de sa conception se verra puni d’un emprisonnement de deux ans au plus et d’une amende de 300.000 €.

peekaboo facepalm

Eh oui, en France, on ne rigole pas avec les gremlins et les leprechauns. Et le fait que ce sont, réellement, des créatures mythologiques ajoute même au bénéfice qu’on peut avoir, lorsqu’on est un politicien, à produire des règlements à leur encontre. De la même façon qu’un vendeur d’alarmes contre les invasions de girafes serait assuré d’un taux d’échec extrêmement faible s’il en garantit l’usage sur le territoire français, faire passer une loi pour quelque chose qui n’existe pas garantit, par construction, que cette loi sera respectée très scrupuleusement. En outre, ici, le flou et la maladresse avec lesquels a été rédigé l’amendement ajoutent ce petit parfum de n’importe quoi inimitable qui fait maintenant la marque de fabrique de Duflot, décidément vraiment pas douée pour la législation.

petit facepalmCar on a beau tourner le bidule (« amendement », dans ce cas, est bien trop solennel pour cette salade de petits mots disjoints) dans tous les sens, aucun angle ne permet de voir autre chose qu’un désastre intellectuel malheureusement devenu routinier dans l’actuel hémicycle, et notoirement lorsque Cécile s’empare de son gros bic baveux. Je passe rapidement sur le concept même d’obsolescence programmée, si parfaitement crétin qu’il me suffira de renvoyer à quelques liens pour rappeler que ça n’existe pas, du tout, même pas en rêve.

Oui, bien sûr qu’il existe en revanche des industriels indélicats. Bien sûr qu’il y a, parfois, un vendeur imbécile croyant faire du bénéfice en imposant une limitation arbitraire à son produit. Cependant, l’écrasante majorité de ce que le grand public (et, derrière lui, les politiciens avides de s’attirer ses bonnes grâces) prend pour de l’obsolescence programmée est, bien plus simplement, une fort mauvaise compréhension de la façon dont fonctionnent les processus industriels, les contraintes de qualités et leur rapport avec le prix. Si l’on y ajoute le biais du survivant, aussi psychologiquement puissant qu’il est connu et mal compris par ceux qui tombent dedans, on a tous les ingrédients réunis pour aboutir à donner un corps dodu à un mythe ridicule, d’autant qu’il est nourri par la doxa indécrottablement malthusienne et anti-consumériste des écologistes standards.

Mais, plus à propos de cet amendement, même en considérant les bonnes intentions éventuelles d’une député décidément pas aidée dans ses rédactions législatives, on ne peut s’empêcher de bondir en lisant la formulation proprement hallucinante du bidule. Des questions, lancinantes et impérieuses, se bousculent immédiatement :

– Qu’est-ce-que « la durée de vie d’un produit » ? En existe-t-il une officielle, reconnue de tous ? Un tableau (périodique, proprement remis à jour tous les trimestres) liste-t-il scrupuleusement cette durée de vie normale pour tous les objets qui peuvent faire l’objet d’une production et d’une consommation ? Est-on en droit de s’insurger si les boulons fournis par Ikea pour fixer ensemble les deux pans du magnifique Grøsbåff tiennent mal au bout de 10 ans ? Ou peut-on le faire dès 5 ans ? Quelle est la durée de vie officielle d’une pile LR5 ?

wtf filoche

– Si on ne connaît pas la durée de vie d’un produit, par quelle contorsion mathématique ou physique rigolote va-t-on pouvoir déduire qu’elle a été réduite ? Si on peut concevoir que la question précédente est un piège (les boulons du Grøsbåff n’ont pas de durée de vie déterminée, zut alors), il n’en reste pas moins vrai qu’affirmer qu’une durée inconnue a été réduite tient du prodige. Nul doute que la brave Cécile doit pouvoir nous trouver une explication en béton armé à ce petit paradoxe.

wtf jackie chan

– Enfin, en imaginant que, sans connaître la durée attendue, on a pu déterminer malgré tout que la durée observée est moindre, comment arriver à montrer de façon claire et sans ambiguïté que cette réduction est intentionnelle ? Déjà qu’aux deux questions précédentes, on sentait nettement nos députés écologistes lancés en brasse coulée dans une piscine de fondue savoyarde, on atteint avec cette notion de raccourcissement intentionnel sur une durée inconnue mais tout de même raccourcie un niveau de n’importe quoi que peu de politiciens atteignent régulièrement, même les plus entraînés.

ségolène wtf

Et ces questions ne sont pas anecdotiques puisque, finalement, l’infraction étant assortie d’une sévère punition, tout cela se jouera au pénal qui ne peut pas trop s’encombrer d’approximatif, au contraire des députés qui, eux, en font leur miel.

Rassurez-vous : tant ces questions, qui ne seront jamais posées et n’auront donc jamais la moindre réponse pertinente, que cet « amendement » n’ont la moindre importance. Que cette purée législative épaisse vienne alourdir un énième code (celui de la consommation) n’a pas non plus la moindre importance. Tout indique que cet exercice, purement scribouillard, ne sert qu’à montrer au peuple qu’on le dorlote, qu’on s’occupe de lui. Cécile Duflot et ses colistiers dans cette affaire confuse et mal boutiquée n’ont qu’un but bien compris : montrer qu’ils sont du côté des Gentils, et en lutte permanente contre les Méchants qui sont protéiformes, se cachent partout, notamment dans les détails, et pavent l’enfer de bonnes intentions, les veules.

Tremblez, gremlins. Frémissez, farfadets. Cécile vous garde à l’œil. Pleurez, Français. Vous payez pour ces conneries.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (146)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (146)
  • et tout cela est parti d’une simple imprimante jet d’encre ..qui , par le plus cruel des hasards, est obligée d’arrêter son fonctionnement lorsque le bac de nettoyage des têtes est plein , et que la plus part des pièces en mouvement sont usées, et risque de provoquer une court circuit et des taches sur la moquette , dingue !

    • imprimante dont le coût est maintenant inférieur à 40 € 🙂

    • J’ai fait repartir une imprimante Epson DX3800 bloquée pas plus tard qu’hier en remettant son compteur principal à 0. Une autre imprimante Epson que j’avais débloquée il y a plus d’un an fonctionne encore sans faire pipi partout et sans s’embraser inopinément. Dingue !

      En fait l’obsolescence programmée stricto sensu est rare (sauf chez Apple). Par contre le foutage de gueule délibéré est très répandu, ça égaye l’existence.

      • ‘En fait l’obsolescence programmée stricto sensu est rare (sauf chez Apple). Par contre le foutage de gueule délibéré est très répandu, ça égaye l’existence’
        le seul fait de mentionner la rareté implique que tu y crois ..là je le dit : dingue dingue dingue , comme la chanson 😉

        • Mon pauvre monsieur : je ne crois strictement en rien. C’est grave ?

        • Je me permettrais juste de rappeller qu’Apple est le seul constructeur a continuer de mettre a jour ses produits 3 ans après leur commercialisation. Par ailleurs, si ledit produit continue de fonctionner normalement, il n’y a pas lieu de parler d’obsolescence programmée…seulement d’effet de mode.

          Question annexe, combien de temps wiko, Samsung, LG et cie mettent à jour leur produits ? Quel est le coût de remplacement d’une batterie pour ces téléphones et combien de temps après la mise en vente du nouveau modèle les pieces de l’ancien modele sont encore disponibles ?

          • Batterie pour Galaxy s3 : 3,65€. Changement par le posseseur en 10 seconde max. Et pour l’Iphone ?

            • Possesseur, vous aurez rectifié. …

              • Intéressant. Des millions de gens changent le processeur des produits électroniques, c’est connu, et donc on peut en déduire de manière irrefragable que Apple fait de l’obsolescence programmée !
                Apple a toujours eu une politique de non-bricolage de ses produits. Rien à voir avec l’obsolescence programmée.

            • pour une batterie vraiment neuve et sans arnaque, comptez 10 euros. j’en ai achete une a trois euros sur internet et en fait c’etait une batterie usagee et maquillee.honetement 10 euros ca reste cher, surtout si le telephone est vieux.

  • L’obsolescence programmée est tout aussi réelle que la bêtise sans fond de la mère Duflot. Ca à déjà été démontré dans plusieurs secteurs (ampoule électrique, éléctroménagé, imprimante …) Même dans l’automobile.

    Si la très large majorité des moteurs fonctionne avec des courroies de distribution plutôt que des chaînes c’est justement pour générer des frais de maintenance.
    D’ailleurs c’est justement la raison pour laquelle Harley Davidson était vite repartie sur les courroies après avoir constaté que leurs motos étaient devenues trop fiable.

    Pour les imprimantes jet d’encre grand public, il a été démontré l’existence d’un compteur du nombre de pages imprimées et d’une limite dans les mémoires pour bloquer l’imprimante une fois atteinte.

    Dommage que vous soyez tombé dans la négation de ce type de comportement des industrielles, la qualité de vos articles étant d’ordinaire bien meilleur.

    • Et si vous lisiez les articles en lien au lieu de raconter des bêtises ?

      • H16 ,

        Sans systématiquement suivre Anonymous , on peut quand même se poser des questions sur la machine à laver garantie un an , lorsque l’on vous propose une extension de garantie , payante et pas qu’un peu !!!de quatre ans …il y a un loup quelquepart …

        • Aucun loup. Il y a un calcul de rapport qualité/prix. Regardez, c’est étonnant : l’électro-ménager professionnel est bien plus cher que le particulier, et garanti 3 ou 10 ans. Coïncidence ? Je ne crois pas.

        • @Volna: ton argument montre exactement le contraire de ce que tu prétends.

          Si le fabricant fait un appareil qui dure à peine plus d’un an, pourquoi me proposerait-il une garantie supplémentaire possible sur 4 ans de plus? C’est la certitude pour lui de perdre de l’argent en devant réparer ou changer le produit s’il l’a fait de telle sorte qu’après un an il tombe en panne. Son gain, consiste à encaisser la prime d’assurance sans qu’il n’y ait de panne.

          Réciproquement, s’il fait un bien qui dure la totalité des 5 ans avec certitude (d’où le fait qu’il me proposerait la garantie optionnelle supplémentaire de 4 ans), pourqui dès lors me donner une garantie d’un an seulement initialement? Il pourrait être plus compétitif par rapport à ses concurrents en me proposant les 5 ans de garantie directement.

          Conclusion? Ton argument montre exactement le contraire de ce que tu dis. Ton fabricant qui te propose la garantie n’a aucune idée de combien ton bien va tenir, ce qu’il a c’est probablement une espérance mathématique réalisée à partir de tests ou de l’expérience sur les modèles précédents avec une variance suffisamment grande pour qu’il ne puisse savoir pour un appareil particulier quand est-ce qu’il peut lâcher. Et tu sais que la variance est grande précisément grâce à l’écart entre la garantie minimale et maximale: s’il te propose une garantie entre 1 et 5 ans, c’est qu’il n’a pas idée de si ça va lâcher dans cet intervalle, et si oui de quand.

          Par ailleurs dans ton exemple tu mélanges deux choses. Le fait de fabriquer un produit dont on réduit sciemment la durée de vie, et le fait de proposer des garanties sur des durées particulières, c’est-à-dire d’avoir une information sur les pourcentages de chance qu’un composant casse par unité de temps écoulée. Cette information peut m’aider à adapter les garanties que j’offre pour maximiser mon profit, mais ça n’a aucun rapport avec le fait que j’ai organisé ou non sciemment une réduction de la durée de vie de mon produit.

          Tout ceci étant dit, ça ne veut pas dire qu’il n’existerait aucun cas dans l’absolu de fabricant qui n’aurait pas une fois ou une autre tenté de gruger les consommateurs avec un produit sciemment défaillant au bout d’un certain temps très court, c’est juste qu’il est faux de penser qu’une telle obsolescence est organisée par les fabricants comme si c’était quelque chose de récurrent et de fréquent car relevant d’une loi économique particulière. La loi économique te dit exactement le contraire: celui qui fait cela, perd les clients et disparaît du marché en comparaison à celui qui propose un produit comparable au même prix mais qui dure plus longtemps.

          La raison pour laquelle des biens peuvent avoir une durée de vie qui se réduit, c’est simplement que le fabricant doit faire un trade-off entre diverses caractéristiques, et que souvent ces caractéristiques sont contradictoires. Ce qu’il perd sur la durée de vie, il le gagne sur une autre caractéristique, assez souvent le prix, mais pas seulement. Et c’est le consommateur par ses choix qui détermine laquelle des caractéristiques contradictoire pèse le plus, et il s’avère que souvent ce n’est pas la durée de vie.

          Exemple. Les fers en fonte de grand-maman avaient une durée de vie très longue en comparaison aux fers électriques modernes qui cassent assez rapidement parce que de faire passer de l’eau, qui plus est calcaire dans les composants métalliques produit un problème d’usure que les fers en fonte n’avaient pas. Mais ça n’a rien à voir avec l’obsolescence programmée, qui vopudrait que les fabricants de fers à repasser ont organisées pour nous faire acheter des fers plus souvents.

          C’est juste que les fers électriques modernes ont des avantages pratiques en comparaison aux fers en fonte. Avec le fer moderne, pas besoin de le faire préchauffer sur un poêle, le fer moderne se chauffe tout seul et beaucoup plus vite. Le fer moderne est plus léger, c’est plus commode d’utilisation. Le fer moderne pemet d’envoyer de la vapeur qui humidifie directement le linge, etc., etc. Le prix a payé c’est un fer moins résistant. Et le fait est que la raison de la disparition des fers en fonte, c’est le consommateur, pas l’obsolescence programmée: les avantages précités ont pesé plus en terme de pourvoyeurs d’utilié pour les consommateurs que la durée, de telle sorte que les consommateurs ont acheté massivement les fers modernes électriques et délaissés les fers en fonte, qui ont rapidement disparus du marché au profit des premiers. Rien à voir avec l’obsolescence programmée, même si à l’arrivée on a des fers qui ont une durée de vie largement inférieure aux anciens fers.

          • « l’eau, qui plus est calcaire »

            Et l’eau pure est acide à cause réchau… pardon du CO2.

            Vilain CO2 qui bousille les appareils!

        • franchement , l’extension de garantie proposée par un distributeur bien connue est surtout un bon moyen pour ce distributeur de s’en mettre plein les poches ( c’est d’ailleurs grâce à ce système qu’il est rentable ).
          nous avons renoncé depuis bien longtemps à ce système sans avoir eu de gros problèmes pour autant. Une machine à laver ça dure ce que ça dure et puis voilà !! ça ne coûte pas très cher et ça s’amortit sur 5 ou 6 ans ( des fois plus quand on a de la chance )

          • @ patrick

            Vous avez eu tort de renoncer à souscrire à l’extension de garantie (garantie portée à 5 ans) pour une machine à laver car vous n’avez pas lu complètement les avantages de cette extension de garantie qui coute environ 65 euros.
            Non seulement elle vous protège financièrement de toutes les pannes pendant 5 ans
            mais
            2) entre la 5 ème et la 7 ème année, votre ancienne machine est reprise à 20% de son prix d’achat neuf. Donc vous récupérez allègrement vos 65 euros.
            Mauvais calcul pour vous ! !

            • il y a quelques années on prenait la garantie , et puis on s’est aperçu que l’on ne s’en servait pas parce que la machine tenant plus de 7 ans, on ne bénéficiait pas de la ristourne en cas de reprise ( en plus , avec ce système on ne peut pas changer de distributeur 🙂 ) . Donc on a laissé tomber, si la machine tient plus , c’est gagné.
              Donc pour les machines à laver , la notion d’obsolescence programmée est dans les choux, ça tient largement assez longtemps par rapport au prix payé.

            • … pour l’achat d’une machine neuve, en n’excédant pas 20% du prix de la nouvelle non plus.
              … extension de la garantie constructeur, ce qui élimine toutes les pannes attribuables à une usure normale.

              …et bien entendu, si le vendeur bien connu propose ces conditions, c’est que statistiquement elles sont à l’avantage du client. Euh, attendez…

            • @ grizure

              Une assurance est une mutualisation du risque.

              Ce type d’assurance coûte 10 à 20% du prix du produit alors que « 3% des pannes des appareils électro ménagers survenant entre 2 et 5 ans selon l’association de consommateur UFC Que Choisir.  »

              On comprend mieux donc le niveau stratosphérique dr prix de ce type d’assurance dont les 3/4 du prix sert à commissionner les intermédiaires.

              Il est donc préférable de s’auto-assurer sauf si on a des conditions d’utilisation de l’équipement « à la limite » : télé dans un espace confiné, eau calcaire; usage semi-pro…
              …. mais il faut que des gens prennent cette assurance afin que les autres puissent continuer à en profiter !

        • Le moteur de mon lave-linge Sam…g est garanti 10 ans ❗

    • Honda garantit un de ses moteurs pour 1 million de kms. vous rendez vous compte de la qualité de fabrication, de soin apporté à chaque détail pour arriver à cela. Vous pensez que les concurrents de Honda de tournent les pouces et programme l’obsolescence de leur moteur. C’est absolument ridicule. Une réputation met des dizaines d’années à se construire et peut être détruite rapidement avec un mauvais produit.

      • Comme des joints pour les moteurs Fiat. Aujourd’hui les moteurs Fiat sont très fiables.

        Les voitures sont un mauvais exemple. Elles sont devenues trop complexes. Bien qu’en gamme prémium, les constructeurs soient capables de faire fonctionner les faisceaux et autres gadgets électroniques correctement.

        Pour avoir essayé un airbag de très prêt, je remercie le progrès technique.
        Cela m’a sauvé la vie lors d’un accident.

        En balance que propose Duflot pour améliorer notre vie, nos voitures, nos machines à laver.
        Grosse Bulot va.

      • la garantie 1 millions de km c’est aussi un coup marketing , sachant que pour la plupart des automobilistes français cela représente environ 80 années de conduite, la voiture aura été remplacée bien avant , et même bien avant les 150.000 kms.
        il n’y a que quelques gros rouleurs qui pourraient atteindre ce kilométrage et ils représentent un très faible pourcentage des clients. Donc même si Honda doit leur remplacer le moteur le coût global sera faible.
        mais ça marque les esprits 🙂

        • Exact ! C’est 1 million de km ou 10 ans. Il faudrait donc faire 100’000km par an pour atteindre la fin de la garantie en année. Cette garantie couvre à peu près tout le monde hors transport de personnes, de marchandises et loueurs courte et longue durée donc c’est vraiment un coup marketing puisque des particuliers faisant 100’000km par an hors boulot ça doit être très très très très rare !

        • euh… donc en final vous n’êtes jamais content.

          Ce n’est pas un coup marketing, c’est du marketing : positionnement face aux concurrents.

          Et FACOM qui garantit ses outils à vie… même si vous vous servez d’un tournevis comme burin… c’est du marketing.

          • Les 1 millions de km sont strictement inutiles à mettre en avant puisque dans leur conditions de garantie les professionnels de la route sont exclus et des particuliers qui font 100’000 km/an ça ne coure pas les rues.

            La réelle informations est plutôt sur la durée, 10 ans de garantie est bien plus pertinent vis à vis des concurrents que le nombre de kilomètres.

            Garantir excessivement tout en excluant les gros utilisateurs, c’est effectivement uniquement du marketing et c’est décevant.

            • Patrick et toi n’avaient rien compris.

              Si problème il y a ce ne sera pas uniquement quelques moteurs à changer puisque la catégorie des gros rouleurs va être sur-représentée sur ce type de moteur… et c’est logique d’exclure les pros pour ne pas augmenter encore plus cette sur-représentation sinon la loi normale ne fonctionne plus.

              Le marketing ne s’appuie pas sur du vent… ou alors pas longtemps.

              Si on te soude le bouchon de remplissage d’huile sur ton moteur, c’est du marketing mais c’est d’abord sous-tendu par une prouesse technique (ce n’est pas le soudage la prouesse technique hein).

              Ils auraient mis garantie 10 ans ou 200,000km vous auriez dit pareil… ils ne prennent pas de risque.

              • Au contraire, on comprends que le 1 millions de km c’est juste du flan et vous n’en dites pas moins dans votre message. Proposer une garantie d’utilisation à ceux qui laisse leur véhicule dans leur garage ou plus généralement à ceux qui n’utilise pas le produit est hypocrite. Ce n’est pas discutable !

    • au lieu de continuer à déblatérer des inepties sur l’obsolescence programmée et ressortir toujours les mêmes 3-4 exemples (qui en plus n’en sont pas) renseignez vous, M. Anonymous.
      Tiens, cadeau pour les chaines vs les courroies de distribution : http://www.largus.fr/actualite-automobile/courroie-de-distribution-des-ennuis-a-la-chaine-3823379.html

    • Alors , revenons à la transmission par cardan des BMW §§§

      • le surcoût et surpoids d’une transmission à cardan sont-ils vraiment justifiés au vu du faible kilométrage parcouru par la plupart des motards ?
        une chaine ou une courroie sont des solutions plus simples, moins chères et en général bien suffisantes pour parcourir 5000 km par an. ( durée de vie d’une courroie ? 40.000 km ? )

        • La transmission sans chaîne ( par cardan) ou acatène , la plus connue étant celle des BMW , je la cite parceque j’ai tjrs oui dire qu’elle était rustique et très fiable et qu’elle semble actuellement reprendre des parts de marché !!!

    • La chaine fait plus de bruit, consomme plus. C’est vrai qu’elle risque moins de casser, mais si elle casse …

    • Du grand n’importe quoi !
      Demandez à un ingénieur auto les avantages/inconvénients d’une chaîne de distrib face à la courroie !

      Bruit, frotemment, énergie déployée, etc. Sur les motos de course aucune courroie, cardan sur les BMW…
      En plus vous confondez courroie de distribution avec chaîne de transmission…

      Non, vraiment là, on peut rien pour vous…

    • Et oui, il existe des fraudeurs et des arnaqueurs partout. Tout comme il existe de mauvais restaurateurs qui négligent l’hygiène, des informaticiens qui baclent leur travail, etc…

      Ça n’en fait pas une loi générale sur l’existence d’un terrrrrrrible complot des zindustriels qui usent d’un soi disant rapport de classe pour spolier le proloconsommateur.

      L’obsolescence programmée est juste la reprise du gremlins via le prisme d’analyse marxienne verdatre.

    • Euh, n’importe quoi…
      Avez-vous déjà conduit une Harley a chaîne….rare animal? Certainement pas pour déblatérer vos idioties…

    • Marrant, depuis plus de 30 ans j’utilise des imprimante à jet d’encre et jamais je n’ai observé ce phénomène. la dernière en date est une canon, elle à 4 ans et je doit bien en être à une trentaine de cartouches et facilement 10000 pages imprimés, pas mal pour une imprimante acheté 25 €…

  • C’est parce qu’ils sont des quiches en stats et en math.

    D’ailleurs connaissent ils l’utilisation d’excel ou même juste d’une calculatrice ?

    Ils ont des calculatrices spéciales, rouges, avec une seule touche: DETTE.

    Ils se lèvent le matin et laisse le doigt appuyé dessus.
    Si ça, c’est pas de l’obsolescence programmée. Hein, c’est quoi.
    Celle de l’Etat et d’un peuple en décadence. L’Etat bulot, pas duflot.

    Ah, et puis ça me fatigue la Frôance. Je retourne à la recherche de Zarathoustra.

  • C’est simple: sa machine à laver est tombée en panne au bout de 2 ans et une semaine et zut, elle n’avait pas pris l’extension de garantie. Donc, furieuse, elle a décidé qu’il fallait légiférer. C’est comme le reste: des lois faites pour résoudre des problèmes particuliers, alors que le pays s’enfonce inexorablement

  • Le problème est la « théorie du complot » qui est associée à la durée de vie d’un appareil, qui elle est forcément prise en compte lors de la conception pour des raisons de coût. (Cela signifie que tout industriel est condamnable dès lors qu’il étudie la qualité de ses composants et fait un choix).

    La stupidité des écolo est liée à un autre paramètre qui devrait sembler évident – sauf à ces doux rêveurs écolos vendeurs de yaka : plus un système est complexe et plus il est fragile. Une ampoule « économique » contenant des composants électronique est plus fragile que si elle n’en contenait pas. Tous les appareils « intelligents », plus cher mais économes risquent de ne pas pouvoir être amortis à cause de leur durée de vie ou leur coût de maintenance. Comme le principe écolo d’économie d’énergie ne peut être remis en cause, c’est la faute au méchant industriel capitaliste.

  • C’est parti pour les procès !
    Mais qui sera attaqué ? Les fabricants chinois, puisque nous avons tué notre industrie. Au final les autres pays ne nous livreront plus. Ce sera comme si nous avions fermé nos frontières. Que de précipitations pour marquer son nom dans les lois vertes, pourries si vous voyez.

  • Je découvre grâce à Contrepoints, un homme intelligent: Serge Federbusch
    (cf article sur la constitution d’aujourd’hui)

    http://youtu.be/7-Y7V1-xjrs

    Merci à vous.

    • oh p’tain on est 214 à l’avoir vu !

      Il raconte quand même quelques conneries dont à 7:00 la nécessité pour tous les trésors publics européens de devoir payer le même taux d’intérêt en nous refaisant le coup de la ZMO… : la socialisation des taux d’intérêts. Pourquoi pas aussi le même taux d’intérêt pour toute la population.

      Et sur l’argentine, il l’a un peu sec : incapable de répondre à la question « pourquoi l’argentine ne s’est pas encore reformée ou effondrée? »

  • ☺ Très drôle, très drôle l’obsolescence programmée.

    ☻ Cela consiste à arrêter ou prévoir d’arrêter des centrales nucléaires avant leur terme.
    ☻Et à installer des panneau solaires dont la durée de vie est inférieure à la durée d’amortissement.

    • Vous me l’enlevez de la bou… du clavier.

      Il y a aussi les éoliennes aux démultiplicateurs et roulements à billes fragiles.

      On peut se passer de démultiplicateur avec un alternateur basse vitesse, mais le problème du roulement est incontournable.

  • L’obsolescence programmée, c’est comme les tours jumelles, le premier homme sur la lune… etc. Le genre de sujets où quasi souvent on verra de la théorie du complot pointer le bout de son nez.
    On prend un fait, et par un jeu de présomption relevant plus de l’hostilité personnelle que de l’étude statistique objective, on prétend en avoir déduit irréfutablement un autre fait.
    Bref, la science des imbéciles et des médiocres…

  • Dommage qu’il n’y ait pas d’obsolescence programmée chez les politiciens. Après X idéeàlacon, pouf ! terminé, foutu, poubelle.

  • La théorie du complot et son usage électoraliste est une des plaies héritée du XX° siècle et renforcée par Internet. On nous cache tout, on nous dit rien, on nous manipule, etc, etc…

    Les verts sont passés maître dans la manipulation des peurs et de la culpabilisation : peur du nucléaire, de l’empoisonnement alimentaire, du réchauffement climatique …

    Les champions de la politique irresponsable

  • Qu’est ce que l’obsolescence programmée ?
    Je ne vois pas spécialement d’obsolescence mais juste des produits fabriqués avec des composants plus ou moins fragiles, qui forcément nous obligent à racheter de nouvelles versions tout aussi fragiles. A quoi bon légiférer là dessus ! c’est complètement idiot !

    • en fait il n’y a pas d’obsolescence , juste des gars au bureau d’étude qui essaient tant bien que mal de concevoir un produit qui tienne au moins le temps de la garantie , en ayant à leur disposition des composants de m… , une fabrication de m… avec des gars sous-qualifiés et mal payés et pas de contrôle qualité.
      l’objectif étant de faire le moins cher possible, il n’est pas nécessaire de programmer l’obsolescence :-))

      • @Patrick :

        tiens, les gars des bureaux d’étude de Mercedes concoivent des véhicules tenant plus longtemps que la garantie, avec des composant de qualité, une fabrication de qualité et des gars sur qualifiés et payés et un super controle qualité.

        L’objectif étant de faire le plus cher possible que le client est capable et veut payer.

        Et cela marche, cela s’appelle le sablier, les gens vont vers le pas cher et le très cher et abandonnent le milieu de gamme.

        Et les entreprises qui font des produits de luxe sont de plus en plus prospères.

        Sinon, chaque produit manufacturé a une durée de vie potentielle déterminée par l’industriel qui le fabrique en fonction du prix potentiel auquel il peut être vendu et de ce qu’il coûte à fabriquer.

        Qui voudrait acheter une voiture qui dure 100 ans et qui coute 4 millions d’euros ?

        Ce que sous entend l’obsolescence programmée est une parfaite absurdité et ne comprend pas le concept de concurrence et de libre choix de consommateurs ayant leur libre arbitre.

        • je suis bien d’accord avec vous.
          souvent les consommateurs veulent acheter le moins cher possible , d’où ma tirade sur le bureau d’étude… et ensuite des consommateurs qui se plaignent parce que le produit qu’ils ont acheté pas cher … ne valait pas plus que ce qu’ils l’ont payé.

          • Comme ceux qui achètent un telephone cellulaire le moins cher possible et qui se plaigne qu’il est lent, donc en achète un nouveau 1 an après. Aussi bas de gamme que le premier au lieu de mettre plus sur le premier.

      • Il y a aussi des exigences d’économies d’énergie, d’eau, etc. qui nécessitent de nombreux capteurs et de l’électronique là où avant il n’y avait qu’un bête programmateur électromécanique!

      • Oui enfin, j’ai acheté en 1988 un frigo et une machine à laver. Ils fonctionnent toujours. Pas si nul le bureau d’étude…
        Je précise, déjà à l’époque on entendait les discourts du genre les nouveau produits c’est de la merde, c’était mieux avant. C’est bizarre parc eq eu je me souvient que mon père passait sn temps à réparer la machine à laver. Ok elle a durée 25 ans mais combien d’heures perdues à bricoler…

        • +1000

          Mon père changeait la même pièce tout les 18 mois, plus les fois où elle a eu des bris d’une autre nature. Combien d’heures passés, elle a même brisé le plancher après une fuite. Mais elle a fonctionné pendant 20 ans.

  • Euh ! Et un système d’exploitation pour ordinateur qui n’est plus maintenu après une date fixée à l’avance et dont on ne fournit pas les sources, ce n’est pas de l’obsolescence programmée ?

    Et un matériel qui ne peut fonctionner que grâce à ce système parce qu’on ne fournit pas les sources du firmware ce n’est pas de l’obsolescence programmée ?

    • Non et non (et ça ne rentre pas dans la description de l’amendement).

    • @pragmat : et qui utilise encore ce système d’exploitation 15 ans après ?

      Vous vous rendez compte mon bon monsieur, Peugeot ne fait plus de pièces pour ses modèles 402 fabriqués avant guerre, si ça c’est pas de l’obsolescence programmée !!!

      • Je suis un peu de mauvaise foi, mais vous aussi. Quand une entreprise développe et met en place un système d’information, 15 ans n’est rien, d’autant qu’il peut utiliser ce système pour garantir la maintenance de ses produits sur 30 ans.

        J’ai le souvenir d’une salle d’archive d’un avionneur pleine de cartons de … rubans perforés …

        Mais c’est pas grave : le soit-disant bug de l’an 2000 a fortement boosté notre économie. On devrait le réinventer tous les 5 ans.

        • @pragmat : je vous propose d’arrêter le progrès, ainsi l’informatique d’aujourd’hui sera encore valable dans 500 ans pour que quelques sociétés aux besoins très specifiques puissent encore lire leurs archives.

        • @ pragmat

          Les archives permettent souvent de pouvoir proposer un produit de remplacement au client et les industries ont souvent une centaine d’années d’archives car en plus ça permet de rendre le client captif. souvent les archives du fournisseur sont plus complètes que celles du client : ça m’est arrivé d’informer des clients de détails ou de modifs qu’ils ne connaissaient pas alors que c’est aux même qui les avaient faites ou demandées.

          Sur les systèmes d’information : ça devient assez courant de ne plus contruire les SI sur des OS et donc d’avoir des systèmes très facilement migrables. Internet y est pour beaucoup.

      • « @pragmat : et qui utilise encore ce système d’exploitation 15 ans après ? »

        Ceux qui ont des périf achetés récemment qui ne fonctionnent pas sur un autre SE.

      • Certains industriels utilisant des machines peu courantes pilotés par des logiciels sur Windows.
        Un séchoir dans une scierie, vous ne le changez pas tout les 5 ans. Les charges sont déjà assez nombreuses…
        Sinon, vous faites … faillite

    • Vous voulez parler de windows XP ?
      Cet OS, le meilleur pondu par merdosoft, possédait un grave inconvénient : celui d’être capable de faire fonctionner de « vieux » ordinateurs pas gavés de RAM. Vous vous rendez compte que celui que j’utilise présentement (qui fonctionne sous linux ou windows suivant les besoins) a plus de 11 ans et ne dispose que de 256 Mo de RAM ! Quel scandale ! 11 ans ! Quel manque à gagner pour les fabricants d’ordi.

      • Je fais bien sur référence à Windows XP parce que c’est d’actualité. Mais à vrai dire je ne me sens plus guère concerné par l’avenir de Microsoft de son business model et de ses utilisateurs. Personnellement j’ai laissé tombé totalement (du moins pour usage personnel) depuis 15 ans. J’avais acheté une imprimante « Windows Printing System » qui n’a jamais fonctionné (à condition de rebooter à chaque impression) qu’avec W95 !

        Je fêterai mes 20 ans d’utilisation de Linux l’année prochaine. Cela dit, l’obsolescence du « bazar » est encore pire par certains aspects que celle de la « cathédrale ». Ce qui revient à dire que dans une système de marché libre et ouvert, le fait que l’obsolescence puisse être « programmée » est de fait très secondaire.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Cath%C3%A9drale_et_le_Bazar

      • Je crois qu’ils s’en foutent. Le nombre de machines vendues n’arrête pas de grimper.

    • Et un périf qui ne fournit qu’un driver closed source pour un OS closed source et aucune spécif de l’interface logique.

    • Hum ceux qui l’on acheté le savait, la terre n’arrête pas de tourner.

  • cher h16 vous déraillez un peu……….beaucoup même, sur cette question de vieillissement prématuré des produits

    Mais peut être ne travaillez vous pas dans l’industrie manufacturière, encore moins dans un bureau d’études qui conçoit les produits.

    Moi j’en suis et je viens du monde de l’industrie automobile. Et je vous affirme que l’obsolescence programmée est une réalité ! La durée de vie des composants et produits est calculé au plus juste en tenant compte de l’aspect économique, de la concurence, de la durée de garantie légale et des obligations réglementaires.

    L’obsolescence programmée est un formidable gaspillage de ressources et une tromperie pour le consommateur.

    En imposant des garanties de plus longues durées et en imposant aux distributeurs l’obligation de réparer avec un stok de pièces de rechange et avec des techniciens qualifiés, nous ferions un énorme progrès.

    Ensuite, on peut ergoter sur les détails……………………………………….

    • Eh bien moi je vous affirme que vous vous trompez. Et comme j’ai des liens dans l’article qui expliquent pourquoi et comment, je vous affirme que vous devez les lire pour éviter de dire des bêtises.

    • Cher petitjean,

      combien couterait une voiture qui durerait 50 ans et 10 millions de km ?

      Combien de consommateurs en voudrait ?

      Et pourquoi faire une voiture qui durerait 50 ans alors que technologiquement elle sera dépassée et dangereuse dans moins de 5 ans ?

      N’est ce pas justement la fabrication de voitures durant 50 ans qui est un formidable gaspillage de ressources et en plus qui met en danger la vie du consommateur ?

      dites ?

      • on ne programme pas la panne , on essaie juste de faire tenir le plus longtemps possible un produit dont le coût de fabrication a été fixé le plus bas possible.
        si on impose une durée de vie plus longue ( quelque soit le produit ), il faudra le faire payer plus cher. La plupart des consommateurs ne voudront pas payer le surcoût , ou de toute façon voudront changer de produit avant sa fin de vie.

      • « elle sera dépassée et dangereuse dans moins de 5 ans ».
        Diantre !
        Vous voulez dire que l’automobile que j’utilise et qui a 12 ans est dangereuse et met ma vie et celle d’autrui en danger ? Malgré l’ABS et les airbags ? Et une excellente sécurité active (testée) ?
        Et mon médecin, très attentif à la sécurité comme il se doit, qui roule en 2CV, je le dénonce comme danger public ?
        Ma sécurité, c’est mon affaire, pas la vôtre : liberté et responsabilité comme on dit ici.

        • @Binvoyons :

          La voiture sera dépassée dans 5 ans, dangereuse étant plus subjectif.

          Votre voiture a l’ABS et les airbag, mais est dépourvue d’ESP, de freinage d’urgence, de GPS, de phares adaptatifs, etc etc etc …

          Elle a un contenu de sécurité moindre qu’une voiture neuve, elle peut être considérée comme plus dangereuse qu’une voiture neuve (c’est subjectif, mais c’est le choix libre du consommateur libre), voilà pourquoi la durée de détention moyenne d’une automobile française est d’environ 3 à 4 ans.

          Et un constructeur automobile qui ne veut pas faire faillite doit vendre des véhicules et donc tenir compte des volontés du consommateur libre.

          Votre réponse sur votre sécurité, la liberté et la responsabilité est hors sujet, je n’ai jamais dit qu’un fabricant ou un état devait vous contraindre à changer de véhicule car son contenu sécuritaire était moindre, vous gardez votre libre choix.

          Bien cordialement,

          • Pfff…

            Vous n’y connaissez rien en bagnoles vous !!! Il y a des modèles collectors sans toute votre électronique castratrice – je vous laisse découvrir la 205 GTI, la saxo VTS (ma bagnole, 177 000 km, 13 ans) sur le site de la centrale et regarder les PRIX !!!! Ici roulent toujours des 306, des saxos (le moteur 1,1 est INDESTRUCTIBLE, si si !!! Ah pas fabrication allemande alors on méprise hein ?) ou des 206…

            La Mazda MX-5 est un autre exemple de ces autos légendaires… tout comme la 2CV !!!

            Obsolescence ou effet de mode ? Effet de mode sans conteste…

            Et on trouve toujours des pièces, même si PSA a arrêté d’en faire, d’autres entrepreneurs ont vite vu le marché potentiel (un rétro de ma sax acheté en Italie) et ont remplacé les constructeurs…

            Désolé si je vous parais un peu amène dans ce commentaire, mais pour les autos nouveauté ne signifie pas « mieux », enfin moi la mise en route des essuie-glace automatique je m’en lanlaire dans une auto…

            Valable aussi pour les synthés, les romans, les idéologies, etc… Popaul mon avatar n’a toujours pas été dépassé… 🙂

      • Et surtout, combien de barils aux 100 km elle consommerait cette bagnole ?
        En fait, vu la définition, cela ressemble fortement à un camion ❗ :mrgreen:

        • Et là, les écolos, ont entendrait brailler, pire des ânes ❗ :mrgreen:

        • Ma vieille Volvo, 360000 km, 17 ans, 7 L/100 km, surtout en montagne, c’est de obsolescence programmée ?
          Je fait 1000 à 2000 km par an, 2 pleins par an tout au plus, et je suis certain de trouver un jour un âne ou une ânesse ( du Poitou ) pour braire sur mon chemin.
          Alors qu’on faire de la montagne et allumer les freins à la montée. Et la, l’engin qui affichait une consommation de 5 L sur route, vous passez allègrement à 10 L, sans compter l’huile, 1 L chaque 100 km, et les 4 pneus chaque 10000 km ❗

    • Qu’il y ait une rationnalité dans les choix faits par les constructeurs est une réalité.
      Cela n’est pas pour autant de l’obsolescence programmée.
      Pourquoi fabriquer des voitures qui existeront encore dans 50 ans si les gens en changent après 7 ans ?

    • Vous ne démontrez pas l’obsolescence programmée mais la concurrence acharnée à produire au coût le plus bas un appareil qui satisfasse aux exigences des consommateurs.

      Certes il faut vendre, les produits qualité/durée de vie/prix sont ceux que les gens « veulent »..le choix entre une plus longue durée de vie ou un prix plus élevé a été fait par les consommateurs…un produit robuste devra être entretenu, voire réparé, or compte tenu des coûts de mains d’oeuvre, c’est moins cher d’acheter du neuf à bas prix que de faire réparer du cher…

      Alors bien sûr le gouvernement peur se sentir fondé à légiférer et augmenter les durées de garantie, mais

      tant qu’il y a de la concurrence vraie l’obsolescence programmée est une stratégie perdante, vous perdrez vos clients!

      si il y aune chose à dénoncer et qui est sous entendu par cette ridicule loi, ce sont les ententes éventuelles entre fabricants …

      C’est très amusant que des gens qui veulent contrôler la productions combattent les ententes entre fabricants….

      qu’est ce que le communisme et le plan sinon un capitalisme de copinage poussé à son extrême?

  • bonjour ,non suspect d’estime pour cette Dame ,je suis désolé de contrarier d’aucuns qui ne croient pas aux farfadets .J’ai souvent affirmé que si des pannes survenaient aux machines-outils et foreuses de matériel offshore (dont j’avais la charge ) ,plus tard au matériel informatique qui gérait les pièces de rechange ,c’était bel et bien le fait des Korrigans qui venaient la nuit « bidouiller  » les foreuses et les commandes d’ordinateur ; n’importe quel technicien des plateformes , Ecossais -Français -Irlandais vous le confirmera ! OH ! je sais ce que vous allez me dire ,si vous n’aviez pas eu la veille les dents du fond qui baignaient dans du Islay de 20 ans d’âge ; peut-être que les Korrigans ne seraient pas venus !
    Mais alors ,expliquez-moi donc ,pourquoi à la retraite ,chez moi ; les Elfes du bois d’à côté dansent à la nuit tombée …..

  • Et pour l’obsolescence des neurones des politiciens, la Miss Duflot a-t-elle un remède ?

    • YES !
      Et ma femme elle commence aussi à atteindre la date de péremption !
      Bou diu !
      Moi aussi ?

    • L’obsolescence de ceux-ci suggereraient deja qu’ils en aient eu pour commencer.

      Chez les politiciens comme chez les chevaux, il convient mieux de juger la bete a son regard.

      • Le concept d’obsolescence (programmée ou non) n’est pertinent que pour un objet qui a un jour été fonctionnel.

        C’est clairement inapplicable au matériel souffrant d’un vice caché le rendant impropre à toute utilisation dès la sortie d’usine.

  • Excusez moi mais j’ai eu la preuve de l’obsolescence programmé en réparant des imprimantes jet d’encre. Les imprimantes s’arrêtent de fonctionner selon un compteur à la feuille prêt or un hack du driver permet de les remettre en route en quelques minutes.
    J’ai longtemps réparé des iPhones 1 et certains modèles d’iPod, ces appareils était conçu de façon a rendre impossible le remplacement de la batterie sans compétences et outils de soudure électronique, de base certes mais impossible à faire pour 99.9% des gens. Or la batterie est l’élément qui détermine la durée de vie de ces produits selon un nombre de cycle de recharge.

    Je ne vois pas comment des gens qui n’ont jamais rien réparé de leur vie puissent affirmer que l’obsolescence programmé est une légende.

    C’est comme si je me mettais à faire de la politique sans compétences. Ah ? Les politiciens n’ont aucune compétence ? Mauvais exemple mais vous voyez ce que je veux dire…

    • Ah le coup de l’imprimante truc machin.
      C’est lourd, de lire toujours les mêmes conneries.

      Si, techniquement, il est parfaitement possible de faire durer une imprimante moyennant bricolage, ce n’est pas pour ça que c’est économiquement sensé, et que les fabricants saboteraient leur produit pour en vendre plus. C’est parfaitement con comme raisonnement.

      Imaginons un fabricant X qui arrive sur le marché et parvient à
      – faire une imprimante à 40€
      – faire des cartouches à 4€ ou des cartouches à 40€ mais qui font 5 ou 10x plus d’impressions
      – obtenir une qualité d’impression supérieure ou égales aux autres concurrents

      Eh bien ce fabricant X décroche la timbale et remportera 90% de parts de marché, puisque les autres font des merdes qui tombent en panne trop vite.

      Observation factuelle indéboulonnable : 0 fabricant ne propose ça.
      Zéro.
      Pas un.
      Les cons.

      Deux conclusions :
      – X n’existe pas parce que ce n’est pas physiquement possible (pour des raisons économiques, je le rappelle, puisqu’on est ici sur un pb non pas technique mais de marché, avec des prix et des coûts derrière)
      – tous les fabricants sont en collusion pour ne pas arriver à le faire parce qu’il a cartel.

      Je vous mets donc au défi de prouver cette deuxième possibilité. Go.

      • « – faire des cartouches à 4€ ou des cartouches à 40€ mais qui font 5 ou 10x plus d’impressions »
        lol vous n’y connaissez rien c’est hilarant. Des cartouches jet d’encre de constructeur à 4€…

        « Observation factuelle indéboulonnable : 0 fabricant ne propose ça. »
        Effectivement aucun fabricant ne vend les cartouches à 4€.

        « Je vous mets donc au défi de prouver cette deuxième possibilité. Go. »
        Je vous ai déjà dis que je réparais des imprimantes jet d’encre en installant un hack.
        Toutes les imprimantes sont équipé d’un compteur ainsi que d’un détecteur pour empêcher ou décourager l’utilisation de cartouches non-constructeur.

        Même les imprimantes laser fonctionnent de la même façon. Vous connaissez l’entreprise HP ? ça vous dit quelque chose ?
        https://www.youtube.com/all_comments?v=pCFLam5wn5I

        • Vous lolez bêtement mais vous n’avez pas répondu à la demande de Bjorn. Pas étonnant.
          L’idée, c’est de rendre votre hack pérenne industriellement. Et comme vous n’y connaissez rien (c’en est hilarant), vous allez continuer à vous ridiculiser.

          • Je lolais au ton sûr de Bjorn.
            Non je n’ai pas répondu à la demande de Bjorn car j’ai beau relire je ne vois pas où il veut en venir.
            Je vous laisse le plaisir de m’expliquer sa théorie et en quoi cela contredit le fait qu’il y a un compteur qui bloque les imprimantes au bout de xx impressions.

            Pas d’inquiétude je n’ai pas peur du ridicule, je viens ici pour apprendre et je ne parviens pas à comprendre pourquoi vous affirmez que l’obsolescence programmé n’existe pas quand on (moi et les bricoleurs) a des preuves.

            • Simple : il veut que vous montriez que faire mieux que ce qui existe est commercialement rentable et industriellement faisable et vendable. Il veut que vous prouviez
              – ou bien que vous savez mieux que les industriels comment procéder
              – ou bien qu’il y a conspiration d’iceux pour réduire la durée de vie de leurs produits.

              • « il veut que vous montriez que faire mieux que ce qui existe est commercialement rentable et industriellement faisable et vendable. »
                Je ne vais pas démontrer que l’obsolescence programmé n’est pas rentable puisque justement, je me rend bien compte que c’est très rentable.
                Les utilisateurs sont forcé de racheter une imprimante ou une cartouche/toner au bout de xx impressions même s’il la machine fonctionne et qu’il reste de l’encre.
                Un simple hack suffit à faire fonctionner ces machines beaucoup plus longtemps (difficile à estimer car variable) mais personne n’est capable de le faire.

                Autre parenthèse : Les hackeurs seront les Hommes libres de demain.

                • « Un simple hack suffit à faire fonctionner ces machines beaucoup plus longtemps (difficile à estimer car variable) mais personne n’est capable de le faire. »

                  euhhhn c’est pas un peu contradictoire comme phrase??

                  Tiens, sinon, vous êtes plus fort que les techniciens de l’UFC, vous devriez les contacter :
                  « À l’UFC-Que Choisir, nos tests n’ont jamais révélé d’obsolescence vraiment « programmée » au sens où une puce viendrait interrompre un cycle de fonctionnement par exemple. »
                  http://www.quechoisir.org/commerce/marketing-fidelisation/actualite-obsolescence-programmee-trop-de-produits-a-duree-de-vie-limitee

                  • « euhhhn c’est pas un peu contradictoire comme phrase?? »
                    Qu’est ce que vous ne comprenez pas ?
                    La machine se met hors service grâce a un compteur et oblige l’utilisateur a racheter soit des cartouches de la marque, soit a racheter la machine complète or un simple hack permet de continuer a faire fonctionner la machine. Ce hack pourtant fait en 5 minutes n’est jamais fait par les utilisateurs car le hack est très peu connu et non officiel.

                    « Tiens, sinon, vous êtes plus fort que les techniciens de l’UFC, vous devriez les contacter »
                    C’est fait.
                    Au passage, votre article confirme avec preuve a l’appuie que l’obsolescence programmé est réelle et que des mesures ont été prises.

                    « Le cas le plus flagrant reste celui des lecteurs MP3 d’Apple et des batteries inamovibles équipant les iPods de 1re, 2e et 3e générations, qui ont une durée de vie de 18 mois. »
                    C’est les produits que je réparais. Merci je n’avais pas rêvé…

                    • l’article ne confirme pas avec preuve à l’appui, mais vous n’avez pas lu ce passage :  » À l’UFC-Que Choisir, nos tests n’ont jamais révélé d’obsolescence vraiment « programmée » au sens où une puce viendrait interrompre un cycle de fonctionnement par exemple.  »

                      Je suis d’accord, dans le reste de leur article on pourrait comprendre l’inverse, mais non en fait, on snet bien que ceux qui l’ont écrit VOULAIENT trouver qqchose mais ne l’ont pas trouvé. Ils ont l’honnêteté de le dire, mais ne peuvent s’empêcher de rajouter que si en fait…

                    • Le cas le plus flagrant reste celui des lecteurs MP3 d’Apple et des batteries inamovibles équipant les iPods de 1re, 2e et 3e générations, qui ont une durée de vie de 18 mois

                      Avez-vous pensé que les contacts pour connecter une batterie amovible pouvaient être nettement plus chers que 2 simples fils soudés, et que multiplié par 1 million, cela pouvait faire une jolie somme ?

                • Le hack dont vous parler est en général tout à fait officiel, donc ce n’est pas un hack.
                  Ensuite, au prix où sont les imprimantes et les cartouches, il est très rentable de racheter une nouvelle imprimante avec ses cartouches intégrées. Peut-être pas à la fin des premières mais il ne sert à rien de persévérer (Epson xp-215 environ 45 € cartouches 27 € 40)

                • « Je ne vais pas démontrer que l’obsolescence programmé n’est pas rentable puisque justement, je me rend bien compte que c’est très rentable. »

                  Je ne vais pas montrer ce qu’on me demande de montrer, parce que je sais très bien que c’est vrai.
                  Vous êtes un bouffon.

          • Pathétique votre censure au sujet du verbe « loler » …

            Enfin, éviter ce genre « mot-grammaire- verbe » ne serait quand même pas du luxe ! Et rend un peu plus crédible comme auteur d’article.

            Je ne sais pas, par exemple : Je plaisantais ?

            Cordialement

        • « détecteur pour empêcher ou décourager l’utilisation de cartouches non-constructeur. »
          bien sur puisque le modèle économique n’est pas basé sur la vente d’imprimantes mais sur la vente des cartouches.
          La vente des imprimantes n’est qu’un mal nécessaire , il n’est même pas sur que les constructeurs gagnent un seul euro sur une imprimante, donc un constructeur comme HP n’a pas intérêt que l’imprimante soit remplacée trop souvent. Tant que vous utilisez une de leurs imprimantes vous allez acheter leurs cartouches, si vous changez d’imprimante vous risquez de passer à la concurrence et de ne plus acheter leurs cartouches.

    • Et on a aussi des smartphones et des tablettes où les écrans, les baffles et boutons sont soudés.
      Caydelopçolèçançprogramay ?

  • Je voie pas de quoi etre rassuré, vous oubliez qu’apres la declaration de guerre aux moulins à vent, le gouvernement va créer une agence de controle des meuniers et embaucher une pletore de controlleurs, l’industrie va se rebiffer et obtenir la creation d’une DLUO voir d’une DLC sur les biens de consommations et la durée de renouvellement de nos équipements seront re-négociées annuellement dans une grand conférence rassemblant l’ensemble des partenaires sociaux autour d’un bon gueulton… le tout encore a nos frais…

  • à mon avis si la loi est contestée devant le CC elle a toutes chances d’être invalidée pour l’impossibilité de preuves suffisantes en cas de mise en cause d’un constructeur et sanctions disproportionnées. A mon avis le risque de réputation d’un constructeur est suffisamment dissuasif pour qu’il joue ce petit jeu seul. Après s’il y a entente c’est un problème de concurrence et les lois actuelles sont suffisantes pour cela …
    par contre l’obsolescence de notre Président mériterait de faire un procès au PS qui l’a élu en connaissance de cause …

  • Allez chez Dary les gars !

    Regardez une machine à laver à 100 €, puis une à 1000 €. Que peut on constater ?
    Bah, une est en plastique, l’autre entièrement en métal.

    Prenez une voiture, au hasard, une merde de Renault. Prenez une BMW. Pas le même prix.
    Pourtant c’est bien d’une voiture qu’il s’agit dans les 2 cas.

    C’est pas de l’obsolescence, c’est juste conditionné par le prix de vente/achat/construction.

    Si les gens ne sont pas content :

    3 solutions:
    Ne plus acheter de la merde, ou rien d’autre
    Acheter que de la qualité
    Acheter de la merde en sachant que c’est de la merde

    Simple ! Même pas besoin de loi.

    Pour avoir travaillé dans l’électronique, je sais que Sony par exemple, avait une exigence supérieure à certains autres pour ses cartes électroniques. C’était calculé dans le prix de construction, et pas forcément répercuté sur l’acheteur final (ex PS3).

    Il peut arriver que certaines marques Française accablées de dettes puissent penser autrement et répercuter deux fois leurs merde sur le consommateur en vendant des produit chers et pas fiables.

    Moraline: N’achetez plus Montebourg !

  • Grâce aux socialistes, la chasse au Dahu est ouverte. Demain, ils légaliseront la chasse au Bitard.

    Après avoir tout essayé contre le chômage, il faut bien que les socialistes s’occupent un peu.

    • En Bourgogne , le mot dahu est connu , en ce qui concerne cet animal mythique mais on lui préfère  » luterne  »

      La chasse à la luterne !!!

  • Je me demande comment les écolos peuvent nous vendre des éoliennes chères car inusables en affirmant que la solution sera rentable quand la technologie aura fait des progrès ? (Idem pour toutes les fantastiques innovations pour économiser l’énergie)

  • Article très pertinent à 2 titres :
    – L’obsolescence programmée est plutot rare et est feutrée (exemple : Apple défavorise la maintenance d’applis compatibles avec ses anciennes versions d’ios).
    Ce qui existe, c’est les stratégies de maximisation de recettes de maintenance, par exemple (comme le vieux Peugeot des années 70). Il y a des produits de merde, Il y a des arbitrages innovation / finition, etc. Et c’est rarement une stratégie, mais une décision prise pour contrer la sortie d’un produit concurrent…
    – … et ben comment vous luttez « contre » ça par la loi ? Impossible, c’est ridicule.

    Il est bien mieux d’ameliorer l’empowerment du consommateur, dans ce domaine. A ce titre, le vote de l’action de groupe est une bonne chose. Cette duflotterie, non.

  • La société BIC a bien développé des briquets et des rasoirs à obsolescence programmée suivant la définition Duflot, non ? A mon avis, elle a intérêt à se délocaliser fissa.

  • Le must de l’obsolescence programmée consiste à fabriquer un appareil qui ne fonctionne pas une seule fois pour vous obliger à racheter le même afin que … Oh, wait. Mais c’est totalement con, en fait ? Bon alors mettons qu’il fonctionne UNE seule fois et du coup, ah ah ah, vous êtes obligé de le racheter derrière. Par exemple, on construit les voitures pour qu’elle fonctionne sur deux mètres, comme ça tous les deux mètres … Ah mince, c’est aussi totalement con comme exemple ! D’autant que si par hasard mon concurrent vend sa voiture pour qu’elle fonctionne sur 4 mètres, je me fais griller toute ma (nombreuse) clientèle !

    Je crois que la mère Duflot démontre à elle seule que non seulement les politiciens écologistes ne pipaient rien à la science, mais qu’en plus ils ne comprennent rien à la technique et pire encore à l’économie. Des boulets.

    • La réalité est tellement effrayante qu’il est mieux de chercher des poussières quantiques dans l’invisible de l’hyper espace socialiste.

      Pendant ce temps, les riches se cassent. Les pauvres augmentent, le chômage aussi.
      Les prix montent, les factures aussi

  • Je rajoute un commentaire pour passer à 80 messages !

  • Ils sont si mignons… C’est parce que, voyez-vous, ils n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise alors ils s’imaginent des tas de choses horribles… Des scientifiques diaboliques complotant autour du nouveau modèle de machine à laver en se demandant comment la faire tomber en panne au bout de deux ans et 8 heures (mouhahahahahaha, rire sardonique du département R&D)…

    L’inconnu ça fait peur et ça alimente les fantasmes… Le problème de nos chères élites c’est qu’elles n’ont jamais rien produit, jamais rien vendu, jamais répondu à un besoin de marché, jamais été mises face à leurs responsabilités… Ils pondent des conneries parce qu’ils sont purs et angémiques, non-souillés par le cacapitalisme…

    Je les zaime pas dutoudutou…

    • N’oubliez pas qui est à l’origine de ce projet de loi : les écolos. Leur but n’est pas de protéger le consommateur, mais de reporter la responsabilité de l’échec de leurs utopies sur les autres :

      – L’obsolescence a pour cause naturelle les progrès rapides de la technologie et justifie une qualité réduite puisque le consommateur n’envisage pas d’utiliser son appareil longtemps. Cependant, comme elle est contraire à l’idéologie de décroissance et préservation des ressources, les écologistes accusent les méchants capitalistes de comploter.
      – La fragilité des appareils complexes et des nouvelles technologies rend non rentables les projets farfelus pour économiser l’énergie. Les lampes claquent, les appareils « intelligents » tombent en panne. C’est donc encore une fois un complot et on accuse les industriels de saboter les appareils.

  • ‘angéliques’ hein… parce que ‘angémiques’ ça veut pas du tout dire la même chose!

  • Pour ce qui est des achats de ces materiels techniques, dont on parle depuis ce matin, et leur obsolescence, Ici, comme ailleurs, le consommateur devrait pouvoir choisir lui-meme ce dont il fait l’acquisition, en toute connaissance de cause, s’il prend la peine de s’informer un peu, sans avoir le moindre besoin de l’etat maman.

    Deja, je ne veux pas ni de Cecile, ni de Sego, comme maman, merci.

    Les informations, quant a la fiabilite des produits manufactures les plus divers, sont aujourd’hui, plus que jamais largement disponibles – sur la toile – c’est d’ailleurs ainsi que j’ai achete mes deux dernieres autos, et que j’ai fait ce qui s’est avere etre de tres bonnes affaires. Je le repete, les informations echangees sur la toile sont deja la pour que nous puissions nous proteger nous-memes. Je n’ai pas besoin de petites lois dufloppiennes concernant l’obsolescence pour me proteger, je peux me debrouiller tout seul, pour cela comme pour le reste d’ailleurs, je suis un liberal convaincu. Que le gouvernement s’occupe de ses affaires, qui ne devraient pas etre aussi nombreuses. Les informations quant aux obsolescences sont disponibles. Il suffit de taper : nom du produit, date(s), fiabilite. Pour certains produits cela marche mieux dans d’autres langues. C’est pas bien complique.

    Cette nouvelle loi – nouveau (Du) flop – ne servira evidemment a rien, comme maintes projets precedents, du meme accabi, pondus par ce gouvernement d’incapables, sinon a creer quelques petits emplois bidons et continuer a depenser de l’argent public.

    Ces politiciens la n’apprendront jamais rien.

    Poubelle !

  • Moi je vais porter plainte contre les fabricants de papier toilette, ils sont clairement fabriqués pour que chaque feuille soit à usage unique.

  • je pige pas les gauchistes. ils sont illogiques car l’ incitation à consommer à tout prix est keynésienne et social-démocrate ( http://www.contrepoints.org/2012/11/29/106085-revenir-a-la-sobriete-originelle-du-liberalisme ). les keynésiens si ils sont logiques avec leur théorie devrait être les premiers à se réjouir de l’obsolescence programmée. le parti de Cécile Duflotqui économiquement est très keynésien donc s’ils étaient logique avec eux même ils devraient être favorable à l’obsolescence programmée et la surconsommation. pour rappel, la surconsommation est clairement un pur produit de la social démocratie, cela s’est développé avec le modèle social démocrate

    • Les escrolos sont avant tout des socialistes, c’est-à-dire des collectivistes.

      La surconsommation (idem production) en soi ne les dérange pas, tant que l’Etat prescrit ce qui doit être consommé (produit). Ce qui leur importe, c’est que l’action humaine soit purifiée par l’onction étatique, c’est-à-dire guidée par eux, puisqu’ils sont l’élite de l’idéologie, et débarrassée de toute décision individuelle autonome du vulgum pecus, par définition mauvaise. Dans leur illumination socialiste, ils sont évidemment les seuls capables de définir les besoins à la place des individus ignorants.

      Récemment, un escrolo clamait que dans moins de dix ans, les voitures privées seraient interdites du centre des villes (ce qui revient à les interdire partout). Notez bien : pas les voitures en soi, seulement les voitures privées. Quand un socialiste parle de décroissance, il ne pense qu’à l’activité privée, pour la remplacer par le merveilleux ordonnancement de l’activité publique placée sous son contrôle. L’écologie (le climat, la biodiversité, la pollution, l’obsolescence programmée…), à l’image de la convocation frénétique des plus démunis ou de l’intérêt général, n’est qu’une excuse pour parvenir à l’objectif collectiviste primordial.

    • c’est tout à fait l’idée qui est derrière les machins écolo keynesianisme et protectionnisime..

      vous grattez un peu est le but « écologique » de départ est clairement accessoire.

      Les éoliennes c’est bon pour l’emploi….

      Notez aussi que les écolos demandent à ce que vous jetiez votre voiture diesel et vous donne 10000 euros pour que vous achetiez une voiture électrique…obsolescence programmée par l’état!

      bon..j’ai l’impression que tout le monde ou presque est d’accord hormi ceux qui pensent q’un documentaire partisan constitue une preuve…députés et journalistes inclus.

    • Tout à fait, c’est l’alliance de la carpe et du lapin ! :mrgreen:

  • De toutes façons, pour qu’un stratégie d’obsolescence programmée fonctionne , il faut l’accord des concurrents, et il me semble que les ententes commerciales sont déjà interdites. En conséquence on ne peut pas attaquer un fabricant mais tous à la fois.

    Loi à la noix évidemment, et en plus de la fierté de la mettre en place.

    On aurait pu comprendre une exigence gouvernementale d’augmentation des durées de garantie mais là encore il faut présumer que le consommateur est con et que le rôle d’un gouvernement est de protéger les gens de leur propre connerie.

    • ah oui..
      il faut bien ajouter que si vous regardez toutes les mesures écologiques ce sont d’abord des mesures « protectionnistes », visant à favoriser l’emploi « local ».

  • une petite histoire d’obsolescence programmée :
    ma pompe de piscine est morte au bout de 10 ans . je regarde sa notice, le moteur avait un MTBF de 5000h , il aura vécu plus de 10 000 h , normal , c’était le meilleur constructeur de pompes du marché ..et le prix était en conséquence et cela malgré une fabrication made in china .
    MTBF , c’est l’élément clef pour comprendre que nos députés sont tous des ânes ou pire des escrocs

    • Attention quand même avec le MTBF : Mean Time Between Failure. Il ne prend pas en compte l’usure qui conduit soit à la destruction, soit à une opération de maintenance préventive (changement de charbon sur un moteur par exemple).

      Le MTBF n’est pas attaché à un produit en tant que numéro de série. Ainsi on peut avoir un MTBF de 100,000h et une durée de vie de 20,000h. Le MTBF ici indique que sur par exemple 100 produits fonctionnant 1,000h (ou 2,000 produits fonctionnant 50h) il y aura statistiquement un produit défaillant.

      Et si ton produit a duré 10,000h cela signifie aussi qu’il y en a 1 qui a laché bien avant 5,000h étant donné la distribution normale des défaillances.

      De même un iPhone ayant une batterie soudée pourrait tout autant avoir un MTBF de 43,800h* quand bien même la batterie ne durerait que 13,200h soit 18 mois.

      *43,800h représentent 5 ans H24 mais on évite de donner le MTBF en années quand le MTBF est supérieur à la durée de vie.

      Mais le changement de batterie sur un iPhone pourrait être assimilé à une opération de maintenance préventive comme la vidange sur une voiture : encore faudrait-il que ce soit clairement indiqué sur la notice d’utilisation. Une batterie coûte $10 maxi sur Amazon ou eBay.

      Sur un équipement dont le MTBF est inférieur à la durée de vie (5,000h pour 100,000h par exemple) le MTBF comme son nom l’indique ne prend pas en compte la période entre la 1ère mise en service et la première panne mais uniquement le durée entre pannes. Ainsi avec l’exemple on peut avoir la 1ère panne à 1,000h puis après réparation la 2ème à 10,000h et la 3ème à 2,000 h et être conforme puisque le MTBF provisoire sera de (9000+2000) / 2 = 5,500h et donc supérieur à 5,000h.

  • Quand on voit le nombre de personnes qui n’entretiennent pas correctement leurs appareils (nettoyage de filtre du lave-linge, dépoussiérage de son pc…) et qui s’étonnent que ceux-ci se pètent au bout de 2 ans…

    • Le marquis de Lapalisse lui-meme aurait pu souffler a Cecile que la duree de vie d’un produit manufacture varie (meme pour des produits apparemment identiques, en descendant, et en montant la gamme).

      C’est evident pour tout le monde, sauf pour les socialistes, surtout pour Cecile, il faut dire qu’elle avait deja bien marque son passage au logement.

      Je serai particulierement interesse de lire les details pratiques de ce projet de loi quant a son application.
      Je crois qu’on va encore assister a la confirmation d’un style, deja rencontre dans le logement… Apres avoir demoli tranquillement le marche immobilier, Duflot s’attaque aujourd’hui aux industriels…

      Cette actualite me rappelle que, jusqu’en 1944, pendant l’occupation allemande, deux de mes arrieres grand-peres avaient decides, avec sagesse sans doute, de fermer leurs entreprises et de survivre en autarcie, devenant ainsi a peu pres invisibles a l’occupant jusqu’a la fin. L’occupation terminee ils sont retournes au travail.

      Encore 2 ans et demi d’occupation…

      • L’analogie avec l’occupation est tout à fait pertinente. Il s’agit bien d’exil intérieur. Les Français sont en exil le temps que leur pays soit libéré de l’occupant socialiste. Evidemment, avec la libération viendra le temps de la sanction, les fautes socialistes contre la France ne pouvant rester pas impunies.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
réparation garage
0
Sauvegarder cet article

par h16

La France est en guerre. Pas seulement contre les terroristes. Pas seulement contre les virus. Pas seulement contre les discours de haine. Non : au-delà de ces âpres croisades pour un Monde D'Après Plus Duveteux et Plus Nouveau, depuis 2012, la France est aussi en guerre contre le gaspillage.

Ah, le gaspillage ! Quel combat ! Que dis-je, quel sacerdoce !

Car là où l'écologie entend diminuer notre empreinte (carbone, visuelle, atmosphérique, énergétique, j'en passe) jusqu'à garantir notre parfaite neutralité, la lu... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Rien de tel qu'un peu de Poirson pour bien commencer le vendredi ! Brune Poirson, c'est cette photogénique secrétaire d'État à la Transition écologique qui, par le truchement de ses interventions de plus en plus insistantes dans les médias, nous apprend à mieux trier nos déchets, à conscientiser les marques de sport et qui s'occupe actuellement de porter le débat sur le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, ouvert mardi dernier au Sénat.

Le sujet est d'importance (au point que... Poursuivre la lecture

Par Benoît Rittaud.

Les projets de dictature écologiste avancent désormais à visage découvert, et les garde-fous sociétaux n’opèrent plus : impossible d’éviter ce constat en lisant le titre de l’interview du climatologue François-Marie Bréon dans Libération du 29/07 : « La lutte pour le climat est contraire aux libertés individuelles ».

Ce titre seul pourrait laisser croire à une grille de lecture de bon aloi pour évaluer tel ou tel projet de loi écologiquement punitif. Hélas, c’est tout le contraire : pour lutter contre l’évolu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles