Hong Kong : une révolte qui va faire bouger la Chine ?

La Révolte des Parapluies gagnant jour après jour en assurance et en ampleur, qui flanchera en premier ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hong Kong : une révolte qui va faire bouger la Chine ?

Publié le 2 octobre 2014
- A +

La Révolte des Parapluies gagnant jour après jour en assurance et en ampleur, qui flanchera en premier ? Et si Tiananmen 2.0 se déroule en direct sur YouTube, que devrons-nous faire ?

Par Anthony L. Fisher.
Un article de Reason.

umbrella revolution credits Pasu au Yeung (licence creative commons)

Ce qui a débuté comme une grève étudiante en faveur de la démocratie s’est transformé en occupation du quartier central des affaires à Hong Kong. Organisées à l’origine comme une réponse au gouvernement chinois, suite au refus de celui-ci d’autoriser les Hongkongais à élire le chef de l’exécutif, les proportions et les enjeux de ces manifestations ont désormais pris une toute autre ampleur.

Mené par le mouvement étudiant Scholarism et le seul groupe local d’Occupy un tant soit peu organisé, Occupy central, des dizaines de milliers de personnes ont passé les derniers jours à bloquer une artère majeure de la ville, au cœur de la capitale de 7 millions de personnes. Elles ont été aspergées de gaz lacrymogène ainsi que de gaz au poivre, et le leader du mouvement étudiant à l’origine des protestations, âgé de 17 ans seulement, a été arrêté et retenu en détention pendant deux jours avant d’être libéré, tout en demeurant sous la menace de poursuites plus sérieuses de la part des autorités hongkongaises.

Comme de si brutales réactions de la part d’un gouvernement contre des civils désarmés finissent parfois par augmenter l’attention portée aux protestataires plutôt que de les faire taire, le mouvement auparavant sans nom est désormais désigné sous le nom de Révolte des Parapluies, les parapluies étant la protection utilisée par les foules afin de se protéger des toxines paralysantes utilisées contre elles.

Ainsi que le fit remarquer J.D.Tuccille plus tôt dans la journée, les manifestants sont tout à fait conscients de la visibilité de leur mouvement et prennent soin de demeurer pacifiques, évitant les débordements et s’excusant même pour les vandalismes. Les étudiants, quant à eux, demeurent consciencieux et continuent de faire leurs devoirs tout en conservant leur vigilance.

La plus grande part d’entre eux ne sont pas des anarchistes, mais de jeunes gens travailleurs et ambitieux, demandant simplement que la promesse, « un pays, deux systèmes », faite lors de la rétrocession de Hong Kong à la Chine par le Royaume-Uni, soit respectée.

Un grand nombre des manifestants de la Révolte des Parapluies n’étaient même pas nés en mai 1989 lorsque des milliers d’étudiants pro-démocratie ont été abattus par la police et les militaires de la place Tiananmen de Pékin, mais la crainte d’une répression sanglante demeure à l’esprit de beaucoup d’entre eux.

Il est aussi important de noter que Pékin n’a jamais connu un degré de liberté tel que celui dont jouissent les Hongkongais dès leur naissance. Un étudiant interrogé par le Huffington Post, a déclaré ceci : « Dites au monde ce qu’il se passe à Hong-Kong et dites-leur que la Chine et Hong Kong sont différents. Nous ne sommes pas Chinois, nous sommes Hongkongais. »

On pourrait faire valoir que, parce que l’importance économique de Hong Kong en 2014 éclipse celle de Pékin de 1989, toute friction entre ses citoyens et les autorités peut avoir un impact mondial plus important.

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a exprimé son soutien à l’auto-détermination de Hong Kong, mais a ajouté qu’il espérait que chacun des deux camps fasse preuve de retenue. C’est une étrange réponse à la violence d’un gouvernement contre la désobéissance civile pacifique de ses citoyens, et en aucun cas une défense de la démocratie.

La communauté économique internationale ne veut pas d’un blocage prolongé de l’artère principale du quartier des affaires de Hong Kong, et les quatre plus grands cabinets comptables du monde ont déclaré au mois de juin, dans un communiqué commun : « Si Occupy Central arrive ici, les organismes commerciaux tels que les banques, les échanges et le marché boursier seront inévitablement touchés. Nous nous inquiétons de ce que les multinationales et les investisseurs puissent déplacer leurs quartiers généraux hors de Hong Kong, voire même s’en retirer totalement. »

Le chef de l’exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, a rejeté toute négociation ou rencontre avec les dirigeants des protestations, et la ligne officielle du Parti communiste chinois à cet égard est de faire confiance à leur homme à Hong Kong pour faire face à l’agitation.

De leur côté, les Hongkongais ont une tradition vivace de protestataires et de revirements notables, comme ils l’ont illustré début 2003, tenant des manifestations massives contre l’article 23, une loi « anti- subversion » qui contenait de sérieuses restrictions des libertés civiles.

Le gouvernement chinois est soucieux d’éradiquer les foyers de contestations partout dans son empire déliquescent. Au Tibet, il a rendu obligatoire un festival du bonheur. Dans la région troublée du Xinjiang, les journalistes étrangers n’ont plus le droit d’interroger les Ouïgours ; et le président de Taiwan a rejeté une proposition de réunification chinoise basée sur l’idée de « un pays, deux systèmes », l’exemple de Hong Kong montrant les difficultés à faire respecter cette proposition.


Traduction pour Contrepoints de « Will Hong Kong’s Umbrella Movement Move China? » publié sur Reason.

Voir les commentaires (44)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (44)
  • La Chine peut elle réprimer cette protestation dans le sang (militairement)?
    Si c’est le cas, quelles seront les conséquences au niveau de la région, et plus globalement?

  • Je l’ai déjà dit, dans des commentaires ou je parlais de hk: hong kong est foutu.

    Une partie de l’immobilier n’appartient plus a des hongkongais, mais a des chinois de chine, il n’y a aucune chance qu’un hongkongais au smic (3 euros de l’heure), puisse acheter un bien immobilier.

    Les générations plus veilles qui ont de l’argent de cote, sont prêt a partir a Singapour ou Canada ou UK comme en 1997.

    La chine ne lâcheras jamais, et que hk coule, elle s’en fou, ça supprime une place financière concurrente a Beijing.

  • ça sent encore la « révolution orange » sous contrôle des agences US à plein nez !

    • Et quand bien même cela serait en partie le cas, les valeurs des suiveurs sont-elles illégitimes ou entachées ?

      C’est dans la doctrine officielle des États-Unis (cf Brzeziński) d’utiliser la promotion des droits de l’Homme et de la démocratie notamment pour des raisons géopolitiques, ils ne les utilisent pas vraiment pour certains pays (Arabie Saoudite, Qatar, Bahreïn) car cela sert plus leurs intérêts, c’est hypocrite mais c’est de bonne guerre comme on dit, puis entre la Chine, la Russie, les États-Unis n’ont pas trop à rougir.

      Les implications géopolitiques et les influences extérieures plus ou moins grandes il y en a eu de tout temps.

    • Va te cacher, réponse pitoyable.

  • J’étudie pour le moment à Hong-Kong et je dois dire que je suis impressionné par le pacifisme des manifestants : dans mon pays natal, la rue se serait transformée en dépotoir à ciel ouvert, et les actes de vandalisme auraient été bien plus sérieux.

    De plus, pour eux le boycott des classes constitue un vrai sacrifice : déjà, les études coûtent chères, mais en plus le système d’éducation supérieure de HK repose beaucoup sur les points de présence et des travaux réguliers. Dans ma tendre patrie, on peut tripler ses études sans ciller, le contribuable allonge la note. Quant aux cours ennuyeux qui sont donnés dans des auditoires bondés, nous les séchons déjà tous…

    Néanmoins, si les étudiants ont suscité beaucoup de sympathie, le plus radical Occupy Central commence à en énerver beaucoup, dans le milieu des affaires évidemment, mais aussi chez les humbles travailleurs qui sont empêchés de travailler en raison des différents blocages.

    Quoi qu’il en soit, HK est foutu. Le Chief Executive refuse toutes négociations, donc les pro-démocratie en sont réduits à continuer Occupy Central, lequel provoque la grogne des affaires, de certains travailleurs et des médias nationaux (quasi tous pro-Beijing pour ceux qui sont en anglais et que j’ai pu donc lire) qui soulignent l’impact négatif sur la bourse, font la liste des « damaged facilities » etc. Paradoxalement, la meilleure chose qui pourrait leur arriver (dans un sens s’entend) serait une réaction indigne du gouvernement, autrement les gens vont juste se lasser progressivement.

    Et même si la meilleure des issues – la démocratie – semble lointaine, nous pourrons dire de toute façon au revoir au troisième pays le moins étatiste du monde : la plupart des jeunes avec qui j’ai parlé de politique envie mon Etat-providence et considère l’avortement comme un crime. Socialisme et conservatisme bonjour…

    • On est d’accord, HK est foutu. (punaise 19 ans et 16 jours que j’y ai pose mes valises).

    • Non, la démocratie n’est pas la meilleure issue.
      Du moins pas sous l’acception habituelle du terme, qui est la démocratie représentative.
      Sous ce régime HK entrera dans la spirale du socialisme.
      Les personnes de mentalité socialiste envahiront les rouages de l’État pour satisfaire leur envie de soumettre les autres.
      Ils prendront le contrôle de l’école et des principaux leviers de pouvoir, sans que la population y puisse quoi que ce soit.

      Oui, la démocratie est la meilleure issue, mais seulement si elle est directe.
      Mais comment serait-ce possible à HK ?
      Seuls des pays formés « par le bas » l’ont : Suisse et certains États d’Amérique.
      Peut-être le régime pourrait-il autoriser les référendums d’initiative populaire non contraignants ?

       » la plupart des jeunes […] considère l’avortement comme un crime. »
      C’est rationnel, puisqu’on tue un être humain.
      Normalement ce point de vue s’accompagne de l’exigence de responsabilité de la part du père.
      Responsabilité, sacralité intrinsèque de la vie humaine: Ce sont deux piliers de la pensée libérale.
      Le respect de la liberté découle naturellement de celui de la vie humaine.

      Jusqu’en 1950 on abandonnait encore en Chine des nouveaux-nés dans des pots.
      C’est préférable à l’avortement: Ils avaient été vus avant de mourir.
      Ils avaient eu une chance de susciter la pitié.

      • « Non, la démocratie n’est pas la meilleure issue. »

        Bêtise.

        J’en reste à la conclusion churchullienne que la démocratie reste le pire des systèmes à l’exception de tous ceux qui ont été essayés. Donc, jusqu’à exemple contraire, oui, la démocratie reste la meilleure issue.

        Tous ceux qui imaginent « un autre système », parce qu’ils supportent mal que des personnes n’ayant pas leurs convictions puissent leur imposer quoi que ce soit pendant qu’ils sont aux affaires, doivent bien être conscients que jusqu’à présent, les démocraties qui meurent sont toujours remplacées par des régimes bien pires.

        Si vous aimez à ce point le régime de la Chine populaire, posez vous la question de savoir pourquoi chaque année des dizaines de milliers de personnes demandent à devenir Français, américain, anglais, et aucun ne souhaite devenir Chinois.

        • Faux, il y’a un système politique qui à surpassé la démocratie partout ou il à été appliqué. Il s’agit de la démocratie libérale. Avec un état réduit à peau de chagrin, quasiment sans fonction publique et ou la fonction publique restante est régalienne.

          Dans un tel système, il faut que les droits et libertés individuels soient, au sens propre, tabous. On ne peut pas y toucher, quelque soit la raison, quelque soit la justification.

          • Votre charabia me laisse froid.
            Vous préférez prendre la nationalité chinoise ? ou la nationalité Française ?

            • La Suisse, la Singapouriène, la néozelandaise… Rien de parfait mais on est plus dans la bonne direction.
              Démocratie ça ne veut rien dire. C’est loin d’être un système complet. Certaine démocraties fonctionnent pas mal, d’autres non.

              Entre deux systèmes, je prends celui ou la liberté est mieux garantie.

              « Vous préférez prendre la nationalité chinoise ? ou la nationalité Française ? »

              Je vous les laisse. Les deux.

              « Votre charabia me laisse froid. »

              J’aurais préféré qu’il vous laisse coi. Je l’ai déjà lue ailleurs votre bouillie pseudo-pragmatique.

              • Vous préférez naître en France ou en Chine ?

                Si vous aviez vécu quelques semaines sous régime policier, ce qui a été mon cas, je pense que vous n’auriez aucun mal à répondre.

                C’est juste une évidence à rappeler : chaque année, plusieurs dizaines de milliers de chinois sont naturalisés français. Et aucun français n’est naturalisé chinois. Bizarre hein ?

                Vous avez peur de passer pour un socialiste en répondant « en France » à cette question sans malice ? Dans ce cas là, c’est un peu comme si vous viviez dans un régime communiste, si vous ne vous sentez pas libre de votre parole. La seule différence est qu’aucun policier ne viendra vous chercher des noises pour ce que vous avez écrit ici, alors lachez vous, vous ne risquez rien…

  • Hong Kong n’était pas non plus une démocratie du temps de la colonie britannique. Le gouverneur n’était pas élu.
    Ca n’a jamais empêché Hong Kong d’être un pays à la pointe.
    J’ai du mal à comprendre ces manifestations.

    • A qui profite ce merdier ?

    • Il y a a hong kong la même chose qu’en France, une invasion, a hongkong c’est les chinois du continent qui viennent, sales, qui crachent partout, qui pissent partout, qui n’utilise pas les poubelles, qui volent …. voila le vrai sentiment des hongkongais.

    • « J’ai du mal à comprendre ces manifestations. »

      J’ai du mal à comprendre qu’on ne comprenne pas ces manifestations.

    • Il y a une petite différence entre avoir un gouverneur anglais respectueux des libertés et avoir une sorte de gouverneur chinois désigné in fine par une dictature. De plus la Chine à promis le respect de l’autonomie HK lors de la rétrocession, alors qu’elle cherche en réalité à garder la main sur la politique intérieure de la ville.

      Cela me fait bien rire ceux qui pensent que la démocratie à HK est plus dangereuses pour les libertés économiques que le contrôle par la Chine : vous imaginez vraiment que la Chine (officiellement communiste au passage) n’est pas prête à brader toutes les libertés économiques de HK et d’y mettre en place un état providence simplement pour satisfaire la population et ainsi pouvoir rogner sur les autres libertés ? On l’a vu récemment avec l’introduction du salaire minimum.

      • « Cela me fait bien rire ceux qui pensent que la démocratie à HK est plus dangereuses pour les libertés économiques que le contrôle par la Chine  »

        Ca ne me fait pas rire autant que vous. Il y a trop d’imbéciles à mon goût qui pensent qu’un pouvoir autoritaire et policier est meilleur pour leurs affaires qu’un régime où chacun peut ouvrir sa gueule comme il l’entend, et certains de ces imbéciles peuplent les instances de Business Europe ou du Medef. La liberté c’est l’esclavage, comme disait l’autre.

        J’ai vu ce qu’est un pouvoir autoritaire et policier, ce n’est pas agréable à vivre au quotidien, sitôt qu’on n’est plus dans une bulle d’expatriation. Et ce n’est bon que pour les affaires de ceux qui dans les petits papiers des clans aux pouvoir.

  • Je viens de lire certains commentaires et c’est franchement pas rassurant…

    Hong Kong, l’endroit le plus libéral de la planète, serait donc foutu ? Mais depuis combien de temps ? Et pour quelles raisons ?

    • Le Texas a pris la place de Hong Kong depuis longtemps en termes de liberté économique ^^

    • « Hong Kong, l’endroit le plus libéral de la planète, serait donc foutu ? Mais depuis combien de temps ? Et pour quelles raisons ? »

      Votre question est d’une confondante naïveté.

      La Chine populaire est une dictature communiste surarmée, et pauvre (7000 dollars de PIB/h soit le niveau de l’Irak).

      Hong Kong est un territoire de quelques kilomètres carrés, sans souveraineté, sans alliés militaires forts, sans armée, et riche (37 000 dollars de PIB).

      Il faut vous faire un dessin ?

      • Non mais ça, j’étais au courant hein. On sait tous que la Chine est un pays de merde, violent et autoritaire qui réprime ses citoyens.

        Mais HK dispose d’un très haut niveau d’autonomie, et jusque là, Beijing foutait plus ou moins la paix à ce territoire à statut spécial.

        • HK est en sursis depuis 1997, tout le monde le sait, tout le monde le sent au quotidien. Pékin fait comme avec le Tibet : il envoie un max de continentaux sur place, par des moyens officiels ou non.

          Ce n’est pas HK qui préoccupe Pékin : c’est l’image que cette quasi démocratie prospère renvoie à tous les séparatismes (pas seulement les régions de l’ouest : aussi les demandes d’autonomies un peu trop fortes d’édiles locaux de l’Est) .

          HK est une preuve quotidienne qu’une relative liberté fait mieux que la dictature en termes économiques. C’est insupportable pour un pouvoir mafieux communiste.

        • Pour quelles raisons Hk avait la paix ? parceque après Hong kong et Macao, la Chine veut le retour de Taïwan dans son giron.

  • Je suis de tout coeur avec tous ces étudiants de Hong Kong 😀
    Mais ouais je le sens mal l’avenir de HK, la Chine va restreindre ses libertés politiques d’abord puis économiques après, c’est bien triste :/

  • Encore un « révolution » cette non pas colorée mais des parapluies… on sent la mains mise d’un certain pays. oui la chine fait peur, il faut donc la déstabiliser à tous pris!

  • Il faut parler aussi du journaliste anti-beijin qui a été assassine mystérieusement.

    Du policier d’origine anglaise retrouve mort il y a 2 jours dans un commissariat a 2 pas des manifs (il s’est soi-disant suicider en se tirant 2 balles dans la tête) (en chine on peut se suicider de 2 balles dans la tête ou se suicider avec 21 coup de couteau dans le torse)(la police chinoise est la risée du web, tout le monde le sait).

    Sans parler des cours de patriotisme que pékin a voulu imposer dans les écoles hongkongaise. Vous n’ avez jamais vue la rentrée des écoliers en chine a 8h du matin, au garde a vous, chant militaire. (lavage de cerveaux garantit). (je vous ferais une vidéo clandestine avec mon phone)

    Tous les jours a la télé chinoise un film de guerre contre les japonnais, sans compter un présentateur télé qui s’habille toujours en treillis militaire qui m’énerve.

    Tout cela et plus les hongkongais n’en veulent pas.

  • Je me dispute souvent avec des collègues entrepreneurs dans ma branche qui s’extasient sur la Chine populaire communiste, et se disent que c’est le paradis des entrepreneurs.

    Je traite par leur nom ceux qui vont y faire du pognon : des collabos du parti. Des petits Doumengue qui viennent aider le grand frère PCCC dans sa mission civilisatrice du monde occidental décadent.

    La Chine est un pays pauvre son PIB par habitant est de 7000, soit à peu près le niveau de l’Irak.

    La Chine est un pays où vous ne possédez rien, où l’on peut vous prendre jusqu’à votre chemise juste par décret, sans procès.

    La Chine est un pays où la police peut absolument tout contre vous.

    La Chine est un pays où protester contre un édile local vous vaut la prison, voire la mort.

    La Chine est un pays où il est impossible de monter une affaire sans appuis politiques et policiers locaux.

    Les performances de croissance de la Chine, sur le long terme, sont ridicules. Regardez l’autre Chine, non communiste : PIB par habitant de 20 000 à Taiwan, niveau portugal.

    La Chine est dirigée de main de fer par un parti communiste, mafieux, dont les cadres font tout pour se maintenir au pouvoir : qu’il s’agisse de réprimer ou réformer, la seule logique des décisions prises est la survie de ce pouvoir mafieux.

    Il est temps de se rendre compte que le Gouvernement chinois n’est ni un modèle, ni un ami, mais une dictature ennemie de toutes les libertés, hormis la sienne.

    Je pleure Hong Kong d’avance, un lieu cher à mon coeur.

  • Je mets les pieds dans le plat – sinon aucune discussion n’est possible dans un consensus soviétoïde… – mais je suis un sournois, un déviant, un fumier… Enfin bizzare que cette « révolte » arrive lorsque la Chine est en train de s’entendre avec la Russie (voir le Brésil aussi…) pour contourner les US qui ne font rien d’ailleurs pour calmer le jeu…

    « Russian aggression in Europe recalls the days when large nations trampled small ones in pursuit of territorial ambition. » Obama à l’ONU…

    Bref la politique étrangère des US c’est la blanche colombe, ni cia ni toussa… Anti-colonialiste sauf en Amérique du Sud – en Amérique Centrale aussi bin sur !!! Le canal de Panama aucune intervention US, jamais voyons !!! La prohibition votée le 31 Décembre 1970 (on m’a confirmé lors d’un stage de « sensibilisation aux stup » qu’elle venait des US) pas du tout une ingérence, nonon…

    Alors je me mets à douter de la spontanéité de cette « révolte », non allons-y franco j’accuse les américains de vouloir déstabiliser la Chine, leur créancier principal – quel hasard !

    Au même moment la Turquie otanienne qui vient guerroyer sur le territoire de la Syrie alliée de la Russie – casus belli inévitable, trop c’est trop !!! Sans compter L’Ukraine où nous soutenons un gouvernement non élu et une armée avec svastika ! – voir l’émission comique allemande qui fait le tour du web en ce moment, sur le site du contrarien notamment, ou le site les-crises.fr

    LA PROPAGANDE STOP !!!

    • Vous fumez quoi ? Ca a l’air bon!

      • « la bière du démon », ça vous va…

        Comme argumentation vous approchez le zéro absolu…

        Nommez moi une révolution « colorée » (Murray dirait « c’est plus festif ») qui n’a pas échoué – Egypte, Tunisie, Libye, Irak puisque vous y êtes ? Vous en voyez une ? C’est quoi que vous vous injecter ?

        • « Nommez moi une révolution…. »

          Hmm il ne me semble pas que les Hong Kongais qui manifestent en ce moment souhaitent une révolution, au contraire, ils veulent que tout reste comme avant.

    • Faut arrêter les substances illégales.

      La décision de pékin de ne pas autoriser le suffrage universel date de moins de 15 jours, vous voulez que les manifs date de quand ?

      Je suis sur place depuis 19 ans, je connais ce que les hongkongais veulent.

      • Pourquoi « arrêter les substances illégales » espèce de socialiste 🙂

        « Je suis sur place depuis 19 ans, je connais ce que les hongkongais veulent. » Hahaha !!!! Autoproclamé représentant de plusieurs millions de chinois… lol…

        Moi je connais l’histoire de la Chine martyrisée par l’Occident, je connais la revanche qu’ils veulent prendre… Péremptoire je peux l’être encore plus que vous – le taux de participation au « référendum » dernier sur l’autodétermination de hk please ?

        Je pourrais utiliser votre populisme pour m’ériger vox populi de la France, 47 ans que j’y vis…

        Ps : les substances illicites, quelle horreur pour un VRAI libéral !!!

  • La démoc-rassie, quelque temps que j’y vois un piège – les écrits de h16 m’encouragent à mon coming-out – au nom de laquelle on n’a pas le droit de lutter mention fachiste pour les opposants… Et une fois « élus » les « démocrates » peuvent niquer tout le monde…

    « Elle a bien de la chance la République: elle peut faire tirer sur le peuple.” Louis Philippe.

    • « « Elle a bien de la chance la République: elle peut faire tirer sur le peuple.” »

      En l’occurrence, aujourd’hui, on a effectivement une république populaire prête à tirer sur une république tout court.

      • Chine dictature mafieuse ne peut supporter des régimes liberaux à sa porte……le problème est simple ….mais pourquoi déclencher les hostilités en ce moment?. …..la est peut être la réponse

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Finn Andreen.

La première partie de l'article se trouve ici La seconde partie de l'article se trouve ici

Si les tendances oligarchiques du système démocratique étaient déjà bien comprises au début du XXe siècle par les machiavéliens, leurs conclusions n’ont malheureusement pas été retenues, même par la plupart des politologues. Cela n’est pas étonnant puisque la majorité n’a jamais pris connaissance des travaux de ces penseurs. Leurs noms sont très rarement cités, que ce soit dans l’enseignement secondaire ou à l’université.... Poursuivre la lecture

Taiwan
1
Sauvegarder cet article

Par Alexandre Massaux.

Depuis plusieurs mois, la presse étrangère évoque la pénurie de semi-conducteurs et de micropuces. Les mesures liées au covid ont perturbé leur production. Ces nouvelles sont passées relativement inaperçues et n’ont pas soulevé beaucoup de réactions en France. Pourtant, l’enjeu est beaucoup plus important qu’on ne le pense.

Dans notre monde actuel dépendant des appareils informatiques, les semi-conducteurs sont essentiels. Sans eux, nos ordinateurs ne pourraient pas être fabriqués. Ainsi, au début de l’ann... Poursuivre la lecture

L'escale à Taïwan de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants américaine, risque de relancer les tensions entre Washington et Pékin. La rivalité sino-américaine est à son comble, et se traduit partout dans le monde, avec l'Ukraine, comme point focal.

Sur le grand échiquier stratégique visant à conserver leur position dominante dans le monde, les États-Unis doivent rassurer leurs alliés en sortant de l'ambiguité face à leurs concurrents russe et chinois.

 

Un signal fort au camp atlantiste à Taiwan

... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles