L’offensive contre la cigarette électronique est officiellement lancée

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cigarette (Crédits : Dominik Morbitzer, licence CC BY NC ND 2.0), via Flickr.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’offensive contre la cigarette électronique est officiellement lancée

Publié le 2 octobre 2014
- A +

Fumer peut provoquer des maladies graves. Notamment la taxite aiguë, que l’ensemble du pays semble avoir attrapé il y a quelques temps déjà et dont les symptômes (un pouvoir d’achat qui se flétrit, un bonheur intérieur net qui s’évapore, une ingérence de l’État toujours plus forte dans nos vies) continuent de s’aggraver tous les jours. Partant de cette constatation, l’actuelle ministre de la Santé vient de présenter son objectif de lutte drastique contre le tabac.

marisol touraineSelon elle, trois objectifs sont recherchés : diminuer le nombre de fumeurs de 10% dans les cinq ans, passer sous la barre des 20% de fumeurs dans les dix ans, et faire en sorte que les enfants qui naissent aujourd’hui ne soient pas du tout libres fumeurs dans 20 ans. Pour cela, Marisol a emprunté la (maintenant célèbre) boîte à outils de François Hollande, celle avec un outil qui inverse les courbes, un autre qui déclenche des petites inflations, et aussi un qui permet de redémarrer les motos russes mais ce ne sera pas celui-là qu’elle utilisera (promis). Elle utilisera plutôt la panoplie législative qui est fournie avec et qui lui permettra d’imposer le paquet neutre, l’interdiction de fumer un peu partout, y compris chez soi, et d’enfin commencer à contrer l’extension de la cigarette électronique qui commence à bien agacer autant les lobbies du tabac que les fiscalistes de l’État.

fumer nourrit l'étatBon, je passe rapidement sur l’obligation faite aux fabricants de mettre en place les paquets de cigarettes neutres, dont l’impact est aussi incertain sur la consommation que sur les finances du pays. Il semble que les effets observables en Australie, seul pays ayant mis en place la mesure jusqu’à présent, soient plutôt modérés, mais que les actions légales des cigarettiers, ne le soient pas, et qu’ils s’apprêtent à demander un joli dédommagement à l’État français, notamment pour non respect de leur propriété privée (intellectuelle et de marque, ici). Tout comme avec les pluies de taxes, on s’amusera simplement à regarder combien de fumeurs traditionnels passeront, à la suite de cette mesure, au marché noir, celui une frontière plus loin où la cigarette est plus abordable, dans un paquet normal et là où le vice n’est pas encore un crime contre la République du Bisounoursland, ce pays merveilleux où tout le monde est svelte, en bonne santé, ne mange ni salé, ni sucré, ni gras, ni fun et se suicide à 32 ans à la suite d’une neurasthénie qui n’a que trop duré.

Il m’est plus difficile d’évacuer calmement les nouvelles interdictions envisagées, qui accroissent encore un peu le nombre d’endroits où il deviendra interdit de fumer. Avec ces propositions, toute présence d’un enfant dans les parages d’une cigarette (notamment en voiture et dans les parcs) devrait déclencher l’arrivée d’une équipe du GIGN qui, avec tact, doigté et pompes cloutées, vous fera comprendre que vous avez commis une petite faute de goût. Concrètement, une nouvelle petite parcelle de responsabilité va être retirée des individus normalement adultes, et être placée dans les mains gantées de fer de l’État et, moyennant la répétition de cette opération un nombre de fois de plus en plus faible, il ne restera bientôt plus aucune liberté de fumer nulle part (mais les cigarettes seront toujours en vente libre, histoire de conserver à tout ceci le parfum ubuesque délicat si caractéristique de l’état-nounou). La délicieuse étape finale consistera probablement à imposer l’achat de cigarettes qu’on n’aura plus le droit de fumer, histoire que les taxes rentrent toujours.

fumer tue

Mais le pompon est clairement attrapé à pleines mains potelées par l’ensemble des propositions touchant la cigarette électronique.

Alors même que nombres d’études s’accumulent pour prouver que l’existence même d’un vapotage passif tient plus d’un mythe ridicule qu’autre chose (les gouttelettes produites par l’appareil retombent rapidement au contraire des fumées de cigarette traditionnelle), la petite Marisol surjoue la précaution et envisage d’interdire tout vapotage dans les lieux publics alors même que le rapport de l’Office Français de Prévention du Tabagisme, paru en 2013, indiquait clairement toute absence de significativité clinique des produits du vapotage (mais, en toute incohérence, préconisait tout de même cette interdiction, histoire sans doute de rester dans les bonnes grâces subventionnelles de la ministre – on est en France, après tout).

Du reste, tout indique que l’offensive contre cette vilaine innovation est maintenant lancée. Peu importe que les avantages (sociaux, cliniques et économiques) de la cigarette électronique soient tous les jours plus apparents, le ministère de la Santé a décidé de mettre fin à un tel chambardement dans le marché ultra-policé des produits nicotinés. Amalgames, confusions, incohérences et précipitation étant les mamelles de la politique française, il n’aura donc pas fallu attendre trop longtemps pour que la production législative, en retard d’une guerre, reprenne du poil de la bête et propose de mettre bon ordre dans tout ça, de préférence en taxant, interdisant, régulant et étouffant autant que possible un marché en plein essor.

Et pendant que l’arsenal régulateur avance ses pions et déploie ses arguments dans l’hémicycle et ailleurs, la presse se fait fidèle relai de ces opinions hautement cohérentes d’un progressisme finement calibré pour accompagner les uns pendant qu’ils se piquousent et pourchasser les autres lorsqu’ils vapotent niaisement. C’est ainsi qu’on apprend avec stupeur, dans tous les médias d’importance, qu’il y aurait des risques graves, abominables, à utiliser des cigarettes électroniques, comme par exemple l’explosion d’une batterie électrique, qui provoque des brûlures et de gros désagréments. On se demande pourquoi l’AFP a décidé de bombarder les rédactions d’un fait divers aussi subtilement sans intérêt alors que, dans la même journée, il est plus que probable qu’une ou l’autre voiture, pleine d’essence, aura explosé, que l’un ou l’autre téléphone portable à la mode aura cramé la fesse trop rebondie d’un usager peu précautionneux, sans que, pourtant, ni la voiture, ni le téléphone ne soient automatiquement mis sur la sellette…

On pourrait croire le sujet de la cigarette électronique parfaitement anecdotique. Il n’en est rien car il relève en fait de la même importance que les récentes exactions scandaleuses d’un Cazeneuve lâché en roue libre sur Internet. Petit à petit, ces ministres grignotent, chacun de leur côté, des pans entiers de nos libertés, et certains, idiots utiles, applaudissent.

hygiénisme tue

Moyennant quoi, la publicité pour ces dispositifs électroniques sera fortement régulée à son tour : après tout, fumer, c’est mal, on l’a dit, ça peut provoquer des maladies graves, on le sait, et inciter les mineurs à le faire relève de l’abomination, c’est évident. Bien sûr, l’utilisateur de cigarette électronique peut parfaitement choisir de ne pas téter de nicotine. Bien sûr, vapoter ne produit aucun effet cancérigène. À tout prendre, l’addiction au vapotage tient clairement plus de celle au chocolat ou au café que celle à la cigarette traditionnelle. Mais peu importe. Puisqu’on a trouvé un angle d’attaque, on va l’utiliser. De plus, ces interdictions s’inscrivent rudement bien dans le plan marketing de l’industrie du tabac (qui n’aime pas du tout du tout la concurrence et n’a jamais caché ses liens, nombreux, avec l’État et les parlementaires) et, bonus non négligeable, collent aussi pas mal avec le ménagement de l’industrie pharmaceutique qui produit de jolis patchs nicotiniques, industrie avec laquelle Marisol n’a jamais eu le moindre lien.

Bref, si les lois s’occupaient de rendre intelligible le rationnel, cela se saurait. Ici, il s’agit de réguler les émotions, et tout le monde sait que que prendre du plaisir est éminemment louche dans ce pays. Et qui mieux que Marisol et sa clique, le Ministère de la Santé et ses petits scribouillards, peuvent définir quel fun on a le droit d’avoir ou pas ? Après tout, c’est de votre santé qu’il est question ici : il ne manquerait plus que vous ayez un mot à dire à son sujet, non mais…
—-
Sur le web

Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • C’est très bien au contraire. L’usage de l’herbe en culture libre va se généraliser.
    Cela va augmenter le PIB de la France, détendre le peuple, embrouiller les cerveaux, et plus si affinité.

    Je crois que je vais commencer à fumer des cigarettes, juste par esprit de contradiction. Il existe des marques comme Davidof ou une autre au design Anglais (oublié le nom) qui m’ont l’air très bonnes. Encore une fois, le reste du monde sera gagnant de la connerie illimitée Française.

  • « Dans les parc le GIGN » et fusillade sur le champ (d’honneur) de ces vapoteurs pour leur éviter de crever à petits feux. Remettre en cause la peine de mort par la gauche, c’est socialo actuel. Par contre les fumeurs de cigarettes pas de peines puisqu’ils nous rapportent des taxes (ça les socialos sont forts).

    Les socialos rapides pour les injustes taxes.

    Mais, très lents pour rétablir de la justice dans la répression routière aux sanctions injustes,

    A lire gratuitement: « Radatrs et justes sanctions »
    http://www.monbestseller.com/manuscrit/radars-et-justes-sanctions-texte-integral#.VCvJ-BaGMQr

    A méditer en vapotant, non en fumant.

  • Marisol Touraine fait partie des « idiots utiles » du gouvernement : ceux qui brassent du vent pour trouver des justifications à de nouvelles taxes à verser dans le puits sans fond du budget général.

  • Elle est parfaite: Le cote soviet du plan quinquennal, le coté totalitaire de reglementations violemment intrusives, et le conflit d’intérèts (soyons polis) de liens avec l’industrie pharmaceutique.

    • Je vous rassure, les gens commencent à le sentir passer. C’est juste une question de temps avant que ça pète pour de bon. Espérons que cela sera pour la tronche de FH. Il ne l’a pas volé cet enfoiré.

  • Merci H16, de vous être intéressé à ce sujet éminemment intéressant, et pour le libéral, et pour le professionnel de la ecig que je suis ! La cigarette électronique est une innovation issue du marché. Peu réglementé pour l’instant mais par le jeu de la concurrence, démontrant empiriquement sa capacité à s’autoreguler. C’est aussi un phénomène culturel très important. Vous n’imaginez sans doute pas à quel point cela change la vie des gens et modifie leur rapport à l’acte de fumer. Le vapoteur, comme vous le dites très justement, prend du plaisir à vapoter, et ce, sans danger pour lui et pour les autres. La théorie de la passerelle est peu documentée. A titre personnel je n’ai jamais entendu parler de jeunes ayant commencé à vapoter sans avoir été fumeur avant. Encore moins de jeunes ayant commencé par la vape pour se tourner ensuite vers le tabac. La vérité c’est qu’inconsciemment les non-fumeurs n’acceptent pas de voir d’anciens fumeurs arrêter de fumer sans souffrir. Encore moins de prendre du plaisir à vaper…il s’agit donc d’une question de libertés publiques, car la démocratie et les élus censés s’incarner ne nous seront d’aucune aide. Il s’agit d’un droit naturel à disposer de soi-même qui est bafoué par cette loi soi-disant anti tabac. Anti-tabac mes fesses, c’est encore une fois une ode à l’interventionnisme et pire, le rejet de l’outil de lutte contre le tabac le plus efficace de tous les temps…

    • khemas: « La cigarette électronique est une innovation issue du marché. Peu réglementé pour l’instant »

      Ils ne vont pas nous oublier !
      Je regardais mon e-liquide à seulement 90 euro le litre et me demandais combien de temps il faudrait à tous ces connards pour en faire un produit de luxe surtaxé, voir disponible seulement en pharmacie avec le tampon et la facture de l’état idoine.

  • L’hygiénisme ne me choque quand elle défend des personnes qui n’ont rien demandé et qui n’ont pas forcément la capacité de s’interposer à la consommation de cigarettes dans leurs alentours. Ca vaut pour l’interdiction de la cigarette dans les lieux publics et surtout dans la voiture quand il y a des enfants…

    http://www.smokeway.fr/content/124-risque

    • Les enfants… L’excuse universelle moderne pour justifier toute avancée dans la servitude…

    • La régulation étatique ne me choque pas quand elle n’est pas pure hypocrisie utopique, électoraliste ou taxatoire. (Ce qu’elle n’est pratiquement jamais)

    • Ben voyons ! Il fallait en passer par la Loi pour nous dire ce qu’on doit faire avec NOS enfants !!!

      OUI OUI OUI !

      Il va falloir aussi une Loi pour interdire de boire de l’alcool devant eux. Parce que prendre un apéro avec les petis gateaux du même nom, ça, les gosses ils adorent !
      Et comme ils reproduisent le même shéma parental, on aura des futurs alcolos.
      Allez Hop ! une Loi contre les CAHUETES devant les mômes !

      Quand l’enfant est Roi ce sont les femmes qui assurent la régence !
      Comme on a plus que des tantes et des gonzesses dans ce pays, on est pas sorti du gourbi…

      Et puis les grosses blagues salaces bien virils ? Pô bien, c’est sexiste ! Pas égalité du tout ! Hop une Loi contre les moustachus avec tricot de corps !
      ETC. No limits

      • Mais, mais, mais…. ????
        Vous ne le saviez pas ? « Nos » enfants ne sont pas à nous, mais à l’Etat (enfin, la République). Danton l’a dit, Peillon l’a répété, personne n’a contredit officiellement. C’est donc acté.

        Et l’Etat, jaloux et bon propriétaire, défend la santé de ses propriétés. C’est donc logique, tout ça.

  • J’ai trouvé: Sobranie ou Davidoff Gold.
    La cigarette devient un produit de luxe, on va enfin pouvoir fumer de la bonne !

    Il n’y aurait pas qqs similitudes avec Atlas Shrugged.
    Autant il y a qqs passages dans ce livre auxquels je n’adhère pas. Mais globalement, on y est.
    Et bien comme il faut en plus.

    Restons dans l’ombre. Par contre ne comptez pas sur moi pour aller me cacher dans la montagne.

    • Ce qui est particulierement tordant, c’est que cette sedimentation progressive de petites lois liberticides nous est concoctee, avec amour, par cette meme generation qui, debout sur les barricades de mai 68, gueulaient comme des petits veaux « Il est interdit d’interdire « …

      Puisqu’il est desormais scientifiquement prouve (la these rejoignant l’observable) que les politiciens nuisent gravement a la sante, a quand les paquets neutres a l’assemblee et au senat ? Des politiciens sans marque ? Un president ?

      • C’est aussi cette génération qui demande à ses enfants de faire des efforts environnementaux en faisant des politiques du grand bond en avant, (comme par hasard) au nom des générations futures…

      • Et ce sont les même qui considéraient le mariage comme une institution bourgeoise et réactionnaire…

    • Tout à fait.
      C’est d’ailleurs un des solgans du film sorti récement sur le bouquin (enfin le troisième volume du film):
      « Atlas Shrugged, Now non-fiction »

  • L’e-clope : une solution simple, efficace et économique mais qui fait concurrence à l’État.
    Les polytiques ne peuvent donc pas l’accepter.

    En plus, ce n’est pas dans l’intérêt du gouvernement que tant de gens vivent plus vieux en arrêtant de fumer, surtout si c’est dans une tranche d’age où on est retraité…

    Ils ont décidé que cela devait être interdit, ils trouveront une justification, ils doivent avoir des équipes pour trouver ce genre de justification en jouant sur l’irrationnel et le FUD, ce n’est donc qu’une formalité…

  • Mon médecin appelle la minustre Marisol Touraine « MST ». Mignon, non ?
    Oui, je sais, ça ne sert a rien mais ça fait du bien.

  • Et la propagande marche, quand je récoltais voici trois ans un réel intérêt et des questions polies , maintenant la première réaction est souvent « mais c’est plus dangereux que la cigarette non ? » suivis d’un air de vague incrédulité quand j’explique que le propylène glycol est même utilisé dans les aérosols contre l’asthme et que toute cette propagande c’est du bullshit à 11 milliards.

    Un truc bien réel par contre c’est les 9000 euros économisés depuis 4 ans.

  • Bof, qu’ils taxent l’e-cig tant qu’ils veulent ! Ca permettra à de nombreux français de vivre confortablement de l’échange discret de liquides HT. En plus, c’est très facile à produire dans son garage, avec nicotine ou pas.

    L’exil intérieur, l’effet Laffer mis en pratique, comme d’habitude !

  • « C’est très bien au contraire. L’usage de l’herbe en culture libre va se généraliser. »

    Pas forcément,, c’est plus exportation pour les Pays-Bas… du « business » exportation qui on explosé c’est dernière années.

    Par contre plutôt que qu’il s’occupé de notre santé il ferait mieux qu’il s’occupe de celle du pays.

    Notamment la pollution par onde électrique par exemple … mais là c’est trop compliqué… pour des politiciens alors qui prend vraiment les décisions? que ce soit pour le Tabac ou le reste …?

  • Jusqu’ici j’avais cru que ce n’était qu’ici aux Etats-Unis où les socialos (maintenant partout dans notre governement fédéral) étaient en train de chercher des moyens pour supprimer le droit de fumer. Pour plusieurs gens ici dans le Sud, fumer et presque un symbole de la liberté. Cependant cela devient de plus en plus difficile. Quant à moi, je ne fume pas, mais j’ai respiré pas mal the fumée secondaire pendant mon enfance, et je suis toujours là.

  • Et ce n’est pas tout, aujourd’hui la France a emprunté à des taux historiquement bas, à 1,23%!!!!!
    Plus on s’enfonce plus on nous prête à taux réduits et en plus on peut repousser les r »formes nécessaires 😀
    La finance est quand même d’une naïveté confondante, c’est n’importe quoi…En sachant ce que je sais de la situation de la France jamais je ne leur prêterais à ce taux, si j’étais en situation de prêter, des taux de 3 à 4% seraient le minimum. Hollande disait « la finance c’est mon ennemie » et maintenant s’il est toujours en place c’est grâce à elle, quelle ironie !

    • La finance est quand même d’une naïveté confondante, c’est n’importe quoi

      Non, les particuliers sont mal informés, de même que les institutionnels américains.
      Après les emprunts russes, argentins, états-uniens, les emprunts français ❗ :mrgreen:

  • En fait, la cigarette électronique (à laquelle on serait bien en mal de reprocher quoi que ce soit) doit être pourchassée sans pitié « parce que c’est un vilain geste » (sic !!!, dixit un ministre gauchiste belge).

    Tout est dit ! Le gouvernement n’est pas le Syndic du pays, ni même le gérant, il est devenu le professeur de bonnes manières !
    Fumer une cigarette électronique, c’est vilain. Etre sodomite, c’est top, etc …

    A quand une loi répressive pour ceux qui rongent leurs ongles, sucent leur pouce, ou torturent une mèche de leurs cheveux ?

  • Je connais une demi-douzaine personnes qui ont totalement arrêté de fumer grâce à le cigarette électronique. Je suis moi-même en passe de ne plus fumer du tout grâce à elle. Que ce gouvernement de nazes aille donc se faire voir.

  • Un commentaire de plus, quand je pense que je viens de démissionné, au RSA, je vais essayer de ralentir la cigarette mais je connais une personne qui à un cancer des poumons et qui ne fume pas …

    L’entreprise Française qui vient de racheter mon ancienne boite peut obligé cette personne à travailler légalement même en phase terminale, cool ou pas cool , 🙁 … super de laissé la sécurité sociale au privé ….

    • Tu connais le tabagisme passif ? Cette personne qui a le cancer des poumons a probablement eu régulièrement des fumeurs à ses côtés 😉

      • Bien sur mais bon … je ne suis pas sur que cela soit la raison, de plus de toutes façon fumer, respirer la pollution cela n’empêchera pas que tu sera obligé de travailler même avec le cancer, qu’importe la raison…

        Pour eux pas de différence tout est bon à taxé, on taxe la vie… après c’est sur pour eux il y a des personnes qui peuvent fumer sans être malade de leur vie … alors autant les taxés

        A moins que tu n’est pas besoin de travailler alors là à quoi bon discuter…

        • Et évidemment votre collègue condamné à plus ou moins court terme paye aussi des cotisations retraites, pas sûr que ça soit moralement défendable.

      • il a peut – être aussi piloté une automobile une fois dans sa vie…

    • Il y a des cancers pulmonaires qui ne sont pas liés au tabac et sont particulièrement agressifs.

  • Et ou en est-on avec les salles de shoot ?

  • Un seul mot, BRAVO !!!

  • Cette proposition de loi est extraordinaire, elle arrive à faire croire au souci du gouvernement pour la Santé Publique tout en préservant ses intérêts financiers (ces mesures n’auront bien-sûr aucun effet sur la diminution du tabagisme et du risque sanitaire, et leurs auteurs le savent bien, c’est calculé pour !)

  • Au final pour moi, mon dernier message ici, cette loi c’est juste pour dire , oui fait des cadeaux, puis on interdit après, je vais aller jusqu’à dire que tous cela était déjà prévue avec les industrielles …

    Donc on parle pour un peu rien ici , c’est juste pour ce défoulé … rien de plus …

    Mon ex copine avait une cigarette électronique, mais je soupçonne mon ex patron de l’avoir embauché pour couché avec moi , on peut aller très loin comme cela.

    Étant déjà au black pour Pôle emploi (sous traitant) (sous entendu par l’URSSAF) j’était en droit de me poser la question, non ?

    Moi je n’ai plus le goût pour grand chose si n’est pleurer, gueuler et fumer …

    • Je me répond, désolé pour les « e » c’est mon coté Italien …

      Sinon juste pour dire que je suis du coté du gouvernement aussi , si si, aussi de notre président actuel.

      Ils font ce qu’ils peuvent …

      Cdlt,

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le gouvernement l’a annoncé fin septembre : une énième augmentation du prix des cigarettes va avoir lieu d’ici à 2024.

Entre autres, une taxation spécifique pour le « tabac à chauffer » sera prévue (les sticks de cigarette qui s’insèrent dans un appareil électronique pour vaporiser le tabac). Si le projet s’inscrit dans le Programme national de lutte contre le tabac (PNLT), prévu de 2018 à 2022, il traduit surtout une volonté d’indexer le prix du paquet sur l’inflation, et ainsi compenser le manque à gagner pour les caisses de l’État.<... Poursuivre la lecture

Récemment, la Commission européenne a annoncé des propositions de révision de la réglementation sur le tabac. Il semblerait que les taxes en vigueur n’aient pas été révisées depuis… 2010, et qu’elles ne prennent donc aucunement en compte ni l’évolution du marché, ni les niveaux d’inflation ces dernières années.

Ce projet de réforme n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les restrictions de consommation à échelle nationale et européenne. Que ce soit en termes d’alimentation, d’alcool ou encore de tabac, ce paternalisme pose... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'IREF Europe

Il y a un an nous nous penchions sur ce que nous préparait l’Union européenne-nounou pour nous empêcher de mourir en réglementant et taxant davantage l’alcool, le tabac et le sucre. En matière d’alcool, une nouvelle offensive est menée par Véronique Trillet-Lenoir, député européen de la République en marche (LREM), qui a rédigé un rapport dans le cadre de la commission spéciale sur la lutte contre le cancer (BECA) du Parlement européen. Sur la base de ce rapport, le Parlement de Strasbou... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles