Les libertés d’expression et de mouvements sabotées par un anti-terrorisme fort commode

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les libertés d’expression et de mouvements sabotées par un anti-terrorisme fort commode

Publié le 19 septembre 2014
- A +

Qu’on soit en régime ultra-néo-libéral de droite fasciste sous Sarkozy, ou en régime turbo-libéral de gauche sous Hollande, il ne fait pas bon être un vilain terroriste, notamment islamiste, notamment sur le départ pour aller faire le djihad. Et une chose est certaine : entre les conférences de presse d’un président de plus en plus accessoire et le retour éventuel d’un ex-président tout aussi dispensable, l’esprit des Français est suffisamment occupé pour ne pas l’encombrer de considérations complexes sur sa liberté d’aller et venir, d’expression ou d’opinion politique ou religieuse.

En plus, ça tombe bien, les autorités compétentes, investies de l’onction républicaine, ont largement décidé à leur place, et leur conclusion est sans appel : les Français n’ont que faire de leurs libertés, et sont bien plus intéressés par une sécurité ouatée que le monde d’aujourd’hui a bien du mal à leur fournir. Heureusement, nos élus travaillent (discrètement) à résoudre ce problème. Et c’est ainsi, un peu après le raout médiatique bidon sur le « vote de confiance » (au suspens ridiculement monté en épingle par des médias affamés d’audience) que nos fiers représentants ont courageusement décidé d’amputer une nouvelle fois un bon morceau de liberté qui vivotait encore, en approuvant, mardi 16 septembre, l’interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départ de candidats au djihad, par exemple en Syrie et en Irak.

Fini les pedonazis grâce à la loppsiDans le texte voté, il s’agira donc d’empêcher de quitter le territoire un ressortissant français (donc, un citoyen a priori complet, avec a priori des droits civiques, et a priori innocent tant qu’il n’a pas été prouvé coupable) « dès lors qu’il existe des raisons sérieuses de croire qu’il projette des déplacements à l’étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ou sur un théâtre d’opérations de groupements terroristes et dans des conditions susceptibles de le conduire à porter atteinte à la sécurité publique lors de son retour sur le territoire », ce qui a le mérite de peindre une cible potentielle assez précise tout en restant en pratique juridique assez vague pour ratisser très large.

En effet, à ce point de la lecture, le citoyen français, largement travaillé au corps ces dernières années par le lourd travail « explicatif » des médias, imagine très bien de quoi et de qui il est question dans ce texte. Pour tous, c’est évident, cette nouvelle loi joyeuse et sécurisante permettra d’attraper le jeune, un peu trop barbu, la tête un peu trop farcie de cet opium du peuple officiellement réprouvé par l’Éducation Nationale, qui aurait des velléités d’apprentissage en alternance comme fabricant d’engins explosifs improvisés, combattant/chair à canon, voire, pire que tout, terroriste à visée médiatique sur le retour. En revanche, aucun n’envisage qu’une interdiction de sortie du territoire puisse être prononcée à l’encontre de la bande de jeunes qui voudront partir quelques jours en vacances en Turquie, en Tunisie, au Maroc ou en Algérie. Pourtant, sur le papier, à peu près rien ne l’empêchera. Il suffira de rassembler quelques éléments permettant d’engluer le ou les individus en question dans le concept lui aussi volontairement flou « d’entreprise terroriste individuelle » pour lui faire tomber dessus ce que la puissance publique a de plus spécifique : le monopole de la force, dans la gueule et avec mise au frais sans procès.

Au passage, on s’interrogera sur la pertinence réelle d’une loi qui empêche les gens de sortir du pays, alors que pour réellement protéger les citoyens, il aurait surtout été nettement plus efficace d’empêcher certains de rentrer… À moins bien sûr de se rappeler que le mur de Berlin ou le Rideau de Fer n’ont jamais été construits pour empêcher les capitalistes de l’Ouest de fuir leur enfer et se réfugier en RDA ou en URSS, ce qui éclaire ce genre de nouvelles dispositions légales d’un jour nouveau, surtout si l’on vise à plus long terme.

Jeune : la loppsi te protège contre les pedonazisÀ cette disposition parfaitement liberticide, et qui est passée grâce au vote tant des aigrefins de droite que des escrocs de gauche (ne l’oubliez pas : ils sont pour la plupart des sociopathes), s’ajoute une batterie d’articles tout à fait dans l’air du temps destinés à jeter, pieds et poings liés, aux pieds de la Justice Française tout Internet et sa clique de méchants sites pédophiles, nazis, fascistes, prônant le terrorisme et la torture de chatons.

Il était temps : malgré le travail acharné du Législateur, malgré les lois LOPPSI, malgré les Hautes Autorités et institutions diverses d’espionnage de sécurisation du Réseau des réseaux, malgré la volonté des différents ministres de nous faire tous passer au travers de pare-feu OpenOffice ou autres, malgré la traque permanente des pédonazis qui pullulent sur les interwebs, il y a encore des sites, vaguement cachés mais clairement terroristes, qui émettent des opinions, qui disent des choses abominables et qui sont contre la démocratie, contre l’État républicain, qui décrivent les procédés chimiques pour faire des explosifs, qui détaillent tous les moyens pour réaliser des virus informatiques, bref, des sites qui ne respectent ni le pouvoir en place, ni le vivre-ensemble. Et ça, là, mes petits amis, ça va trop loin.

Moyennant quoi, les députés, conscients qu’il fallait enfin mettre un terme à toutes ces opinions, tous ces faits, tout ce savoir dangereux mis à la portée de tous, ont courageusement voté le déplacement du délit de provocation ou d’apologie d’actes terroristes de la loi sur la presse de 1881 vers le Code pénal, ce qui permet au passage d’allonger les délais de prescription et d’utiliser les règles de procédure qui ont le bon goût de rentrer dans le régime dérogatoire en matière terroriste. Le mot important est « dérogatoire », car c’est celui qui sera utilisé contre vous, un jour, pour expliquer qu’on puisse vous appliquer consciencieusement une matraque sur les gencives.

Tout ceci est bien évidemment assorti d’un durcissement des sanctions vis-à-vis des sites contenant ce genre d’abominations, permettant le blocage par l’autorité administrative de ceux faisant l’« apologie du terrorisme » (terme ô combien étendu) si l’éditeur ou l’hébergeur ne l’a pas retiré dans les 24 heures (durée encore en débat), le tout, sans juge ni jugement, zip zoup, emballé c’est pesé et ça ne pèse pas lourd.

délit d'opinion sur internet

Autrement dit, en plus de la liberté de mouvement, la liberté d’expression continue d’être rognée à grands coups de mâchoires législatives goulues, et c’est super parce que c’est pour notre sécurité à tous. Et lorsqu’on lit les meilleurs morceaux des interventions de nos députés pour défendre ces textes, on comprend qu’il n’y aura pas de demi-mesure ! La guerre est déclarée, sur tout le territoire, et tout sera fait pour qu’enfin soit mis un terme à cette liberté d’expression évidemment délétère, et cette liberté d’aller et venir pour égorger nos filles et nos compagnes, comme le dit Lellouche (UMP), trémolos en dolby-surround :

« Que vaut dans une démocratie la liberté d’aller et de venir quand cette liberté peut, à tout moment, se traduire par l’assassinat d’un membre de votre famille, de vos enfants, de vous-même, parce que vous prenez le métro, l’autobus, ou que vous vous rendez dans un grand magasin ? Que représente la liberté d’aller et de venir si nous vivons dans un monde de danger immédiat très difficilement contrôlable par le Gouvernement ? »

C’est vrai, ça, d’abord, à quoi peuvent bien servir toutes ces libertés si c’est pour faire le Mal et être un Méchant ? Vite, arrêtons tout ça bien vite, le monde est trop cruel !

Fascism : do you think it'll be this obvious ?Lorsqu’on comprend que ces discours, ces votes, ces textes ne sont pas issus de députés ayant abusé de la boisson, lorsqu’on se rappelle que cela fait plus de 10 ans qu’existe la tendance qui vise à museler internet et à distribuer du hashtag #terroriste ou #pedonazi à tous ceux qui ont l’heur de déplaire aux élus, lorsqu’on voit les conséquences pratiques de l’application de ces lois et notamment de la dernière fournée, qui permet à la République Française de vaillamment rattraper son retard sur le Patriot Act américain, on voit se profiler un avenir particulièrement sombre pour ces citoyens français qui seront si bien protégés, si bien choyés, si bien surveillés par l’État qu’ils auront contribué, sagement, vote après vote, à mettre en place.

La droite, toute humide à l’idée de plier Internet aux lobbies qui l’arrosaient, rêvait d’utiliser la loi pour enfin fermer le clapet à ces gens qui osaient exprimer leur mécontentement de la politique sarkozienne. Les médias français, pas toujours francs du collier et toujours aussi arrosés de subventions, ont assez vite fait le calcul qu’une liberté d’expression limitée aux seules institutions reconnues (celles qui distribuent la carte de presse, par exemple) n’était pas, à proprement parler, pour leur déplaire. La gauche, une fois arrivée au pouvoir, aura donc fermé la marche funèbre qu’ils avaient ouverte, en donnant à l’une et à l’autre tout ce qu’ils espéraient et même plus encore.

Tout ceci va, forcément, très bien se terminer.

affiche-propagande-reseaux-sociaux

(Complément de lecture)
—-
Sur le web

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Franchement cela ne fait meme plus rire, la derive fachiste devrait etre evidente mais non, les français sont-ils donc tous shooter au Prosac? Moi croyait qu’il n’y avait que les profs…

    • Jean Louis ? C’est toi ?

      Mais non, voyons. Ils aiment ça. C’est évident, il y’a encore consentement.
      Un jour, piouf, l’élastique pète.

      Perso, j’y vois pas beau. Ça sent le caca à plein nez. Ils sont capables de nous faire des guerres internes/externes pour soulager les tensions des peuples.

      Pendant ce temps, ils continuer à se poudrer le nez à la cocaïne et à arroser le tout de Champagne Crystal rodrer ou Don perignon 69. Y a pas, ils savent vivre ces enflures.

      Je prendrais bien le plus gros cigare du monde pour le fourrer dans les trous de nez de ces gros tas de démagogie, cynisme, supériorité acquise grâce au sang de super fonctionnaire d’élite de la Nation.

      Ils s’agit bien et toujours de nazisme. À plus grande échelle, et pour tous le monde.

    • Desole, mais le constat est la, et les chiffres me donnent raisons : les Francais sont majoritairement des abrutis.

      Ils ont choisi majoritairement un president dont on connaissait pertinament l’incompetence (meme ses proches et Segolene pendant les primaires socialistes l’ont decrit comnme un minable), et le programme politique nul.

      Ils acceptent les giffles depuis deux ans et en plus ils disent merci.

      Les taxes augmentent : considerez ca comme un impot sur la connerie.

      Ils ont le sort qu’ils meritent.

      Courage les abrutis, vous n’avez meme pas encore fait la moitie du chemin avec votre president !

  • Si j’ecris:
    Hollande est anticonstitutionnel car il est socialo-communiste
    En effet le socialisme est contre la constitution, car il ruine les Français. Cela va contre les intérêts du peuple. Donc, il faut une loi pour interdire le socialisme.
    Piouf, c’est dans Google.
    Si j’ecris:
    Hollande prend de la cocaïne, piouf, vous arrivez ici !
    Alors je vais ajouter:
    Viol de mineurs en bande
    Cocaïne, cannabis, drogue, socialistes de merde, pédophilie chez nos élus.
    Lois liberticides, taxes insupportables. Pays de merde.

  • Je suis pas juriste mais ça ressemble à Minority Report cette loi !

  • Vous rejoignez ici ma réflexion que j’ai déjà exprimée sur mon insignifiant blog. Je pense que d’aucun fait passer des lois sous couvert de démocratie pour ensuite les faire appliquer sous couvert d’une dictature qui ne dira pas son nom.

    Comme vous le dites, tout ceci finira très bien. 🙁

  • Je ne résiste pas à ajouter le clip le plus sexy du monde: call on me.
    http://youtu.be/L_fCqg92qks

    Au moins c’est du bon, ça détend. Ou pas, enfin, bon, c’est de l’art.

  • Empêcher un français de sortir du territoire pour ce qu’il voudrait faire….et personne de se poser des questions de droit élémentaires.
    La France est un pays totalitaire où ce qui fonde la liberté est incompris, ignoré et bafoué.

  • Permettez, H16, que je fulmine, pour reprendre un de mes commentaires, il me semble qu’il y a autre chose de « stratosphériquement » singulier dans le peuple Français.

    Depuis l’occupation Romaine, en passant par les dynasties royales et l’occupant allemande, vous obtenez alors un peuple profondément libéral, ayant l’apparence d’un peuple soumis. Il n’y a rien de pervers, c’est un reliquat historique.

    Je pense sincèrement que le peuple français, historiquement soumis depuis mathusalem est heureux, même si la déprime est de façade. Car la transgression de l’interdit est source de bonheur. Malgré l’affection avec le verbe de H16, il me semble qu’il se trompe temporellement. Mais c’est inscrit dans l’âme des génies d’aller plus vite que la vitesse. Ainsi H16 est un génie visionnaire pour un futur cartésien, mais le peuple Français a déjà intégré cela, ce génie. Le peuple français est génial tout comme H16 est un gaulois.
    Une loi liberticide de plus ou de mois n’y changera rien, et en cela les libéraux sont mal dans ce pays car ce pays est plus libéral que les libéraux.

    Et H16 dans ses chroniques se trompe en disant que ce pays est perdu. Car ce pays existe depuis fort longtemps, il a des racines profondes, il a une essence. Sous le joug des occupants, il est devenu polymorphe, et même s’il donne des idées aux autres pour faire et dire n’importe quoi.

    En résumé, le peuple français est la quintessence du libéralisme sous occupation.

    Le transfuge romain Vercingétorix en est un exemple, il dépose les armes, mais dans son casque, il écoute H16 et rire et chansons !

    Je sais, je sais, c’est raccourci comme commentaire mais c’est une image, un piti lolcat !

  • Cette loi est d’autant plus stupide qu’il est facile de la contourner: si le site incriminé est hébergé sur un serveur étranger (ce qui est on ne peut plus facile à trouver), la loi est totalement inopérante!
    Je sais que j’ai l’air de trouver certaines choses faciles, mais, que voulez-vous, je ne suis pas comme un certain pleurnichard qui trouve que « c’est pas facile » de vivre dans un palais et de se goinfrer d’écrevisses et de soles…

    • Apparemment il est question, pour le blocage des sites, d’utiliser le blocage via les DNS des FAI, ce qui est évidemment une méthode fiable et éprouvée, le français étant incapable de… changer son serveur DNS.
      Le blocage par DPI, certainement plus efficace, aurait été jugé trop cher à mettre en place… pour l’instant. Mais pour notre sécurité à tous on finira bien par y venir.

      • Meuh non, il suffira de demander l’autorisation de cliquer à l’administration.
        Il y aura un cerfa pour cela (utiliser un stylo bille et appuyer fortement pour marquer les exemplaires)
        « Requête pour accès en lecture seule de lien internet »
        Nom du demandeur : …
        Référent d’Identification Biologique: …
        Url demandé : http://www.bisounours .fr / comptines/chaperonrouge_agréé.htm
        Date prévue (délai 10 jours francs) : jj/mm/aaaa
        Preuve de paiement du ticket d’accès : …
        Code d’autorisation du tuteur administratif : …
        Motif : …

  • Rien d’étonnant à cette dérive fasciste des « démocraties » européennes quand on sait qu’elles soutiennent toutes le pouvoir fasciste mis en place par elles et les USA à Kiev. On se croirait au début des années 30 !

    • Moi, on sait jamais, j’ai écrit à Poutine Tsar de toutes les Russies pour lui dire oh combien j’appréciais son grand pays et que je n’étais pas du tout d’accord avec le blocage des comptes de sa famille, ses amis et ses bien-aimés collaborateurs ni l’intervention en Ukraine patrie de Vladimir Le Beau Soleil le bien nommé… et accessoirement que j’avais vu tous les films de Depardieu (c’est pas vrai mais j’ai lu les résumés au cas où y a une interro écrite).

  • Mais enfin, soyons logiques!
    Si des Français veulent partir faire la djihad, qu’ils y aillent, et bon vent!
    Seulement ensuite, ils doivent être déchus de la nationalité et interdits de séjour.
    Bon débarras.
    Cela me paraît idiot de vouloir les empêcher de partir, tout en les laissant foutre la merde dans le pays.

    • « des Francais veulent faire le Djihad » de qui parlez-vous ?
      Des Francais ou des personnes qui ont un passpoert francais?

      Il ne faut pas confondre le contenu et ce qui est ecrit sur un papier d’emballage !

      Ca evite de prendre du cheval pour des lasagnes !!!!

    • Absolument, et je généraliserais à tous les partisans de la charia, dont heureusement la majorité n’est pas activement engagée dans le djihad.

  • Moi je trouve normal qu’on garde nos terroristes. Y’ manquerait plus que ça que nous importions des terroristes si les nôtres s’en vont ! Terrorisons français !

    C’est sur que ça sera plus dur de trouver une destination de vacances : Marrakech ou Le Caire, c’est plus possible … Genève ou Bruxelles ? Quoi ? Pour faire de l’évasion fiscale ? Pas question ! La Côte d’Azur doit être une zone hautement surveillée pour éviter la fuite vers Monaco. Reste le Poitou et la Corrèze, si bien gouvernées, comme on sait.

    Ils ne se rendent même pas compte (??? je suis parfois naïf) que tous ceux qui rejoignirent l’Afrique du Nord ou Londre en 1940 ont été poursuivis par le même type de lois.

  • Magnifiques illustrations comme toujours, soi dit en passant. Et très bon article qui fera des petits…

  • On peut s ‘ attendre à ce que cette loi trouve une application les médias ne manqueront pas de nous le faire savoir ça ne m’étonnerait pas que cette loi soit non seulement contournée ce qui est certain mais aussi  » barbouzée  »
    Il faut se souvenir de ça : dans las années 1980 il n’ y avait pas de contre pouvoir internet
    dans les années 80 il y a eut  » touche pas à mon pote  » ce slogan a été habilement remplacé plus tard par une propagande sordide de conflit entre sexe c’ est à dire en victimisant cette fois la femme
    je sais à quoi m’ en tenir avec ces gens aucune illusion

  • Bienvenu sous Staline …Qui vous dit que les motifs interdisant à un citoyen de quitter son propre pays ne seront pas étendus notamment pour des raisons économiques ou fiscales?Puis après plus de recours possible…Comme dans une véritable dictature genre Corée du Nord…

  • Pour une fois je suis bien d’accord avec vous… Toute pseudo menace montée en neige est toujours un bon prétexte pour justifier des décisions injustifiables « en temps de paix ».

    Et après tout, si des gens ont envie d’aller faire la guerre ailleurs pour quelle cause que ce soit, je ne vois pas en quoi la France devrait les empêcher d’y aller.

  • En fait, on devrait les laisser sortir…
    Et même les y encourager a coup de pompes.
    Et si on a des preuves de leur implication dans les entreprises en question, on devrait étendre le coup de pompe aux deux parents et a leurs 127 frères et cousins, a des 12 frères et ses 144 cousins, et a toute la descendance.
    Parce que le temps passe, et l’arithmétique nous indique qu’on est mal barrés.
    Alors bien sur, c’est comme la dette : « jusque la ca va, c’est sous controle ». ya que les fachos pour dire qu’on a trop d’immigrés. Mais ça continue a grossir, grossir, grossir…

    • Traversée de couzon au mont d’or, en journée pendant les heures de travail.
      Couzon au mont d’or dans le genre c’est la france profonde, ou on ne peux vivre que du RSA ou des allocs si on est pas un bon bourgeois qui travaille a Lyon.

      A l’entrée : un tchador avec landeau double. A la sortie : un tchador qui déambule. Entre les deux : deux tchadors en train de deviser sous arrêt de bus. Putain voir ca a couzon au mont d’or, a neuville sur saone a coté même topo, ca devient carrément dingue quoi. Avec France2 qui me souhaite maintenant « Bon Ramadan », je suis le seul a voir ce que je vois?????????

    • La politique d’immigration nous a mis dans une situation impossible. Les mêmes maintenant essayent de nous culpabiliser. Si vous trouvez que ca se passe très mal avec ces populations, c’est parce que vous êtes un raciste, un mauvais citoyen, un qu’a pas appris la bonne parole, etc.
      Et la situation s’aggrave. La revendication de l’espace public et la violence sont croissants. Un jour tout cela va très, très mal se terminer.

  • les élites ont une trouille bleu du peuple ; leurs réactions pour nous soumettre par tout les moyens en est un exemple parmis tant d’autres ; les zélites sont des foireux ;

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas pensé au film Demolition Man, jusqu'à récemment lorsque j'ai appris qu'il avait maintenant presque 30 ans.

Réalisé par le cinéaste Marco Brambilla à ses débuts, Demolition Man est l'un de ces films qui réussit à être à la fois loufoque et ingénieux. Avec un casting de stars comprenant Sylvester Stallone, Wesley Snipes et Sandra Bullock - sans oublier des jeunes talents comme Denis Leary et Benjamin Bratt, ainsi que l'acteur de théâtre Nigel Hawthorne et B... Poursuivre la lecture

Par Yannick Chatelain.

« Pour moi l’anonymat pratiqué sur les réseaux sociaux est une régression » déclarait Emmanuel de Wasqueriel, sur France Inter, précisant « qu’une démocratie, c’est avancer à visage découvert… » et « plutôt que de restreindre la liberté d’expression sur les réseaux sociaux, il faudrait obliger à la suppression de l’anonymat » ajoutant ainsi sa voix à un faux débat régulièrement relancé : la fin de l’usage du pseudonyme.

Pour rappel, cette thématique avait resurgi en octobre 2020  portée par des élus de pre... Poursuivre la lecture

Récemment, les propos de M. Dupond-Moretti, qui attaque la gauche (NUPES) à l’Assemblée nationale pour un ensemble de raisons seulement apparemment reliées par des liens disparates avec ce que différentes personnes associent à ce qu’on appelait avant, à l’époque de Marx et de Sartre, « la question juive », suscitent une vague de nouveaux articles, qui se suivent et se ressemblent, sur la montée de l’antisémitisme.

On y explique que, si le nombre d’« actes antisémites » n’augmente pas, et diminue plutôt (modulo les problèmes que posent ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles