Conférence sur le climat : l’imposture

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conférence sur le climat : l’imposture

Publié le 23 septembre 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

 

réchauffement hollande rené le honzecNotre papounet national, dans le droit-fil de ses incompréhensions des problèmes français, européens, africains, orientaux et conjugaux, c’est dire la somme de compétences dans le ratage, va pouvoir faire assaut de zèle avec les partisans-participants de la Conférence sur le Climat à New-York. Ville fanatique des théories du réchauffement climatique anthropogénique où des centaines de milliers d’activistes venus de toute l’Amérique et d’ailleurs vont mettre la pression à la centaine de chefs d’État venus s’interroger sur le devenir apocalyptique de notre planète, condamnée à mourir dans d’atroces souffrances ultra-libérales et ultra-capitalistes.

Bon, je suis depuis toujours climat-sceptique et nombre d’articles dans Contrepoints vont dans ce sens. Mais le parallèle avec les politiques économiques et politiques menées en France sont à méditer : aveuglements divers, analyses fondamentalement idéologiques des problèmes et surtout pas pratiques, des centaines de milliers d’emplois de « chercheurs », administratifs, lobbyistes, de politiques (les Verts !) directement liés à la nécessité de conserver leurs privilèges sous couvert de défense humaniste, comme il en est pour le réchauffement-dérèglement anthropique. Une autre grande imposture « scientifique » a connu le même succès, le même développement, les mêmes techniques de désinformation : le communisme, avec ses millions de militants, de chercheurs-penseurs, de prof de marxisme-léninisme… Inutile d’essayer de m’enquiquiner avec des démonstrations climatistes, pour toute contestation, allez potasser l’étendue de votre ignorance sur le site de référence en France « pensee-unique.fr »

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • D’après les actuels donnes de l’écologie (rien a voir avec l’écologisme donc), il semblerait que beaucoup d’écosystèmes changent au lieu de mourir face aux « agressions » de l’homme et que de nouveaux se crée dans des milieux anthropophises (ex: villes, déchets plastiques du pacifique…). Source: le dernier science et vie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Benjamin Faucher. 

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Damien Conzelmann.

Sur les ondes de France Inter, Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, déclarait qu'il n’y a pas à sacrifier la croissance pour éviter le réchauffement climatique :

https://twitter.com/franceinter/status/1407950272060694529

 

Il n’en fallait pas plus pour réveiller et indigner tous les partisans de l’idée de décroissance économique. Les insultes ont fusé. Gilles Raveaud a même parlé de « naufrage intellectuel ». Récemment, la publication d’un brouillon du GIEC a également relancé ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles