Gouvernement Valls : la décote de confiance

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gouvernement Valls : la décote de confiance

Publié le 16 septembre 2014
- A +

Le regard de René Le Honzec.

sondage hollande rené le honzec

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nicolas Nilsen.

Tout le monde voit l’incapacité actuelle de nos dirigeants à envisager la moindre réduction du poids de l’État. Alors qu’il faudrait réduire les dépenses, ils préfèrent augmenter les recettes et les impôts. C’est plus fort qu’eux : ils sont tous ou socialistes ou keynésiens et donc plus l’État intervient dans tous les domaines, plus l’État dépense, plus l’État redistribue, et mieux c’est.

En fait, puisque "c’est pas cher, c’est l’État qui paye", ils ne comprennent tout simplement pas pourquoi il faudrait fair... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Marc Suivre.

Depuis la sanglante équipée des terroristes islamistes contre notre beau pays, il n’est plus un journaliste qui ne bêle le mot d’ "union nationale" comme un mantra destiné à absoudre sa corporation des conséquences dramatiques de leur aveuglement (euphémisme !). Ce bien joli mot - très raccord avec cette étrange notion de guerre sans ennemis que les mêmes moutons énoncent à qui mieux mieux - sonne étonnamment creux. Pour qu’il y ait « union nationale », il faudrait d’abord s’entendre sur ce que cela implique, t... Poursuivre la lecture

Par Jacques Garello.

Grand bruit autour d’un rapport « confidentiel » publié par le magazine allemand Der Spiegel : les ministres des Finances de la France et de l’Allemagne seraient d’accord pour appliquer les mesures recommandées par deux économistes, Jean Pisani-Ferry (fils d’Edgar) et son collègue allemand Henrik Enderlein. Vous allez juger de l’originalité de ces mesures : maîtrise voire blocage des salaires en France et flexibilité du marché du travail (par exemple remise en cause des 35 heures). Les Allemands seraient ra... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles