Bourget 2015 : l’apocalypse climatique ?

Bourget 2015 : Tout indique que le rouleau compresseur de la propagande du GIEC est sur les rails via d’innombrables relais.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013-2248 GIEC

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bourget 2015 : l’apocalypse climatique ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 3 septembre 2014
- A +

Par Thierry Levent.

imgscan contrepoints 2013-2248 GIECSur l’échelle de Richter de l’hystérie médiatique, la naissance de Valls II ne sera qu’un frémissement face à la mise en scène de l’apocalypse climatique parisienne de 2015 au Bourget. Tout indique que le rouleau compresseur de la propagande du GIEC est sur les rails via d’innombrables relais.

Internet sauve le monde

Avaaz, spécialiste de la pétition en ligne, qui se définit comme « un réseau citoyen mondial menant des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales », ouvre le bal. Un appel aux dons récent débute virilement par l’affirmation suivante non négociable : « On peut le dire sans exagérer : c’est notre survie qui est en jeu, et notre combat est un combat pour sauver le monde ». Suit alors une logorrhée copiée-collée du discours des meilleures ONG environnementales (Greenpeace, WWF…), dont l’objectif principal est d’acheter des espaces publicitaires, de recruter des centaines de coordinateurs, de monter des opérations médiatiques et des actions de rue spectaculaires, de donner la parole « aux survivants climatiques » (sic), etc. Toute idée d’une commande de ces ONG auprès d’Avaaz serait tout simplement perverse. En attendant, les naïfs peuvent verser de 2 à 32 euros, voire plus selon leur degré d’inquiétude, tarifs bradés, pour les nouvelles indulgences éco-conscientisées.

La France pourrait sauver la planète

Bien entendu tout ce qui compte de belles âmes vertes, de ministres, de fonctionnaires de l’État et d’administrations douillettement gavées de fonds publics se prépare activement pour 2015.
L’organisation de la propagande réchauffiste par les services de l’État, ses agences (ADEME) et ses succursales subventionnées, se fait de façon très coordonnée (avec nos sous) en vue d’avoir au Bourget des milliers de militants exigeant que l’on décarbone à tout prix comme le souhaitait Fabius lors d’une réunion au Quai d’Orsay.

Que le résumé pour décideurs de 2013 (SPM ou RID) soit sur quelques points prudent, et rétropédale (légèrement), n’empêche pas la reprise des mantras habituels avec des citations du GIEC WG3 en décalage de quelques °C par rapport au GIEC WG1.

Le bidule étatique qu’est l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC), sous la houlette de Nicolas Beriot, semble être chargé de coordonner la future grand-messe et sa partie scientifique. Comme par hasard, le WWF, Les Amis de la Terre et France Nature Environnement font partie du conseil d’orientation de l’ONERC. Inutile de préciser que les seuls “scientifiques” exhibés dans les manifestations préparatoires sont Hervé Le Treut (directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace) et François-Marie Bréon (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement), qui font de la “science militante”. Un peu comme Séralini.

La partie politique « théorique » est fournie par l’Institut du Développement durable et des relations internationales (IDDRI) de Laurence Tubiana dont le rapport particulièrement illisible reprend, entre autre, in extenso, les calculs économiques délirants sur les renouvelables avec le scénario de Sven Teske, le coordinateur de Greenpeace pour les questions climatiques. Teske qui a élaboré le seul scénario apocalyptique d’élévation des températures globales retenu au sein de 164 scénarii issus des modèles climatiques généraux (GCM) sélectionnés par le GIEC, se comporte comme un lobbyiste patenté de l’industrie photovoltaïque en publiant de nombreux papiers publicitaires pour le compte du groupe de pression intitulé « European Photovoltaic Industry Association ». C’est donc un dirigeant officiel de Greenpeace, payé par un lobby industriel. Pour information le WWF et l’ADEME sont des partenaires de l’IDDRI.

Il est maintenant possible d’acheter en kiosque une revue trimestrielle s’intitulant Climat Catastrophes naturelles dont le premier numéro nous parle d’emblée de la future conférence parisienne.

Le 11ème forum international de la météo et du climat (3-6 avril 2014, Paris) proposait un atelier réservé aux professionnels de l’information météo avec « des exemples d’actions pour sensibiliser le public au changement climatique ». Evelyne Dhéliat (TF1), Anais Baydemir (France 2), Fabienne Amiach (France 3) dont les compétences scientifiques sont incontestables étaient en première ligne.

Il semblerait que la 21ème Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies, COP21, batte le rappel. Le Pôle Développement Durable & Solidaire de l’Association HEC, invite le 11 septembre 2014 Valérie Masson-Delmotte (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement), la plus jouzellienne de nos experts du GIEC à répondre à la question suivante : « À quand des décisions politiques en phase avec les exigences prônées par les sciences du climat ? » Si l’on en croit le carton d’invitation, « Les sciences du climat continuent d’avancer, mais l’agenda politique manque d’ambition, sauf si la conférence de Paris marque une rupture en incitant la communauté internationale à prendre des engagements inédits fin 2015 ».

Il est déjà possible, et pour gagner du temps, d’avancer plusieurs pistes « d’engagements inédits » : une gouvernance climatique mondiale (représentants non élus de préférence), un tribunal climatique international (juges bien choisis et climato-sceptiques condamnés pour propos blasphématoires), ONG environnementales avec voix prépondérante, pluie d’écotaxes, bio et menus végétariens seuls autorisés à la cantine voire plus, élevage interdit, enseignement obligatoire dès la maternelle des thèses du RCA, triplement des subventions à la chaîne de télévision ARTE au journal Le Monde et Libération pour remerciement des service rendus à la cause du GIEC, etc.

Conclusion

Ces quelques exemples ne sont qu’une aimable mise en bouche avant le tsunami médiatique réchauffiste qui se profile. Le saint GIEC nous affirme que « L’accumulation de connaissance depuis les trente dernières années ne laisse maintenant que peu de doutes sur l’effet des activités humaines sur les changements climatiques actuels et à venir ».

Évidemment la moindre velléité contradictoire, même étayée scientifiquement, sera fort justement mise sous l’étouffoir. Interdiction de poser certaines questions : quid de la pose ou légère décroissance depuis 18 ans de la température moyenne globale qui selon le GIEC devait s’envoler, pourquoi faire du gaz carbonique l’ennemi public N°1 ? Pourquoi ne pas dire clairement que l’augmentation de sa masse dans l’atmosphère n’est pas uniquement due aux fossiles, qu’il est bénéfique à la vie et qu’il n’est nullement toxique, que la photosynthèse – aussi en augmentation – génère un cycle de l’oxygène complémentaire et indissociable de celui du carbone, etc., etc., etc…?

Je nous souhaite d’avance bon courage.

NDA : rédigé avec l’aide des adhérents au principe de réalité

Voir les commentaires (114)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (114)
  • Ces derniers temps, j’ai trouvé que les présentatrices météo faisaient fort dans la manipulation pro-RCA, à l’aide de présentations d’apparence scientifique et de raisonnements biaisés. Merci de m’avoir donné l’explication !

    • Tant va la cruche à l’eau (de pluie) qu’à la fin elle se brise …

    • Les présentatrices météo d’aujourd’hui sont en grandes majorité des ânes qui n’y connaissent rien et qui sans cesse qualifient les températures de froides ou fraiches pour la saison alors qu’elles sont plusieurs degré au dessus de la normale (exemple, un 16° en Tn le bassin parisien en été)…

      • et qui disent qu’il fait 2 fois plus chaud à nice qu’à tours quand il y fait 24 et 12° celcius…
        comme si je disais que mon fils qui mesure 1 m 48 est 2 fois plus grand que celui qui mesure 1 m 24.

        • Oui certes bon ça c’est passable, on va pas chipoter. Mais il y a quand même un problème, c’est pas des prévisions, c’est des lamentations au moindre nuage.

  • Pour info: Valérie Masson Delmotte, Jean Jouzel étaient sur la liste « Nouvelle donne », en compagnie de Christiane Hessel, Marie Monique Robin, Susan george, Patrick Pelloux, Bruno Gaccio, Pierre Larrouturou etc…
    Bref, du beau monde. Après, je crains que ceci n’altère quelque peu leurs jugements.

  • merci pour ce papier qui prend bien en compte les énormes mâchoires qui vont nous broyer. Une correction : la pause et non la pose dans les températures…

  • Excellent , enfin …….non , catastrophique ; la science alliée à la politique ou l’inverse est une catastrophe ; dommage que Bruxelles a emboité le pas à cette parodie ; ils sont entrain de scier la branche sur laquelle ils sont assis ; pourtant faire une Europe unie , avec des idées saines concernant l’économie et le futur énergétique était une idée fédératrice ; j’ai bien peur que COP 21 sera un couac terrible , enfin vu de l’extérieur ; on sait bien que le coq français est le seul animal qui sait chanter les pieds dans la merde

  • Je déteste ce type d’article : un amalgame sans intérêt. Le Giec existe et il travaille sur un sujet trés « chaud ». C’est une réalité, l’homme provoque un réchauffement climatique, ceux qui veulent le nier sont soient des autruches soient des profiteurs de cette situation.
    Maintenant que faire?
    Ou faut-il ne rien faire?
    Cela se discute car à l’évidence les actions engagées jusqu’ici ont été très superficielles.

    Ce dont je suis sur c’est que la fission nucléaire est une réalité efficace contre le dégagement de CO2. C’est à peu prêt tout ce que je me sens en droit d’affirmer, autrement dit peu de chose.

    Mais je pense qu’il est indigne et stupide de se désintéresser d’un événement aussi puissant.

    • Bonjour Marc,
      S’agissant du RAC, avez-vous lu les rapports complets du GIEC, les conclusions pour décideurs, les deux ou aucun des deux ?

      • Bonjour Zefran, je suis honnête je les ai parcourues, je n’en ai pas eu la patience de les étudier.

        Que le business généré par le GIEC incite certaines personnes à prêcher le catastrophisme, c’est classique. L’écologie bien pensante est devenue une raison d’exister pour certaines personnes et un business pour certaines organisations.

        Mais cela n’enlève rien au constat: la terre se réchauffe et le niveau des océans monte. Je travaille avec l’agriculture française, là aussi les faits sont claires.

        • « Mais cela n’enlève rien au constat: la terre se réchauffe et le niveau des océans monte. Je travaille avec l’agriculture française, là aussi les faits sont claires. »

          Et pourquoi en déduisez vous que c’est la faute de l’humanité ? Mis à part le fait qu’on a créé le GIEC pour « mesurer cette faute de l’humanité » et convaincre les autruches …

          Sinon, rangez soigneusement le maiilot de bain et le ventilateur que vous n’avez pas pu utiliser cet été, ils vous serons peut-être utiles dans un siècle ou deux …

        • Ca chauffe où? En aout et septembre j’ai froid en moto le matin… Et je ne vous parle pas du temps de séchage de certains produits grâce à la caniculeautomatiquegarantiechaqueannéedepuis2003

          • je vous donne un exemple : ce sont les vendanges actuellement, et bien en Champagne où tout est enregistré avec soin, la vigne a gagné 20 jours de temps croissance pour être vendangeable en a peu prés 20 ans. Ce qui est considérable.

            Evidemment rien de spectaculaire ni de évident à ressentir mais le monde vivant progressivement s’adapte à cette nouvelle situation. Ou plutôt essaie de s’adapter.

            Je ne suis pas ceux qui crient à la catastrophe demain matin. Mais je trouve irresponsable de ne pas réfléchir aux conséquences.

            La question du facteur humain est tranchée aujourd’hui par tous les scientifiques. Je ne comprends pas l’obstacle que cela représente pour beaucoup d’admettre notre responsabilité. Ce n’est pas une question de « culpabilité » mais de pragmatisme.

            GIEC ou pas, complot ou pas, les faits sont têtus.

            Comme par ailleurs il y a beaucoup d’avantages et d’opportunités à saisir, à développer une société plus économe en Carbone, pourquoi ne pas agir?

            • Bonjour MARC
              Oui les fais sont têtus, la température moyenne n’augmente plus depuis 18 ans et diverge de plus en plus des modèles.
              Faut-il croire les faits ou les modèles?
              La climatologie est une science jeune.
              Restons modeste.

            • « Comme par ailleurs il y a beaucoup d’avantages et d’opportunités à saisir, à développer une société plus économe en Carbone, pourquoi ne pas agir? »

              Le fait que tu considères qu’il y a une bonne et une mauvaise réponse pour d’autres raisons à la question du réchauffement explique pourquoi ton jugement est altéré ainsi que celui de milliers de militants et probablement de chercheurs.

              Cela dit, ton affirmation reprise ci-dessus est totalement gratuite et parler d’avantages sans évoquer les inconvénients est la encore une grosse erreur de jugement.

            • Les faits, c’est que depuis le club de Rome on nous promet le ciel sur nos têtes et que ça n’arrive pas. Point. On peut chercher midi à 14h mais on m’a promis un réchauffement, jamais arrivé. Du coup on me promet un changement. Fort pratique, la météo change tous les jours. Là au moins ils sont sûrs de leur coup.

              C’est triste de ne pas voir ce qui se cache derrière… Des libertés en moins, toujours et encore.

              Qui se souciera du réchauffement/changement hypothétique, voire imaginaire, quand nos économies seront par terre? On regrettera l’époque où l’on pouvait encore cramer un plein d’essence et ne pas avoir faim, même si ça implique de jeter une certaine quantité de nourriture.

              Tous les systèmes administrés qui font dans la planification se sont TOUS terminés en catastrophe. N’est-ce pas facile à comprendre?

            • « Mais je trouve irresponsable de ne pas réfléchir aux conséquences. »

              Lesquelles ? En quoi est-ce irresponsable ? Réfléchis, si tu veux. Mais vu ce que tu mets, je vois que tu réfléchis déjà n’importe comment… Si réfléchir et agir est responsable, concevoir n’importe quoi et agir n’importe comment à défaut d’avoir quelque chose de réaliste, et surtout en l’imposant à la population entière, est criminel.

              Si tu veux de l’action, agis !

              « La question du facteur humain est tranchée aujourd’hui par tous les scientifiques. »

              Euh non. Science is not settled.

              « notre responsabilité. »

              Notre responsabilité ? En quoi suis-je responsable ? Ma propre consommation est faible et économique. Mais je serais donc coupable du réchauffement climatique et je devrais payer ? Et nos zécolos de combat, ceux qui prennent l’avion tous les 2 jours pour aller de conférence en conférence, ceux qui font 100 km pour aller dans un magasin qui respecte l’environnement parce qu’il ne met pas d’emballages, ils ne sont pas responsables car ils font du symbolisme ?

              Pour être responsable, encore faut-il être conscient des conséquences de ses actes, analyser correctement la causalité. Sans quoi la sanction des mauvaises actions n’influencera pas le comportement.

              « Ce n’est pas une question de « culpabilité » mais de pragmatisme. »

              Euh non. C’est une question de péché capital et de rédemption religieuse…

              «GIEC ou pas, complot ou pas, les faits sont têtus. »

              Et voilà. Le mot est laché : le complot. Si vous êtes sceptiques, vous êtes conspirationnistes. La bêtise, l’idéologie, l’erreur est impossible… Mmh ? Gustave Lebon, tu connais pas ? L’illusion collective, tu connais pas ? la phrénologie, tu connais pas ? La structure des révolutions scientifiques, tu connais pas ?
              Ce que disait Planck à propos de l’évolution de la science avec le remplacement progressif des générations : dans les années 70, les hippies sont entré dans le secteur et ont imposé leurs idées. Maintenant, ils prennent leurs retraites, et les idées sceptiques reprennent du terrain.

              Et oui, les faits sont têtus : 18 ans sans réchauffement. 15 ans ont suffit pour parler de réchauffement global, monter le GIEC, mobiliser des T€.

              « à développer une société plus économe en Carbone »

              Mais bien suuuuuur… Une société parfaite qui est construite scientifiquement par des esprits éclairés comme on construit une maison…
              D’autres ont essayé, ça a toujours mal fini.

              D’ailleurs, ce qui se passe en Belgique avec les black-out n’est absolument pas un effet imprévu de nos génies politiques éclairées…

            • « je vous donne un exemple : ce sont les vendanges actuellement, et bien en Champagne où tout est enregistré avec soin, la vigne a gagné 20 jours de temps croissance pour être vendangeable en a peu prés 20 ans. Ce qui est considérable. »

              Oui, et alors. J’ai entendu dire que les vendanges étaient en avance cette année malgré un été pourri. Au plus cela veut dire que le climat a changé depuis 20 ans. Mais il est également reconnu que la terre subi des cycles complexes dus aux océans. Cela ne veut pas dire que la terre se réchauffe ou se refroidit globalement, mais de telles perturbations modifient fatalement plus ou moins le climat localement de façon cyclique.

              A noter que ces cycles sont actuellement invoqués pour expliquer la fameuse « pause du réchauffement » alors qu’ils avaient été pratiquement considérés insignifiant auparavant. Encore un petit effort et nos artistes climatologues et météorologues pourront se demander quelle influence cela a sur les saisons, les régimes de pluies ou les événements climatiques extrêmes. Et tant qu’on ne comprend pas les mécanismes normaux, il est impossible d’évaluer des mécanismes soit-disant anormaux causés par l’homme.

              • Bravo!la pause mon oeil! 2003 a été lannée la plus chaude jamais vue et il ya eu pause du réchauffement,pour qui nous prend on?on nous prend pour des cons!jy crois pas a la pause cest juste inventé par des pseudos météorologues qui veulent nous faire croire que le climat est normal alors quon sait quil ne lest pas.Aucune pause n’a été observée depuis l’an 2000 bien au contraire!hormis 2008 toutes les années ont été plus chaudes que la normale.alors je ny crois pas..j’observe..ce sont des artistes bravo!le mot est dit,quils nous sortent ca a Noel on y croira mais sinon..

              • Variabilité météorologique classique. En même temps on bat des records de chaleur en Espagne vous pourriez dire.. bref, direct à la poubelle

            • MARC :  » ce sont les vendanges actuellement, et bien en Champagne où tout est enregistré avec soin, la vigne a gagné 20 jours de temps croissance pour être vendangeable en a peu prés 20 ans.  »
              ——————–
              Ce changement s’est fait quasiment par un seul palier autour des années 1986, bien corrélé à saut brusque de la température observable dans toute l’Europe (qu’on appelle par boutade, effet Tchernobyl). Donc ça ne peut PAS être dû au CO2, d’autant plus que les séries de température que chacun peut consulter montrent qu’il n’y a pas de réchauffement depuis 18 ans.
              Vous noterez les vendanges gagnent en précocité après 1986 mais PERDENT en précocité pendant les décennies précédentes (le fameux « global cooling » chéri des prophètes de malheur des années 60, 70), donc là encore, ça ne peut pas être dû au CO2.
              Bref, vous ne retenez que les faits qui vont dans votre sens et vous balayez sous le tapis tout ce qui fiche en l’air votre croyance. Ca s’appelle de la superstition.

              MARC : « La question du facteur humain est tranchée aujourd’hui par tous les scientifiques.  »
              ———————————-
              Affirmation stupide et gratuite, bref, direct poubelle.

              • Navré si je suis stupide, mais je suis têtu.
                Je vois que vous êtes très documenté .

                Ce que je rapporte est le point de vue du responsable des questions climatiques du Centre technique des vins de Champagne, qui passe sa vie à travailler ces questions, et je ne vois pas trop quel serait sont intérêt a être partisan.

                Mais si vous voulez un autre exemple: je vous suggère de suivre les glaciers. Mais sans doute avez vous déjà une excellente explication à leur régression.

                Je suis très impressionné comment le climatoscepticisme est devenu une forme de religion tout aussi bornée que celle de nombreux « écolo ».

                • Bonjour MARC
                  Oui les fais sont têtus, la température moyenne n’augmente plus depuis 18 ans et diverge de plus en plus des modèles.
                  Faut-il croire les faits ou les modèles?
                  La climatologie est une science jeune.
                  Restons modeste.

                  (BIS)

            • Même le bus pollue grassement tout en étant dangereux. Vécu moi-même, et entendu dans les hôpitaux et kinés.

            • « (…) ce sont les vendanges actuellement, et bien en Champagne où (…) » : précisons quand même que les vendanges en Champagne commenceront le lundi 8 septembre dans seulement quelques communes champenoises alors que dans la majorité des autres communes champenoises, les vendanges commenceront aux alentours de mi-septembre.
              Cette précocité est effectivement un horrible effet du réchauffage climatique cataclysmique universel.

              • A ce sujet encore, je recopie le constat du Ministère de l’Ecologie, sur son site internet : « Depuis 1987, ces deux stades gagnent en précocité. C’est ainsi qu’aujourd’hui, en Champagne, les vendanges ont lieu en moyenne deux semaines plus tôt qu’il y a vingt ans (cf. moyennes décennales). Au cours de cette période, les rendements agronomiques observés n’ont pas diminué, au contraire, tandis que la maturité moyenne à la vendange a gagné 0,8 % vol. d’alcool probable, à la faveur d’une maturation décalée sur des journées plus longues, plus chaudes, et probablement grâce à des teneurs en CO2 atmosphérique plus élevées, améliorant l’efficience de la photosynthèse ».
                Bref, c’est affreux, horrible, on va tous mourir.

          • Grotesque. J’ai froid en moto le matin. C’est une plaisanterie. Vous voulez voir le comportement des températures de l’année 2014 en cours par rapport à la moyenne ? Vous seriez surpris.. Et pour une fois qu’on a eu un été normal en terme de température et d’ensoleillement (juin juillet aout), tout le monde hurle, c’est dire à quel point on est habitué au été chaud (mais si on avait un été frais… lol)

            • « Et pour une fois qu’on a eu un été normal en terme de température et d’ensoleillement » : ouais, dites cela aux Nordistes ou aux Belges, et vous verrez ce qu’ils vous répondront.

              • Votre réponse est décevante, ou voulez vous en venir? Ils répondront que l’été a été normal sur ces 2 points.

                • C’est ça, c’est ça.

                • IRM belge : « L’été 2014 est le cinquième le plus humide depuis le début du relevé des températures en 1833. Le pluviomètre a enregistré en juin, juillet et août un total de 348,2 litres de pluie par mètre carré, selon les chiffres communiqués par l’Institut Royal Météorologique (IRM). Il a plu 21 jours au mois d’août et l’IRM a enregistré 136 litres de précipitations par mètre carré. Au total, 49 jours de pluie ont été répertoriés sur les trois derniers mois (12 en juin et 16 en juillet), contre une mesure normale de 43,9. La Belgique a connu environ 149 heures d’ensoleillement en août, et 550 heures et 27 minutes sur tout l’été, soit en dessous de la norme saisonnière de 578 heures et 20 minutes. Le temps frais et pluvieux a cependant eu un point positif, puisque la Cellule Interrégionale de l’Environnement (CELINE) n’a noté qu’un jour de dépassement du seuil d’information d’ozone, le 18 juillet, et seulement en deux endroits du pays. »

                  Bref, été pourri, avec un ensoleillement en dessous des normes saisonnières. Mais maintenant, vous allez pinailler pour dire que c’est tout à fait dans les normes, pas de problème, c’est un été normal, c’est la météo, etc. A nouveau, votre hypocrisie cauteleuse essaye de faire croire que les étés normaux sont (ou doiventêtre) pourris et avec un ensoleillement en dessous de la normale. Bon, je vous laisse vous amuser tout seul.

                  • Mais vous confirmez ce que je dis. Déja, je parlais de la France, ensuite, j’ai dit que niveau ensoleillement et température, l’été était conforme aux moyennes. Or vous me parlez avant tout de pluviométrie. Et 550 heures au lieu de 578; c’est ce qui s’appelle être conforme à la norme.Si on avait eu 600 heures, j’aurais dit pareil.
                    Donc c’est vous l’hypocrite, vous confirmez ce que je dis. Ai je dis que l’été n’a pas été pourri? Non. Ai je dis qu’il n’a pas été humide en Belgique ou ailleurs? Non.
                    Voyez vous êtes l’éclatante caricature de ce que je dénonce.

        • « Mais cela n’enlève rien au constat: la terre se réchauffe et le niveau des océans monte.  »
          La mer monte depuis plusieurs milliers d’année. Actuellement 3 mm par an. A terre ça ne change rien.
          Vu de l’espace, la Terre reçoit de soleil, et rayonne elle-même, la même chose depuis que les mesures existent. Ce qui se traduit physiquement par : il n’y a ni plus ni moins de chaleur sur la planète. la Terre ne se réchauffe pas. Cela dit, comme l’atmosphère a une capacité calorifique faible par rapport à celle du sol et de la mer, une toute petite variation aléatoire de la répartition de la chaleur peut se voir dans les thermomètres. pas de quoi fouetter un chat, et encore moins hurler à la mort.

          • « Vu de l’espace, la Terre reçoit de soleil, et rayonne elle-même, la même chose depuis que les mesures existent. Ce qui se traduit physiquement par : il n’y a ni plus ni moins de chaleur sur la planète. »

            Ce que dément les mesures satellites. Décidément votre compréhension de la physique est médiocre …

        • « Mais cela n’enlève rien au constat: la terre se réchauffe et le niveau des océans monte »
          Qu’il y ait eu réchauffement , peut être, mais lié aux activités humaines, on peut légitimement avoir des doutes, surtout quand on prend en compte comme point de départ, des périodes froides (fin XIX). Quant à l’élévation du niveau de la mer, il n’y a pas d’accélération de l’élévation « naturelle », contrairement à ce qui est répété à l’envi.
          Vous travaillez dans l’agriculture, moi aussi. Je peux affirmer que le « réchauffement climatique » est une tarte à la crème qu’on balance à tout bout de champ à propos de n’importe quel phénomène. ça en devient même drôle. Je connais bien des personnes, dans mon entourage ont tout intérêt à ce que cette farce continue.
          L’INRA, organisme public par exemple est obligé de faire référence au RC dès qu’ils le peuvent.
          Enfin, n’oublions pas qu’une hausse des températures est préférable à presque tous les points de vue qu’une baisse.

        • Bonjour,
          Le niveau des mers monte de façon quasi linéaire depuis qu’on le mesure de façon précise soit 2 siècles et aucune accélération n’a été notée par les maregraphes installés sur les côtes bretonnes (1mm par an en moyenne). D’autre part, on ne sait pas si c’est la mer qui monte ou la terre qui s’enfonce car le globe terrestre n’est pas un solide indeformable comme on l’apprend en géologie. Donc cet argument est à prendre avec précaution. Dernière remarque, il est délicat de mesurer des variations sur un an pour un phénomène qui varie chaque jour de plusieurs mètres comme en Bretagne. J’arrête là et je vous souhaite une bonne journée.

        • « …incite certaines personnes à prêcher le catastrophisme ».

          Vous n’êtes pas honnête là! Seules « certaines » personnes prêchent le catastrophisme? « Certaines », c’est à dire seulement quelques unes, isolées et ignorées de la masse acquise au bon sens, est-ce là ce que vous prêchez vous-même?
          Le GIEC, les principales ONG écolo internationales, la presse, les médias TV, les politiques, et j’en oublie sans doute, tout ceux-là prêchent le catastrophisme, ça fait bien une majorité, et non pas juste « certaines personnes ».
          Pour finir, la terre a connu des réchauffements plus élevés, l’océan des montées plus élevées aussi, pourtant la planète est toujours en orbite autour du soleil, et l’humanité s’y multiplie. Mince, comme ça se fait?

    • « Maintenant que faire? »

      Rien

      /thread

      « Cela se discute car à l’évidence les actions engagées jusqu’ici ont été très superficielles. »

      Ben ouais. si ça fonctionne pas, c’est qu’on n’en a pas fait assez…

    • @marc
      « Cela se discute car à l’évidence les actions engagées jusqu’ici ont été très superficielles. »
      ——————————————————–

      Cela se discute pas tant que cela ; et les actions engagées ne sont pas si superficielle que cela ; des milliers d’investisseurs dans des panneaux PV sont en faillite; l’Allemagne a fermé ses centrales nucléaires pour ouvrir des centrales au charbon (merci pour les aérosols et le CO2 supplémentaires ), le courant électrique y a augmenté de 10% , les entreprises ferment et délocalisent là où les gens profitent toujours d’une énergie pas chère; les verts auront réussi à détourner les citoyens européens de UE; quand la situation devient difficile , c’est chacun pour soi; en fait tout ce qu’ils entreprennent va dans le sens inverse de ce qu’ils espéraient

      • « et les actions engagées ne sont pas si superficielle que cela »

        En fait si, c’est superficiel, mais surtout très couteux, inefficace, a des conséquences imprévues et très probablement inutile comme tous planismes.

  • « À quand des décisions politiques en phase avec les exigences prônées par les sciences du climat ? »

    « la Science exige que » Toujours le même sophisme…
    L’échec total du marxisme ne semble pas les avoir convaincu que ce genre de propos est complètement biaisé…

    La ScieaôÔônce est omnisciente, l’Utopie est une science exacte, l’État est omnipotent !

    « une gouvernance climatique mondiale »

    Heureusement, ce genre de chose est impossible. Et vu la désunion internationale, ce n’est pas prêt d’arriver. Mais peut-être que les zozos français veulent faire de l’écologie pour les Chinois, les Américains, les Indiens et les Russes ?

    « un tribunal climatique international (juges bien choisis et climato-sceptiques condamnés pour propos blasphématoires), ONG environnementales avec voix prépondérante, pluie d’écotaxes, bio et menus végétariens seuls autorisés à la cantine voire plus, élevage interdit, enseignement obligatoire dès la maternelle des thèses du RCA, triplement des subventions à la chaîne de télévision ARTE au journal Le Monde et Libération pour remerciement des service rendus à la cause du GIEC, etc. »

    C’est sur, on a là vraiment des dingos de première…

  • @Marc
    Mais cela n’enlève rien au constat: la terre se réchauffe et le niveau des océans monte. Je travaille avec l’agriculture française, là aussi les faits sont claires.

    la terre se réchauffe?
    vous êtes bien sur?et si cela est,de combien à votre avis?
    car si je m’intéresse au scandale sur les relevés très officiels de t° en Australie,il devient incontestable que cette montée des t° est entièrement le fait de la main de l’homme.
    Dans ses tentatives d’explications, assez pathétiques à vrai dire,le BOM,se justifie en affirmant appliquer des « homogénéisations » suivant un protocole appliqué partout dans le monde.
    Depuis des semaines, la polémique fait rage aux USA également sur ce sujet.
    Maintenant si l’on regarde de près les t° des océans,cela devient encore plus rigolo.
    Bref,je vous trouve bien sur de vous.
    Et la mer qui monte, quelle nouvelle,cela fait maintenant qu’elle monte,et depuis un bout de temps, des « études »sortent qui montrent un ralentissement de cette hausse.
    Mais vous avez des infos de première main, faites nous en profiter, je ne demande qu’à m’instruire

    • Oui, les météorologues australiens ont eu la main lourde dans leurs bricolages sur une station en particulier. Cela met en lumière 2 vérités non connues du public :

      – les historiques de températures sont peu fiables
      – les températures qu’on évoque constamment pour montrer le réchauffement sont largement bidouillées dans tous les sens et ne sont pas de simples relevés de thermomètres.

      Maintenant, quiconque a fait dans ses études des travaux pratiques de physique sait bien que l’on arrive toujours au résultat voulu, quand bien même on foire ses mesures une fois sur 2. On se dit qu’on n’est pas malhonnête puis que les mesures qui ne cadrent pas avec le résultat sont forcément fausses.

      Les corrections qu’apportent les climatologues sont bien sur plus sophistiquées que celles d’un étudiant, et motivées sur le plan scientifique. Il n’en demeure pas moins qu’il existe un gros risque de biais, même si la grande majorité des scientifiques sont honnêtes. La plupart des gens ne peuvent évidemment pas le comprendre, et les écolos ne l’admettront jamais. Songez tout de même qu’on tente de mettre en évidence des variations du dixième de degré et d’en tirer des conclusions à partir de données historiques au degré près relevées manuellement par des personnes différentes à des heures plus ou moins régulières et dans des conditions inconnues.

      Bref, depuis qu’on a des satellites (30 ans), les données sont vraisemblablement à peu près fiables. Mais avant … Quant aux hautes latitudes, ils bricolent ce qu’ils veulent car elles ne sont pas couvertes par les satellites. Du coup, la moyenne planétaire qui ne veut déjà pas dire grand-chose ne peut être consolidée même pour les dates récentes.

  • @ Marc
    Je respecte évidemment votre point de vue et reconnais que cet article ne mérite pas le prix Nobel de littérature.
    Néanmoins, c’est tout à l’honneur de Contrepoints d’ouvrir un espace de liberté d’expression étayée, raisonnée et factuelle. Ce type de papier est impitoyablement censuré sur les autres médias. Tous les auteurs de ce site apportent des informations et des liens très précieux pour qui veux ne pas gober mécaniquement la doxa officielle politique, écologique, climatique, sociétale, économique…

    Vous affirmez, il me semble de façon péremptoire, que «l’homme provoque le réchauffement climatique». Fidèle à sa mission de non-désinformation, Contrepoints m’autorise à vous suggérer la lecture de deux ouvrages à rebours de votre vision simpliste.
    1. Maurice Hadrien. CO2, coupable ou non coupable. Editions Mélibées, 2014.
    http://www62.jimdo.com/app/s302ca8b5be4c8f20/p13670ea324df9dc8?safemode=0&cmsEdit=1
    L’auteur démontre que l’approche « classique » d’une atmosphère semi infinie et totalement absorbante n’est pas adaptée à l’atmosphère terrestre. Les échanges de chaleur entre la surface de la terre ne sont pas régit que par les échanges radiatifs. « Le profil de température dans la troposphère n’est pas déterminé par les échanges radiatifs…, le gradient vertical de température dans l’atmosphère est indépendant des échanges radiatifs et indépendant de la concentration en CO2 ». Le doublement de la concentration de CO2 même en tenant compte de l’augmentation d’altitude de la tropopause qu’elle provoque, se traduit par une augmentation négligeable de +0,11 °C. Cette sensibilité climatique dix fois plus faible que celle proclamée par le GIEC, est donc incapable d’expliquer le réchauffement actuel et encore moins les 6°C d’augmentation qu’on nous promet en 2100. L’EDS radiatif dit modèle classique basé sur une approximation et un postulat faux.
    2. Jean-Louis Pinault. De la mélodie des océans au changement climatique. Un combat contre l’ostracisme. Independant publishing platform. 2014.
    http://www.lecolocritique.fr/le-cercle-des-sceptiques/jean-louis-pinault/
    La résonance des ondes océaniques aurait un rôle essentiel en entrant en résonance avec les cycles solaires. Ces ondes, dites baroclines résultent de l’oscillation de la thermocline, ont la propriété d’emmagasiner ou de restituer de l’énergie thermique stockée en profondeur (quelques dizaines de mètres aux moyennes latitudes, 100 à 250 m sous les tropiques). Ces concepts ne passionnent pas les océanologues, encore moins les climatologues,

    Inutile de dire que ces données ne sont absolument intégrées dans les modélisations du GIEC, et que , pour exemple, le 2° auteur cité, s’est heurté à une hostilité non feinte lorsqu’il a tenté de faire valoir ses travaux.

    En ce qui concerne l’arrière cuisine de l’écologie économico-politico-climatique, il me semble qu’en décrire les mécanismes n’est pas une perte de temps démocratique.

    • Alors celle-là, je ne la connaissait pas, j’en suis tombé de ma chaise :

      « La résonance des ondes océaniques aurait un rôle essentiel en entrant en résonance avec les cycles solaires. Ces ondes, dites baroclines résultent de l’oscillation de la thermocline, ont la propriété d’emmagasiner ou de restituer de l’énergie thermique stockée en profondeur (quelques dizaines de mètres aux moyennes latitudes, 100 à 250 m sous les tropiques). Ces concepts ne passionnent pas les océanologues, encore moins les climatologues, »

      Par contre les raéliens sont intéressés.

      Ils sont forts les scientifiques de Contrepoint

      • Erreur, Kim Jong Un ! Les raeliens travaillent main dans la main avec la conspiration reptilo-pétrolière.

        • Humm moui ca pourrait être drôle mais bon on voit pas trop le rapport.

          Par contre vous devez savoir que les raëliens ne croit pas au réchauffement climatique et ceci depuis le début !

          Vous pouvez vous en convaincre en regardant rael sur FB (https://www.facebook.com/maitreyarael) ou des posts concernant le global warming sont posté de temps en temps comme la le 17 septembre. Le commentaire de Raël est clair : Global warming ? what a joke ! ….lol

          D’autre part, je signale aux éventuels défendeurs honnêtes non intoxiqués de la liberté de pensée qu’il y a en france depuis près de 20 ans un complot raciste contre les minorités religieuses que l’on nomme péjorativement sectes. Il n’y a aucune différence globale avec les religions mais en france on se complait à toujours vouloir faire la chasse aux sorcières.

          Vous n’êtes pas sur ? Lisez et relisez l’article suivant : http://rael-justice.org/conference-danne-morelli-a-bruxelles-en-septembre-2014

          Merci de faire progresser l’amour et l’intelligence de l’être humain, pas sa bêtise on en souffre déjà suffisamment comme ça !

          • avez vous remarqué que quand on parle des raëliens ici, c’est pour se moquer d’eux (donc de vous aussi) ou vous êtes tellement premier degré que vous ne voyez rien ?

            • Et n’est ce pas le pb justement ?
              Vous vous moqueriez également de la même manière d’un juif, d’un musulman, d’un athée ???

              Je suis vraiment pas sur !

              Alors l’humour c’est très bien mais être pris systématiquement pour des sous humains parce que vous le jugez ainsi, pas d’accord !

              Ce qui est amusant c’est que votre réponse vous semble toute naturelle.

              Je suis un peu désolé de défendre la liberté d’exister. Ras le bol du racisme !

              Pour bien comprendre l’effet que ça fait, faites vous donc passer pour un raëlien auprès de vos amis pendant une semaine et étudiez leurs réactions.

              et pour nous faire rire, racontez donc cette expérience amusante.

              • je me moque de qui je veux.
                je me moque des mahométans parce qu’ils veulent me convertir.
                et je ne me moque pas des juifs (au contraire) car ils ne cherchent à convertir personne.
                je ne vous prends pas pour un sous humain parce que vous êtes raëlien, je vous prends pour quelqu’un de stupide parce que vous êtes raëlien. vous avez le droit d’être stupide et vous avez le droit de vivre, mais vous restez quelqu’un de stupide.

                • C’est vrai que vous aimez l’humour lol :
                  « Je ne vous prend pas pour un sous humain mais je vous prend pour quelqu’un de stupide » C’est pas mal !
                  Heureusement que j’ai le droit de vivre !!!

                  Alors pourquoi je viens ici ? C’est parce que justement vous vous apercevez que ce que l’on vous raconte sur le réchauffement climatique n’est pas tout à fait exact ^^ (smile)

                  Eh bien essayez de pousser un peu plus en avant vos neurones ! Ce que l’on vous raconte en france sur les religions minoritaires que l’on nomme scandaleusement secte EST TOUT AUSSI FAUX !

                  La différence c’est que vous êtes intoxiqué. Comme sont ceux qui croient au réchauffement climatique.

                  Ils font confiance aux médias, au pouvoir en place et on leur ment. Si vous êtes capable de vous poser des questions sur le réchauffement climatique, vous POURRIEZ avoir l’équilibre mental suffisant pour vous rendre compte de l’abominable scandale en france concernant les minorités religieuses. Peut être c’est trop pour vous mais bon moi je vous estime intelligent au départ.

                  Après, vous avez parfaitement le droit de ne pas suivre telle ou telle philosophie. Mais considérer comme stupide ce que la science confirme depuis 40 ans c’est vraiment dommage pour un esprit ouvert.

                  Que vous me preniez pour un abruti ou non, ce que les humains font et feront sur la terre est déjà décrit dans les messages raëliens. Vous pouvez bien sur nous humilier jusqu’au dernier moment, le jour où par exemple sur terre nous créeront de toute pièce un être humain ou le jour où nous créeront la vie sur une autre planète. voir http://atheistcreationist.org/

                  • Que vous me preniez pour un abruti ou non, ce que les humains font et feront sur la terre est déjà décrit dans les messages raëliens.

                    Plus besoin de science alors. Et de pseudo science aussi … Donc le GIEC … exit :mrgreen:

                    • La religion raëlienne est une religion qui vibre AVEC la science donc c’est le contraire.

                      c’est la différence entre marcher en regardant chaque pas et celle de lever la tête pour regarder l’horizon.

                      Si on regarde chaque pas avec attention, et c’est en partie la démarche scientifique, on ne se trompe pas et on vérifie chaque pas franchi mais on n’a pas trop d’idée de la direction qu’ils prennent. On ne se risque pas à des prospectives ni à utiliser son imagination.

                      Ou bien on lève la tête et on regarde au loin. C’est plus flou et incertain. Ce sont donc des hypothèses mais en suivant chaque pas ces hypothèses ont une chance de se confirmer. C’est donc une démarche philosophique mais qui s’appuie sur la réalité scientifique.

                      Et quand une découverte arrive, il peut y avoir conjonction entre les deux. Mais l’orgueil et la suffisance humaine font que ceux des petits pas clament qu’ils avaient toujours imaginé ainsi et oublient ou traitent avec mépris ceux qui des années (siècles) auparavant émettaient des hypothèses similaires.

                  • je ne vous ai pas attendu pour ne pas croire à la faute de l’homme dans les histoires de climat.
                    vous n’êtes pas la science, vous êtes un farfelu.
                    vous avez un produit à vendre, je n’ai pas envie d’acheter ce produit, il est de mauvaise qualité.
                    et j’ai le droit de me moquer de ceux qui achètent et de ceux qui vendent des produits défectueux.
                    je ne sais pas si vous arriverez à créer de toute pièce un être humain, mais je vous demande de ne pas créer de nouvelles règles de conjugaison.

    • Et paf ! L’épatant réquisitoire contre l’horrible propagande d’arrière cuisine pastèque.

      De la science robuste !

      Un scientifique compétent pourrait-il m’expliquer ce concept d’onde de flotte couplée aux cycles solaires qui absorbent la chaleur ?

      Enfin, je confirme qu’effectivement, les climatologues sont peu intéressés, les ignares.

    • Merci d’apporter des arguments bien documentés.

      Effectivement l’état de nos connaissances reste encore bien modeste pour vraiment comprendre l’impact (ou non) de l’homme sur ce phénomène.

      Mais permettez moi de prendre une autre approche. Celle des probabilités, qu’est-ce qui est plus probable ? Que la relation taux CO2 et température soit réellement significative d’une relation de cause à effet ou une simple corrélation? Evidemment je n’ai pas la réponse mais ce que je sais c’est que dans la très grande majorité des cas des études scientifiques, c’est la cause la plus simple et la plus évidente qui est vraiment la bonne. Alors pour le moment je m’en tiens à cette hypothèse. Et c’est ma liberté de le penser.

      • Vous y tenez ? Moi pas, et c’est aussi ma liberté de penser ! :mrgreen:

      • Bonjour MARC
        Depuis 17 ans il n’y a plus de corrélation entre Temp et CO2 (1997-2013: 0,1699022151)

        Les faits sont têtus.
        Cordialement

      • Sauf qu’un examen honnête de la corrélation -et je souligne que corrélation ne signifie pas automatiquement causalité- entre courbe de température et courbe de CO2 montre que la hausse de température précède toujours la hausse de CO2, pas l’inverse, et ce depuis bien avant l’apparition des activités humaines.

        • Justement, bien avant l’apparition de l’homme. Aujourd’hui est un nouveau cas.

          • Non, ça n’a pas changé: y compris lors du développement des activités humaines, la hausse de la courbe des températures précède toujours celle du CO2. Bonsoir.

            • Ca fait depuis la fin du XVIIIe siècle que la hausse du CO2 a commencé, timidement d’abord, mais son rythme s’est accéléré de pljus en plus, et pourtant, l’augmentation des températures a commencé au XXe siècle, en particulier dans les dernières décennies. Vous pourriez avoir un peu de retenue avant de balancer des phrases grotesque. « Bonsoir ».

  • Tout indique que le rouleau compresseur de la propagande anti-GIEC est sur les rails via d’innombrables relais, dont celui-ci.

  • Tsunami médiatique, il y aura bien sûr.
    Un accord international contraignant est par contre une hypothèse hautement fantaisiste.
    Bien sûr, l’Europe continiuera de se tirer dans les pieds avec des balles rouillées …

    Attendons d’abord ce que va donner COP20 au Pérou … Les fêtards climatiques seront bien sûr au rendez-vous de cette 20ème « dernière chance de sauver la Terre ». COP21 sera la 21ème …

  • Dans mon garage, que 13 degrés, alors qu’il y a quelques années on dépassait les 20 degrés en été.

    Cela doit être le réchauffement : il fait de plus en plus froid. :mrgreen:

    • Un réchauffement négatif, l’augmentation de chaleur négative cause une augmentation de chaleur froide. Le froid n’existait pas avant le réchauffement, car c’est l’apport en chaleur négative qui donne des journées froides.

      En gros, c’est la faute du réchauffement.

      • Le réchauffement a bien lieu … sous la couette ❗
        Un peu de chauffage dans la SDB en été, et suivant l’altitude, dans tout l’appartement, pas mal, non ?
        Et la neige au Canada début septembre …

    • Absurde, vous parlez de météo. Vous voulez voir le comportement des températures de l’année 2014 en cours par rapport à la moyenne ? Vous seriez surpris..

      • Absurde, non. C’est un fait. Vous allez dire que j’ai changé de thermomètre ❓ :mrgreen:

        • Ce qui est absurde ce n’est pas le fait, c’est la façon d’employer ces faits. Vous le savez très bien. En météo, il y a des périodes plus froides, d’autres plus chaude, et vous signalez ces épisodes comme preuves. C’est grotesque. Pourquoi ne parlez vous pas des records de chaleur en Espagne? Et la neige au Canada l’été, c’est on ne peut plus classique pour les zones au nord du cercle polaire. Vous êtes malhonnête. Allez voir l’évolution des températures sur 1 an en France, c’est moins stupide, allez voir les 3 mois les plus chauds jamais relevés consécutifs dans le monde… et non, y’en a qui ont froid en moto ou dans leur salon…. quelle blague.

  • par Marc

    Ce que je rapporte est le point de vue du responsable des questions climatiques du Centre technique des vins de Champagne, qui passe sa vie à travailler ces questions, et je ne vois pas trop quel serait sont intérêt a être partisan.

    ben ouvrez les yeux et relisez votre phrase
    un responsable des questions climatiques, il fait quoi à votre avis?
    vous voudriez tout de même pas qu’il déclare: circulez, il n’y a rien à voir?

    concernant les glaciers,la cause est entendue.
    Lors du dernier petit épisode glaciaire, les habitants des vallées ont multiplié les processions et autres sacrifices aux dieux pour que la progression des glaciers s’arrête,et cela a marché au delà de toute espérance.

    Comme vous semblez préoccupé de notre avenir,avez-vous aussi examiné une autre possibilité, tout aussi crédible, et qui semble se justifier par quelques signes prémonitoires

    http://dans-la-gorge.over-blog.com/2013/11/il-y-a-une-catastrophe-climatique-majeure-en-route-et-rien-n%E2%80%99est-dit-lien-entre-taches-solaires-et-refroidissement-global-actuel.h

    Sur que votre responsable des questions climatiques en Champagne a déjà lui aussi pris en compte cette possibilité?
    non?
    ha oui, lui, il marche uniquement au CO2 normal en Champagne….

    • Vous êtres très agressif et pour vous les choses sont entendues et définitives: nous serions tous victimes d’une illusion très conformiste.
      Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est pourquoi l’idée que l’homme puisse être à l’origine ou accélérateur, du réchauffement vous pose-t-elle un tel problème? Eclairez ma lanterne , merci

      • @MARC
        Nous n’avons pas de problème.
        Je suis sceptique. Au vue des éléments que je dispose, les modèles prédictifs sont en défauts. il y a eu 15 ans de montée de température et 15 de pause. La concentration de CO2 continuant à augmenter.
        Il est possible que le RC soit d’origine anthropique, il est possible que non, il est possible que ce RC soit modeste. On en sait rien.
        Les déclarations du GIEC ne sont pas sérieuse car reste tjs aussi affirmatif.
        La question est scientifique, elle n’aurait jamais due sortir des cercles académiques.
        Cordialement.

      • @MARC
        Excellente question, mais vous n’aurez pas ici de véritable(s) réponse(s). Voir ci-dessus celle de gilib.

        • @Marc
          Je ne vois pas d’agressivité dans la réponse de Joletaxi, juste de l’humour que vous ressentez mal ; mais vous pouvez le recadrer de la même façon
          Il vous dit simplement , concernant le climatologue du Champagne , follow the money ; le mythe du RCA n’est qu’une question de pognon et c’est pour cela qu’on va encore le traîner longtemps jusqu’au prochain vrai refroidissement , s’il y en aura un dans les prochaines décennies ; je ne pensais pas qu’un jour on en arriverai à faire payer du vent et CO2; la question climatologique n’est qu’un business qui fait travailler une quantité incroyable de personne
          Œnologue en Champagne , chercheurs de tout poils , fonctionnaires dans plein de comité Théodule comme l’ADEME, Onusiens du GIEC, journalistes, vendeurs d’économies d’énergies qui ne seront amorties et j’en passe.
          L’idée que l’homme puisse être responsable du changement climatique actuel ne me pose personnellement pas de problème ; la seule question , c’est quelle est la part des 100 ppm gagnés depuis 60 ans dans les 0,6°C qu’a pris la surface terrestre ; personne ne peut le dire surtout avec une confiance de 99,9%

          • Tiens Fritz, tandis que nous y sommes. Pourriez-vous m’expliquer la théorie de résonance entre vaguelettes et rayons soalires décrite plus haut.

            • Cela s’appelle El Nino

              • finalement the Fritz, Marc a raison, j’ai été insultant,car en matière de religion,la dérision a un côté insupportable,insultant.
                Fort heureusement, il n’y a pas encore de fatwa verte, mais on ne perd rien pour attendre,certains croisés de la poele à frire sont prêts à tout pour nous sauver malgré nous.

                Il n’empêche, je reviens sur les « ajustements » des relevés de t° en Australie, car il semblerait que (serait-ce le changement de gouvernement?)que la presse s’empare de la question.
                Et on retrouve les mêmes manipulations aberrantes de relevés de t° de stations on ne peut plus « kasher » un peu partout en Australie.
                Ce qui est particulièrement tracassant c’est que la seule réponse du BOM, c’est de dire qu’ils appliquent les mêmes méthodes appliquées par les autres « officines »au niveau mondial qui nous pondent des courbes censées faire peur.

                Curieusement, un nouvel article paru dans une succursale de la chaudronnerie de la poele à frire, la Libre Belgique,entièrement inféodée au grand Ayatollah du carbocentrisme, l’ineffable Van Yperzele ,mieux connu pour ses talents de chef de gare ,remet en question les prophéties de Alcapone Goret.

                J’sais pas, mais moi, si j’avais des panneaux solaires sur mon toit, je penserais à les revendre avant de de voir les jeter la nuit dans une décharge.

                • C’est vrai que j’ai tiqué pour cette allusion; mais ne croyez vous pas que Mann , Jouzel , Le Treut VMD ne font pas de temps en temps des prières et des offrandes pour que les températures repartent à la hausse ?

              • Ah ouais, je comprend mieux le niveau à présent. El Nino est donc la résonance entre les vagues et le soleil qui capte la chaleur des océans mais c’est bien sûr. Merci pour l’éclairage.

                • @Kim
                  le soleil qui capte la chaleur des océans
                  ————————————-
                  Ben quoi , c’est clair , les océans sont chauffés par le bas , c’est ce qui assure la cir culation thermohaline , et le soleil capte les IR émis par les océans ; un corps froid peut réchauffer un corps chaud ; c’est le principe de l’effet de serre qui permet à l’atmosphère froide de réchauffer la surface chaude ; quant à El Nino, c’était une blague ; n’empêche que la similitude du cycle de Schwaab et du cycle des El Nino dignes de ce nom est troublante .
                  Merci aussi pour m’avoir appris ce que sont les raéliens

      • Vous êtres très agressif

        Mais oui mais oui. On ne va surtout pas vous contredire … Restez parmi nous SVP … :mrgreen:

    • ha oui, lui, il marche uniquement au CO2 normal en Champagne….

      Normal, il craint de perdre son monopole sur les bulles ❗
      Avec la crosse de Hockey qui attend, incessamment sous peu, et c’est étonnant que cela ne se soit pas encore arrivé, les océans vont mousser sec. :mrgreen:

  • On peut s’écharper pendant des jours sur qui que quoi le RCA le CO2 l’influence humaine ou pas, je reste sidéré que personne ne réalise pas à quel point le GIEC et les professionnels de la politique, écolo ou pas, nous font prendre des vessies pour des lanternes.

    Voyez plutôt:

    Ceux-ci veulent nous faire avaler que l’on va contrôler le climat avec des lois.

    Et tout le monde de se ruer dans la mêlée à coups de bourre-pif sans même s’arrêter 2 secondes sur cette aberration constructiviste. Avec des lois, des taxes, des gouvernances et des instances de régulation mondiale, on va maîtriser le climat? Si ce n’est pas pour donner du pouvoir et des prébendes à des aigrefins, c’est pour quoi d’autre? Pour sauver le monde? Ce serait vraiment hilarant si ce n’était pas si dégueulasse.

  • Ce genre d’article discrédite les liberaux aux yeux de l’opinion. Le réchauffement ne fait plus débat parmi les observateurs sérieux. Le véritable enjeu porte sur les opportunités offertes par le rechauffement qui sont volontairement éludées, et surtout sur les choix politiques face au réchauffement. Là vous pouvez dire adieux a pas mal de libertés, c’est ce qui est particulièrement contestable. La france se saborde elle même alors qu’elle n’en sera que peu victime.

    • Le fait qu’il n’ait jamais eu raison sur quoique ce soit et qu’on présume encore que c’est unanime et non sujet à débat discrédite quelque peu cette affirmation.

  • Réunion des chefs d’état de la planète à New-York le 23 septembre pour « action urgente contre le changement climatique ».

    La Chine n’y sera pas …
    L’Inde n’y sera pas …
    L’Allemagne n’y sera pas …

    La liste n’est pas close.

    Pèpère y sera, presque sûrement, à moins qu’il n’ait des affaires un peu plus … chaudes … à régler.

    http://bit.ly/1txVUjh

    Je me marre !

    • Sans doute vont-ils aller à Rennes le Château
      Aujourd’hui, c’est le jour des Ovnis
      INTERVIEW – L’écrivain Philippe Marlin explique au Figaro la nature de ce rendez-vous scientifique.

  • arretez de nous prendre pour des cons!jai 42 ans et le climat de france nest plus celui de mon enfance..jai vu de la neige bcp,du froid depuis 2000 de moins en moins de froid!et vous pensez que le GIEC EST ALARMISTE?Il est réaliste!réveillez vous!il est déja trop tard la terre se réchauffe dangereusement,cyclones,inondations,on subit et cest que le début!alors votre théorie du refroidissement jy crois pas du tout!je demande a voir et mes yeux ont vu des fleurs en novembre..dites nous ca le jour de NOel ou le premier avril,le gag sera bienvenu mais ce refroidissement probable nest pas fondé et ressemble a un canular..attendez les gens sont pas idiots! 2003 a été l’année de canicule la plus meurtrière en france et le réchauffemnet aurait stagné..mon oeil!allez dire ca a mes chevaux ou chats…et bien des gens vous le diront!arretez de nous prendre pour des idiots..tout ca est faux!!

    • Le climat de 1900 n’était pas celui de 1850 ❗ En 1967, j’entendais des dames d’âge mur parler du temps, qu’il n’était plus comme avant.

      Tremblez misérables terriens car nous allons finir tous grillés comme des poulets à la broche ❗

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

changement d’heure
5
Sauvegarder cet article

L'étau hygiéniste semble progressivement se desserrer dans le monde : aux États-Unis, les obligations vaccinales tentées par l'administration Biden ont été salement retoquées, un nombre croissant de pays laissent tomber les restrictions sanitaires dont l'aspect inopérant voire néfaste commence à apparaître à la vue de tous...

Eh oui : en témoigne le changement notable d'attitude de la plupart des laquais de l'information sur les plateaux télé ainsi que le retour de certaines personnalités raisonnables sur les ondes, le monde commence à... Poursuivre la lecture

Par Damien Conzelmann.

Sur les ondes de France Inter, Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, déclarait qu'il n’y a pas à sacrifier la croissance pour éviter le réchauffement climatique :

https://twitter.com/franceinter/status/1407950272060694529

 

Il n’en fallait pas plus pour réveiller et indigner tous les partisans de l’idée de décroissance économique. Les insultes ont fusé. Gilles Raveaud a même parlé de « naufrage intellectuel ». Récemment, la publication d’un brouillon du GIEC a également relancé ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles