L’UE réduit la puissance des aspirateurs, au service des fabricants

Rien n’est plus beau pour une grande entreprise que d’utiliser la puissance de l’État pour réduire d’une tête la taille de ses concurrents, et ainsi protéger son marché.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UE réduit la puissance des aspirateurs, au service des fabricants

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 27 août 2014
- A +

Un article du Libertarische Partij, depuis les Pays-Bas.

Crossed_EU-flag-600x341

La nouvelle a fait grand bruit, l’UE va interdire les aspirateurs ayant une puissance supérieure à 1600 Watt. Et, à partir de 2018, même ceux d’une puissance supérieure à 900 Watt. Nombreux sont les mécontents, et c’est complètement justifié. La grande inquiétude semble être que bientôt nous ne pourrons plus aspirer les poils de chiens, et devrons  nettoyer notre maison avec un ramasse-miettes.

Heureusement, cette angoisse n’a pas tout à fait raison d’être. La puissance ne traduit pas grand chose sur la force d’aspiration, mais beaucoup sur la quantité d’électricité consommée par l’aspirateur. Techniquement, il est préférable d’avoir un aspirateur de 900 Watt ayant une capacité d’aspiration plus forte qu’un aspirateur avec deux fois plus de puissance. De ce point de vue, la force d’aspiration disponible sera toujours présente, et les poils de chiens, eux, continueront bien de disparaitre.

Ceci dit, ce genre de mesures montre précisément ce qui cloche avec l’UE. Tout réside dans la corruption. En effet, pourquoi l’UE produit-elle cette nouvelle règlementation ? C’est simple : il existe un certain nombre de marques européennes d’aspirateurs disposant de la technologie nécessaire pour combiner force d’aspiration et moindre puissance.

Très bien. Le progrès technologique, c’est beau. Mais peu de consommateurs s’informent. On regarde toujours en gros exclusivement le nombre de Watts et non la force d’aspiration.

L’option normale pour un fabricant est alors de faire une campagne de publicité pour vendre sa nouvelle technologie. Mais la publicité coûte très cher. Surtout lorsqu’on l’on veut atteindre 450 millions de consommateurs européens, ne retenant quasiment que la puissance en Watts, pour déterminer l’efficacité d’un aspirateur. On n’enlève pas facilement ce genre de mythes de la tête des gens.

Et les fabricants ont donc recours à une autre solution. Et cette solution, c’est de mettre en place un lobby et dépenser quelques centaines de milliers d’euros à Bruxelles, et ainsi obtenir l’interdiction des produits concurrents (principalement en provenance de Chine). Pour ces fabricants, c’est beaucoup plus avantageux et efficace. Le comité européen des fabricants d’appareils domestiques (www.cedec.eu) est l’association européenne de la branche industrielle des producteurs d’appareils ménagers, qui anime, pour cette sorte de choses, de façon active et couronnée de succès, un lobby à Bruxelles.

Rien n’est plus beau pour une grande entreprise que d’utiliser la puissance de l’État pour réduire d’une tête la taille de ses concurrents, et ainsi protéger son marché. En vérité, c’est naturellement de la concurrence faussée, et de la corruption, mais bon, c’est quand même à cela que l’UE sert, non ?

Bruxelles est ainsi utilisée à mauvais escient par les poids lourds de la vie des affaires pour éteindre la concurrence. Le marché libre est une fois de plus mis à l’écart, et les puissants utilisent l’État pour maintenir leur position. L’enchevêtrement entre les grandes entreprises et l’État est aussi appelé corporatisme. Et ça, c’est la pensée économique qui forme la base sous-jacente du fascisme. Benito Mussolini lui-même était d’avis que le fascisme aurait en fait simplement dû être appelé corporatisme – et il était bien placé pour le savoir.


Sur le web. Traduction Contrepoints.

À lire aussi : Achetez une boule de chaleur.

Voir les commentaires (71)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (71)
  • Cela permet aussi à Samsung, Siemens, Electrolux, Rowenta et autres de mettre hors jeu une bonne partie de la gamme de Dyson…qui leur taille des coupières, outre manche notamment…

  • Je suis loin d être certaine que ces outils fonctionneront : on a déjà des machines à laver qui ne lavent plus (pour économiser l eau , quelle farce ) , des fers à repasser qui ne chauffent plus (sinon c est dangereux , trophorribbbbllle ) et maintenant des aspirateurs qui n aspirent plus . Tout va bien

    • Bonjour
      Vous oubliez les ampoules qui n’éclairent plus. 🙂

    • par contre on laisse la gratuité complète aux 800 000 agents EDF et leur famille qui consomment en veux tu en voila avec des appareils bons marchés qui consomment énormément…bon quand on paye pas hein!pourquoi acheter cher des appareils performant? à nous les piscines chauffées, les immenses baignoires à bulles, les clims et les 22 degrés hiver comme été dans la maison! et on va nous faire chier pour des aspirateurs!

  • Mais c’est pas du jeu, et puis on ne peut pas tous se payer un aspirateur à 200eur pour faire plaisir à l’Europe…donc j’attends que les chinois arrivent à fabriquer des aspirateurs à – de 900watts pas trop cher. Elle est belle l’innovation et la compétitivité!

    • Si, on pourrait se payer des aspirateurs avec un moteur de qualité et une conception sans concessions.

      Mais il faudrait pour cela que les fabricants renoncent à l’obsolescence programmée. On ne peut pas amortir des équipements haut de gamme s’ils ne sont pas garantis à vie.

      Les équipements complexes qui économisent soi-disant l’énergie sont plus chers et plus fragiles : on se paye la tête du consommateur en lui vendant des pseudos économies sur des matériels avec des coûts de maintenance élevés et des durées de vie réduite.

      Mais le but est l’idéologie climatique et pas la protection du consommateur.

      • Oui le but est la réduction de la consommation électrique mais c’est un point de vue qui se défend trés bien tout seul sans avoir à faire appel de l’idéologie. Le fait que les constructeurs ne se sont pas montrés capables de défendre la qualité et la performance insite à penser qu’effectivement le libre marché n’est pas trés accueillant aux idées nouvelles. Ce n’est pas nouveau ni propre aux aspirateurs.
        Cela me rappelle des combats d’arrière garde des constructeurs automobiles contre la ceinture de sécurité obligatoire. Sortir par le haut du marché en proposant des dispositifs plus couteux mais apportant un service supérieur (sécurité, consommation énergie, bruit…..) n’est pas simple et le plus souvent un échec. Partisan du libre échange , avec raison, je ne suis pas choqué que l’état (ou ici l’Europe) prenne des dispositions réglementaires, que ne sont que de nouvelles règles du jeu pour tous les acteurs du marché. Ce qui est exactement le cas ici, même si l’objet de la réglementation est manifestement dérisoire (j’attendais plutôt une norme sur le bruit par exemple)… D’autres créneaux s’en accomodent finalement trés bien (allez voir le rayon des frigo par exemple), les nouvelles normes ont stimulé le marché sans nuire au consommateur.

        • « allez voir le rayon des frigo par exemple » LOL !

          Mon Frigo de 10 ans à rendu l’âme (même pas 5 ans d’usage en fait). J’utilise en dépanage un vieux frigo qui a au moins 50 ans !

          Je finirais par racheter un frigo-congélo premier prix (peu importe la consommation ou la super technologie). Si on ne peut pas me garantir sa durée de vie, je considère qu’il est mort dans 3 ans. Et je stocke le vieux frigo pour dans 3 ans.

          Idem lave-vaisselle et machine à laver : 40 ans et ça fonctionne toujours.

          Il y a 30, Calvet voulait fabriquer des Peugeot à « usure programmée ». Résultat : soit on achète une Mercedes pour la garder ou une Dacia pour économiser. Le milieu de gamme français, c’est du toc à pris gonflé pour compenser l’absence de compétitivité. Notre industrie manufacturière est foutue …

          • Ah le bon vieux temps!
            Nous n’avons pas les mêmes souvenirs….ma vieille R21 (17ans de loyaux services, envoyée à la casse pour corrosion perforante du chassis moteur) nécessitait une révision tous les 7000Km, les nouveaux modèles…tous les 15 000 voir 30 000km…et sans rouille, pas si mal quand même pour des auto à jeter! Mon lave lage (famille 6 personnes) 18 ans de service à ce jour il va encore faire??
            Alors l’usure programmée a bon dos, la réalité est une excellence dans les chaines qualités comme jamais et c’est vrai des choix prix – qualité dans les chaines de fabrication avec parfois de mauvaises surprises, mais au global soyez bon prince jamais le consommateur n’a pu acheté autand de biens de consommation d’équipement etc…à si petit prix …

          • Ah ouai qd même, faut que vous me donniez vos trucs messieurs, par ce que chez moi le vieux frigo ou vieille machine à laver ou congélateur ont tenu 20 ans, bon c’est déjà pas mal mais pas guère plus. Par contre j’ai un treeeees vieux fourneau en fonte, il marche du feu de Dieu 😀

          • Ah le frigo celui que j’ avais acheté d’ occas à paris il me semble que la marque était Conrad avec sa poignée d’ ouverture et serrure + de 50 ans il tournait encore le malheureux c’ est la rouille qui l’ emporté

          • Aucun frigo fabriqué après 2000 n’a pu fonctionner 50 ans comme ceux des années 50. Donc obsolescence programmée.

            CQFD

          • @ pragmat

            C’est idiot de parler d’obsolescence programmée. Encore un truc du complexe militaro-industriel bouffeur de châtons communistes.

            Pour ce qui est de la mécanique on parle de nombres de cycles (roulement), de fatigue des matériaux (en flexion alternée), en électricité de cycles d’ouverture / fermeture de contacts de relais, de nombre de démarrage moteur etc…

            Il se trouve que l’on fait beaucoup plus de calculs qu’il y a 50 ans en arrière car quand un fabricant veut faire une garantie de 5 ans il veut que le bureau d’études lui donne des preuves. Quand on calcule un roulement ou un palier lisse de tambour de machine à laver on introduit une durée de vie dans le calcul, pas pour l’obsolescence mais parce que sous une certaine charge nominale le roulement est garanti pour faire X millions de tours dans 90% des cas (paramètre L10). Mais certains roulements dans le même lot feront seulement 100,000 tours et d’autres 10 millions, c’est comme ça.

            Dans le cas du roulement ce nombre de tours du calcul ou la dimension d’une courroie sont pris par rapport à un usage normal et ne sont en général pas garantis pour un usage pro. C’est pour cela qu’il y a une différence de prix entre le bien de grande consommation et celui professionnel. Avoir un prix bas dans ce cas là ce n’est pas faire du low cost mais donner la qualité nécessaire, éviter le gaspillage et permettre la distribution en masse car les coûts de fabrication sont en rapport de la quantité : avoir des roulements qui durent nominalement 50 ans sur une machine dont le programmateur rendra l’âme au bout de 10 ans est idiot.

            Il a suffit que ces calculs soient publiés pour que l’on parle d’obsolescence programmée, voilà pourquoi c’est idiot : on met à disposition du public des éléments qu’il ne sait pas lire, mais c’est fait dans ce but… trop facile.

            Le réfrigérateur qui durait 50 ans avant est un mythe. Dans 50 ans on dira la même chose de ceux que l’on construit maintenant car 10% des réfrigérateurs n’auront aucun problème en 50 ans et on les aura utilisés sur 3 générations. Il est même possible d’en trouver un qui durera 100 ans. On se focalise sur ce qui paraît extraordinaire mais pas sur 90% d’entre eux qui auront fait leur boulot pendant 15 ans et qui rejoindront la décharge en état de marche parce qu’on veut changer tout simplement.

            Il y a 10 morts par jour sur les routes mais on parle uniquement une fois par mois de ceux qui meurent par charrette de 4 alors qu’il y en a eu 300 en tout dans ce même mois.

            C’est idiot d’avoir une machine à laver qui a plus de 15 ans car ces machines consommaient 2 à 5 fois plus d’eau et d’électricité. Les programmateurs sont désormais électroniques au lieu d’être mécaniques, il n’y a plus de contacts électriques et moins de pannes à ce niveau : changer permet de bénéficier des nouvelles technologies. Idem pour les MAL qui pèsent le linge, les vitesses d’essorage etc…

            Concernant les garanties étendues et payantes de 5 ans je conseille aux gens de ne pas les prendre et ce systématiquement car sur 90% des appareils vous n’aurez pas de problème avant 5 ans. Il faut s’auto-assurer. Les primes que l’on ne paie pas permettront de parer aux 10% surtout que la marge du vendeur sur ces primes est de 80%. La garantie initiale de 2 ans permet en général de s’affranchir des défauts de fabrication qui apparaissent à la mise en service ou durant les 6 premiers mois.

            Quant aux machines qui lavent moins bien qu’avant j’ai une petite histoire à ce sujet. Pour diverses raisons, en rentrant en France il a fallu que je rachète une machine à laver la vaisselle et ça tombait bien car un collègue qui déménageait vendait la sienne, je n’avais pas trop bien compris pourquoi vu qu’elle avait un peu plus d’un an. Vu le prix (150E) je faisais une bonne affaire. A la première mise en route et les suivantes la vaisselle était pas terrible… le gars n’avait jamais mis de sel dans l’adoucisseur, il est pourtant ingénieur. Au bout d’une dizaine de cycles l’adoucisseur s’est régénéré et la vaisselle est nickel.

            Plutôt que d’obsolescence il faudrait parler du coût de réparation. La moindre intervention coûte entre 150 et 200E et va bien souvent conduire le client à mettre à la décharge un appareil sur lequel il suffit par exemple de changer un condensateur qui coûte 1€. Il y a un marché à ce niveau surtout que le dépannage électroménager ne demande pas des qualifications extraordinaires. Les pièces détachées sont également hors de prix mais c’est normal vu qu’elles doivent être stockées à fonds perdus durant des années. Et pourtant il y aurait bien des solutions… mais je ne vais quand même pas vous donner les clefs d’une start up à créer !

  • Double connerie. D’une part, ce n’est pas la faute des chinois s’ils ne sont pas capables de communiquer correctement sur les qualités de leurs produits. C’est à eux de se débrouiller.
    D’autre part, je crains pour eux qu’une nouvelle fois, les tentatives de régulations ne finissent par avoir l’effet contraire de celui escompté, comme toujours: ça poussera la concurrence chinoise à se mettre au meme niveau. Ils proposeront donc des appareils plus évolués, mais toujours beaucoup moins chers, et le peu d’avantage, à savoir l’avantage technologique, que possédait ces constructeurs européens disparaitra.

    Ce qu’ont peut etre oublié ces idiots, c’est que la Chine n’est pas qu’une vaste manufacture, c’est aussi une immense usine à ingénieurs.

  • Ce genre de réglementation castratrice est absurde.

     » il est préférable d’avoir un aspirateur de 900 Watt ayant une capacité d’aspiration plus forte qu’un aspirateur avec deux fois plus de puissance.  » Cette phrase ne veut rien dire.

    Je suppose que la limitation a pour cible la consommation (inutile) d’énergie électrique, mais, quand un aspirateur fonctionne, toute sa puissance se transforme en chaleur, ce qui ne pose aucun problème en Europe où l’hiver dure les 7/12 du temps.

    Bref clownerie pathétique.

    • j’aime bien votre sens pratique en rappellant la finalité de la consommation électrique… Je pense plutôt qu’il y a 2 aspects contradictoires: le lobby c’est le résultat de l’alliance des entreprises privées, indépendantes…la libre entreprise, le souci pour un commissaire d’exister…la faiblesse d’hommes politiques en mal de légitimité. Mais soyons honnêtes n’est-ce pas finalement une situation bien banale que l’on retrouve dans toutes les démocracies?

    • Quand un aspirateur fonctionne, sa puissance ne se transforme pas toute en chaleur. Seulement en partie. Le reste se transforme en mouvement. Sinon, les poils de chien resteraient sur la moquette.

      • Ben si, tout mouvement qui s’arrête s’est aussi transformé en chaleur (sauf création d’énergie potentielle). Tout finit en chaleur : la lumière, le mouvement, les aliments que l’on mange …

        De sorte que la plus grande partie de l’année, ceux qui chauffent à l’électricité ne font aucune économie avec des appareils performants. Même en ce mois d’août vu les températures, on réchauffe nos maisons grâce aux mauvaises performances énergétiques des appareils et du corps humain. Ceux qui chauffent au gaz par exemple ne font que l’économie de la différence de coût entre le chauffage au gaz et à l’électricité.

        • En fait, si on chauffe au gaz, au fioul ou au bois, on augmente sa production de méchant CO2 avec les ampoules ou autres appareils à économie d’énergie.

          Elle est pas belle l’écologie ?

          • Et avec le bois, c’est encore mieux avec les poussières.
            Dans une ville près de la frontière suisse dans le Jura, quand on redescend du col, et que l’on l’entre dans la zone des nouvelles maisons, on entre souvent dans une nappe de brouillard qui n’existait pas avant la construction de ces bâtiments. L’écologie, c’est vachement cool 😉

          • Les campagnes de mesure montrent toutes que le passage a des équipements à basse consommation ne change rien au besoin de chauffage… Le thermostat de votre chaudière n’a ni la réactivité, ni la précision qui permettrait de se rendre compte que votre aspirateur chauffe. Tout ce que va faire c’est de l’inconfort thermique : vous allez faire c’est avoir chaud et transpirer à coté de votre aspirateur trop chaud et le chauffage va continuer à fonctionner.

            • Je sue à grosse gouttes quand j’aspire, surtout que je prend tout le flux inopinément dirigé vers ma tête. 🙁
              Je ne savais pas que j’avais un aspirateur nucléaire … 🙂

            • « Les campagnes de mesure montrent toutes que le passage a des équipements à basse consommation ne change rien au besoin de chauffage »

              Vous plaisantez ? Des « campagnes de mesures » pour étudier l’effet des équipements basse consommation !?! Et pourquoi pas les pets des animaux domestiques ? Inutile de faire des « campagnes de mesure » :

              Un aspirateur de 1kW une heure par semaine, c’est 52 x 1 x 0,13 = 6,7 euros/an. Comment voulez vous comparer ça avec ce qu’absorbe le chauffage. Si vous achetez un appareil qui consomme moitié moins, vous économisez 4 euros par an (en théorie, mais en pratique ça repartira dans les radiateurs de chauffage).

              Maintenant, vous pouvez aussi chasser le gaspi sur les transfo (toutes les alim externes des petits appareils) : ça consomme facilement 3W quand l’interrupteur est sur le secondaire, et on en a facilement une vingtaine de ce genre branchés dans tous les recoins de la maison : 20 x 0,003 kW x 24 x 365 = 68 Euros.

              Mon ampli consomme 11W (quand il est éteint !), même ordre de grandeur pour la box ou le modem. J’ai tout mis sur relais (sauf le modem). En revanche, mes ordinateurs principaux sont toujours en marche mais des modèles à basse et très basse consommation : 10W + 3W +3W +3W. Estimation du coût : 0,019 x 24 x 365 x 0,13 = 22 euros dont la moitié se récupère sur le chauffage.

              Mais par rapport aux impots, tout ça est totalement dérisoire.

              • 10W + 3W +3W +3W

                C’est très raisonnable comme consommation pour ce genre de matériel.
                Serait-ce des portables ?

                • Le 10W est mon serveur : une architecture de portable réduite au minimum (Atom 1,6 GHz, disque 2,5 pce). Les 3W sont des Rsapberry PI (ARM 700 MHZ – architecture de mobile). Le tout bien sur ne peut fonctionner dans cette gamme de puissance que parce que ça tourne sous Linux dégraissé.

                  Il y a une énorme inflation dans les ressources consommées (pour pas grand-chose) dans les ordinateurs modernes – et encore, on a fait des progrès depuis 10 ans où les processeurs arrivaient à consommer 100W (sans parler des cartes graphiques). Les écolos râlent sur le gâchis énergétique des Data Center : des immenses baies de disques rapides et des UC à processeurs démesurés. Le tout hyper-redondant dégage tellement de chaleur que ça coûte encore plus cher en clim ! Mais il faut bien leur fournir leur jolies page Web avec des articles écolos et les moteurs de recherche qui permettent de traquer les articles dissidents publiés sur Contrepoints …

                  Moi, j’ai connu le temps où on calculait les circuits électroniques de l’Airbus sur des machines moins puissantes que mes RPI de 3W. LOL

              • ><

                Estimation du coût : 0,019 x 24 x 365 x 0,13 = 22 euros dont la moitié se récupère sur le chauffage.

                Le surinvestissement pour un retour d'1€/mois est sot.

                Non seulement dérisoire, mais trompeur, fallacieux et insultant compte tenu de l'argumentaire mis en œuvre à la façon d'une injonction comminatoire qui fait du transgresseur un prédateur cynique.

              • On parle de campagne où l’on remplaçait l’ensemble des équipements domestiques, ce qui impliquait des baisses de consommation électrique de 40%, ça c’est visible… Lancez votre sèche linge, ça ne va pas changer le régime de votre chaudière…

                • Le lave-linge, le lave-vaisselle, le sèche linge, le four consomment du courant pour chauffer. Il ne peut pas y avoir de modèles « économiques ». Le frigo, le congélo consomment quand on ouvre les portes quelle que soit la qualité de l’isolation. Un simple calcul montre que les appareils tels que les aspirateurs ont une consommation dérisoire ramenée à l’année.

                  Pour les lampes, chacun n’a qu’à faire son calcul (et éteindre quand il quitte la pièce). L’idéal est la lampe à LED – j’ai testé : ça à claqué en moins d’un mois malgré une durée de vie annoncée formidable.

                  Mais j’attire l’attention de ceux qui sont concernés sur le reste : Ordinateur, imprimante, TV, box internet, domotique, gadgets, volets ou portes à commande IR, alarme, radio-réveil, répéteurs wifi ou prises CPL, tout ce qui a une prise de courant : achetez une « prise watt-mètre », faites le calcul annuel (ça reste branché en permanence) et vous aurez des surprises …

                  En revanche vos 40% de baisse, c’est du mensonge écolo pur. Plus c’est gros et mieux ça passe.

                  • oui, jeancovici avait sorti des stat sur la nature de la conso des ménages, ce n’etait meme pas le chauffage sur une assez intéressante interview face à des senateurs.

                    et on a des trucs comme la production d’eau chaude etc…

                    si l’europe voulait vraiment agir elle obligerait l’ajout d’un bouton marche arrêt qui coupe vraiment le jus sur les appareils!!!! Il faut débrancher ou acheter une surprise avec coupure..

                    • Une douche en été avec réchauffeur instantané = 0.3 kWh.
                      Je doute qu’avec un CE il soit possible de faire aussi peu.

                      Tient donc, ils pourraient faire de même pour les CE : consommation maximum de 1 kWh par jour pour protéger Fagor.
                      Passer de 7 kWh à 1, ce serait fabuleux, non ? Chiche :mrgreen:

            • @ 1 Tilleul et oli

              « Les campagnes de mesure montrent toutes que le passage a des équipements à basse consommation ne change rien au besoin de chauffage »

              Ah l’argument pseudo scientifique, on l’aime celui-là…
              T’aurais pas une étude sur le nombre d’accidents causés par les crottes de nez… c’est un vrai problème je pense et ça cause des morts… entre celui qui regarde, celui qui ne sait pas où la mettre, celui qui la perd… vite une étude avec des mesures de diamètre, d’hygrométrie…

      • >< Dans quelle proportion ? moi je dis 100%.

  • C est quoi le prétexte de cette interdiction ?

    • Lutte contre les dragons climatiques.

    • c’est pourtant ce qui dérange le plus , donner une raison s’affranchit presque du consentement du peuple qui forcement ne p eut pas comprendre…

      ceci dit je vois bien 1 effet outre le protectionnisme c’est peut être une limitation de la consommation au cas où tout le monde allume ses appareils en même temps, on est bien obligé d’imaginer des raisons cachés car c’est difficile à comprendre.

      Une législation portant sur tous les équipements électriques de façon équivalente aurait été plus facile à comprendre.
      LA vraie raison comme souvent pour les mesures environnementales semble être le protectionnisme.

      Il est vrai qu’on a un président qui souhaite diminuer la consommation énergétique par deux d’ici 2050…en demandant de la croissance…
      Notez bien que de fabriquer des appareils deux fois plus performant s, à l’usage, ne signifie pas que l’on consommerait deux fois moins d’énergie, dans tous les raisonnement sur ce sujet aux quels on peut associé l’isolation des logements il y une bonne part qui inclut la spéculation sur le coût de l’énergie exprimé dans une unité stable comme le temps travaillé pour acheter un joule.
      Tout calcule sur la pertinence à l’usage d’un aspirateur s’écroule si le prix de l’électricité s’envole et tant pis si alors votre véritable choix, si vous connaissiez le prix de l’électricité à l’avenir, serait de ne pas acheter d’aspirateur , acheter un aspirateur qui consomment deux fois moins et pas vouloir s’en servir car l’électricité est hors de pris est tout de suite moins sexy et sensé.
      L’absence de source d’énergie est subie et forcement néfaste pour l’homme « moderne » , la prendre comme base de planification pour ‘avenir en dit long.Ou faut il mettre l’argent? dans un plan pour trouver des sources d’énergie pour l’avenir par exemple surrégénérateurs, exploration de ressources fossiles, hydrate de méthane ou investir dans des domaines qui demandent la pénurie énergétique pour être viable?

      c’est bien le choix de l’appauvrissement il me semble mais emballé dans un papier brillant et trompeur.

      comme dit edf » l’énergie est notre avenir ,économisons la »….économisons notre avenir

  • 1 heure d’aspirateur par semaine (en comptant large, on n’est pas propres comme des Suisses !), moitié moins d’électricité = environ 3 euros d’économisés par an (1 d’énergie, 1 de transport, 1 de taxes) . On ne se moquerait pas un peu de notre gueule, par hasard ?

    • Nous ? Une heure par mois. Ils sont tombés sur la tête. Et pendant ce temps, combien de sèche-serviettes made in China vendus en France ?

    • Il faudrait comparer avec les coûts des milliers d’heures de palabres d’élus et de fonctionnaires européens nécessaires à la montagne parlementaire européenne pour accoucher de ces souris.

  • Article un peu étrange. Si le lis bien, il nous explique que la règlementation européenne va aboutir a généraliser des aspirateurs moins gourmands en énergie mais aussi efficaces, et le tout pour un coût moindre que s’il avait fallu convaincre (via la publicité) les consommateurs d’adopter ces produits. En clair l’auteur nous démontre que dans ce cas précis que la règlementation va être plus efficace que le marché.
    Alors l’auteur finit quand même par dire que tout ceci est scandaleux parce que fort peu libéral, d’ailleurs c’est tellement peu libéral que c’est carrément fasciste (what else?), il n’empêche qu’on se demande si on est bien sur Contrepoints en lisant ce papier.

    • « que s’il avait fallu convaincre (via la publicité) les consommateurs d’adopter ces produits »

      Oui, mais évidemment le fait que ni la communauté ni le consommateur n’ait le moindre avantage à adopter ces produits n’aura pas effleuré nos propagandistes. Tandis qu’un libre marché l’aurait pris en compte fort et clair.

      • Le réseau électrique est payé et financé en partie par l’Union Européenne, donc elle a le droit de mettre ses conditions à qui l’utilise. Si les fabricants d’aspirateurs ne sont pas contents il font comme Edison quand il a inventé l’ampoule électrique : ils construisent leur réseau électrique et leurs centrales.

        • Pardon, si l’UE prend des actions, en « européanisant » les sociétés propriétaires, oui. Sinon non.
          Qu’en est-il exactement ?

        • Edison est un mauvais exemple : n’ayant pas la réflexion technique et la vision économique nécessaire, il a tout fait pour promouvoir l’utilisation du courant continu basse tension (grosses pertes en lignes et impossibilité de créer un vrai réseau et rentabiliser les centrales).

          Mais le coût important de l’infrastructure (prohibitif dans le cas des énergies renouvelables) fait que l’économie sur la consommation se retrouve faiblement dans le coût total. Et c’est encore aggravé par le fait de limiter la consommation nocturne : les coûts d’infrastructure sont les mêmes la nuit !

          La grosse absurdité, c’est que si les écolos voulaient lutter contre le CO2, ils devraient faire la promotion du chauffage électrique. Et dans ce cas peu importe le rendement minable des moteurs d’aspirateurs. Mais les écolos veulent simplement saboter l’industrie nucléaire, et comme ils n’ont pas de solutions alternatives viables ils veulent qu’on vive dans le noir et qu’on se les gèle …

        • @ 1 Tilleul et oli

          « Le réseau électrique est payé et financé en partie par l’Union Européenne, … »

          Euh ils ont dû financer 3 poteaux dans la Creuse et ça leur donnerait des droits sur tout le réseau depuis la production, la distribution et l’utilisation… Outre que si ils l’onf fait pour 0.00001% c’est avec nos sEt aus car l’europe tu sais c’est pas une personne.
          Alors, nous je te parle pas parce que nous on l’a vraiment financé le réseau et on continue chaque mois sur notre facture. Faut arrêter de dépersonnaliser les institutions et strucutures étatiques, elles n’existent que par nous et n’ont pas à prendre de décisions en notre nom.

          Sur les aspirateurs il aurait mieux valu mieux informer le consommateur en lui donnant un chiffre représentant le volume aspiré à une dépression standard par watt consommé et donner une note A, B, C, …
          et le marché fait automatiquement la sélection.

        • @ 1 Tilleul et oli,

          « Le réseau électrique est payé et financé en partie par l’Union Européenne, … »

          Euh ils ont dû financer 3 poteaux dans la Creuse et ça leur donnerait des droits sur tout le réseau depuis la production, la distribution et l’utilisation… Outre que si ils l’onf fait pour 0.00001% c’est avec nos sEt aus car l’europe tu sais c’est pas une personne.
          Alors, nous je te parle pas parce que nous on l’a vraiment financé le réseau et on continue chaque mois sur notre facture. Faut arrêter de dépersonnaliser les institutions et strucutures étatiques, elles n’existent que par nous et n’ont pas à prendre de décisions en notre nom.

          Sur les aspirateurs il aurait mieux valu mieux informer le consommateur en lui donnant un chiffre représentant le volume aspiré à une dépression standard par watt consommé et donner une note A, B, C, …
          et le marché fait automatiquement la sélection.

    • Pourquoi pensez-vous que l’on réfléchit pas lors d’un achat ?
      Peut-être que le prix est un paramètre important que les autres vu les moyens en baisse des acheteurs ?

    • « Si le lis bien, il nous explique que la règlementation européenne va aboutir a généraliser des aspirateurs moins gourmands en énergie mais aussi efficaces, et le tout pour un coût moindre que s’il avait fallu convaincre (via la publicité) les consommateurs d’adopter ces produits »

      Et l’UE va aussi ouvrir la mer rouge et faire apparaitre des licornes…

      • Personnellement je ne connais rien à la question et je n’ai pas vraiment d’avis sur les aspirateurs, je constate juste l’argumentation bancale de cet article.

        • Si tous les consommateurs croient que la consommation d’un appareil est une bonne chose en soi, c’est que toute l’educ nat est une pure perte d’argent, et qu’il faut supprimer le droit de vote par la même occasion.

          Sauf qu’en réalité, en allant dans des magasins de l’élite intellectuelle française comme DARTY, on trouve des indications de la dépression et du débit d’air des aspirateurs.

  • on ose espérer ne pas devoir répéter l’opération qui consista en tous cas chez nous à jeter des appareils TV flambants neufs pour les remplacer par des TV numériques non offerts il va de soi-A l’époque on parlait du citoyen comme simple pion sur un échiquier de nos jours c’est carrément le merlan roulé dans la farine

    • Oui d’ailleurs là au niveau des télés à écran plat on n’a pas parlé de consommation… Au moment de l’entrée de ces modèles c’était 3 fois plus de puissance et ça n’a baissé que légèrement depuis…

      Pour le prix d’une télé vous aviez en plus un radiateur… mais pas super pratique pour faire sécher le linge…

  • Pour une fois que l’Europe défend les intérêts des entreprises européennes…

    • Sûr !
      L’intérêt de Karcher ?
      Les aspirateurs professionnels n’étant pas concernés, les utilisateurs, las des 900W ne les satisfaisant pas, se tourneront vers de plus gros modèles dit « professionnels ». Je crains qu’il en existe aussi de chinois !

  • le problème est surtout que dans cette logique, l’Europe va pouvoir ou devoir interdire toute technologie energievore…
    Donc les voitures en premier…interdiction aux puissances élevées…ce qui ne serait que justice du point de vue des fabricants d’aspirateurs…

    Avant on avait le choix acheter de meilleure qualité(?) plus cher un produit « meilleur »..

    sauf que les économies d’énergie faites pas un frigo performants ne doivent même pas compenser la différence de prix…et au final..tout compris sans doute m^me pas économiser d’énergie bilan détaillé fait.
    (energie = richesse peu ou prou plus cher plus d’energie)…

  • ainsi donc, les fabricants européens seraient détenteurs d’une technologie ultra performante et secrète pour fabriquer des aspirateurs qui afficheraient des performances équivalentes aux modèles affichant 1600w de puissance, pour une conso moindre de moitié?
    Fou hein, comme le monde de la recherche est étonnant?
    Car un aspirateur,c’est rien d’autre qu’un bête moteur courtcircuit, couplé à une turbine, et dans ce domaine, je serais curieux que l’auteur m’indique où a bien pu se nicher le saut technologique?
    Dans le domaine des turbines, rien n’a pu jusqu’à ce jour nous affranchir des limites physiques, de même dans le domaine des moteurs.
    Et si une turbine demande 1600 w pour permettre un niveau de dépression et un volume déterminé d’air aspiré, de grâce ,expliquez-moi comment on peut doubler ce résultat?
    Par contre, dans la partie éjection, sacs de récupération, etc il y aurait peut-être à faire, mais pour avoir eu l’expérience du Dyson,(et avoir du le démonter moultes fois) on a pas encore inventé le système de récupération qui au bout de quelques minutes ne ruine pas les performances du bidule.
    Jusqu’à preuve du contraire, mais je ne demande qu’à apprendre ,cette législation est un foutage de gueule au moins aussi grand, mais moins dérangeant finalement, que ces saloperies d’ampoules blafardes.
    Pour ce qui est de l’obsolescence programmée, on en a déjà assez débattu pour ne plus y revenir, à ranger sur le rayon chemtrails, 11/09, et autres idioties

    • la loi est idiote sa justification energetique fait froid sans le dos et personne ne réagit là dessus.

      J’aurais préféré que l’europe dise clairement on fait une loi pour emmerder les chinois , ou on fait une loi sur les aspirateurs car on peut le faire et on vous emmerde…
      dire nous légiférons pour économiser de l’energie ( alors que bien sur on voit mal comment ça va économiser de l’energie) ouvre la porte à tout…
      alors une loi pour interdire les tapis à poils longs plus difficiles à aspirer voire impossible à aspirer avec nos nouveau aspirateurs qui aspirent mieux puis un loi pour interdire les moquettes tout court…
      puis bon une loi pour interdire de manger du veau..plus énergivore que le poulet etc etc….

      Enfin….demandons au député soi disant élus par nous des explications….

    • Joletaxi

      Oui c’est fou hein… les aspirateurs qui consomment 1900W ont une puissance utile de 375W seulement… ce qui veut dire que plus de 1500W servent de chauffage et suivant l’endroit où on se place sur la courbe ça peut être encore pire.

      http://www.darty.com/nav/achat/petit_electromenager/aspirateur-avec_sac_sans_sac/aspirateur_avec_sac/philips_fc8650_01.html

      C’est dû au rendement très médiocre des moteurs (20 à 30%), des turbines et de toutes les pertes de charges (filtres, sacs, tuyaux).

      Les dépressions et débit donnés dans les docs sont des maxis et on ne peut pas avoir les 2 en même temps donc le calcul QxP est incorrect.

  • Comme on l’a dit plus haut, la concurrence asiatique est techniquement capable de s’adapter. Le reverse engineering e’un aspirateur n’est pas compliqué. Mais : 1) ça prend du temps, il faut mettre en place de nouvelles chaines de production, et 2) l’innovation sur la réduction de consommation est peut-être protégée par des brevets.
    C’est peut-être là que se situe le clientélisme :
    – le ratio puissance / efficacité n’est pas un argument de vente compte tenu de l’avantage dérisoire en économie d’énergie
    – le brevet seul n’est pas une protection contre la concurrence puisque sans exploiter de brevet on peur faire des aspirateurs plus puissants et qui aspirent aussi bien
    – la réglementation seule sur la limitation de puissance n’est pas non plus protectrice si l’innovation est non brevetée (elle peut être copiée librement)
    – seul le couple brevet/réglementation permettrait donc de protéger les innovations qui n’apportent qu’un avantage minime.
    C’est la conclusion que j’en tire mais si quelqu’un connait bien le sujet je l’invite à réagir.

  • Cet article est une traduction OK mais
    pas de source ? pas de liens sur le site officiel de l’ ue meme en anglais? c’ est pas sérieux

    • facile à trouver et l’argumentaire y est absurde, en gros on fait le bon choix pour vous…les consommateurs comme pour avec les lampes…vous économisez de l’energie à l’usage et ne soyez pas mesquin au point d’inclure la durée de vie réelle de l’appareil,l’usage que vous en faites réellement, l’énergie consommée pour mac onstruction..ce genre de choses sans aucun intérêt…

      • « ne soyez pas mesquin au point d’inclure la durée de vie réelle de l’appareil »

        Un aspirateur, c’est un moteur, une turbine et un tuyau. Si le moteur et les paliers étaient de qualité ça serait increvable, même si on laisse le moteur tourner à vide (bourrage). Si on rajoute des pièces, des brosses, des turbines à haute vitesse et de l’électronique, c’est mort dans les 3 ans.

        Les durées de vie réduites doivent donner un bilan négatif à leurs pseudos-économies : coût énergétique de la production, du transport du recyclage …

        Avec le tri sélectif des déchets, on est censés brûler 2 euros d’essence pour aller jeter le moindre équipement.

  • Ok pour l’argumentaire mais quand vous parlez de puissance d’aspiration, de quoi parlez-vous?
    Informer c’est bien, mais encore faudrait-il aller jusqu’au bout du raisonnement. On n’a pas de puissance d’aspiration donnée en tant que telle.

    Et je ne pense pas qu’avec 900 watts, on n’arrive à la qualité d’aspiration des aspirateurs haut de gamme d’aujourd’hui en 2200watts.

    • Et d’ailleurs l’UE ne cache même pas dans ce texte que la mesure va permettre d’aider les industriels européens :
      « Good for competitiveness of European manufacturers
      Industry as a whole welcomes the regulation, as it is good for the competitiveness of European manufacturers. Experience tells us that EU industry adapts very quickly to higher requirements, which is often less the case of companies outside the EU. » Ça alors …

    • merci d’ avoir placé ce lien il y est écrit aussi que le wattage est un outil marketing ce qui à mon avis est vrai, dit autrement + il est élevé plus le consommateur est intéressé à l’ achat
      Mais c’ est une goutte dans le lac de toute façon + il y a de consommateurs ( d’ habitant) + il y a de consommation d’ énergie /

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=GMF5v6ImGqQ

 

La propagande gouvernementale affirme que la guerre à l’Ukraine, qui multiplie par cinq le prix du gaz en Europe, devait (selon RTE, un appendice de l’exécutif) entraîner en France une hausse du prix de l’électricité de 35 %.

Mais dans sa générosité, notre gouvernement a mis en place un « bouclier » qui va limiter cette hausse à 4 % en 2022, et à 15 % en 2023. Vous êtes invité à dire bravo et merci. En réalité, un quintuplement du prix du gaz européen n’a qu’un effet très... Poursuivre la lecture

Par François Brunschwig et Michel Gay.

 

Les récentes déclarations de la ministre Agnès Pannier-Runacher lors de son interview le 3 novembre 2022 par la chaîne Public Sénat et quelques jours plus tard lors de l'examen devant le Sénat de la loi d'accélération des énergies renouvelables, interrogent sur les intentions du gouvernement.

 

Des slogans pour arguments

La ministre traduit-elle une manipulation habile de l'opinion publique (qui manifestement fonctionne) et un piège tendu aux sénateurs (dans lequel... Poursuivre la lecture

Trois bonhommes Monopoly, l'un se couvrant les yeux avec ses mais, le deuxième les oreilles et le dernier la bouche
2
Sauvegarder cet article

Un article de La Nouvelle Lettre

 

Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé : loi de la jungle, vol organisé, égoïsme débridé, inégalités croissantes, victoire de l’avoir sur l’être, société de consommation, concurrence sauvage, obsession de la rentabilité, etc. Il est facile de réfuter ces attaques : la réalité est autre.

Il y a mieux à faire : il est temps d’appliquer les vrais principes libéraux. Pourquoi préciser les « vrais » principes ? Parce qu’il est dit beaucoup de choses ridicules et menson... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles