Le putsch d’Arnaud Montebourg

L’aventurisme du ministre de l’Économie voulant être calife à la place du calife revêt tous les aspects de l’onirisme.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Montebourg Hamon CC Parti Socialiste

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le putsch d’Arnaud Montebourg

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 25 août 2014
- A +

Par Philippe Robert

Montebourg Hamon CC Parti Socialiste
Lors de la Fête de la Rose de Frangy, les deux ministres Arnaud Montebourg et Benoit Hamon ont sévèrement critiqué la politique du gouvernent auquel ils appartiennent.

 

Dans le cadre de sa haute fonction de président de la République, François Hollande se trouvait en fin de semaine en villégiature dans l’Océan indien où il s’efforçait, à grand renfort de promesses Bisounours, d’enfoncer un peu plus les Réunionnais et autres Mahorais (de Mayotte) dans un assistanat galopant.

Il n’en demeure pas moins que le désordre moral et politique généré par plus de deux longues années perdues de présidence socialiste a fini, tant la manière de gouverner du Prince n’a cessé de se montrer caricaturale, par aiguiser des ambitions dont les motivations relèvent peu ou prou d’une volonté de nuire.

putsch Montebourg René Le HonzecL’histoire en témoigne abondamment qui n’a cessé, depuis que le monde est monde, de nous rappeler que l’indigence en politique finit toujours, dès que l’occasion se présente, par favoriser l’émergence d’une personnalité aux dents longues et acérées qui aura jugé qu’il était temps, pour elle, de renverser la table. C’est donc ce que vient de faire Arnaud Montebourg en s’opposant frontalement à la politique de gribouille conçue et conduite par le pâle Président Hollande. Ce faisant, Arnaud Montebourg prend aussi le risque insensé d’ouvrir la boîte de Pandore d’où s’échapperont en rangs serrés les plus funestes chimères.

La responsabilité des hommes politiques est donc immense : ils doivent réformer la France sans casser la dynamique de reprise, consolider l’Europe sans céder aux mirages austéritaires dans un contexte général marqué par la défiance des peuples et la faiblesse des marges de manœuvre. Pour cela, il faut… changer de modèle1.

Changer de modèle… Mais pour quel modèle roule donc Arnaud Montebourg, contempteur patenté de la mondialisation qui « a fabriqué des chômeurs au nord et augmenté le nombre de quasi-esclaves au sud, détruit des ressources naturelles partout, donné le pouvoir aux financiers et retiré aux peuples les moyens qu’ils avaient conquis de s’autodéterminer » ? Si de telles affirmations reposaient au moins sur une réalité tangible, nous pourrions peut-être les tenir pour vraies et abonder dans le sens du ministre Montebourg affublé d’un ego surdimensionné : Ego sum Alpha et Omega, principium et finis, dicit Dominus Deus, qui est et qui erat et qui venturus est Omnipotens

Mais, finalement, ce ne sont là qu’idées reçues d’un autre temps, d’ailleurs pas si lointain dans un pays aussi en retard que la France en matière de modernité, dont l’usage immodéré conduit à connaître un enfermement intellectuel présentant toutes les caractéristiques d’une grave maladie de l’esprit.

La France est au bord du dépôt de bilan économique et moral car elle a renoncé à se battre puisqu’elle n’est responsable de rien. Tout est la faute des autres : la globalisation, l’Allemagne, l’euro, l’immigration. Elle est devenue une république peureuse, paresseuse et une société « pépère » où la consommation et les vacances, les RTT et la retraite, les ronds-points et les festivités municipales sont l’horizon de vies qui ne sont plus que des sommes de jouissances quotidiennes (…) Nous sommes au bout de ce projet faramineux : faire de la France une grande Corrèze fascinée par la littérature du XIXe siècle, les foires aux bestiaux et les arts premiers2.

Je doute fort que la tentative de putsch fomentée par Arnaud Montebourg puisse changer quoi que ce soit au terrifiant bilan qu’ici nous brosse Christian Saint-Étienne, sinon en pire. L’aventurisme du ministre de l’Économie voulant être calife à la place de l’actuel calife Iznogoud revêt tous les aspects de l’onirisme.

Montebourg Le Honzec

  1. Philippe Aghion, Gilbert Cette, Élie Cohen, Changer de modèle – de nouvelles idées pour une nouvelle croissance, Odile Jacob, avril 2014.
  2. Christian Saint-Étienne, France : état d’urgence – Une stratégie pour demain, Odile Jacob, janvier 2013.
Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Il a raison, Montebourg, il faut une autre politique économique, il serait d’ailleurs bon que le ministre en charge se retrousse les manches et se mette à y travailler sérieusement !
    Oh… euh…

  • Ca pourrait bien signifier quand même la fission du PS en califats multiples, ce qui ne pourrait pas être complètement mauvais.

    • Les socialistes pensent pour prendre le pouvoir, pas pour résoudre les problèmes du monde, celui qu’ils voient…
      Leurs divisions en califats ne saurait durer parce que cela les empècherait d’accéder au pouvoir.
      Mais moi aussi je rêve de leur relégation dans les arcanes des livres d’histoireS, aux châpitres mensonge, tromperies et fausses philosophies.

      • bonjour français, c’est tout à fait ça ! Personne ne croit aux gesticulations & rodomontades des intéressés ;car c’est de cela qu’il s’agit : l’intérêt !! l’accès aux prébendes de l’état !

    • La gauche est déjà très divisée entre le PS, le FdG, les Vertes, le NPA, le PCF…Alors si en plus le PS se fracture il n’y a plus aucune chance de les voir au second tour en 2017, alors que la probabilité était déjà faible.

  • Montebourg c’est l’incarnation du politicien français moderne : incompétent, arrogant, prétentieux et égo démesuré.

    La situation actuelle n’aura d’autre effet que de diminuer encore davantage la confiance des acteurs économiques qui, ne sachant pas à quoi s’attendre, vont retarder leurs investissements. Bien sûr la confiance est déjà très basse mais l’instabilité ne peut qu’aggraver la chose. Alors au 3ème trimestre : croissance zéro ou croissance en baisse ? ça va être intéressant.

    Concernant la politique la seule chose qu’Hollande pourrait faire c’est dissoudre l’assemblée : il se retrouverait certes avec une droite en cohabitation mais l’avantage est que celle-ci partagera le blâme avec lui et lui permettrait de durer jusqu’à 2017. A titre personnel je n’espère pas, il faut qu’il assume jusqu’au bout et paye jusqu’au bout.

    • Croissance à +0.2 ou -0.2, en fait, quelle importance ?
      Ce dont Montebourg a tiré les conclusions, c’est que le déficit 2014 sera de toute façon en hausse. Donc, il n’y a pas de problème à l’augmenter, pour des motifs clientélistes, puisque SuperMario sera bien obligé de prendre les mesures qui permettront de tenir malgré tout.

      • Ces gens ne comprennent rien.
        Les fortes hausses de dépenses dues à la crise financière nous sont retombées dessus, alors si on continue comme ça ça fera très mal dans quelques années.
        Et d’ailleurs supposons qu’au final ils augmentent fortement le déficit à disons 5% du PIB au lieu de 4,3% prévus, qu’est-ce qu’ils vont nous faire avec au juste ? Embaucher d’autres fonctionnaires ou augmenter leurs salaires ? Rien de tout ça ne serait bon à long terme.

    • En cas de dissolution, si la droite en avait au moins une toute petite, elle refuserait la cohabitation, provoquant une crise de régime et le retour de Culbuto au néant qu’il n’aurait jamais dû quitter. Mais évidemment, les socialistes de droite se précipiteront pour gouverner et profiter de la bonne soupe. Une retraite de ministre, ça ne se refuse pas.

      • Quand zizi rider se rase, on se demande encore ce que peut refleter son miroir…
        Cela dit, dissolution vaut élection, et il est difficile de ne présenter personne à droite, pour que la cohabitation soit impossible. Les seuls gauchistes ne pourraient rien revendiquer mais seraient élus si les législatives se poursuivaient. Mais une crise de régime renvoyant zizi rider dans son néant natal m’irait parfaitement. Comme si les sociétés humaines pouvaient encore produire de la justice; ceci en rassurerait beaucoup, dont moi.

  • François Hollande a demandé aujourd’hui à Manuel Valls de « composer un nouveau gouvernement », qui sera présenté demain, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

    Ce gouvernement sera constitué « en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies pour notre pays », a ajouté l’Elysée, qui précise que Manuel Valls avait présenté au président de la République la démission de son gouvernement », après les attaques contre l’austérité du ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/08/25/97002-20140825FILWWW00067-valls-presente-sa-demission-a-hollande-qui-le-reconduit.php

    Adieu Montebourg ? Ce serait la meilleure nouvelle, ce gars m’a vraiment énervé durant l’affaire Alstom, j’avais l’impression d’avoir un mec du FN au pouvoir avec son protectionnisme et interventionnisme bidon qui ratait à chaque fois et a effrayé davantage les investisseurs étrangers déjà très effrayés.

    • Nouveau départ du Loft de Matignon !

      Arnaud Montebourg avait affirmé ne pas se situer « dans l’hypothèse » d’un départ du gouvernement : « Il ne me semble pas qu’on se sépare de ministres qui apportent des propositions dans un débat justifié », avait-il expliqué.

      Il a fait la proposition fort justifiée de se faire jeter. Valls qui n’attendait que ça. On ne peut pas gagner à tous les coups Arnaud …

      Duflot + Montebourg. 2 à 0 pour Valls. La balle au centre

      • La pièce n’est pas finie tant que la grosse dame n’a pas chanté. Valls a été mis là par Hollande pour échouer et ne pas être un concurrent en 2017. Montebourg se voyait entraîné dans la dégringolade, le voilà enfin dans l’opposition, LE ténor de l’opposition, même.

        • Sur le Titanic au moins, ça n’a pas tourné en bataille rangée au sein de l’équipage ?

          Même pas capables de couler dignement …

      • J’attends avec un large sourire de savoir comment la cruche du Poitou va réagir: ça devrait encore ajouter un peu d’animation à la pétaudière infernale. Pensez-donc: elle aussi a le pétard entre deux chaises!

      • Moins de 5 mois après son premier gouvernement, déjà remanié, Valls et Rondouillard premier sont aux abois.
        On se demande qui Lucien le cheval va-t-il dessouder à coup de dynamite!
        pour Elire Zizi Rider, il aura fallu des médias et l’alcool des grandes heures socialistes de Tonton: celui qui rend aveugle. On ne s’en remettra jamais!

  • A.Montebourd est un électron libre, suffisant, prétentieux à l’égo surdimensionné, spécialiste des coups d’éclat. Ce n’est pas la 1ère fois qu’il provoque et attaque sans être inquiété. Il récidive suivi cette fois de l’insignifiant Hamon. Ces 2 sommités de la médiocrité sans envergure (et dans ce casting, ils sont nombreux) ne s’agitent que pour faire parler d’eux, se positionner pour 2017 en raflant les voix de l’aile gauche du PS.
    Après avoir provoquer l’exécutif, Valls dont la côte est en chute libre a pris une l’initiative d’un remaniement encore faut-il qu’il ne remette pas les mêmes (Taubira et Cie) et même avec un changement, les problèmes de fonds ne seront pas résolus et vont s’amplifier.
    Après la crise économique profonde, une crise politique s’annonce. La dissolution de L’A.N paraît inévitable
    pas souhaitable pour moi car la droite est loin d’être en mesure d’assumer une cohabitation et devrait la refuser ce qui obligeant ainsi FH à démissionner (on peut rêver). Mais auront-ils suffisamment de bon sens et de cran pour cela.
    En attendant la France est ridiculisée et s’effondre inexorablement.

  • quant je voie cette foire ,j’ai de moins en moins l’envie de travailler. j’ai arrêté mon entreprise et je continue dans le même travail en tant que tâcheron (salarié ) ,indemnités maladie, accident , chômage ,congés payés ,
    beaucoup moins d’heures de travail pour gagner plus . il faudra beaucoup de changements ,avant que j’aille me réinscrire a la chambre des métiers et embaucher .

  • La photo est géniale, les oligophrènes sont lâchés….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles