Plus de 500 chauffeurs de VTC ont manifesté contre le « retour garage »

Après la grève des taxis, les VTC se sont mobilisés à leur tour contre l’amendement 116 ou « retour garage » de la loi Thomas Thévenoud.

manifestation VTC

Plusieurs centaines de chauffeurs de véhicules de transport avec chauffeurs (VTC) se sont rassemblées lundi 21 juillet entre 14h et 15h sur la place Vauban à Paris, sous l’impulsion de la FFTPR (Fédération Française du Transport de Personnes sur Réservation) afin de dénoncer le projet de loi de Thomas Thévenoud relative aux taxis et aux voitures de transports avec chauffeur.

La cause de cette protestation est l’amendement 116 de la loi Thévenoud, passé à l’assemblée sans concertation préalable, obligeant les conducteurs de véhicules de tourisme avec chauffeur « à retourner au lieu d’établissement de l’exploitant de cette voiture » entre deux courses.

Ainsi, les cinq sociétés de VTC : Allocab, Chauffeur-prive.com, LeCab, Snapcar et SuperShuttle et leurs réseaux de chauffeurs partenaires ont fait entendre leurs revendications dans un rassemblement éclair et pacifiste. Aucune perturbation du trafic automobile n’est à signaler. À l’inverse des précédentes manifestations taxi, les VTC ont montré leur capacité à protester dans le calme.

La FFTPR s’oppose vivement à cette nouvelle contrainte car elle rend improductifs les chauffeurs VTC. En effet, les chauffeurs habitent pour la grande majorité hors de Paris. Il est évident que faire deux heures de route aller/retour entre chaque course est un coup d’épée pour leur productivité ! Et même s’ils trouvent un parking privé pour se garer, ceux-ci sont souvent en sous-sol, sans moyen de capter correctement le réseau téléphonique, et très onéreux par dessus le marché !

Avec une telle mesure, le gouvernement prendra le risque de détruire 7.000 emplois et de priver la France de 30.000 emplois supplémentaires dans les années à venir.

S’ajoute un argument écologique de taille : au lendemain d’un pic de pollution, notre gouvernement demande à des voitures de minimum 120 chevaux de rouler plus pour polluer plus ! Absurde. Cette obligation va à contresens des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé stipulant de limiter les émissions de particules fines de diesel dans l’atmosphère.

La loi sera votée au Sénat ce mercredi.