Climat, Antarctique, Groënland, les statistiques de la peur

À quelle vitesse le Groënland et l’Antarctique perdent-ils leurs glaces ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Groenland (Crédits : Christine Zenino, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Climat, Antarctique, Groënland, les statistiques de la peur

Publié le 10 juillet 2014
- A +

Par E. Calvin Beisner and J.C. Keister
Un article de Watts Up WIth That.

Groenland CC Christine Zenino

À quelle vitesse le Groënland et l’Antarctique perdent-ils leurs glaces ?

Si vous faites confiance à l’Évaluation Nationale du Climat (NCA en anglais), vous allez penser, « très vite ». Et c’est à dessein. Le but est de provoquer la peur, pour que le public soutienne l’objectif du gouvernement Obama de dépenser des milliers de milliards de dollars pour combattre le réchauffement climatique.

Voici comment la NCA représente le taux de pertes des calottes glaciaires couvrant le Groënland et l’Antarctique :

clip_image0022

Des déclins assez forts, n’est-ce pas ? Ça fait peur.

Mais s’il y a une manière trompeuse de représenter des tendances, c’est bien avec des chiffres bruts sans aucun contexte de proportions. La NCA aurait dû représenter soit les pertes de glaces en pourcentages, avec un graphique allant de 0 à 100, soit en milliards de tonnes, mais allant de zéro au maximum pour l’endroit en question.

À quoi ressembleraient les graphiques dans ces conditions là ? Pour le savoir, il faut  connaitre la masse totale de glace au Groënland et en Antarctique, et le taux de pertes annuelles. Aucune de ces deux valeurs n’est connue de façon très précise mais, en partant de chiffres largement admis, nous avons fait les calculs. Quels sont les résultats ?

Le Groënland perd environ 0,1 % de sa masse de glace par décennie, c’est à dire 0,01 % par an. À ce rythme, ça va prendre un siècle pour perdre 1 %. L’Antarctique perd environ 0,0045 % de sa glace par décennie, à peu près 4,5 millionièmes par an. À ce rythme, ça va prendre environ 2 200 ans pour perdre 1 %.

Et à quoi ressembleraient les graphiques une fois représentées les proportions ? À ceci :

clip_image0041clip_image0061

Non, les tendances ne manquent pas. Ce sont les lignes rouges en haut au niveau des 100 % des graphiques. Leur pente est si faible que celle du Groënland est à peine perceptible, et celle de l’Antarctique, pas visible du tout.

Et qu’en est-il des effets sur le niveau des mers ? Les deux compris, environ 1 mm par an, soit environ 9 cm d’ici la fin de ce siècle.

Ça fait déjà moins peur, non ?

Mais là n’était pas l’intention du gouvernement Obama. Maintenant vous savez pourquoi il a recouru à des graphiques trompeurs.


Sur le web.

Voir les commentaires (157)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (157)
  • Parallèlement à la présentation fallacieuse des graphes, cette manifestation du réchauffement, exclusivement nordique a des aspects très positifs. Ouvertures de routes maritimes et fertilisations de terres jusque là stériles. Et, dans la mesure où la température globale est stable ou en faible hausse, ce réchauffement local indique un refroidissement ailleurs.

  • GRACE n’a absolument pas la précision pour détecter des pertes aussi minuscules. Ces courbes du NCA sans intervalles de confiance sont de la FAO (foutaise assistée par ordinateur), ce n’est même pas recevable dans un devoir de lycée.
    La prétention à l’exactitude (« There are claims of great accuracy »), c’est le propre de la science pathologique qu’est le réchauffisme.

    N.B. Le Groenland est essentiellement une cuvette (un inlandsis bordé reliefs montagneux) et non une calotte de glace. Il ne peut donc PAS perdre sa glace, si ce n’est qu’à la marge. Ou sauf si l’on revient au climat du Crétacé, 10°C plus chaud. Pour la petite histoire, en 2005 les climastrologues avaient lâché des milliers petits canards en plastique fluo dans les eaux de fonte superficielles (les « moulins ») des glaciers à l’intérieur du Groenland et espèrent les retrouver dans la mer pour démontrer à la populace apeurée la prétendue fonte accélérée. Des années plus tard, ces petits canards plastiques dans la mer, on les cherche toujours… Saletés de jouets qui n’obéissent pas à la science Nintendo.

  • article raté…

    en fait ce qui est important dans les premiers graphiques c’est que l’augmentation linéaire de la perte fait au final au baisse parabolique de la masse totale (ou la masse totale = 100 – n*(n+1)/2, n étant l’année)… c’est sur qu’au début le trait est plat mais avec le temps ça fait une parabole

    • Bonjour marcel
      Avec le temps…
      ça fera ou pas..

    • Au mieux le graphe dit : « regardez à quoi nous avons échappé, si la température continuait à monter et si nos annonces de fin du monde étaient avérées ».

      A quand une analyse des dégats causés par les astéroïdes qui ont « raté » la terre, des ravages des volcans qui ne sont pas entré en éruption, des tremblements de terre qui n’ont pas eu lieu, ou des horribles handicaps consécutifs aux accidents que l’on n’a pas eu ?

    • C’est la parabole des six aveugles et de l’éléphant.

    • Marcel : « baisse parabolique de la masse totale (ou la masse totale = 100 – n*(n+1)/2, n étant l’année)… »
      —————————
      Donc finie la glace au Groeland dans 14 ans exactement. C’est pour ça que Marcel ne met plus de glace dans son pastis.
      Vu ce que le pastis pur fait à Marcel, il y a de quoi avoir peur du réchauffement climatique !

      • non c’est pour l’exemple, j’ai pris une masse de 100 et une diminution de 1 chaque année pour rendre le calcul plus lisible… c’est que est important c’est le facteur n*n

        • « c’est que est important c’est le facteur n*n »
          ———————-
          Non, ce qui est important, c’est le facteur K devant n*n, gros cancre !
          Un K minuscule multiplié par n ou par n*n donnera toujours quelque chose qui reste minuscule.

      • marcel y met pas de glaçon dans le pastis pasque le pastis y réchauffe les glaçons,tout simplement!

    • Ce ne serait pas une crosse de hockey penchant vers les bas ❓ :/
      Chouette, on va pouvoir jouer au hockey…

    • Propose en un d’article … :mrgreen:

  • L’intensite de la propagande est toujours proportionnelle a l’ambition taxatoire.

  • Contrepoints devrait être cohérent dans son argumentation.

    Dans l’article précédent, on nous montre un graphe de température moyenne globale pour appuyer le propos alors même que cette notion est fortment critiquée par les CS.

    L’auteur commet une très grave erreur ici. Il tient compte d’une vitesse linéaire de perte de masse. Or, comme le fait remarquer un commentateur plus bas, la loi n’est PAS linéaire. Si l’antartique perd 0,045% *m à t0 il reste en t1 : m1=m-0,045%m etc t2: m2=m1-0,045%(m-0,045%) …etc

    A noter que ce taux de 0,045% que l’auteur avance est impossible à vérifier.

    Le calcul de l’auteur est totalement erroné.

    • « A noter que ce taux de 0,045% que l’auteur avance est impossible à vérifier. »

      Oui, c’est le principe d’une estimation.

      Cla dit, si on va par là, les chiffres du GIEC sont tous en dessous de la marge d’erreur, donc bon…

    • « L’auteur commet une très grave erreur ici. Il tient compte d’une vitesse linéaire de perte de masse. Or, comme le fait remarquer un commentateur plus bas, la loi n’est PAS linéaire.  »
      ——————
      Quand la variation est très faible, qu’on utilise une loi géométrique ou linéaire ne change rien à l’estimation et encore moins au raisonnement.

      A noter que s’agissant de perte, il faut PLUS d’années avec une loi géométrique qu’une loi linéaire !
      Pour l’Antarctique par exemple, 4,5 millionièmes par an, soit 0,00045% (et non de 0,045%), soit un multiplicateur = (1-4,5/1E6)
      Donc la perte au bout de n années correspond au multiplicateur = (1-4,5/1E6)^n
      Pour perdre 1% (multiplicateur=0,99), il faudrait n=2233 ans au lieu de 2200 ans.

      C’est une « très grave erreur » en effet, et on va tous mourir dans d’atroces souffrances !

      • votre calcul est faux car vous estimez la perte constante au cours du temps (ce qu’elle n’est pas d’après les premiers graphiques) d’où votre facteur en n… vous faites la même erreur que cet article…

        allez le vrai calcul pour le Groenland seulement, puisque vous y mettez de la mauvaise foi…
        d’après les premiers graphes on perd environ 250 Gt de plus que l’année précédente
        si le Groenland perd 0.1% de sa masse par décennie, on peut dire que la masse initiale est de 2 500 000 Gt
        donc la vraie équation :
        masse= 2500000 – 250*n(n+1)/2

        et donc la masse est nulle quand n est d’environ 141 ans
        vous saisissez maintenant la différence entre un facteur n*n et n ?

        • Vous me permettrez sans doute de douter de votre calcul.
          Ce n’est pas 141 ans, mais bien plus rapide…

        • marcel : « votre calcul est faux car vous estimez la perte constante au cours du temps (ce qu’elle n’est pas d’après les premiers graphiques) d’où votre facteur en n… vous faites la même erreur que cet article… »
          ———————
          La formule que j’ai donnée est une loi géométrique, donc ce n’est PAS une perte constante. Je n’y peux rien si tu ne comprends même pas les maths de base.

          ———————
          marcel : « donc la vraie équation :
          masse= 2500000 – 250*n(n+1)/2″ »

          Cette « vraie » équation, tu l’as sortie du chapeau, sans même comprendre les maths derrière, bref, c’est direct poubelle. Ton n*(n+1) qui tombe du ciel (sans doute une de tes fulgurances après avoir abusé du pastis pur) ne peut venir que de la somme d’une suite arithmétique U0+U1+…+Un de raison r.
          Or cette somme = (n+1)U0 + r*n*(n+1)/2 avec ici U0=250 Gt, donc le terme principal reste toujours *n et non *n^2 (tu confonds joyeusement U0 et r).

          De plus, pour avoir un terme en r*n*(n+1)/2, càd une suite arithmétique, il faudrait supposer que chaque année n, la perte soit systématiquement plus grande que celle de l’année n-1 (Un=Un-1 +r, donc r s’il existe ne peut qu’être infinitésimal), ce qui défie toute logique élémentaire. Quand un glaçon fond à un pourcentage fixe (approximation par une suite géométrique), il a de moins en moins de surface à fondre donc la fonte annuelle en valeur absolue est forcément décroissante dans le temps , et non pas croissante. En clair, la fonte annuelle d’un glacier réduit de moitié ne peut PAS être plus grande que celle de l’année initiale.
          Donc ta « vraie équation » est fausse à tout point de vue, elle ne vaut même pas zéro pointé dans un contrôle de maths niveau première.

          Mais bon, c’est du Marcel quoi…

          • tu fais exprès ? d’après les premiers graphiques :
            la première année on perd 250 Gt
            la deuxième année on perd 500 Gt (=2*250)
            la troisième année on perd 750 Gt (=3*250)
            l’année n on perd :
            =2 500 000 -250 -500 -750 …. -n*250
            =2 500 000 -250*(1 + 2 + 3 … +n)
            =2 500 000 -250*n*(n+1)/2

            c’est quoi que tu ne comprends pas la dedans ?…

            • Ce n’est pas de la remonté brutale et soudaine des eaux que je vais mourir, mais noyé dans mes propres larmes.
              Cette formule abouti à la disparition de toute glace en moins de 70 ans, et non 141 ans.

              C’est trop horrible 🙁

            • marcel : « la deuxième année on perd 500 Gt (=2*250) »
              —————
              On ne perd PAS 500 Gt mais 250 Gt la 2e année, soit 500 Gt sur deux ans
              On ne perd pas 2500 Gt la dixième année, on perd toujours 250 Gt la 10e année soit 2500 Gt sur 10 ans, c’est directement indiqué sur la courbe.

              Modération Contrepoints : pas d’insultes

          • Ce doit la crainte de manquer de glaçons pour le pastis qui lui fait dire des choses bizarres … :mrgreen:

    • On va mourir noyés, c’est trop horrible ❗

  • Il faudrait ajouter que les pertes de glace de l’Antarctique (si tant est qu’elles soient mesurables…) intéressent essentiellement la partie Ouest où des observations récentes montrent le vêlage accéléré est du à une forte activité volcanique sous-glaciaire.

    • Peu intéressant, on ne parle pas de fonte totale de la calotte du groenland, encore moins antarctique de la part des gens un peu documenté. En fait, cet article se résume à un jeu d’échelle sur des graphes, pas très pertinent, et cela reprend le même schéma intellectuel que de comparer la quantité de CO2 en %//oulala 0.04% c’est pas beaucoup//. Et pourtant, la fonte est belle est bien la, mais c’est un indicateur parmi d’autres. Ce n’est pas un phénomène qui va nous mettre en péril, si ce n’est fragiliser certaines côtes avec la montée de la mer (0.5m projetée à la fin du siècle).

      • « 0.5m projetée à la fin du siècle »

        Evite les plages cet été à cause de l’alerte au tsunami de 3 mm (et n’oublie pas ton pardessus et ton parapluie).

        • certes, la montée des eaux n’est pas un sujet particulièrement sensible pour l’instant

          • Pikouli : « certes, la montée des eaux n’est pas un sujet particulièrement sensible pour l’instant »
            —————————-
            C’est normal, la montée des eaux s’est ralentie grâce au Messie Obama.
            « Ma présidence est le moment où les hausse océans commence à ralentir et notre planète commence à guérir », Obama, discours d’investiture 2008 (« This was the moment when the rise of the oceans began to slow, and our planet began to heal »).

            Tu peux retourner à tes prières vertes maintenant.

            • Oui et vous un peu moins! vous et vos acolytes fuyez le débat. Dès qu’une réponse est d’une implacable vérité, personne ne répond, c’est toujours comme ça ( voir l’autre sujet, avec les bêtises sur la Scandinavie, sur l’été pourri, sur pib=k*E, sur les ppm ou on me reprend alors qu’il estime que 1%=1 million, etc..). Alors après, c’est silence radio! Les raisonnements ne sont jamais discutés normalement.

              • http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/global.daily.ice.area.withtrend.jpg
                L’article ici est conforme aux mesures montrées.
                Débat ? Quel débat ? A la limite grand délire.

                • Mais que vient faire cette courbe? Soit.
                  On devine une tendance à la baisse (sauf depuis 2 ans, mais on ne peut pas parler de tendance sur 2 ans); mais avec le jeu des décorrélation antarctique/arctique; on ne voit pas grand chose. Montrez nous plutôt celle de l’arctique; l’antarctique étant de toute façon beaucoup moins sensible à tout réchauffement.

                  • Une tendance à quoi ? Vous lisez dans le marc de café ?
                    A rien, cela baisse un poil, puis remonte.
                    C’est très osé de voire des tendances : que ce soit sur 2 ans, ou 10 ans comme vous l’osez.
                    Et quand je dis osé, vous n’avez pas le fond de ma pensée.

                    Puisque je vous ai pointé l’Antarctique, montrez moi une courbe reconnue sur la même durée pour l,Arctique.

                    • mais allez sur cryosphere today et regardez, vous êtes fort, vous êtes comme un voleur pris la main dans le sac qui s’écrie c’est pas moi c’est ma main. Vous osez dire qu’il n’y a pas de tendance à la baisse.

                    • vous êtes fort, vous êtes comme un voleur pris la main dans le sac

                      Venant de vous, on ne pouvait s’attendre à moins.
                      Vous vous plaignez que MiniTax soit agressif, mais avec de propos de ce style, je le comprend parfaitement.

                    • Avec ces propos? Vous rigolez c’est de bonne guerre; et vous et votre manque d’éducation, c’est dingue cette mauvaise foi. Restez concentré dans l’échange et commentez plutôt les sources que je vous ai apporté.

                    • Osez dire qu’il n’y a pas de tendance à la baisse sur ce graphe est tout bonnement inimaginable.

                      Un autre: http://www.skepticalscience.com/graphics/GlobalSeaIce_500.gif

                    • On vous parle de l’arctique; vous montrez la globale; vous savez bien ou je veux en venir.. vous mélangez, vous amalgamez

                    • vous montrez la globale;

                      Si la globale est bien montrée, on y voit aussi fort bien l’évolution de la couche de glace de l’Arctique.
                      Depuis 2005, l’évolution semble stable, et on y voit pas votre abominable plongeon.

                    • depuis 2005? Impossible, dites au moins 2007. Oui, depuis 2007 ça semble stable comme vous dites.

                    • Et comparez, les surfaces ont été divisées par 2 en 25 ans. Mais vous il n’y a rien. Tout est stable.. franchement faut arrêter de parler selon des convictions; la ça me lasse; j’arrête ici.

                    • Et comparez, les surfaces ont été divisées par 2 en 25 ans. Mais vous il n’y a rien. Tout est stable.. franchement faut arrêter de parler selon des convictions; la ça me lasse; j’arrête ici.

                      Arrêtez-vous, cela vaut mieux. En hiver, la baisse a été de 11%, et non de 50%. Baisse non nulle, c’est évident, mais non vertigineuse.

                    • Je parle du minimum estival arctique. Vous n’avez qu’à lire les données. Elles sont disponibles depuis 1979. Allez y. Vous trouvez 5 à 6 M km² VS 2.5 à 3.5 M km² entre le début des années 80 et les dernières années.

                    • Mais bo, je sais pas par quelle pirouette vous allez réussir à montrer l’inverse, à minimiser ou carrément à parler d’autre chose. Comme un politicien qu’on questionne sur son bilan, il ne répond jamais à la question..

                    • Et franchement vous faites exprès, vous savez très bien qu’on parle du minimum estival arctique, et vous parlez de l’extension maximale..

                    • Bien sur, encore une question d’intervalle. Comme par hasard, 2007 est un minima.
                      Sur votre graphe, cela tombe à pic … au propre comme au figuré ❗
                      A part 2007 et surtout 2012, la situation semble stable. Actuellement, la surface en glace est proche de celle du début des années 2000. Il faudra voir l’évolution cette année.

                      Si on regarde le lien que j’ai donné, on y voit aussi une réduction depuis 1979 de 50% de la surface minimum si l’on s’arrête à 2012, et de 34%, vous allez encore râler 🙂 , si l’on arrête à 2013, c’est bien moindre. Cela se voit aussi sur les images satellite, et il possible de superposer les années.

                      à quelle date exacte prenez vous le minima ? En août, septembre ?

                      Je me doutais bien, c’est pour cela que j’ai glissé le mot.
                      J’avoue que j’y met un malin plaisir…
                      Comme quoi, il est important de mettre d’accord sur les définitions.

                    • Biens sur que c’est une question d’intervalle. On compare les dernières années et le début des année 80.
                      « A part 2007 et surtout 2012, la situation semble stable » ça n’a pas beaucoup de sens, en tout cas aucun en terme de tendance
                      Enfin, vous dites qu’actuellement, la superficie est proche d’avant 2007, si vous le dites, mais elle reste quand même inférieure. La plus haute valeur de ces 6 dernières années reste inférieure à la plus basse d’avant 2007. Encore une fois, c’est pas très pertinent votre remarque surtout qu’une tendance ne se juge pas sur 2 ou 3 ans.
                      Enfin votre date de minima, pareil, ça n’a pas de sens, la date n’intervient pas, on compare les minima que ce soit un 8 ou un 13 septembre par exemple. Et oui, les % de baisse varient selon les années qu’on compare, mais on est en gros entre un tiers à la moitié en dessous en moins de 30 ans. C’est significatif.

                    • 30 ou 50% ce n’est pas pareil, comme les données. Cependant 30% reste important.
                      Je ne juge pas la tendance sur 2 ou 3 ans mais depuis 1979.
                      Juger sur 10 ans n’a pas plus de pertinence.

                      Résumé : hiver, peu de régression, été, régression de 30% (ou plus selon l’église et les traitements)

                    • 30%; vous prenez la fourchette basse. En fin bon, c’est déjà ça.
                      De toute façon je parle à quelqu’un de peu crédible vu la question « à quelle date exacte prenez vous le minima ? En août, septembre ? ».

                    • En septembre, vers le 15.
                      La régression peut même être de près de 60% selon les données.

                      Mais pour le reste, vous-même êtes vous crédible ?

                    • Oui en septembre, mais la date ne compte pas. Oui jusqu’à 60%; vous voyez. C’est très important mais cela revient à comparer des valeurs isolées, mais tout de même, les chiffres parlent d’eux même. Nous verrons ce que le reste de la décennie nous offre. Déjà 2014 semble être parti pour imiter 2013, donc avec une fonte moins marquée que les dernières années, mais il reste 2 mois de fonte sur 6; donc le chemin est encore long.

                    • mais la date ne compte pas

                      D’accord avec cela. D’autant que cela peut varier légèrement avec les années.

                  • Mais c’est tout bonnement incroyable, si vous ne voyez pas une tendance à la baisse, c’est une canne blanche qu’il vous faut.

                  • C’est vous qui êtes incroyable : c’est certain qu’en prenant un intervalle plutôt qu’un, on a pas du tout les mêmes résultats. Il suffit de décaler de 2 ans. Niveau math, va falloir utiliser les logs.

                    http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.anomaly.arctic.png

                    Il y a bien une petite baisse, mais avant cela augmentait, ce qui rend la baisse plus visible.

                    A votre place, j’augmenterai encore plus l’échelle et l’offset : la pente sera vertigineuse ………..
                    Broooooouuuuuuuuuuuu de quoi vous glacer les sangs en une femtoseconde :mrgreen:

                  • Première leçon de stats : sauf si vous êtes un expert, ne vous basez jamais sur un graphique. Ces trucs semblent certes baisser mais vu le niveau de variabilité, d’imprécision des mesures et la tête de la distribution, ainsi que la connaissance de ses paramètres font que ce n’est peut être pas significatif. Bref, ça fait peur, ça fait s’exciter les militants, mais seul comme ça, ça ne dit rien, ne montre rien.

                  • Franz regardez les images satellites, utilisez vos yeux un peu

                  • Vous pouvez tourner le truc dans tous les sens Franz, cette tendance est à la baisse significative, ce sont des stats de base. Tout votre reste n’est que logorhée.

                  • Par contre ils osnt les premiers à dire que l’antarctique connait une hausse de sa superficie de banquise; alors que cette tendance est bien plus faible que ce qui se passe au nord. C’est une énième contradiction constatée.

                  • Vous savez ce que ça veut dire, significatif ? Vous savez ce que c’est l’inférence, l’échantillonnage ? Visiblement, non.
                    C’est peut être significatif (a quel niveau ?), conditionnellement à un certain nombre d’hypothèses, mais ce n’est pas indiqué et il n’y a pas l’information nécessaire au calcul de cela.
                    Tout comme les images satellites et autres dessins, sans ces infos, ça ne fait rien d’autre que manipuler les crédules. Et prouver que les climatologues ne comprennent rien à ce dont ils parlent. Itou pour leur supporters (c’est bien là première fois que le béotien est mêlé à une «controverse scientifique» et cela aussi montre bien le niveau pitoyable de l’affaire)

                  • 1303 : Rhin Danube Loire Seine se traversent à pied.

                    1718-19 : 400000 morts en France, restent dans les annales.

                    1803 : aucune pluie entre juin et novembre

                    La nature n’a pas attendu le CO2 pour faire de siennes.

                    Alors votre petit graphe avec tendance sur 10 ans, c’est dangereux : on va se couper la langue en se marrant.

                    • Totalement hors sujet.

                    • Si c’est vous qui le dites , c’est que c’est vrai :mrgreen:

                    • Voila, MichelC réitère. Mais c’est encore une pitrerie dantesque. Voila que vous nous faites un petit almanach des sécheresse et famines. Oui, on sait, la nature n’a pas attendu l’ère industrielle ou même l’homme pour faire des siennes.

                      Franz: regardez les images satellites. Référez vous aux sources et données que j’ai communiqués. Si vous parlez d’échantillonnage et compagnie, pourquoi alors cet article très commenté relatant du minimum estival dernier qui était supérieur aux précédents? Répondez!

                    • Article daté de septembre dernier, tout le monde s’en donnait à cœur joie. Tout comme le maximum antarctique de cet hiver… célébré en grande pompe ici. Encore des contradictions.

                    • Oui, on sait, la nature n’a pas attendu l’ère industrielle ou même l’homme pour faire des siennes.

                      Ben alors, si sans l’homme cela donne, qu’est-ce que cela va être avec … :mrgreen:

                      Vos pitreries, Pikouli, me font bien ricaner.

                    • pourquoi alors cet article très commenté par vous …

                    • Je répond rationnellement et vous parlez de famines et de fleuves à secs et c’est moi le pitre?

                    • J’ai pas l’impression que cet échange est rationnel, vraiment, on comprend pas le caractère aléatoire des réponses.

                    • J’ai pas l’impression que cet échange est rationnel

                      Vous nous marrer avec votre hystérie. C’est sans doute plus rationnel que vous ne le pensez.

                    • Hystérie? Relisez vous, on comprend pas.

                    • Chez vous l’hystérie confine au TOC.
                      Et toc :mrgreen:

                      Vous allez bientôt défourailler sur n’importe quel caillou sous prétexte qu’il est dangereux.

                    • Vraiment je vous comprend pas

                    • On ne se comprendra jamais. C’est sans doute mieux ainsi. 😆

                  • Vous croyez les climatologues sont de la dernière pluie ? Vous croyez sincèrement que cette tendance significative n’a pas été établie ?
                    Vous osez arriver avec vos gros sabots en pensant que tout ce travail n’a pas été déjà fait ? Vous êtes un ignorant Franz.

                  • Vous osez arriver avec vos gros sabots

                    Pourquoi, vous n’avez pas des sabots énormes ❓

                    C’est très pratique dans le purin :mrgreen:

                  • Oui, Kim, je suis un ignorant, mais au moins je le reconnaît et donc je suis payé pour devenir moins ignorant et aider l’humanité à elle aussi être moins ignorante.
                    Enfin, on dira qu’en matière de statistiques je dois être parmi les 5000 personnes les moins ignorante de la planète. Et qu’il n’y a visiblement pas de climatologues récidivistes dans les 4999 autres.

                  • Voila qu’on se flatte. Un classique.

                  • Voila qu’on se flatte. Un classique

                    Traduire : les GIEC et compagnie sont des charlots au point de vue scientifique.

                  • « (c’est bien là première fois que le béotien est mêlé à une «controverse scientifique» »

                    Faux!

                    Il y a le précédent du vaccinalisme. Regardez les maladies qui ont quasiment disparu depuis qu’on a les vaccins (elles ont quasiment disparu aussi là où on n’a pas vacciné, mais bon)…

  • Diantre !

    Je rêve ou Contrepoints fournit lui-même un graphique de perte de masse de glace en Antartique ?

    Alors, on commence à faire le lien entre augmentation de la superficie de banquise dans l’hémisphère sud et perte de masse ?

    • Kim : « Alors, on commence à faire le lien entre augmentation de la superficie de banquise dans l’hémisphère sud et perte de masse ? »
      ————–
      C’est bien connu, la perte de masse fait augmenter la superficie de la banquise dans le Sud et diminuer la superficie de la banquise dans le Nord. En « science » climatique, la même cause produit deux effets opposés selon l’hémisphère où l’on se trouve !
      Alors, Kim, on commence à réaliser sa bêtise ?

  • Contrepoints, friand de proportions, peut nous fournir un graphe de l’augmentation proportionnelle de CO2 atmosphérique sur le siècle passé ?

    Ou bien la méthode est-elle à sens unique ?

    Autre question à Contrepoints, comment expliquez vous la perte de masse durant votre sacro-sainte pause ?

    C’est embêtant non ?

    • Bonjour kim
      Ca fait la deuxième fois qu’on vous dit que ce n’est pas CP qui a écrit l’article.
      L’article vient de Watts Up With That?

      « C’est embêtant non ? »
      Venant de vous non.

      • Kim a raison. Les articles proposés vont dans un sens unique parfait. Ca fait bourrage de crâne, c’est dommage pour des « libéraux ».. comme quoi, l’imposture intellectuelle est partout.

        • C’est une bonne remarque. Je ne saurais pas le démontrer, mais il me semble que l’organisation du GIEC ou les politiques qui prétendent vouloir appliquer ses recommandations, ne sont guère compatibles avec les thèses du libéralisme…
          En conséquence, il est normal que le nombre d’article défendant leurs causes soit … nul sur ce site !

          • Mais il n’y a pas que le GIEC dans la rubrique environnement. C’est une fixation, et les quelques autres sujets sont aussi en sens uniques. Nucléaire, urbanisation, éolien, huile de palme, etc.. on connait le sens de l’article avant même de le lire.
            Il n’y a aucune diversité d’opinion; et les « divergents » sont traités de troll. C’est une contradiction de ce que se veut cet endroit.

          • Et le problème gravissime c’est que vous mettez science et libéralisme sur le même plateau: « GIEC ou les politiques qui prétendent vouloir appliquer ses recommandations, ne sont guère compatibles avec les thèses du libéralisme »
            Inutile de vous égosiller à démonter les thèses du réchauffement, puisque votre motivation est uniquement politique. Je vous laisse conclure sur ce constat plutôt embêtant (& implacable).

        • C’est votre avis. Vous le droit de l’avoir 🙂
          Mais je ne le partage pas, et pas du tout.
          Quand je vois que l’on prend les chiffres de 2002 à 2012 pour extrapoler au reste, et en tirer des conclusions, j’ai encore moins envie d’y croire.

          • Ce n’est pas un avis MichelC, c’est un constat objectif. Il n’y a pas de contrepensée dans les articles proposés; c’est toujours la même chose; et c’est dommageable à l’équilibre d’un débat. Pour être honnête en matière de RCA faut savoir voir le verre à moitié vide et à moitié plein.
            Ce commentaire et les précédents sont vraiment des remarques de fond très puissantes qui exposent la faiblesse de la pertinence de tout ce qui est dit.

          • « Quand je vois que l’on prend les chiffres de 2002 à 2012 pour extrapoler au reste, et en tirer des conclusions, j’ai encore moins envie d’y croire. »

            Gonflé pour un site qui nous parle de « pause » dans le réchauffement à tire larigot.

            • Ah bon, il y a réchauffement ?
              Et vous comptez l’arrêter comment ?
              Avec le socialisme ? J’espère pas, car vous avez le contraire… Et vous l’aurez toujours…
              Vous allez convaincre 7 milliards d’humain se la serrer ? Bonne chance.

              Dites leur à WUWT qu’ils sont gonflés de mettre ces données en ligne…

            • Vous n’avez RIEN compris du tout.

              Ce sont les réchauffistes qui parlent de « pause ».

              Pour un sceptique, il y a une ABSENCE de hausse de Tglobale, surnommée « pause » par IRONIE pour se MOQUER des réchauffistes.

              Parler de « pause », c’est sous-entendre qu’il y a un processus global, un SENS DE L’HISTOIRE qui est en RTT depuis 17 ans.

              • Et donc je réitère la question esquivée:

                Par quel processus physique expliquez vous la perte de masse de glace durant ce que vous nommez « ABSENCE de hausse de Tglobale, surnommée « pause » » ?

                • Quand est-ce qu’elle prend fin la pause, car, moi, j’ai des cornichons à faire pousser, et cela a besoin de chaleur ❓
                  Dois-je aller à Trondheim pour que cela pousse ❓ :/ 🙂

                • Kim, nous sortons d’un petit âge glaciaire, depuis 1850 environ. Le saviez-vous ? C’est une question. Quelle est la responsabilité de l’homme dans ce phénomène ? C’est une question.

                  • Mais quel rapport ? Championnat du bottage de touche ici.

                    • Dois-je répéter la question esquivée ?

                    • Je répond pour lui.
                      nous sortons d’un petit âge glaciaire, depuis 1850 environ. Le saviez-vous ? Oui
                      Quelle est la responsabilité de l’homme dans ce phénomène ? Aucune

                      Bilan: raisonnement de valeur nulle

                    • Parfait. On progresse. Maintenant, un peu plus difficile : quelles sont les causes de cette variabilité naturelle ?

                    • Célestin,

                      bien essayé d’éviter une question pertinente portant sur le sujet par une question autre totalement décalée.

                      Vous connaissez très bien la réponse. en aucun cas vous ne pouvez comparer les tendances de superficie nord et sud car dans ce dernier la majorité des glaces sont continentales. Ce qui change FONDAMENTALEMENT la donne. Mais vous continuez à l’ignorer. Toutes vos tentatives de bottage en touche sont pathétiques.

                    • pathétiques

                      C’est qui ça ❓

                  • Ete-vous en mesure de différencier ce qui se passe au nord et au sud ? Y a-t-il une seule personne compétente sur ce blog ?

                    • En posant cette question, vous avouez votre incompétence ? Ou vous vous mettez à part, comme seule personne compétente ?

                    • Ah vous êtes le seul com pétant sur ce blog ❓
                      Quels sont vos qualifications ?

                    • Raisonnement classique: le fait qu’il y a une variabilité naturelle ne montre pas qu’un forçage externe ne peut subvenir.

                    • Donc, vous ne répondez pas à la question des causes de la variabilité naturelle. Pourqoui ?

                    • Les causes sont multiples; je vais pas les énumérer, ça sert à rien.

                    • Donc, pas de réponse.

                    • « je vais pas les énumérer »

                      Traduction : vous n’en savez RIEN.

                      On s’en doutait. Maintenant, on est fixé.

                    • Mais qu’est ce que c’est que ces manières? Mais c’est purement stupide votre petit manège! C’est niveau collège. Vous voulez montrer quoi avec cette question? Mais rien! Je ne vais pas rentrer dans ce petit jeu stupide, Cain Abel et Célestin. En plus encore une fois, qu’est ce que ça change?

                      Vous voulez que je vous pose une question débile et voir si vous répondez? Mais allez dire ça à vos amis qui s’éclipse lorsqu’on les contredit puissamment, relisez vous verrez.

                    • contredit puissamment,

                      Vous ne vous sentez plus 😆

                    • Vous ne savez pas quoi répondre en même temps

                    • « Je ne vais pas rentrer dans ce petit jeu stupide, »

                      Voilà.

                      Vous n’avez aucun argument, donc inutile d’intervenir encore ici.

                    • Bah oui comme vous dites; vous vous croyez malin avec votre question. A mon tour, connaissez vous les causes de variabilité naturelles? Allez sur wikipedia et répondez moi

                  • Groix, Jersey, Chausey, ces îles étaient accessibles à pied après la dernière glaciation, il y a quelques 10000 ans. Il y a même des souches au fond de la mer.

                    Alors leurs histoires de tsunami de 3 mm, on s’en tape, mais on s’en tape à fond la caisse…

                • Par le processus de changement d’état.

                  Autre question stupide?

        • C’est un peu normal, non ?

          La « climatologie moderne » (le réchauffisme, quoi) est une non-science, pratiquée en grande part par des clowns payés grassement dans des organismes gouvernementaux (ou intergouvernementaux) pour satisfaire leur patrons (les Etats donc) qui veulent des excuses pour 1° des nouvelles lois qui réduisent les libertés de tous, 2° des taxes qui sont, on ne sait trop comment sensées « réparer la planète » ou autre fadaises (genre paye ton écot et le carbone baisse… euh, enfin, les fonctionnaires anti-carbone sont payés, c’est pareil, non ?).

          Après que les clowns pas très bons en science mais très forts en jargonnage (normal on n’y connait franchement pas encore grand chose, et ça fait mauvais genre) aient pondus leurs papiers pleins de « il se pourrait que, conditionnellement au fait que mon modèle soit correct, la température monte plus que quand c’est bien », des journaliste et des enseignants de collège-lycée se chargent de hurler « on va tous mourir », et « la science est faite ». Ce qui est benoitement repris par les politiciens socialistes.

          Qu’est-ce qu’un libéral normalement constitué pourrait apprécier la dedans ?

          S’il y a vraiment un problème de climat (pas dit du tout) ce n’est pas par des machins intergouvernementaux, des taxes et des lois qu’il va se régler, mais par une meilleur définition des droits de propriété. Comme Marx le faisait déjà remarquer (lui il trouvait ça mal), il n’y a pas plus économe et soucieux de l’environnement qu’un capitaliste : la pollution, l’excès de rejets de quoi que ce soit, c’est de la ressource gâchée, du profit perdu… mal. Et l’appât du gain et la préservation de ce qu’il a déjà sont les moteurs principaux de l’action humaine réelle.

          Donc bon…

          • « il n’y a pas plus économe et soucieux de l’environnement qu’un capitaliste » et le Père NoËl existe aussi.

            • Regardez les endroits les plus capitalistes, avec le meilleur respect des droits de propriété et vous verrez que ce sont des endroits propres. Et agréables à vivre.
              Un voyage en Yougoslavie dans les années 80, quelques autres en Chine et en Afrique, vs Suisse, USA ou Australie me l’ont bien montré.

              • Il ne sait pas qu’un capitaliste va minimiser les intrants, et tenter d’en tirer le meilleur profit.
                Un problème d’éducation, sans doute…

                • Un problème d’éducation, allons pas de dérapage. La vous partez dans la démence; certes les démocraties capitalistes sont plus respectueuses que les communistes que vous cités (et pour cause; ce ne sont pas des démocraties); mais ne dites pas que les capitalistes dont soucieux de l’environnement; vous autres prouvez l’inverse sans relâche ( » la nature est une salope à dompter ou à détruire » n’oubliez pas).

            • le Père NoËl existe aussi.

              Si vous le dites, c’est que c’est vrai :mrgreen:

        • Comprenons bien le contexte où tous les autres sites info et médias ne donnent exclusivement que le point de vue GIECo-compatible, ce qui signifie qu’il est massivement visible où qu’on tourne le regard. Contrepoints recommande absolument de connaitre toutes les facettes du débat, et donc de lire tout autre site info, où vous trouverez sans encombre la version du GIEC, dans des millers d’articles et reportages.

      • « « C’est embêtant non ? »
        Venant de vous non. »

        Tout est dit.

        procedure_CP;
        begin
        if commentaire.critique = true
        then if commentateur.libéralisme = douteux
        then begin
        rejeter_commentaire;
        if miniTax then insulter;
        end;
        end;

        Quelque soit le sujet : procédure_CP.

        • Lourdingue comme langage, très ancien, très loin d’être objet.
          Il manque des tonnes de ELSE pour être encore plus lourdingue … 🙁
          C’est pour les débutants, pour se mettre en forme.

          Essayez en assembleur Z8, c’est cool 🙂

    • « l’augmentation proportionnelle de CO2 atmosphérique »

      Les enfants, si vous n’êtes pas sages, le méchant CO2 ira vous chercher.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France était présentée il n’y a pas si longtemps comme une Union soviétique qui aurait réussi. Le point de départ est, à la Libération, le programme du CNR en particulier « Les jours heureux », et les ordonnances de 1945 qui ont créé la Sécurité sociale. La spoliation légale généralisée devenait le mode de fonctionnement du pays.

 

Néfaste par routine

À cause de cela les gouvernements successifs ont glissé vers un étatisme de plus en plus étouffant. Le vol légal, baptisé « solidarité » pour la « justice sociale » et « l’... Poursuivre la lecture

12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles