Les sanctions figent la croissance russe

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les sanctions figent la croissance russe

Publié le 2 juillet 2014
- A +

Flag map RussiaSelon le FMI, les sanctions subies par la Russie de la part des États-Unis et de l’Union européenne poussent les investisseurs à déserter le pays. Le FMI s’en tient à une prévision de croissance de 0,2% cette année et la banque centrale russe à une projection de 0,4% de croissance, alors que le ministère de l’Économie espère que sa propre prévision de 0,5% sera battue cette année par un chiffre plus proche de 1%.

Même sans l’escalade de la crise ukrainienne, une incertitude prolongée et la dégradation de la confiance en résultant pourraient déboucher sur moins de consommation et d’investissement, plus de pression sur le taux de change et plus de sorties de capitaux qu’on ne le pense habituellement.

En outre, cela risque d’interrompre le cours des réformes et de pousser le pays dans l’autosuffisance économique plutôt que vers l’intégration avec le reste du monde. Le président russe exhorte les chefs d’entreprise à rapatrier leurs actifs et à réduire leur dépendance envers les marchés financiers occidentaux après que plusieurs responsables russes, dont bon nombre sont ses plus proches alliés, ont subi l’impact des sanctions sous la forme d’un gel des actifs ou d’une interdiction de visa.

Malgré tout, la Russie a vu $80 milliards de capitaux fuir durant la période janvier-mai, le rouble perdre 10% de sa valeur face au dollar et l’inflation flamber. Le FMI estime que les sorties de capitaux pourraient atteindre 100 milliards de dollars cette année, ce qui correspond à la projection du gouvernement russe.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un mensonge d’État et une collusion d’intérêts financiers et politiques ont réussi à persuader une grande partie de l’opinion publique que le développement des sources intermittentes d’électricité éolienne et solaire photovoltaïque était indispensable pour faire face efficacement au réchauffement climatique.

Or, c’est faux mais chacun le répète à qui mieux mieux, faute de compréhension du sujet.

Mensonges ?

Il s’agit là d’une imposture entretenue soigneusement depuis des années par les promoteurs de l’éolien et du voltaïque, ain... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par David Teurtrie. Un article de The Conversation

Début janvier 2022, le Kazakhstan a connu des manifestations contre la hausse des prix du gaz de pétrole liquéfié qui se sont rapidement étendues à plusieurs villes du pays avant de dégénérer en émeutes.

Le président Kassym-Jomart Tokaiev a d’abord réagi en limogeant son gouvernement, accusé d’être responsable de la crise, puis a promis un gel des prix des carburants afin de calmer la colère des manifestants. Mais la situation s’est encore aggravée à Almaty, capitale économique ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Ce qui m’a frappé au cours de cette année 2021, ce n’est pas le virus, mais l’extension de l’autoritarisme sous sa forme dramatique comme sous sa forme rampante et bureaucratique. J’ai remarqué également la numérisation et le retour en force des marchés qui « se vengent » des dictatures notamment par l’inflation. Bien sûr, le virus a joué son rôle, mais il a plutôt été l’occasion que la raison de fond.

La violence autoritaire

Cette violence a gagné une grande partie du monde, et s’il fallait donner un premier prix, il reviendrait au My... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles