Naissance de l’association « Liberté Sociale »

Récemment créée, « Liberté Sociale » est une association qui vise à lutter contre le monopole de la sécurité sociale.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo association Liberté Sociale (tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Naissance de l’association « Liberté Sociale »

Publié le 2 juillet 2014
- A +

Un communiqué de l’équipe fondatrice de Liberté Sociale

10494161_10203601600312096_1704908272_o

La situation financière de la France se dégrade malgré toutes les promesses électorales de nos dirigeants. La charge fiscale sur les entreprises – et tout particulièrement sur la rémunération des gérants et des salariés – le poids et le surcoût du monopole social étouffent toute possibilité d’investissement, de développement et de relance économique.

Ce coût exorbitant ne permet pas de garantir de bonnes prestations de santé car il faut une assurance complémentaire (mutuelle) pour financer le tarif de base de l’assurance maladie. Les retraites ne sont plus garanties malgré une vie entière de cotisation. Il est devenu impératif d’avoir une retraite complémentaire pour assurer ses vieux jours. Enfin les fraudes sociales sont pléthores et jamais contrôlées.

Nos dirigeants augmentent encore les cotisations de ceux qui travaillent pour combler un puits sans fond et non maitrisé. Le travail est pénalisé pour le plus grand profit des profiteurs de ce système pourtant si vertueux à son origine.

  • Pourtant le traité de Rome de 1957 prévoit « l’abolition, entre les États membres, des obstacles à la libre circulation des personnes, des services et des capitaux ».
  • Pourtant la législation européenne permet depuis 1992 la libre circulation des assurés sociaux.

Liberté sociale est une association loi 1901 crée le 22 mai 2014 par 26 membres fondateurs professionnels indépendants, chefs d’entreprise, professionnels de santé et salariés.

Liberté Sociale entend faire respecter la loi européenne en matière sociale. La loi permet aux citoyens de choisir leur sécurité sociale partout en Europe, comme cela existe depuis longtemps en Allemagne ou aux Pays-Bas. Cette liberté d’assurance favorise la concurrence et la performance des offres de protection sociale afin de vous garantir une retraite et une protection santé à la hauteur de votre cotisation.

Avec Liberté Sociale, vous redonnez un avenir aux entreprises, donc à la croissance en optimisant et sécurisant votre protection sociale. Nous avons besoin de vos dons pour financer les avocats qui nous défendent à Bruxelles et lancer une vaste campagne de communication destinée à faire connaitre au plus grand nombre la nécessaire réforme de la législation dont l’État français nous prive.

En devenant adhérent :

  1. Vous participez au financement de l’action juridique.
  2. Vous rejoignez un groupe actif.
  3. Vous bénéficierez d’une information mise à jour sur l’avancée des procédures et des actions.
  4. Vous ne vous sentirez plus seuls face au monstre étatique.
  5. Enfin vous nous permettrez de comptabiliser le nombre de Français engagés dans cette procédure de libération.

Diffusez aussi largement que possible cet appel à rejoindre notre action. Vous œuvrerez pour votre avenir et celui de vos enfants. Vous œuvrerez pour la France.

Pour plus d’informations sur l’association Liberté Sociale : www.liberte-sociale.eu

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Très bonne nouvelle !!!
    Je vais immédiatement sur le site pour adhérer…

    WP

  • Yes…je suis Adhérent, et jai fait un dons pour booster la naissance de l’association

  • Effectivement c’est une bonne initiative!

  • Bravo
    J’adhère à l’association
    Michel

  • quel choc en consultant la carte des liberés sur le site
    ou sont les dizaines de milliers de liberés annoncés par la bande à Reichman?

    • Gégé regarder autour de vous ! 😉

    • Ils ne sont pas tous sur Facebook tout simplement Gégé, ils sont beaucoup à avoir mieux à faire comme bosser en fait 😉
      Mais vous pouvez être certains que nous sommes des milliers.
      Avec le temps nous aurons le nombre d’adhérents grâce à cette association.
      Adhésion faite avec un don mensuel de 10€ de prévu.
      Nous sommes prêts à passer à l’attaque!!!

    • Rien que dans mon village 2 dentistes, 1 généraliste, 1 bureau de tabac et 1 supérette sont sortis du système depuis fin 2013 mais ne sont pas inscrits sur la carte. L’objectif de celle ci étant essentiellement d’aider à trouver des réponses en contactant des libérés proche de vous. Grâce à http://www.liberte-sociale.eu TOUTES les questions trouvent réponse donc la carte est moins indispensable:-)

  • Adhésion faite également! Le mouvement est impressionnant, les médias vont avoir du mal à maintenir le secret! Même les députés se mettent à poser la question à Marisol.
    Enfin une éclaircie à l’horizon, #CJUE voilà les libérés!!!
    Nos enfants nous dirons merci

  • Je trouve l’idée fort louable, c’est tout. Vous vous battrez toujours contre des murs, si vous arriviez à vos fins combien d’autres combats comme celui là auraient changé carrément notre société.
    Faites économiser de l’argent à des gens qui n’en ont plus beaucoup pour des projets utopiques et sans lendemain.

  • Des murs sont tombés ailleurs et un autre ici se craquelle de toute part… Merci LIBERTE SOCIALE. Juste pour faire appliquer la liberté de choix, la liberté individuelle. Le droit de refuser le collectivisme forcé. Le droit de ne plus être spolié de 50% du produit du travail de notre vie! Ledroit d’avoir le contrôle de ce que nous produisons! N’en déplaise à ceux qui profitent de l’argent et de la sueur des autres par de grands discours venteux moralisateurs! La liberté c’est de ne pas juger « celui qui ne suit pas la même route qu’eux »! on les braves gens n’aiment pas que… l’on suive une autre route qu’eux…. Tout le monde nous montre du doigts, sauf les manchots, ça va de soi….. 😉

  • Bonjour, je souhaite adhérer à votre association et une amie m’a confier qu’il y aurait le 18 octobre une reunion sur lyon
    pouvez vous m’en dire plus
    cordialement

  • comment faire maintenant que la lois française , vient de changer , et nous punis de 6 mois de prisons et 15000 euros amende .
    pour moi, je ne voie que le suicide qui puisse m’aider, alors que faire!!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Parmi les quatre thèmes proposés par Emmanuel Macron pour le Grand débat national nous voudrions évoquer un certain nombre de problèmes qui nous paraissent particulièrement importants et qui se trouvent concerner les deux premiers thèmes (fiscalité et organisation de l'État).

Le débat sur la fiscalité est à l'ordre du jour et l'on peut d'ailleurs considérer comme positif qu'il y ait une prise de conscience des excès de la fiscalité française et de ses effets destructeurs. Comme on le sait bien, la France bat – malheureusement – un reco... Poursuivre la lecture

sécurité sociale
2
Sauvegarder cet article

Récemment, la Cour des comptes a refusé de certifier les comptes de la Sécurité sociale pour des raisons de fiabilité sur le montant de son déficit. Entre autres : un désaccord de près de 10 milliards d'euros sur le déficit du régime général entre 2020 et 2021… mais aussi des erreurs importantes sur le versement des prestations de retraite.

Cela n’aura échappé à personne : en plus d’être une gabegie financière, la Sécurité sociale souffre d’un cruel manque de transparence. Aujourd’hui, le niveau d’étatisation est tel que la France occu... Poursuivre la lecture

Charles Prats
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Sicard.

On apprend par le journal Libération que le magistrat Charles Prats est placé sous enquête administrative par notre ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, en raison des révélations contenues dans son dernier livre sur l’importance faramineuse des fraudes sociales dans le pays : en effet, il les évalue à pas moins de 52 milliards d’euros par an.

On comprend que cela dérange nos responsables politiques, d’autant qu’il s’agit de fraudes imputables pour une bonne part à des ressortissants étrangers ou issus ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles