Les Français sont des lions dirigés par des ânes !

Malgré les terribles boulets auxquels ils sont enchainés, les Français développent une force productive et créative éblouissante !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Lion rugissant (Crédits Tom Nizan, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français sont des lions dirigés par des ânes !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 25 juin 2014
- A +

Par Rafik Smati

lion-05Les Français sont des lions, et nous devons leur rendre hommage.

Quel mérite ! Ce peuple est définitivement épatant ! Les Français croulent sous les contraintes imposées par un État devenu obèse, ils sont écrasés par la fiscalité la plus dissuasive du monde, ils sont désabusés par des gouvernants politiques qui ne développent plus aucune idée nouvelle… Et vous savez quoi ? Malgré ces terribles boulets auxquels ils sont enchaînés, ils parviennent à développer une force productive, créative et innovatrice éblouissante !

Les Français sont parmi les plus productifs d’Europe ; la productivité de la main- d’œuvre par heure travaillée dépasse largement celle de l’Allemagne, du Royaume-Uni ou de la Suède… Les Français sont ceux qui, dans les pays les plus développés du monde, se lancent le plus dans l’aventure entrepreneuriale : entre 2007 et 2011, le nombre d’entreprises créées dans l’Hexagone a progressé 4 fois plus vite en moyenne que dans l’ensemble des pays du G7, au point qu’il se crée aujourd’hui 6 fois plus d’entreprises en France qu’aux États-Unis ! Les Français innovent : notre pays est le troisième pays le plus innovant du monde, après les États-Unis et le Japon. Et enfin, les Français continuent de faire des bébés : notre démographie est la plus dynamique des pays développés et de l’Europe continentale…

Imaginez alors ce que serait la France, si notre Code du travail ne pesait pas 1,5 kg, et si notre Code général des impôts ne faisait pas 3500 pages ! Imaginez ce que serait la France si certains corporatismes d’un autre temps pouvaient être réformés. Imaginez ce que serait la France si ses dirigeants politiques faisaient preuve de plus d’audace et de prise de risque. Imaginez ce que serait la France, si la puissance publique se concentrait sur les grands enjeux de ce siècle, et renonçait aux clientélismes et aux conservatismes. Imaginez tout simplement ce que serait la France si elle était à l’image des Français, et non de ses élites !

rlh - des lions menés par des ânesCar depuis plus de 30 ans, notre pays n’est plus gouverné, il est administré. Plus aucune grandeur ne se dégage de l’action publique. Nous avons renoncé au long terme pour ne nous concentrer que sur la gestion des affaires courantes. Nous avons abandonné la bataille des idées au profit de querelles stériles. Et pire que tout nous nous apprêtons par lâcheté à léguer à nos enfants une double dette pharaonique : une dette économique de 2000 milliards d’euros que nous ne rembourserons jamais, et une dette écologique dont nous ignorons encore les conséquences…

Depuis 30 ans, la France est dirigée par des boutiquiers qui n’ont jamais pris conscience que leur action s’inscrivait dans 200 ans, que dis-je, 2000 ans d’Histoire, et non pas dans une carrière. Les Français, eux l’ont compris. Contre vents et marées, ils ont déployé au fil des siècles une énergie considérable à créer et à innover… Et grâce à leurs combats, leurs révoltes et leurs révolutions, ils ont tout simplement contribué à façonner l’histoire du monde…

Oui, les Français sont des lions dirigés par des ânes. Je crois aux forces vives de mon pays, mais ne crois plus en sa classe dirigeante. Alors certes, comme le dit l’adage, « la critique est aisée, mais l’art est difficile », à la lecture de ces lignes, certains d’entre vous pourraient d’ailleurs m’interpeller en me demandant ce que j’aurais, moi, à proposer. À ceux là, j’invite d’abord à se référer aux billets sur mon blog ou aux livres que j’ai publiés. Et comme, définitivement, je ne fais pas partie du camp des diseux mais plutôt du camp des faiseux, je vous donne rendez-vous à l’automne pour une initiative qui porte le nom de code : « Objectif France ».

Le temps est venu pour nous de reconquérir la France.

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Inutile de perdre son temps en France a se battre contre l’administration, les énarques de l’UMPS ne lâcherons pas leurs pouvoirs et leurs privilèges.

    Seule une guerre ou une révolution peut changer la donne.

    • Vous démontrez une des plus grandes faiblesses des français et de certains pseudo-libéraux sur ce site.
      Si nous devons abandonnez tout espoir d’une France libre économiquement, que doivent faire ces populations du reste du monde qui vivent dans de bien pire conditions? Doivent-ils s’enterrer vivant?

      Soit vous êtes du genre à abandonner dès la première difficulté, soit vous êtes pressés d’y laisser un commentaire sans argument, deux traits qui ne sont pas du tout appréciés par un employeur (qui pourrait vous virer immédiatement dans le monde utopique libéral que vous croyez chérir).

      • Vous êtes a cote de la plaque, puisque je suis partis en Chine, pas rigolo de faire du business en France, y’a pas de concurrence, y’a pas de compétiteur.

        Vous n’avez pas vu le reportage ou un français qui a crée son entreprise en Chine et qui vends ses salades a Mac Do en chine, a besoin de 27 tampons d’administration pour pouvoir vendre ses salades ?

        La difference entre la France et la Chine, c’est que passe le stade de l’administration en Chine, vous vous battez uniquement contre des concurrents, ce qui vous pousse a faire toujours mieux, alors qu’en France on doit se battre contre l’administration, avec les lois, les impôts et taxes qui changent tous les jours.

        Y’a 2 manières d’être riche:
        Soit vendre cher aux riches, parce que ils sont riches.
        Soit vendre pas cher aux pauvres, parce que ils sont les plus nombreux.

        J’ai choisis la 2eme solution.

        • Est-ce que j’ai mentionné la Chine dans mon précédent commentaire?
          Car vu votre réponse et la quantité de fois que vous utilisé le mot, j’ai l’impression de l’avoir comparé à un enfer! Et vous me dites que je suis à coté de la plaque, quel comble!

          Votre premier commentaire mettait en avant un caractère que beaucoup de français possède. Et que vous viviez en Chine, au Luxembourg ou au Mozambique n’y changera rien.

          Et pour terminer sur votre dernier commentaire si plaisant, je connais beaucoup plus de façons d’être riche que vous: employé, politicien corrompu, voler, héritier, loto, etc…

          Vous auriez simplement mieux fait de ne pas répondre!

          • Et non je n’ai pas abandonne a la 1ere difficulté puisque je me suis expatrie dans le pays ou j’aurais le plus de concurrents.

            La dernière phrase n’est pas de moi, mais de Stéphane Richard patron de France Telecom, ce qui illustre bien bien la difference de business (france telecom VS free, xavier Niel)

            Et je vous le dis, je place la France enarco-communiste juste après la Corée du nord. (référendum de 2005)

            Il faut plus d’un mois d’attente pour être reçu dans les consulats français en Asie, les français fuient en masse.

            Mais si vous rester en France, bravo, merci de payer la dette de 30 000 euros /français, que l’État a contracter a mon nom sans mon avis.

            • Pour ma part, je vis dans le pays qui a une dette par tête de $55.145 (vu ce matin sur usdebtclock), et une dette totale qui ridiculise la micro-dette française! Après mon DUT, je suis allé voir ailleurs si l’herbe était plus verte, comme tout bon nord-coréen aventurier!
              Ce site est la pour informer les citoyens français (ou autre), vivant en France ou expatrié sur les dérives du système français et je suis très heureux de pouvoir y accéder librement, comme nos amis en Corée du Nord.
              Je me permet de passer quelque jour en France pour voir ma famille une fois par an, sans demande de visa ou de séjour, comme tous citoyens de Pyongyang.
              Et si je disais « Ich bin ein Moscovian », est-ce que ca en jetterai autant que la phrase légendaire de Kennedy en 1963? Certainement pas, alors n’essayez pas de vous mettre dans la peau de Xavier Niel!
              Il s’agit de critiquer le système mais surtout d’y apporter une grande lueur d’espoir pour tous ceux qui y vivent encore, comme sait si bien le faire Charles Gave!

  • oui, avec une décroissance, 6 millions de chômeurs… c’est de la forte que vous prenez ?

  • Cet article fait référence au livre de Charles Gave « des lions menés par des ânes »?

    • Pas vraiment, le pamphlet de Charles visait la construction europeenne, disons plutot un hommage à l’economiste…

    • « des lions menés par des ânes » est une expression qui – semble-t-il – , date de la première guerre mondiale.

  • De vrais lions feraient du saucisson avec les ânes, et s’en couperaient des rondelles à l’apéro tant qu’il durerait.

  • Je suis quand même convaincu que les principaux problèmes des Français, proviennent des Français eux-mêmes.
    Nos élites exsudent à un moment ou à un autre de la masse, nos élites sont submergées et nous submergent (en retour) d’un bonapartisme suranné, avec ses paradoxes :

    – Amour de la liberté mais amour encore plus fort de l’égalitarisme.
    – Haine de l’impôt (jacqueries moderne « Bonnets Rouges »), mais amour du centralisme, d’un gout à l’État très prononcé.
    – Il faut être libre mais guidé, notamment par un « homme fort » culte désolant d’un peuple « adolescent » qui n’est pas encore libre de lui-même.
    – N’aime pas qu’on lui impose trop individuellement mais adepte de vouloir régenter « démocratiquement » la vie de son voisin en détails.

    Voilà c’était ma vision clichée du peuple français, et j’aime ce « peuple » qui n’a plus qu’à grandir, sortir du déni, un peu comme les Suédois des années 90.

    • Vous avez aussi raison (malgré mon commentaire ci-dessous) dans le sens que ce sont les Français qui ont mis ces ânes au pouvoir. Ils n’ont alors que ce qu’ils méritent. Car l’offre politique s’adapte à la demande. Si les Français majoritairement demandaient un changement (c’est en train de se passer), ils l’obtiendront et les actuels « ânes » disparaîtront ou s’adapteront à la nouvelle donne. « Ane », je trouve le terme gentil et bestiaire, car les ânes sont plus intelligents que certains hommes politiques et ramener la bêtise à l’animalité, c’est aussi oublier que les hommes et les femmes sont aussi des bios, des animaux à la base. Et puis les animaux peuvent être violents et tueurs, sans pitié, mais jamais mesquins, corrompus et cyniques.

      Je trouve « crétin » plus adapté, car on ne dit pas d’un lion ou d’une mouche qu’il est/ qu’elle est « crétin(e) », cela n’a pas de sens.

      C’est plus logique de dire Crétin Premier (Elysée), Premier Sinistre (Matignon), Deuxième Sinistre, Secrétaire des Tas, « Veuillez remettre l’Etat dans les toilettes où vous l’avez trouvé »…

  • « la critique est aisée, mais l’art est difficile »

    Justement si l’art est difficile, il ne faut pas le mettre entre les mains des gangsters de l’état mais des entrepreneurs privés et de la concurrence.

  • Si nous devons faire une allégorie animalière, personnellement je dirais plutôt que nous sommes des veaux gouvernés par des vautours.

  • Imaginez si plus de S.S. et donc salaire complet plutot qu une aumone qui s appelle aussi smic! (Realisable mais je file pour les explications, Monsieur Georges Lane le fait bien mieux que moi) plus de SS aveulissante avilissante itou!
    C est Cerbères et la Pieuvre qui en seraient bien marris! Alala c est bon parfois de rêver.

  • Comment sortir de cette impasse ????

  • Tres bon article! Efectivement, il n’appartient qu’aux entrepreneurs d’entrer en resitance, je reve du jour ou nous serions suffisament soudé pour repondre a l’Etat par une greve des chefs d’entreprise…
    Que ce serait-il passe si le lendemain de la greve de la SNCF 50% des chefs d’entreprises en avaient fait autant?
     » aujourd’hui fermeture des entreprises pour faire pression sur le gouvernement: si vous laissez les communistes diriger le pays contre l’avis et le vote du peuple, vous n’avez plus besoin de nous. Voyez ce qui se passe… »
    Heureusement qu’il nous reste le droit de rever…

  • Tres bonne analyse en ce qui concerne les dirigeants politiques quasi bons a rien depuis 30 ans mais petite remarque au sujet des Français:en effet il y a des forces vives remarquables et des forces productives volontaires mais aussi une masse de Français qui exploitent le système pour en faire le moins possible tout en étant jaloux et envieux de tous ceux qui se « lèvent tôt »pour reussir

    • La masse des Français qui exploitent le système est beaucoup plus consciente de son état de profiteur qu’on ne le dit. C’est simplement que tant que ça marche, même si ça n’est pas loyal et moral, pourquoi ne pas en profiter ? Mais il suffirait probablement de peu pour faire admettre que ça eut payé, mais que ça ne peut plus payer et qu’il faut s’arranger pour tirer le meilleur parti d’un autre système. Encore faudrait-il que quelqu’un le propose et ne soit alors pas étouffé par les médias.

    • Dans n’importe quelle nation, il y a des gens pleins d’idées et des gens qui préfèrent faire le minimum et profiter du travail des autres.
      Ce qui compte, c’est que le gouvernement incite autant que possible les gens à idées et inhibe autant que soit la deuxième catégorie.

  • « Le temps est venu pour nous de reconquérir la France. »

    La plus belle phrase que j’ai pu entendre aujourd’hui, merci !

  • Diable! Je sens le vent de la révolte qui enfle.
    Oui ce sont les entrepreneurs qui détiennent la clé de la prison étatique dans laquelle nous ont enfermé tous ceux qui prétendent gouverner ce pays, et depuis bien plus de 30 ans, car il ne faut jamais pardonner De Gaulle d’avoir laisser les communistes imposer leur loi avec le statut de la fonction publique et la création de l’ENA, deux merveilles d’étatisme dues à Thorez, le génial stalinien de l’après-guerre. Tout le mal vient de ce moment-là et la Constitution de la Vème a parachevé ce chef-d’oeuvre du collectivisme masqué sous des voiles de démocratie.
    Il faut détruire l’ENA…

    • Oui l’après guerre (et même l’entre deux guerre) a été une catastrophe pour la France dont nous récoltons aujourd’hui les fruits pourris. La France est dirigé par des socialisant étatistes depuis pratiquement 100 ans, toute l’ingéniosité et le courage du monde ne peuvent rien contre la capacité de destruction de tel régimes et inexorablement la France se paupérise, se fracture car elle n’offre plus suffisamment de perspectives. Bien sur il y aura toujours une partie de la population qui s’enrichira, même dans les pires situation c’est la cas, mais lentement, surement une partie de plus en plus grande de la population entre dans l’indigence.

    • Il faut détruire l’ENA :
      Si vous proposez un referendum d’initiative populaire à ce sujet, nous sommes déjà 2. A mon avis, lancez l’idée, elle va faire boule de neige et nous serons sous peu 2 millions, un peu plus du minimum requis pour pouvoir reprendre les clés de ce pays qui nous ont été volées. Je préconise en plus de cette suppression d’interdire le pouvoir aux ENArques vivants et actifs, au moins qu’ils ne puissent plus être élus, comme l’étaient les fonctionnaires en France à une certaine époque. On ne peut pas être juge et partie, au four et au moulin.

      Quant aux ENArques à la retraite, je propose que l’on réduise leur trains de vie et leurs traitements de façon considérable. Cela fait 70 ans qu’ils profitent d’un système et s’en mettent plein les poches, en avantages comme en passe-droits, il faut donc arrêter au plus vite cette spoliation généralisée. Ils n’ont donc plus besoin d’être soutenus par l’État et les français. Ils sont responsables à 90% de ce qui arrive à notre pays alors qu’ils ne sont guère plus de 6000. Une oligarchie qu’il faut arrêter de toute urgence, comme en 1789 on mit fin à l’Ancien Régime et en 1989 à l’URSS et au communisme. Comparaison pour une fois est raison… L’ENA et le communisme sont du même ordre puisqu’ils ont peu ou prou les mêmes géniteurs.

  • « Les Français sont parmi les plus productifs d’Europe »

    Vraiment quand les moins de 25 ans et les plus de 55 ans sont exclus du travail ? Seul un quart de la population travaille en France.

    • Ils parlaient bien entendu des actifs…

    • Merci de le dire, j’allais faire un commentaire en ce sens. Les français sont obligés de l’être vu qu’un actif doit bien faire vivre 10 personnes. Les non productifs sont exclus du marché du travail. Cet indicateur est donc biaisé

  • La citation est du général Macarthur** : »Des moutons dirigés par un lion sont plus redoutables que des lions dirigés par un âne. ». Elle a été détournée récemment par notamment Charles Gave et Marine Le Pen.
    L’article emprunte lui même (involontairement je pense) à la description des Français par Machiavel, « Le Prince ».

    Accessoirement, nous sommes gouverné, hélas, par ceux que nous élisons, ce qui n’est absolument pas flatteur, mais, maigre consolation, nos voisins ne sont pas mieux lotis.

    Et puisque nous en sommes aux citations : « La croyance que rien ne change provient soit d’une mauvaise vue, soit d’une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat.  » [Friedrich Nietzsche]
    Ce qui donne de l’espoir qui, lui même parait-il, fait vivre…

    **Je suis presque certain que Macarthur a lui même emprunté cette citation à un autre ?

    • La démocratie, si tous les moutons peuvent voter, est une machine à élire de médiocre démagogues. Les grecs l’avaient comprit il y a longtemps, le vote doit être réservé à ceux qui sont capable d’en comprendre les implications.
      Nietzsche à raison, les choses changent….en mal…

      • La démocratie n’a qu’un seul but, donner l’illusion du pouvoir au peuple tout en garantissant que la même castes de profiteurs reste au pouvoir. Seul ceux qui paie des impôts devrait voter et le poids de leur vote devrait être proportionnel à leur contribution.

        • Ma proposition ne peut tout simplement pas conduire à une dictature, le libéralisme ne peut pas conduire à la dictature sinon ce n’est tout simplement plus du libéralisme (priorité à la liberté). Le principe démocratiques est vicié tout simplement. Il est évident que de donner aux plus grand nombre la possibilité de voler ceux qui possède davantage qu’eux est par nature injuste. par principe il faut que le pouvoir octoyé à une personne ne le soit qu’en fonction des services que cette personne rend à la société. Ainsi si une personne s’enrichi (sans voler d’autre personne) c’est qu’elle est très bénéfique à la société (dans une société libérale s’entend, pas dans notre dictature administrative actuelle). Il est donc normal que, si on veut maintenir un principe démocratique, le poids des votes soient pondéré en fonction de l’apport de chacun. Il deviendra ainsi impossible aux profiteurs d’imposer leur vision spoliatrice. Personne ne serait obligé de voter bien sur mais seule les créateur de richesse le pourrais (exit les fonctionnaires et les assistés). C’est du simple bon sens. Si vous hébergé quelqu’un chez vous, accepteriez vous que la personne que vous héberger puisse décider de dormir dans votre lit, décide ce qu’elle souhaite mangé, impose la décoration de votre maison?
          Le libéralisme n’est pas ma perfection mais les erreurs doivent être assumés par ceux qui les font, ça c’est l’essence même du libéralisme. Il est trop facile de voter pour des démagogue dont les erreurs retomberont sur l’ensemble de la population.
          Il n’y a pas de castes dans le libéralisme. il y a ceux qui sont utile à la société et les autres. Cette séparation est tout à fait perméable. Nous naissons tous inutile et devenons utile ou pas en fonction de nos choix, de nos capacités. Libre à vous de vivre de l’air du temps mais ne faites pas retomber sur autrui les conséquences de vos choix ou de vos tares. Tout être humain est respectable du moment qu’il respecte la liberté de autres être humain et qu’il assume ses responsabilités.
          Sœur Emanuelle à fait un choix de vie respectable mais les vrai bienfaiteurs de l’humanité s’appel Edison, Ford, Einstein, Bill gates, Newton…tous ceux qui par innovations ont permit l’amélioration globale de toute la société.

          • J’ai une formation économique mais aussi philosophique. L’une ne va pas sans l’autre, est inutile sans l’autre. Sans aller plus loin, je vous laisse une liste de pauvres qui sont autant (sinon plus) bienfaiteurs de l’humanité que votre liste que je ne renie pas. Vous pourrez la compléter vous-même : Jésus-Christ, Saint François d’Assise, Leonardo da Vinci, Michelangelo Buenarotti, Beethoven, Van Gogh, Mozart, Gandhi… La liste serait trop longue, qui plus est si je la complétais de la liste des pauvres qui sont des inventeurs de génie depuis 50 siècles, même dans votre liste et qui ont terminé sur la paille, malgré leur génie…
            Étonnamment, étonnamment, la plupart des génies terminent sur la paille… C’est une règle immanente de la condition humaine. Je suppose qu’ils en doivent pas non plus faire partie de vos grands électeurs, malgré leur génie… On m’aurait menti ! L’habit ne fait pas le moine, l’argent ne fait pas le bonheur (même s’il y contribue)…

            Par ailleurs, certains de votre liste sont de vrais génies historiques alors que d’autres ont des infâmes spoliateurs du génie des autres, de notoriété publique.

            Étonnamment, étonnamment, un de vos riches de la liste ci-dessus a décidé de se libérer du fardeau de sa fortune, car celle-ci amassée (la 2ème du monde, mais pas toujours avec une moralité au dessus de tout soupçon comme tout le monde le sait dans celui des affaires, un fardeau pour lui, de toute évidence) il s’est rendu compte que cela ne lui amenait pas le bonheur. Il s’est donc à l’apogée de sa vie consacré à des œuvres caritatives au travers de sa fondation, afin de contribuer plus au bonheur de l’humanité, un peu plus qu’auparavant… C’est sa démarche ainsi que celle actuelle de tous les grands magnats de la Forbes short list : celles-ci doivent avoir un sens qui vous échappe, peut-être ?

            Pourtant, je milite comme vous pour le progrès technique qui est une condition sine qua none du progrès humain, mais celle-ci ne peut exister sans son corollaire philosophique : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

          • Pendant que vous y êtes, une question : les pauvres ne payent pas les routes et les services publics.

            Ont-ils le droit de les utiliser ?

          • Si je vais au bout de votre pensée : « Il n’y a pas de caste dans le libéralisme. Il y a ceux qui sont utile(s) à la société et les autres. » En gros, il y a des gens utiles et d’autres inutiles, selon vous…

            Là , j’en reviens à mon précédent commentaire sur les idéologies totalitaires, car cette idée en est le commencement.

            Maintenant, un seul conseil : immergez-vous dans la nature, apprenez, regardez, observez, lisez, documentez-vous ! Cet ensemble s’appelle le biotope. Au fond de votre démarche, dans quelques années, vous pourrez alors constater qu’aucune espèce, race, branche, individu n’est inutile sur cette Terre, ni ailleurs par ailleurs si la vie existe ailleurs. Le concept d’inutilité est même inutile en sciences de la nature (comme en sciences humaines). Il ne fait pas partie de la réflexion scientifique, sauf pour induire et initier un débat sur la complémentarité, la convergence, la solidarité des espèces et des individus. Regardez juste le biotope autour d’un requin ! On pourrait penser que seul le requin a le droit de vivre… « A le droit de voter ? » Selon vos propos, car il est le plus fort !

            Je vous laisse à vos introspections.

  • « depuis plus de 30 ans, notre pays n’est plus gouverné, il est administré.  » Tout est dit, l’ENA est une école d’administration, elle forme des administrateurs pas des gouvernants, des sbires pas des chefs…

    • C’est quasiment un coup d’Etat de la part d’une école, il faut le dire. Car elle truste désormais tous les postes décisionnaires, dans le public comme dans le privé (CAC40) ou le parapublic.

  • Vous savez à quoi me fait penser votre article Rafik, dont je partage les conclusion et l’analyse en tous points. Et bien à une personne obèse.

    On a fait l’expérience d’enlever chirurgicalement le surplus de graisse à des personnes qui ne pouvaient évidemment plus maigrir. Quand on a 100 kilos de graisse en trop pour un corps qui devrait peser 80 à 100kg à l’état normal, maigrir de façon naturelle est quasiment impossible. Et bien au bout de quelques années – il ne fait pas aller trop vite pour le métabolisme – on a constaté que ces personnes avaient un corps d’athlète sous cette masse de graisse. En gros, plus la charge est lourde, plus la musculature est adaptée à cette charge.

    C’est en tout point la démonstration que vous faites et que je constate dans ma propre vie. Plus la crise a été avancée, que ce soit dans notre pays ou dans ma vie, plus j’ai été créatif et débrouillard. J’en parle souvent à mes parents qui avaient respectivement 20 ans et 10 ans en 1945. Ils me racontent les capacités d’invention énormes que les hommes et femmes sous l’occupation allemande avaient pour trouver des solutions idoines à chaque problème de la vie. Il y a eu des famines et des morts, certes. Mais bon, globalement le génie de la survie l’emportait sur le reste, et battaient les handicaps à plate couture. Pire, ils s’en souviennent comme un période heureuse, car les hommes confrontés à l’héroïsme au quotidien en tirent une joie féconde qui fait boule de neige. Contrairement à l’assistanat socialiste qui rend chacun irresponsable, idiot et malheureux.

    J’ai fait cette démonstration aussi dans un de mes articles, qui tendait et réussissait à prouver que la réussite ne dépendait que des obstacles de la vie. Plus on en avait, plus on devenait fort et entreprenant. Le basketteur Michael Jordan ne dit pas autre chose dans son aphorisme devenu célèbre : « La réussite d’un homme est la somme de tous ses échecs. »

    Merci pour votre article rafraîchissant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quel est le critère qui compte le plus pour nous dans un travail ?

On a envie de répondre que c’est la rémunération.

Eh bien, ce n’est le critère numéro un que pour 22 % des employés.

C’est ce qui figure dans l’enquête réalisée par Bain, avec l’institut Dynata, auprès de 20 000 travailleurs dans dix pays (États-Unis, Allemagne, France, Italie, Japon, Chine, Inde, Brésil, Indonésie et Nigeria), et publiée en janvier 2022.

Elle est pleine d’enseignements pour comprendre comment ont changé et sont en train de changer ... Poursuivre la lecture

Par Jen Maffessanti. Un article de la Foundation for Economic Education

 

La saison 2 de The Witcher, une série de fantasy diffusée sur Netflix, a été lancée le 17 décembre 2021 alors que sa première saison a battu des records de contenu en streaming. The Mandalorian sur Disney+ venait tout juste de détrôner Stranger Things en tant que série en ligne la plus demandée, mais The Witcher n'a pas tardé à détrôner The Mandalorian de la première place.

The Witcher, avec Henry Cavill, est l'adaptation d'une série de livres ... Poursuivre la lecture

Il faut se pincer pour le croire. Dans une interview récente, Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle, indiquait vouloir créer un « grand ministère de l’Industrie et de l’Innovation ». La situation est en effet préoccupante : notre pays n’a créé aucun acteur mondial dans les nouvelles industries et le fiasco du vaccin covid français reste dans toutes les têtes.

Le retard de nos PME, notamment en matière de digital, est évident. S’il veut rester une grande puissance, notre pays doit réagir. La solution est-elle pour auta... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles