Étude économique des États-Unis 2014

La mise en œuvre de réformes essentielles pourrait renforcer la reprise aux États-Unis.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Étude économique des États-Unis 2014

Publié le 16 juin 2014
- A +

OCDE Études économiques USA 2014 coverSelon la dernière Étude économique de l’OCDE sur les États-Unis, la reprise économique aux États-Unis est plus soutenue que dans la plupart des pays de l’OCDE mais elle restera peu dynamique tant que de nouvelles réformes ne seront pas lancées pour stimuler la croissance.

La reprise s’est propagée à un large éventail de secteurs d’activité. La plupart des banques ont retrouvé une situation saine, les prix des logements augmentent et le chômage recule. Cela étant, la croissance pourrait être dopée par de nouvelles réformes dans les domaines de la fiscalité, de l’éducation, de la formation, de l’immigration et des conditions de travail – qui pourraient toutes améliorer les perspectives économiques des familles de la classe moyenne.

D’après l’étude, le marché du travail n’est pas encore revenu à la normale. Le chômage a diminué rapidement, mais de nombreux travailleurs découragés ont cessé de chercher un emploi, alors que beaucoup de travailleurs à temps partiel aimeraient travailler davantage. Trouver un emploi reste difficile, en particulier pour le grand nombre de chômeurs de longue durée. Le rapport encourage une étroite coopération entre les entreprises et les pouvoirs publics pour répondre à ces enjeux. Dans cette optique, les entreprises pourraient s’attacher en priorité à remettre à niveau les compétences des travailleurs, d’autant qu’une telle stratégie améliore la productivité et se traduit souvent par une augmentation des bénéfices.

Le rapport note les risques qui pèsent sur la reprise, notamment un regain de faiblesse sur le marché du logement, des turbulences sur les marchés des capitaux et un affaiblissement éventuel de la croissance de la productivité. Il souligne également que la sortie de la politique monétaire non conventionnelle devrait intervenir graduellement, à mesure que l’économie se rapproche du plein emploi et que l’inflation revient vers l’objectif de 2% fixé par la Fed.

OCDE USA 2014 reprise économique historique

L’étude souligne combien l’inégalité des revenus est forte aux États-Unis. Les familles de la classe moyenne et les familles défavorisées ont du mal à faire face à un marché du travail en mutation et au coût élevé de l’éducation et des soins de santé. Cette situation ne peut pas être améliorée facilement, mais le rapport constate avec satisfaction les réformes récemment mises en œuvre ou celles qui sont envisagées : la réforme du système de santé aidera les familles vulnérables à accéder à des soins de qualité ; les mesures concernant la santé mentale contribueront à réduire les pertes d’emploi et les situations d’invalidité ; l’éducation préscolaire serait un bon investissement dans l’avenir des enfants et aiderait les parents de la classe moyenne ; et le congé maternité rémunéré aiderait les femmes qui travaillent.

L’OCDE se félicite de la renaissance énergétique que connaissent les États-Unis grâce aux nouvelles technologies de fracturation hydraulique. Ce phénomène a dopé la reprise et la création d’emplois, tout en faisant du pays le plus gros producteur de gaz naturel au monde et contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’étude reconnaît les divers enjeux environnementaux et problèmes de sécurité résultant du nouveau boom énergétique, mais note que l’énergie renouvelable a aussi connu un développement bienvenu.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • « les mesures concernant la santé mentale » ?!?

    Ca fait peur !

  • L’OCDE semble décidément être acquise à l’étatisme par opposition au marché.
    La réforme de la santé sera évidemment un boulet économique en développant le gaspillage dans un secteur de l’économie déjà passablement désorganisé par l’État.

    Quant aux inégalités de revenus, elles sont à mettre au compte de la création monétaire débridée, donc de la dépense publique, tout comme l’illusion de reprise…
    La confusion entre richesse et argent, dénoncée par Bastiat, continue ses ravages.

  • Les USA vont-ils connaître la même fin que l’empire romain ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Selon le média russe Kommersant, la Turquie aurait signé un contrat avec la Russie pour la fourniture du deuxième régiment de systèmes de missiles antiaériens S-400. Celui-ci prévoirait en outre la localisation de la production de composants individuels. Une coopération aussi bien commerciale que technique.

Ankara, quant à elle, nie l'existence d'un tel contrat, arguant que le deuxième régiment était prévu dans le contrat original signé des années auparavant.

Dans tous les cas, la coopération entre la Russie et la Turquie se mai... Poursuivre la lecture

Trump
0
Sauvegarder cet article

Depuis la présidentielle de 2016, il semble que l’establishment médiatique et Washington veulent la peau de Donald Trump coûte que coûte. Ça a lamentablement échoué durant sa présidence et même après avec la commission hyper-biaisée du 6 janvier.

Mais maintenant, le ton monte d’un cran. La semaine dernière, non seulement le FBI est arrivé sans crier gare à son manoir de Floride, mais l’État de New York l’a longuement questionné sur ses pratiques fiscales, soupçonnées frauduleuses.

Sur ce dernier point, il est demeuré muet comme ... Poursuivre la lecture

Par J. Bracken Lee.

C'était, bien sûr, "la patrie des libertés et le pays des braves". Les Américains étaient libres simplement parce que le gouvernement était trop faible pour intervenir dans leurs affaires privées - il n'avait pas l'argent pour le faire - et ils étaient courageux parce qu'un peuple libre est toujours audacieux. La condition de la liberté est la volonté de se tenir debout sur ses pieds.

C'est ce que voulait le premier Américain. Il se méfiait de l’État, surtout s'il était hors de sa portée. Il venait de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles