Le chômage au plus bas au Royaume-Uni depuis 2008

Le taux de chômage a encore baissé au Royaume-Uni à 6,6% fin avril contre 6,8% fin mars.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le chômage au plus bas au Royaume-Uni depuis 2008

Publié le 11 juin 2014
- A +

Selon l’Office des statistiques nationales britannique, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a diminué à 2,165 millions sur la période de trois mois achevée fin avril contre 2,209 millions fin mars. La période a également marqué un nouveau record du nombre de personnes disposant d’un emploi qui s’est établi à 30,535 millions.

UK chômage avril 2014

Grâce à la vigoureuse reprise de l’économie britannique, le chômage s’est nettement replié ces derniers mois dans le pays, passant sous la barre des 7% fin février. Ce seuil de 7% était scruté par les économistes depuis que la Banque d’Angleterre s’est fixé en août cet objectif de taux de chômage avant d’entamer toute réflexion sur une hausse de son taux directeur.

Mais face au repli plus rapide que prévu du chômage, elle a finalement élargi quelque peu en février les conditions d’un resserrement monétaire et fonde désormais sa trajectoire sur un éventail d’indicateurs plus large.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte

Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
brexit
3
Sauvegarder cet article

Pourquoi Sadiq Khan, maire progressiste de Londres est-il anti-Brexit ? Parce qu’il aspire à la destruction des nations comme tous les wokistes. Le Brexit n’est pas à blâmer pour les problèmes du Royaume-Uni ; c’est plutôt une bonne opportunité pour les résoudre. Il reste à voir si l’occasion du Brexit sera saisie ou bradée, mais les prévisions désastreuses ne se sont pas concrétisées, nous dit Larry Elliott, éditorialiste au Guardian spécialiste des questions économiques, répondant par avance au maire de Londres.

Le maire progressiste... Poursuivre la lecture

Par Elise Amez-Droz.

 

Après des semaines de spéculation, les Britanniques ont découvert la honteuse vérité : le Premier ministre Rishi Sunak a effectivement eu recours à des soins de santé privés dans le passé. Le chef conservateur du Royaume-Uni s'est empressé d'ajouter qu'il a toujours été inscrit auprès d'un médecin généraliste du National Health Service (NHS) et que sa famille a reçu des "soins fantastiques" dans un hôpital NHS de sa circonscription mais cela n'empêche pas les Britanniques de le prendre pour un hypocri... Poursuivre la lecture

Certes, la vaccination et la sécurité font les Unes de la campagne électorale. Mais le pouvoir d’achat est également objet de débats, de programmes et de promesses des candidats déclarés ou putatifs. L’idée d’une hausse des salaires généralisée imposée à tous les employeurs est désormais banale, une hausse du SMIC ou un niveau de salaire garanti à toute personne active (2000 euros par exemple), l’accroissement substantiel des traitements des enseignants et soignants, la participation obligatoire des salariés aux profits ou au capital des entr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles