Chômage zone euro : 11,7% en avril

La baisse du chômage s’est confirmée en avril dans la zone euro, avec un taux de 11,7% contre 11,8% en mars.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chômage zone euro : 11,7% en avril

Publié le 3 juin 2014
- A +

emploi chômageSelon Eurostat, la zone euro comptait en avril 18,751 millions de chômeurs, soit 76 000 de moins qu’en mars, et 487 000 de moins qu’en avril 2013. Le taux de chômage était alors de 12,0% dans la zone euro. Le chômage des jeunes a également décliné, son taux passant de 23,6% en mars à 23,5% en avril. En l’espace d’un an, d’avril 2013 à avril 2014, le nombre de jeunes chômeurs a diminué de 202 000 dans la zone euro.

Parmi les États de la zone euro, les taux de chômage les plus faibles concernent toujours l’Autriche (4,9%), l’Allemagne (5,2%) et le Luxembourg (6,1%). Les taux les plus élevés sont toujours en Grèce (26,5% selon les derniers chiffres disponibles, qui datent de février) et en Espagne (25,1%). Dans ces derniers pays, la tendance est à la baisse: le taux de chômage en Grèce était de 26,7% en avril 2013, et il atteignait 26,3% en Espagne.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • On remarque que le chômage baisse tandis que l’inflation s’affaisse : une nouvelle démonstration de l’immense vacuité de la thèse de Phillips.

    Le pire, c’est que certains croient encore à ces fariboles pourtant maintes fois démenties par les faits. Ces naïfs (le sont-ils vraiment ?) vont même jusqu’à exiger que la BCE imprime de la monnaie inutile pour provoquer de l’inflation et, prétendent-ils, faire baisser le chômage. Bien évidemment, cette impression monétaire n’aura aucun effet sur le chômage, mais sera finalement contre-productive en terme d’emploi productif, parce qu’elle favorisera les mauvais investissements aux dépens des bons.

    Espérons que la BCE résistera aux sujétions des faux économistes et ne trahira pas son mandat, ne trahira pas les populations européennes pour satisfaire quelques politiciens corrompus !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Selon le Haut-Commissariat au plan marocain, « entre le troisième trimestre de 2021 et celui de 2022, avec une création de 136 000 postes en milieu urbain et une perte de 194 000 en milieu rural, l’économie nationale a perdu 58 000 postes d’emploi au niveau  national » et le taux de chômage a atteint au troisième trimestre de l’année 2021 12,3 % au niveau national,

Effrayant et réel, les jeunes Marocains ont du mal à décrocher un emploi. Chaque entreprise publique ou privée voulant conjuguer croissance et bénéfice passant par la concep... Poursuivre la lecture

travail chomage
4
Sauvegarder cet article

Par Jacques Garello

Même si le mois de septembre a enregistré une baisse importante du taux de chômage, ce qui a enthousiasmé les médias et le gouvernement, le chômage reste un problème endémique pour la France et un échec de la politique menée par François Hollande : depuis son élection en mai 2012, le ministère du Travail a recensé 617 000 chômeurs supplémentaires en catégorie A.

Alors qu'approche l'année électorale 2017, la question du chômage, qu'il monte ou qu'il baisse selon les catégories dont on parle ou qu'on ignore, se... Poursuivre la lecture

 

Depuis la crise du covid et son « quoi qu’il en coûte », nous assistons à une transgression économique sans précédent.

En effet « l’argent magique » coule à flots et les Français ont été nettement plus indemnisés avec le chômage partiel lié au covid, qui s’élevait en France à 84 % du salaire net et sans descendre en dessous du SMIC, contre 60 % (67 % pour enfants à charge) en Allemagne.

Le fait que pendant cette période les Français ont économisé 175 milliards d'euros de plus grâce au chômage partiel (sur un total ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles