Made in France, E17 : « Roms raisins »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 17 : « Roms raisins. »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Made in France, E17 : « Roms raisins »

Publié le 30 mai 2014
- A +

Par h16 et Baptiste Créteur.

En France, on ne fait pas ce qu’on veut où on veut. Il faut des autorisations. C’est comme ça, parce que sinon, ce serait l’anarchie et la mort du petit cheval. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on sait que l’État sait mieux ce qui est bon pour vous et la collectivité que vous-même. Stéphane en sait quelque chose.

stephaneStéphane, c’est le propriétaire d’un terrain de 4000 m², dans le Sud de la France, situé à deux pas d’un important village de vacances accueillant de très nombreux touristes. Et au lieu de laisser son terrain en jachères inutiles, Stéphane a une idée pour rentabiliser son bien : il veut en faire un minigolf, quelque chose de joli avec une agréable pelouse, un joli parcours, et, pourquoi pas, une petite buvette bien achalandée.

Les arguments de Stéphane sont convaincants. Il se souvient les avoir longuement exposés à ses amis autour de quelques olives et d’un pastis puis deux puis trois : le village a besoin d’animation, les touristes garderaient un meilleur souvenir de leurs vacances si, au lieu d’encombrer le boulodrome que les locaux pratiquent régulièrement, ils venaient mettre quelques balles dans les trous qu’il mettrait à leur disposition.

L’idée, telle une balle menée de main de maître sur un joli parcours de minigolf, a fait jusque là un sans faute. Malheureusement, après quelques avancées importantes, elle se heurte à un maire qui souhaite maintenir la tranquillité des lieux et veille à ne pas défigurer le Village Fleuri qu’il administre. Et puis, il faut bien le dire, le maire (à l’insu de Stéphane) trouve excellente cette idée de minigolf, et, tant qu’à faire, préfère la mettre de côté quelques années pour l’ami de son beau-frère, qui, il en est sûr, le lui rendra bien.

Concrètement, raisons légitimes ou pas, intérêt général ou petits calculs, le refus du maire est ferme, et motivé ainsi :

Notre village est un lieu d’accueil, certes, mais pas Disneyland.

Un lieu d’accueil ? Vraiment ? Ah, puisque c’est ainsi, Stéphane prend le maire au mot. Puisqu’on doit accueillir, accueillons ! C’est donc, un brin revanchard, qu’il annonce à tous l’ouverture prochaine d’un camp d’accueil destiné aux populations Roms.

Chassés de partout, persécutés dans toute la France, les pauvres Roms ne trouvent pas leur place dans une société qui, de surcroît, utilise de l’amalgame et la discrimination à grosse louchée pour les empêcher d’aller et venir et de s’installer où ils veulent, à commencer par les pâturages et les vertes prairies du pays qui est pourtant le Phare Mondial de l’Humanisme. Et même si la commune n’est pas assez grande pour se voir imposer la mise en place d’un terrain d’accueil, Stéphane aime l’idée d’un lieu ouvert, bien conçu mais suffisamment sobre pour éviter le qualificatif de Disneyland, pour ces gens défavorisés dont la présence ne pourra qu’enrichir la vie locale, ouvrir l’esprit des habitants et soulever un peu le voile sur les coutumes différentes de ces itinérants, et tant pis pour le mini-golf.

mini golf

Sapristi ! Le maire, mis au courant de l’idée, n’apprécie pas. Pas du tout, même.

On peut le comprendre. Voyez-vous, les prochaines élections approchent et les résultats ne sont pas acquis d’avance : le soutien de la population décroît d’autant que son embonpoint s’étend, ce dernier étant bizarrement corrélé à la multiplication des projets fumeux et autorisations farfelues qui semblent inlassablement favoriser les proches du maire. Pour lui, un campement de Roms, ce serait le pompon qui risquerait de lui faire perdre son mandat, sans lequel il serait bien en peine de trouver à gagner sa croûte. Et même s’il le conserve, il n’a aucune envie d’avoir à gérer les habitants et touristes en colère, pendant ces mois d’été que le réchauffement climatique promet caniculaires, ce sont les scientifiques qui le disent.

La surprise passée, le maire empoigne son téléphone et contacte le préfet, le conseil général, le conseil régional, et tous ses amis de la loge. Pendant que des coups de fils sont échangés, fébriles, Stéphane, lui, avance. Déjà, sur un panneau, on peut lire depuis la route « Ici, création d’un village d’insertion pour le peuple Rom » sur sa propriété. Ce qui ne manque évidemment pas d’attirer l’attention du propriétaire d’un camping voisin, ainsi que celle du propriétaire du village de vacances. Accessoirement, ils ont en commun d’être des proches du maire, et désormais ennemis de Stéphane.

Cependant, ce dernier est en contact avec plusieurs associations pour créer sa zone d’accueil pour les vilains petits canards de l’Europe. Au passage, Stéphane a même hésité un moment à y adosser un centre de réinsertion de jeunes déçus de la France, histoire de vraiment titiller l’implication citoyenne par le gros bout de la festivité multiculturelle, mais ce sont les associations elles-mêmes qui l’ont mis en garde contre d’éventuels troubles liés à une cohabitation difficile. Il n’y aura donc pas de centre de réinsertion, mais pour le terrain d’accueil, c’est tout de même bien parti :

Je vais aménager une fosse septique, des panneaux solaires et j’ai pensé aussi à un forage. Tout sera prêt pour cet été, et je pense pouvoir accueillir une dizaine de familles. Je ne vois pas pourquoi tant de gens refusent que le village soit réellement un lieu d’accueil pour ceux qui en ont besoin. Après tout, c’est le maire qui veut qu’on soit accueillant, non ? Bien sûr, j’aurais préféré mettre en place un minigolf, mais je n’aime pas trop qu’on me dise quoi faire. Certes, si le maire veut bien que je construise mon minigolf, j’hésiterais sans doute un moment. Parce que le maire est un vrai couillon.

Et parce que le maire est vraiment couillon et Stéphane vraiment têtu, les Roms disposeront bientôt d’un lieu d’accueil conforme aux dispositions légales et où ils pourront rester en toute tranquillité.

N’est-ce pas magnifique, la générosité d’une République apaisée ?

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés par la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Bravo à lui.

    Ça c’est bien. J’ai comme l’impression que les Français commencent à se rebeller. Il y a tellement d’ingéniosité et de possibilité dans le Français habitué au système D, que ça promet de bien rigoler chaque vendredi.

  • Vous pourriez parler des histoires de camions qui transportent de la nourriture pour les vaches, après avoir transporté des batteries, du plomb et de l’acide. Le fermier ayant perdu toutes ses vaches.

    Ou de l’incapacité de l’Etat « à gérer » notre assiette et l’aspect sanitaire de toute la chaîne alimentaire.

    Pour avoir un ami cuisinier, conseil d’ami, faites d’abord un tour dans les cuisines avant de manger votre assiette.

    Pour les lyonnais, rue mercière, il y a des rats dans les caves. D’ailleurs le pain y a parfois un drôle de goût.
    Théorie du complot !?

    Non, simplement qq’un qui sait pour y avoir mis les pieds.

  • Histoire tirée de celle du village d’Aubignan dans le Vaucluse, où c’est exactement ce qui est en train de se passer !

  •  » les pauvres Roms ne trouvent pas leur place dans une société  »

    Aujourd’hui c’est la saint JENNNIFER, jennifer ni cuivre monsieur l’agent.

  • J’ai l’impression que le maire l’a dans le baba.

  • Il y a un véritable scandale roms, pas celui que vous croyez Monsieur le moraliste, mais le scandale de ce qu’imposent les roms aux riverains j’ai des roms à coté de chez moi et je vous le dis c’est l’overdose… ils ne respectent rien, est ce à nous à nous adapter ? Ok dès que je connais votre adresse j’irai déféquer ou chier si vous préférez en face de chez vous.
    Ils sont en situation illégale, alors il faut appliquer la loi ..
    Maintenant si vous voulez être conforme avec vos idées prenez en chez vous ou contribuez à la vie de vos amis !!!

    • Et je vous dirais:

      – comme ils ont raison.

      Bah, oui, en fait, si l’on y pense, les cons dans l’histoire c’est qui ? Hein, gros malin.

      – on vous oblige à travailler, à cotiser, à payer des impôts et des taxes. Le tout pour chier dans un Wc en porcelaine….pfff. Comme ils ont raison de chier chez les autres. Le tout, gratuitement.

      N’oublions pas avec la CMU et la CMU complémentaire, un petit vol de temps en temps.

      En gros, vous n’avez rien compris à la vie.

  • Y a t il quelqu’un pour s’étonner d’un tel score ? L’électorat ouvrier s’est porté à plus de 40 % sur le FN et 8% sur le PS. Mais le club de la rue J d’Arc à Wattrelos( adresse de la section PS de Wattrelos) a un problème de perception et reste sur son nuage bercé par sa certitude de détenir la vérité et que les autres n’ont rien compris. F Hollande dit que les français ont sanctionné l’Europe, certes c’est vrai mais c’est surtout son parcours en lacets de montage qui lasse, et tout le reste bien entendu. Le contenu de leurs discours laisse apparaître qu’ils nous prennent pour des bébés tombés de la dernière averse. Exemples 1/ D Baert pour dégager le chemin de F Hollande ( et peut être pour lui un poste de secrétaire d’état ou ministre …) qui dénonce l’austérité de droite et vote le matraquage fiscal des 50 milliards de Valls (étrange conception de l’objectivité), mais 40 députés PS ont eu le courage de dire NON, notre bon maire a préféré préserver son plan de carrière ….. 2 Les rames trop larges. Le secrétaire d’État aux Transports, Frédéric Cuvillier, a défendu lundi la SNCF et RFF en affirmant qu’il n’y avait pas eu d’erreur dans les commandes de TER trop larges pour certains quais, tout en annonçant des mesures pour prévenir ce genre de situation. M. Cuvillier se moque du monde car face à un dysfonctionnement qui va couter au minimum 50 millions d’euros, car vous ne le savez pas mais sur certaines portions du réseau les rames ne pourront pas se croiser risque de collisions et face à cela le secrétaire d’état PS dit que personne n’a commis de faute, il se moque de nous 3/ L’UMP J F Coppé qui dit ne pas être au courant de 10 millions d’euros de fausses factures et bien là deux possibilités … soit il est incompétent ou tout bonnement menteur .
    4/ L’exfiltration de l’incompétant Désir , indésirable au PS et recyclé à l’Union Européenne , bel exemple de magouille dont le PS a le secret …

    Mais le PS mérité quand même sa place sur la première marche du podium de la trahison et de la déception (écœurement du peuple de gauche ) , la Finance peut dormir sur ses deux oreilles elle ne risque rien avec Hollande ….. Alors face à ce chapelet de mensonges, de mépris des règles élémentaires de démocratie moi d’origine algérienne, président d’association, ayant toujours voté PS j’ai voté FN comme si je bottais les fesses de ces faux Politiciens et vrais opportunistes Que le FN ne s’y trompe pas ce n’est pas un vote d’adhésion, c’est un vote de ras le bol de ces suffisants, qui ont perdu toute connexion avec le peuple. Je termine avec quand même une note d’espoir en quelques politiciens … G Filloche PS j’ai ressenti sa profonde déception lors de l’affaire Cahuzac ( à signaler que D Baert ne l’a jamais condamné pire il l’a soutenu !!) G Darmanin maire de Tourcoing qui ne prend aucune indemnité de maire, et qui fait ce qu’il dit. A Jupé qui a eu un parcours digne et honnête !!!!

  • Gérard Filoche! Ah,ah,ah,ah,ah!

    • Filoche comme pour la peche…:-))
      Dans cette filoche on y met des vifs,reserve vivante d appat pour carnassiers aux dents et appetits redoutable..tiens j en ri moins d un seul coup,pris sur le vif!

    • Gérard Filoche

      Staline réincarné mais sans les bacchantes….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yves Montenay.

Le camp de migrants de l’île de Lesbos, en Grèce face à la Turquie vient de brûler. Les médias internationaux en parlent enfin. En tant que démographe suivant l’évolution de l’immigration en Europe, je suis honteux de voir le comportement européen aux frontières.

Que l’on soit pour ou contre l’immigration, on ne traite pas les gens ainsi, on ne les repousse pas dans la mer comme cela commence à se faire en Grèce, on ne les entasse pas à 12 000 dans un camp de 2000 places comme à Lesbos.

Mais autour de m... Poursuivre la lecture

bise
0
Sauvegarder cet article

Par Mathieu Avanzi[1. Mathieu Avanzi, maître de conférences en linguistique française, Sorbonne Université.]. Un article de The Conversation

Cet article est publié dans le cadre de la prochaine Fête de la science (du 5 au 13 octobre 2019 en métropole et du 9 au 17 novembre en outre-mer et à l’international) dont The Conversation France est partenaire. Cette nouvelle édition aura pour thème « À demain, raconter la science, imaginer l’avenir ». Retrouvez tous les débats et les événements de votre région sur le site Fetedelascience.fr.Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Jean-Christophe Hauguel. Un article de The Conversation

[caption id="attachment_272113" align="aligncenter" width="640"] By: Vincent Lock - CC BY 2.0[/caption]

Alors que la campagne présidentielle française monte en puissance, de nombreux candidats de tous bords positionnent le « made in France » comme un moyen important de relancer la croissance et l’emploi. Si Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement productif et candidat proclamé apparaît comme le chantre du modèle, d’autres insistent aussi sur les avantages du ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles