Élections, trahison, abstention, piège à cons !

Le regard de René Le Honzec sur les élections européennes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
élections européennes (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élections, trahison, abstention, piège à cons !

Publié le 24 mai 2014
- A +

img contrepoints323 élections européennes

« Élections, pièges à cons », c’était un des slogans favoris des gauchistes qui dominaient le pavé dans les années soixante-dix et qui vont faire 1 à 2% des voix aux élections européennes, auxquelles ils se présentent avec une foi inaltérée dans le grand soir. Mais s’ils sont ridicules, ce ne sont pas eux le « con » de l’histoire. Incontestablement, la palme d’or revient à Hollande, sans prêter attention à sa marionnette Désir : cela va être une nouvelle déculottade qui va sanctionner deux années d’incompétences diverses et variées dans tous les domaines, avec ce dernier symbole des trains trop larges, comme le train de vie de cet État qu’il promet pourtant de réduire. Cette déculotté annoncée exprime à la fois le rejet d’une Europe que les classes populaires ont fini par considérer comme le bouc émissaire de leurs malheurs et la démonstration de l’imposture du bobo-socialo-marxisme qui prétend secourir le prolétariat, et qui ne défend depuis longtemps que les intérêts acquis de corporations privilégiées parasitaires de la société, suivez mon regard.

Piège à cons aussi pour l’UMP qui ne ravit pas le podium, empêtrée dans des scandales à tiroirs et des points de vue opposés sur le sujet et qui représente bien un courant tout-sauf-Hollande malgré les minables guerres personnelles de « chefs » qui donnent froid dans l’urne à l’idée de les voir succéder à Hollande Ier

Piège à cons toujours pour l’UDI-Modem qui affiche une unité tout aussi de façade en attendant de se ruer sur la dépouille de Borloo pour la tirer chacun(e) à soi. Honnêtement, les seuls convaincus de la nécessité européenne .

Enfin, mais ce n’est pas une nouveauté, piège à cons pour le Front de Gauche et l’abominable homme des médias, la réincarnation de Marchais, j’ai nommé Mélenchon, aussi proche des aspirations populaires que des fauteuils de seconde d’Air France. 30 000 Bonnets Rouges à Quimper en Bretagne, même pas 500 Fronts bas avec Méluche à Carhaix. Bafoués dans ses prétentions électorales contre Bleu Marine.

Les autres « listes » ne méritent aucun commentaire, à commencer par les « Verts », dont l’impact ne tient qu’à l’imposture climatique.

Et pourtant, cette Europe est une chance historique, pas sur ce seul scrutin, mais à terme. Au-delà des discussions politiciennes et des décisions stupides et tatillonnesques des technocrates, elle est la seule chance de survie de l’Europe millénaire dans cette mondialisation. Et au risque de choquer, ce n’est pas l’économie, chers libéraux, qui importe : l’Europe sera faite quand elle aura une armée. Si vis pacem, para bellum. À vos flingues, en l’occurrence, vos urnes !

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • « À vos flingues, en l’occurrence, vos urnes ! »

    C’est-à-dire ? quelle arme choisir ?

    La plupart des commentaires sur Contrepoints préconisent l’abstention, quelqu’uns comptent choisir « Nous citoyens » (son programme ne me convainc absolument pas)…

    Personnellement je vais voter blanc, parce qu’il implique une démarche, une volonté de montrer qu’aucuns de ceux qui se présentent ne méritent pas ma voix, alors que l’abstention est interprétée comme de l’indifférence.

    Cela ne changera en rien le résultat, mais si au lieu de 55% d’abstentions (chiffre au hasard), il y avait 55% de votes blanc, là l’impact serait fort et visible.

    • « qu’aucuns de ceux » = tous ceux

    • A part : « limiter la production de normes », je n’ai pas trouvé que le programme se revendiquait libéral. En revanche « fixer des objectifs contraignants … biodiversité » fait plutot froid dans le dos.

      Liste totalement inutile à mon avis, et au vu des autres listes ce n’est pas peu dire …

      Quant au 55% de vote blanc … Faut pas rêver. De toute façon les journalistes vont nous pourrir la soirée avec leurs analyses, alors que la multiplication des listes et les propositions démagogiques communes à ces listes interdisent une analyse détaillée du raz le bol qui va clairement s’exprimer.

      Donc pourquoi voter le gagnant au loto des avantages démesurés alors que notre vote va être mal interprété ?

  • Un peu délirant cet article.

  • Qu’ils sont lourds les régionalistes bretons. Ils font comme s’ils représentaient la Bretagne. On a l’impression qu’on n’a pas le droit d’être breton et d’être contre cette honte que sont les bonnets rouges. On a l’impression qu’on devrait être favorable à cette agriculture qui détruit nos plages…
    Un article désespérant.

  • « L’Europe est une chance » disent ils? Oui, c’est certain mais pour qui?
    D’aucuns nous encouragent à aller voter, oui mais pourquoi? Nous donnons nos voix sans rien en retour!
    Et si ceci n’était valide que pour les Européennes, mais c’est pour l’ensemble du suffrage universel que c’est devenu une réelle pétaudière!!
    Nos politiques ont petit à petit transformé la République en un simulacre de démocratie entièrement dédié à leurs propres intérêts!
    Non je n’irai plus donner ma voix à des voyous!

  • Non seulement les benêts rouge imposent leurs visions: toujours plus de subventions pour leur gueule à eux… Mais en plus ils veulent annexer la Loire atlantique …

  • Récapitulons : pour le vote de dimanche .

    754 députe és Européens = 6200 € net /mois
    Indemnités frais généraux = 4243 €
    Indemnités journalière = 303 €
    Enveloppe mensuelle collaborateurs = 21209 €

    A hauteur de 12 % pas d’impôts !!!!!!!!

    Total 27832 € + chaque présence sur le lieu de travail, ou simplement une signature après on s’en va = en moyenne une dizaine de fois par mois x 303 = 3030€ / mois x 12 = 36000 €
    Soit un total royal ou la modeste somme mensuelle de 57564 € .

    Merci , mais mois je n’irai pas voter pour cette bande de mécréants et de voleurs , Non merci

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
chômage épargne
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

En décembre 2015, par les bons soins d'un de mes lecteurs, Nasier Ockham que je remercie au passage, nous pouvions bénéficier d'une analyse factorielle des correspondances (AFC) des résultats de vote des régionales.

Pour rappel, l'AFC est une analyse statistique non dirigée permettant de trouver de façon systématique les corrélations (ou leur absence) entre les agrégats qui se dégagent des différentes dimensions de données qu'on lui fournit.

L'analyse de l'époque avait largement montré que la France semblait se d... Poursuivre la lecture

Par Philippe Bilger.

Le président de la République, affichant trop vite sa certitude que les Gilets jaunes n'ont plus de "débouché politique", est tout entier tendu vers les élections européennes du 26 mai. Au point d'être devenu, de manière dangereusement partisane si les suites ne correspondaient pas à son engagement ostensible, la véritable tête de liste de LREM, Nathalie Loiseau, mauvais choix, en demeurant la responsable nominale. Comment Emmanuel Macron, déchaîné contre le RN, fera-t-il demain pour concilier honnêteté démocratique e... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Perrin.

Près d’un mois après les élections des 25 et 26 mai, nous bénéficions d’assez de recul pour analyser les conséquences du scrutin.

Faut-il se réjouir ou s’inquiéter de la percée des écologistes ?

Avec 13 % des suffrages exprimés, la liste menée par Yannick Jadot a su créer la surprise en se plaçant en troisième position, derrière celles de Nathalie Loiseau et de Jordan Bardella.

À en croire les instituts de sondages (les mêmes qui nous annonçaient quelques jours encore avant les élections, EELV en quatr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles