Ne critiquez pas « Bruxelles », ils vous accuseront d’être « contre l’Europe » !

Europe : il faudrait peut-être qu’ils changent de discours !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ne critiquez pas « Bruxelles », ils vous accuseront d’être « contre l’Europe » !

Publié le 10 mai 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

souris_europe_a

Qu’ils changent ce disque rayé. Et surtout qu’ils arrêtent leur propagande…

Tweet de Fabius : surtout n’oubliez pas de « faire la Fête de l’Europe » (c’est cool) et surtout de « faire avancer la croissance » et la « solidarité sur notre continent » !

tweet_europe-fabius

Vous voyez, pas un seul argument solide. Rien, juste des mots creux, épuisés, entendus mille fois. Qui ne portent plus et qu’ils répètent inlassablement depuis des années… Même la petite souris de l’image a compris que cette propagande creuse n’arrivait plus à convaincre personne.

Et comment un ministre comme François Rebsamen (ministre du Travail) peut-il rédiger un tel tweet ?

rebsamen_europe

Qu’il l’écrive encore, on ne peut pas l’en empêcher. Mais qu’il ose le penser : penser qu’une tribune d’un homme politique dans un journal du soir puisse être « distribuée dans les écoles », on hallucine ! Ils pensent vraiment que les écoles sont des lieux de propagande politique ? Et évidemment personne ne trouve ça indigne. Un de ces jours, en plus du Porte-parole du gouvernement, ils nous inventeront un “Reichministerium für Volksaufklärung und Propaganda”… Ce pays est vraiment gravement malade. Malade de sa classe politique gangrenée par l’idéologie.

Ne critiquez surtout pas « Bruxelles » sinon ils vous accuseront d’être « contre l’Europe » et « contre la Paix » !

Ce que je comprends en lisant les tribunes et la propagande officielle, c’est qu’il ne faut surtout pas dire qu’on est « contre la bureaucratie de Bruxelles ». Il faut juste dire qu’on est « pour l’Europe ». Ça suffit et ils sont contents. Sinon ils en concluent que vous êtes contre l’Europe et ils vous accusent d’être pour le « repli national », la « fin de l’euro », le retour des guerres entre la France et l’Allemagne, que vous voulez déchirer les traités, rétablir les droits de douane, réinstaller les guérites de la police des frontières, et peut-être même refaire travailler les enfants dans les mines !

Vous voyez bien que vous êtes un méchant anti-européen puisqu’eux sont gentils, célèbrent la « Fête de l’Europe » et agitent joyeusement des petits drapeaux bleus avec de belles étoiles en répétant : « l’Europe c’est la Paix »… Un débat qui se réduit à des arguments aussi nuls est pour moi totalement grotesque et dérisoire. La démocratie Français est décidément tombée très bas. Il suffit d’ailleurs de voir qui ils ont nommé à l’Europe pour comprendre. Voilà, c’est dit.

europe-smiley_c


Sur le web.

À lire aussi : Eurosceptique ? Vous devez être homophobe !

Voir les commentaires (51)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (51)
  • Sans compter que l’on peut tout à fait considérer l’Europe comme un fait historique et civilisationnel, indépendamment de tout ce que peut dire et faire Bruxelles. Et, de ce fait, considérer que Bruxelles ne sert à rien – au mieux -, ou encombre – au pire, et c’est le plus probable. L’Europe politique, c’est comme la « paix sociale » : un concept contraignant posé sur une réalité qui n’a pas besoin de lui. De ce point de vue, il n’y a pas à être pour ou contre l’Europe : elle est. Alors, Bruxelles devient une fiction, et les fictions politiques sont faites pour être abandonnées.

    • il est dèjà difficile de mettre d’accord des dèputés d’un mème parti pour voter une loi èmise par un gouvernement du meme parti. C’est la vie politique et c’est un bien pour une democratie. A l’èchelle d’un continent où il y 1 siecle començait une guerre qui allait faire 10 millions de morts,et qui recommencera pour en faire encore pire , tout justifie pour poursuivre la haine. Et bien NON.
      Bruxelles c’est une ambition de vivre en respectant ses voisins.
      cherche a ètablir des règles minimalistes pour rendre cohèrent les activités au sein de l’Union afin de favoriser la mobilité. Cela semble un acquis maintenant, mais sans une dèmarche commune il est impossible de regler des problèmatiques culturelles voir ecomomiques qui nous rendainet dans le passé incompatibles voir haineux.
      Regardons ce qui se passe en Afrique libèrée au moment où nos pays fondateurs se font sermant de travailler pour la prosperité et la paix. C’est le chaos malgré une organisation africaine des chefs d’Etats.
      Ce n’est de dire que Bruxelles devient une fiction, c’est bien une rèalité. Vu de l’extèrieure cela semble presque impossible pour des français au caractère gaulois qui les diffèrencie des autres peuple, ne penser à cette ruche qui ne cesse de bourdonner sans battre de l’aile, car le scandale servirait les anti européen contre la Commission. En fait le succés de son travail n’est jamais rendu en son nom,mais à celui des gouvernements . Pour ce qui est des français les indiciplinés, les Grognards, tout est bon pour expliquer le dèclin de notreèconomie,mais surtout pas les trente glorieuses. Bruxelles n’a rien à voir si Paris n’a pas chercher l’Opt Out comme certains pays. Et ce qui se passe finalement c’est que nos dirigeants pas très malins voudraient renègocier pour èviter un chagement structurel qui n’a pas bougé depuis le fin dela seconde guerre mondiale…

      • « Bruxelles c’est une ambition de vivre en respectant ses voisins. »

        Et vous avez besoin qu’on vous donne des ordres, pour ça ? Ça ne vous vient pas spontanément ?

        • Il ya une siècle la gauche au pouvoir , Jaures assassiné, l’Europe des travailleurs dècouvrent la nationalisme pour une histoire de meutre dans un pays connu que par les journalistes et les diplomates.. Bref , la gauche se met à faire la guerre avec l’appuis de son èlectora et bien sur de l’Etat major pour … la revanche… Quand on voit certains comportements pour des rencontres sportives dans l’Union, les autorités sont appelés à s’occuper des provocateurs…Et on ne parlent pas de certains dèputés qui jouent à tittiller leurs collègues ètrangers. Franchement si la Paix ètait une èvidence, pourquoi avoir fait des traités? Bruxelles ne donnent pas d’ordre qui ne soient acceptés par ceux qui les recoivent. Il n’y a pes de dictature de la Commission, il a seulement un gendarme qui rappel à l’ordre, car dans une grande cour où 28 nations supposées connaitre les règles du jeu, il y a des indisciplinés. Et si les français se sentent visés, ils oublient vitent que pour certains européens cela été pas que des menaces, mais bien un retour dans les règles du jeu. En politique tout est possible, meme le mensonge! Donc quand la France ne cesse de repousser sa parole donnée, elle agace, et le mot est courtois. Le français est indiscipliné, c’est un gaulois, certes très èvolué, mais il ne change pas. Quand on a un empire, le mensonge c’est du Droit d’Etat. Quand on est dans l’Union , vivre est respecté son voisin, c’est du droit communautaire supranational. Alors on ne discute pas en dehors des règles. Bruxelles n’est pas Paris. Et Paris doit simplement faire ce qui est conclu avec ses voisins. A ce jour toujours pas de spontaneité de Paris….

  • si on commençait une bonne fois pour toute à différencier l’Europe et l’union européenne.
    L’Europe c’est une histoire communes, des bases culturelles communes ,des siècles d’échanges ( oui, bon ok, les échanges ont parfois été un peu « musclés » ) et surtout ce sont des peuples !!
    L’union européenne ce n’est qu’une couche bureaucratique … un truc dont il faudra bien se débarrasser un jour ou l’autre.

    • Ce n’est pas prèvu dans les textes juridiques de se dèbarasser de ce truc. En fait la France peut demander à quitter l’Union. Mais imposer aux autres sa vision c’est de l’arrogance , the french touch qui fait de plus en plus rire nos voisins qui ont compris que la France c’est un beau pays et que Dieu pour ne pas les rendre jaloux a inventé les français…

  • Article un peu anachronique. Aujourd’hui j’ai le sentiment inverse, il vaut mieux etre anti-europeen que pro. Malgré la vague propagande socialiste dictée par la direction europeenne du parti, leurs agissements quotidiens sont bien anti-europe, que ce soit UE ou Europe, ils sont contre, clairement. Les crispations sur le probleme du deficit français le prouve, et la diabolisation systematique de tout ce qui se trouve juste de l’autre coté des frontieres ont mis fin a la France europeenne.

    Aujourdhui il faut se revendiquer anti Europe, sinon on vous prend pour un fou, comment pouvez vous vouloir vous allier avec les hordes de barbares liberaux qui essayent de detruire notre magnifique systeme social??? Vous êtes donc anti-patriote??? Quand on aime son pays, on deteste les autres, voila la nouvelle France rayonnante des Lumieres.

    Parler de l’influence des pro europeen dans ce contexte de nationalisme exacerbé me parait un peu excessif…

    • nn ils sont pour, enfin ils sont pour l’avenement d’une Union des Républiques Socialistes d’Europe.
      Car comme chacun sait, l’europe et beaucoup beaucoup, beaucoup trop libérale.
      Ce qui est bien commode pour lui mettre sur le dos tous les échecs des gouvernements francais – enfin hirs de cette période électorale, ou la ils peuvent plus dir egrand chose contre elle.

    • Desproges54,
      Vous êtes sur Contrepoints … on peut y être pour ou contre l’Europe, mais rarement contre pour la raison que vous évoquez. Les machins anti-libéraux que nos étatistes nous imposent (sécu, monopoles et oligopoles divers, …) trouvent à Bruxelles un contrepouvoir qui a le mérite d’exister.

      • Le contre-pouvoir n’est qu’apparent, il n’a absolument aucun autre mérite que d’exister. Il y a un jeu théâtral entre Bruxelles et les gouvernements, mais pas le moindre contre-pouvoir. Les monopoles vont bien, merci pour la SNCF, les règles sur l’âge pour monter à l’escabeau ou la puissance des aspirateurs garantissent l’interdiction du marché à tout nouvel entrant, et la connivence déborde de partout. Le contre-pouvoir bruxellois, c’est le parti d’opposition mis en place par le dictateur pour que son parti ne soit pas le parti unique et pour canaliser les opposants.

      • Je ne parle pas de Contrepoints, je parle des gens en général. Aujourd’hui, le français moyen, sous l’influence de nos bons dirigeants, sont de plus en persuadés qu’ils sont en réalité victime d’un terrible complot des etrangers, par definition mechants alors que nous sommes les gentils, evidemment. Et bien evidemment, nos dirigeants ne sont pas en cause. Ce qu’on leur reproche finalement, c’est de ne pas combattre activement le Grand Complot judeo-capitalo-liberal! D’où un vote de plus en plus nationaliste.

        Je sais bien que sur Contrepoints on en est pas lâ, je connais le site depuis le temps vous savez… Mais c’est ce type de discours que j’entends de plus en plus…

    • Detruire notre magnifique système social que personne voudrait avoir tant il est mal géré. Etre patriote c’est aimer aussi les ètrangers. C’est ètre nationalisme qui veut dire ne pas aimer les autres…Les pro européen sont ce qui veulent encore plus d’Europe. Erte européen serait dèjà d’avoir lu les 2 traitéen vigueur,meme si je suis concient que la majorité des français n’ont jamais lu la Constitution française et se sont arrètés au prèambule : les droit de l’lHomme. Vu l’enseignement en France dans les ècoles sur l’Union, tout semble à croire que l’ignorance de l’Union fait parti intègrante de programe officiel. Mais si cela se linitait à ce petit problème, ce ne serait point grave. Du moment qu’il y a des diplomes universitaires sur le Droit européen, on devrait normalement en France etre à l’abri . Et bien non, ce n’est pas le cas sauf pour quelques personnes qui doivent s’arracher les cheveux quand une autorité avance des certitudes sans en avoir au prèalable vèrifier la vèracité… L’arrogance c’est de croire que l’on sait…

  • Un des arguments le plus terrible car Contrepoints malheureusement raison, ils sont tous d’un niveau débile grave : vous voulez isoler la France du monde avec vos frontières, le repli sur soit etc…
    Ces connards n’ont pas de porte d’entrée chez eux c’est ça ? Souvent même blindée qui plus est… Ils filtrent bien en laissant rentrer qui ils ont choisi non ??? Une porte d’entrée fermée à clef ça ne les a pas empêchés de faire rentrer leurs amis chez eux non ?
    A quand un défonçage de porte chez un des parasites ?
    Mais Contrepoints découvre la pluie qui mouille… Si vous aviez suivi les Européennes de 94 vous auriez pu voire que De Villiers ne disait pas autre chose à l’époque.
    Oui l’Europe et l’Union Européenne sont 2 choses différentes.
    De même qu’il n’y a pas besoin de communauté de communes ou d’agglomération employant des milliers de personnes pour dire ou on va déposer le tas de sable lors des travaux entre 2 villes on n’a pas besoin de tout ce merdier bureaucratique.
    Quand un groupe du CAC 40 coopère avec une société Japonaise on se réunit dans de simples salles de réunion, que ce soit en France ou au Japon. On ne bâtit pas des buildings en y installant des milliers d’employés travaillant sur ces projets…
    Ces fous ne sont pas capables de gérer un village, une commune, une ville, un département, une région, un pays et voilà qu’ils veulent un président Européen, du monde bientôt…

    • Tout a fait d’accord. Bruxelles c’est 50 000 eurocrates pour 500 000 000 de personnes dans 28 pays et autant de langues au passage. Quand bruxelles fait une rèunion de très haut niveau avec le Japon avant signature, elle ne se dèplace pas, elle fait de la videoconfèrence sècurisée , pour èviter de dèpenser 10 000€ par tète. Et c’est ainsi que pour une quantité de dossiers de très haut niveau, Bruxelles qui doit justifier chaque Euro utilise ce qui se fait de mieux. Avez vous entendu parler des attaques informatiques contre la Commission? il y a personne au bout… Mais le CAC 40 c’est assez courant en ce moment… Le CAC 40 malgré le fric qui est en jeu et les salaires payés pour ses directoires, n’a qu’un mot à dire pour l’Union: Merci

  • @ Strasbourg hier, au Parlement et autres lieux emblématiques, 5000 jeunes présents (dixit les Pravdas orthodoxes).
    Je croyais voir des JMJ laïques, mais sans la Foi.
    Tous ces jeunes des 4 coins de l’Europe, venus se rencontrer et discuter, avaient-ils vraiment fait un choix ? Invités pour sûr, ils auraient eu tort de refuser.
    Les media tentent de nous vendre la soupe, mais moi je ne peux plus l’ingurgiter…

    • Qu’il y est de la propagande dans une Europe en paix, c’est mieux que de faire venir des jeunes qui se cracheraient dessus. C’est message qui dit tout simplement j’aime mon pays, je suis fier de lui, et l’idée que moi demain je peux si je le veux partir travailler dans l’Union sans risque…Moi je suis partide la France en dèbut 1991 comme touriste et depuis j’ai changé 3 fois de pays.. Cela forme l’esprit européen. Alors c’est bien trop facile derriere un clavier de parler de la vraie rèalité que meme mes parents n’ont toujours pas compris…

  • Il existe de fait un détestable matraquage politique à l’égard de notre jeunesse, ce créneau de population assez malléable de futurs citoyens-électeurs. Eux jeunes, emplis d’idéaux mais passablement immatures, jeunes préalablement drillés par des enseignants eux-mêmes peu informés ou d’obédiences douteuses.
    Jeunes auxquels ces prosélytes aux intérêts et motivations divers « vendent » leurs argumentaires simplistes et font visiter des bâtiments certes impressionnants mais dans lesquels les visiteurs ignoreront quasi tout de ce qui s’y passe habituellement en terme d’interactions et de décisions souvent irréversibles.
    J’adhère totalement à la distinction invoquée par d’autres : « différencier l’Europe et l’Union européenne ».
    Concevoir que 500 millions de gens acceptent d’obéir à un même schéma mental reste une utopie. Utopie fort juteuse pour ceux-là qui se trouve(ront) aux commandes du paquebot à 500 millions de rameurs !
    L’Union européenne actuelle milite à 100 lieues de l’état d’esprit de ses Pères fondateurs, vieux Sages ayant connu un temps de disettes et de violences, or qu’aujourd’hui les jeunes baignent dans une vie de cocooning mêlée d’incertitudes qu’entretiennent savamment les médias, ces complices de partis !!!
    L’Union mérite une claque pour n’avoir pas écouter les voeux de ses peuples.
    Souhaitons que ceux montant aux hémicycles d’après 2014 soient d’un autre moule politicien ? Raté ! Ce sont les suppôts de particratie, ambitieux et « anciens » visant les honneurs et la pension garnie que nous verrons envoyés via les listes électorales ! Bis repetita … Ainsi se perpétuent nos utopies !

    • Il y a un age pour quitter le nid pour vivre pourquoi pas dans un autre payer . Une fois installé surtout en France , où les droits de mutations, les taxes, nous rapellent durement, que l’Etat nous pompe chaque fois que nous voulons changer de vie, nous sortir d’une situation parfois contre notre volonté, tenter de reconstruire ailleurs, quitter la France, c’est soit pour une promotion, soit pour un contrat d’expatrié. Alors C’est certain l’Union n’interresse que peu de français, et les utopies ne peuvent qu’ètre dans la tète des jeunes…

  • « différencier l’Europe et l’Union européenne »

    j’adhère.
    mais aujourd’hui, et au moins dans notre pays, dans le mot Europe ne se définit pas, il se ressent.
    Il est comme la gauche, qui on ne sais comment, sous-entend bonté et générosité.
    Alors comment débattre dans ce contexte.

    • meme un Suisse sait que l’Union a des accords avec son pays et cela lui donne pas mal de droits sans y etre membre. Cool en ce moment cela recrute en Suisse et les européens sont super contents. Bref meme hors de l’Union ont peu etre encore dans l’Europe. Le mot Europe ne se dèfinit pas il se ressent .

  • on peut dire aussi que l’Europe a été le rêve de césar , napoleon , hitler , goldman Sach….et surement d’aucun habitant de l’Europe ayant une mémoire de l’histoire.
    et comme une bulle de savon l’Europe finira par exploser comme tout ce qui devient trop gros pour tomber et qui alors grossi grossi comme la grenouille de la fable

    • C’est l’évidence même; aucun des personnages sus-cités n’a tenu compte de l’élément incontournable qui est l’appartenance nationale de chaque peuple à son propre territoire.

    • il faut dire que l’Union vit avec 1% du PIB européen pour son budget, et 0,07% du PIB européen pour son fonctionnement, alors que les pays dèpensent plus de 900 fois plus pour leur personnel dans les adminstrations! C’est une rèalité de 2013 …l’Europe c’est sacrèment investi après presque 57 ans d’existence. C’est certain qu’une micro grenouille quand elle explose, a des effets terribles sur la couleur de la mare! Je sais c’est dur la discipline pour les français. Mais je crois que lorsque un premier ministre annonce que l’Etat est en faillite, il se sent fort et il doit dènoncer l’Europe qui le force à gerer 54% du PIB de sa nation! Mais quelle honte de faire donner desleçon par une institution qui a le culos de montrer que 99,99% de son budget est correctement dèpenser selon meme la signature du president français. Le 0,01% ètant l’incertitude au moment que les rapports sont fournis dans tous les pays de l’Union. Notre court des comptes qui punlie chaque années les incoherences catastrophiques des dèpenses publiques est la dèmonstration que the french frog est trop gros comme la grenouille de la fable…

  • Notre Reichsminister existe.
    Il s’appelle Najat Vallaud-Belkacem.
    Il a le talent, l’ambition, la pugnacité, le sens de l’à-propos, et le total manque de pudeur qui conviennent à la fonction.

    Herr Reichsminister Doktor Goebbels était aussi un socialiste militant qui œuvrait pour le bien du peuple et de la nation.

    Leur Reich n’a pas duré mille ans. Que de dégâts en douze ans !
    Combien de temps allons-nous garder les nôtres ?

    Les raisons de pourfendre l’Europe sont multiples, voire contradictoires. Pour un libéral leur bureaucratie est excessive; mais la lutte de cette bureaucratie européenne contre nos systèmes nationaux inefficaces « que le monde entier nous envie » est très désirable. Les amis de mes ennemis ne sont pas toujours mes ennemis.

    Nos politiciens mondialistes ne sont pas pour l’Europe; ils sont pour un machin qui permet de distribuer des sinécures à des collègues dans le besoin. Et accessoirement ils sont contre une France qui in fine représente si peu pour eux qu’ils la bradent au plus offrant, voire au premier venu. Cela veut-il encore dire quelque chose que d’être français ?

    La fortune rend fous ceux qu’elle veut perdre !

    • Soit dit en passant, comparer les socialistes français contemporains aux nazis d’autrefois est intéressant d’un point de vue philosophique, essentiellement pour détecter les correspondances idéologiques, mais cela n’a aucun sens d’un point de vue historique ou politique. La France d’aujourd’hui n’est pas totalitaire, quoi qu’en disent les innombrables Français qui aimeraient être perçus comme des héros de la Résistance.

      Si Hollande était Hitler, il n’y aurait pas Contrepoints, nous serions tous en train de monter dans des wagons de marchandises. On n’en est pas là. On n’en est même pas près. C’est bien beau, le Godwin Point, mais il ne faut pas confondre parallèle et superposition. 😉

      • « TOUT DANS L’ÉTAT, RIEN HORS DE L’ÉTAT ET RIEN CONTRE L’ÉTAT » Mussolini
        le fonctionnariat (et ses avatars) phagocyté par une plus que majeure partie de la gauche depuis l’après guerre montre un socialo-fascisme qui ne dit pas son nom … faisant chanter les autres citoyens en menaçant subrepticement de paralyser l’appareil d’état aidé par les anciens monopoles EDF, SNCF, Orange etc… dans ces conditions le « qualificatif » des socialistes n’est pas usurpé, n’est-ce pas ?

        • Quand un français porte au cou une petite chaine avec une croix, on n’a besion de demander s’il est chretien. Quand un Etat porte les stigmates d’un règime de Droit d’Etat, il peut utiliser ses leaders pour parler d’Etat de Droit, mais le mensonge de changera pas l’opinion sur sa nature. Moi j’ai eu la stupèfaction après des années hors de France d’entrendre à l’intereieur d’un ètablissemnt public ( hotel de Police nationale) qu’un officier m’informe avec le sourrir de circonstance que l’Etat ne cherche jamais à enquèter quand il sait qu’il est responsable. A cette instant on se demande si Mussolini n’a pas des tifosi en France!

      • Je ne suis pas d’accord.
        La France d’aujourd’hui est totalitaire. Elle l’est vraiment.

        Toute personne qui se met en marge du système sur des critères sociaux politiques se verra ostraciser, socialement, politiquement et surtout économiquement.

        La raison pour laquelle les chambres à gaz n’existent plus n’est pas la vertu ou le bon vouloir de nos dirigeants, mais le fait qu’elles ne sont plus nécessaires.

        Une voix discordante est d’abord ridiculisée / décrédibilisée, ou démonisée. Son possesseur perd son emploi (s’il est salarié), ses clients (s’il est indépendant), ou ses perspectives de carrière (s’il est fonctionnaire).

        Si cela ne suffit pas il y a le contrôle fiscal, ou les « antifas », ces modernes SA / chemises brunes, qui, « comme en 33 », bénéficient de l’impunité pour leurs exactions, et leurs opposants de la sévérité des juges, même en état de légitime défense.

        Quand « toute » l’économie, les médias et les juges sont effectivement sous contrôle, les trains de la mort sont inutiles. Nous sommes entrés dans un « web totalitaire 2.0 ».

        Quand un ministre de l’intérieur (depuis promu premier ministre) perd son sang froid et traite une opposition catholique parfaitement pacifique mais hostile bien pire que des voyous cassant tout sur leur passage, les parquant en plein hiver derrière des barbelés pour ne pas s’être dispersés à temps à la fin programmée d’une manifestation sans histoires, et que tout le monde dans notre paysage médiatique trouve cela normal, voire amusant, on a un élément de preuve de l’existence d’un vrai régime totalitaire. Les cathos et les opposants à la normalisation culturelle de leur pays prennent la place des cibles préférées des autres nazis. Le principe est le même.

        Avant d’envoyer ceux qui restaient en camp de la mort, leurs boutiques étaient saccagées par les antifas de l’époque, et leurs biens saisis, comme peut le faire le fisc aujourd’hui. L’un des talents des systèmes totalitaires a toujours été de veiller à ce que personne ne soit jamais dans son bon droit; l’accumulation de règlements contradictoires a pour conséquence que tout le monde enfreint la loi tous les jours. Cela facilite et légitime le contrôle de population.
        Vous me descendrez bien les limitations de vitesse à 80km/h, si l’inflation de règlements et autres lois ne suffisait pas ?

        Quand on invoque les éventuelles réactions télécommandées de ces mêmes antifas comme argument pour interdire un spectacle, on atteint des sommets que les sages dirigeants orwelliens décrits dans 1984 n’avaient pas encore voulu envisager. Ledit spectacle est peut-être de mauvais goût; mais seul un régime totalitaire peut prétendre régir le bon goût par la force publique.

        A la Pétain plutôt qu’à la Mugabe. Mais avec tellement plus de moyens ! Avec la bonhomie patiente de Flamby ou avec l’intempérance de son nouveau grand vizir ?

        On peut cuire des grenouilles sans les voir protester ou s’échapper; pourvu que la cuisson soit lente. Le résultat est bien celui recherché; en l’occurrence l’asservissement d’un peuple.

        • « La France d’aujourd’hui est totalitaire. Elle l’est vraiment. »

          Alors, le mot « totalitaire » est vidé de son sens, et réinventé à votre convenance.

          « La raison pour laquelle les chambres à gaz n’existent plus n’est pas la vertu ou le bon vouloir de nos dirigeants, mais le fait qu’elles ne sont plus nécessaires. »

          Vous croyez être au summum de la souffrance possible ? Vous n’avez pas idée de ce qu’est la terreur. Pas la moindre idée.

          Je ne vous souhaite pas de connaître le totalitarisme. Vous ne me sentez pas armé pour le combattre. Trop sensible.

          Désolé pour ce jugement personnel, vraiment. Mais l’esprit apocalyptique est une abomination, qui ne peut être combattue par la seule raison.

          • Pascal,

            Вы не знаете меня. Я знаю, о котором вы говорите.

            Один из любимых шуток наших российских друзей о « Европейском Советском Союзе ». Наши друзья знают, что такое « Советский Союз »; теперь они видят это проникает в Европе.

            Если вы не можете доверять русских, спросите поляков.

          • Ce n’est pas que la douleur soit ressenti de la meme façon pour tous. Mais un certain pessimisme sur un avenir meilleur recherché a été èvoqué avec l’arrivée d’un troisieme parti incontrournable…Qui sait ce qu’il pourrait engendrer…Ce qui n’est pas fait aujourd’hui peut se faire demain, d’où une certaine angoisse dans l’exagèration dans l’utilisation totalitaire pour le cadre exagonale.

        • @J’écris ton nom : ouais, bon arrêtez vos délires. Certes, le gouvernement actuel est un Big brother en puissance avec sa novlangue, son délire sur le changement des hommes, sa stigmatisation de tout pourvu que cela détourne l’attention des médias (dernière en date : J-V Placé veut une loi sur les insultes racistes sur internet… c’est pas comme si on n’avait pas déjà des lois sur l’incitation à la haine raciale…) etc. Certes, la France a passé depuis belle lurette la frontière entre libéralisme et socialisme. Certes, le système est ainsi fait que lorsque vous mettez un pied dans le ravin de la pauvreté vous avez peu de chances d’en sortir.
          Mais argumenter sur le TOTALITARISME, là vous êtes dans un délire. Passez à la pharmacie, prenez une aspirine remboursée par la République des bisous, et ouvrez un bouquin sur le totalitarisme.

    • C’est bien qu’un esprit conquerant souhaiterait une intervention eurocratique pour sauver le titanic français qui n’a pas de capitaine pour envoyer le SOS. La France se fait manger par les 2 bouts de sa rèpubliques qui sont les 2 gros partis dont l’odeur du poisson pourrisant qu’ils dègagent ne permettra plus dans queque temps aux passagers de respirer…

  • L’EUROPE DE TOUS LES TEMPS

    L’EUROPE EST LA PLUS GRANDE CIVILISATION DE TOUS LES TEMPS

    L’EUROPE EST LA PLUS GRANDE PRODUCTRICE DE BIENS À TOUS ÉGARDS

    L’EUROPE EST LE PLUS GRAND MARCHÉ DE LA PLANÈTE

    … mais ce n’est pas grâce à Bruxelles !

  • L’Europe n’est pas un mal (et je pense que nous sommes très nombreux à le penser), c’est ce qu’en ont fait ces politiciens véreux qui est le mal!
    Un Barroso, à quoi a t(il servi durant toutes ces années? Que l’on m’explique? J’entendais Barnier se défausser cet après midi, quelle a été son œuvre? Qu’il nous explique? Dany « le Rouge » a démissionné, peut être avant qu’il ne lui soit demandé des comptes?
    Nous payons très cher cette incurie permanente, les absences répétées des Le Pen, Mélanchon, Dati et autres!! Mélanger les problèmes à huit, soit, mais à vingt huit nous savons tous que c’est le cirque!!!

    • Barroso, il a commencé sa carrière dans le maoïsme, vous savez. Ça laisse des traces.

    • Barosso a été impliqué dans le redressement des PIGs, alors que ce n’ètait inscrit dans sa mission. C’est comme si vous aviez demandé à Merckel de redresser le dèficit public français en prenant le poste du premier ministre! Mais voilà les banques et la finance mondiale voulaient eviter l’effet domino. Puis Sarko a fait faire la modif dans le Traité de Lisbonne pour introduire l’ingèrence de la Commission dans les affaires domestiques d’un pays qui ne respecterait pas sa signature! En gros Barosso pour moi a jouer sur 2 tableau, renfocer le pouvoir du Conseil des chefs d’Etars qui impose un droit d’ingèrence, et de l’autre une plus grande autorité dans le respect du Traité qui est dela compètance exclusive de la Commission. Maointenant du point de vue formelle, Barosso a eu plus de responsabilité que son prèdècesseur Prodi qui aura eu le poste quand Santer se fera chassé à cause de Mme Cresson qui confondait Bruxelles avec Paris…Il a dit officièlement aux USA que la faute de la crise en Europe ètait de la responsabilité des amèricains. Et oui , il a eu se courage, quand on imagine qu’en 2007 l’Europe ètait en pleine croissance, sans avoir augmenter le budget de fonctionnement de la Commisison avec 10 pays en plus. Comprenez que Barosso a dù de mander à ses fonctionnaires en 2013 une perte de salaire, pour plus de travail 40h, une retraire encore plus tardive, moins de remboursements , et surtout moins d’effectif. Alors qu’en 2004 les salaires de recrutement baissaient de 30% avec un frein dans les carrieres, un allogement des cotisations e tune selection encore plus draconienne que dans le passè, sans parler de l’externalisation de grands nombres de taches afin de pouvoir aboutir à recruter du personnel de haut niveau des nouveau Etats membres avec le meme budget de fonctionnement qu’à 15…
      M Barnier reste quand mème qu’un commissaire certe très compètants et attentif aux appels des européens qui souhaient qu’en Europe la finance paye sa part de taxe pour le bufget européen afin que ce qui semble improbable à faire dans les Etats se fasse au niveau européen…
      La Commission meme si elle doit etre critiqué , n’a pas son èquivalant ailleurs, car lEurope ce n’est pas les USA et son budget et que de 1% du PIB. Mais soyons certains que les ministères de tous le spays de l’Union sont très contents d’avoir un partenaire extrement compètant qui produit des chiffres qui sont exactes, alors que les Etats ont tendance a fournir des prèvisions très optimistes.. Si il y a mensonge, cela ne vient pas de Bruxelles, Si on connaitre la situation de son pays, il vaut mieux le demander à la Commission. Bruxelles sef ait un honneur de rèpondre aux journalistes qui aiment faire le Buzz quand le Conseil ou le Parlement essayent de se dèrober de leur signature. C’est une institution parfaitement ouverte qui vous rèpond personnellement à toutes vos questions sans se tromper. .Bref c’est facile de critiquer, mais faire mieux c’est pas encore dans le domaine des possibilités de beaucoup d’adminstrations nationales… sans vouloir parler de la notre …

      • « C’est une institution parfaitement ouverte qui vous rèpond personnellement à toutes vos questions sans se tromper. »

        MDR !!!!! la preuve : http://www.youtube.com/watch?v=hWRPmMIvIW4

        « L’arrogance c’est de croire que l’on sait… »

        Vous ne pouvez mieux dire !

        p.s. vous devriez vous relire, cela vous permettrait de corriger vos fautes d’orthographe et de français, c’est pénible au bout d’un moment.

  • Parfait résumé dans cette vidéo (Vladimir Boukovski) :

  • L’Europe pour laquelle il est appelé à voter est une institution qui n’a pas de concurrente. Si vous n’êtes pas d’accord avec cette Europe, vous êtes classé par les moralisateurs comme anti-européen. Que vous votiez pour un parti « anti-européen » ou que vous ne votiez pas. Difficile ensuite de se faire entendre pour une « autre Europe » quand, justement, c’est le discours de TOUS les partis qui se présentent : changer l’Europe, faire bouger l’Europe, quitter l’Europe, etc.
    Alors comment peut on être à la fois POUR l’Europe et POUR changer l’Europe ? Le gloubiboulga servi par nos élites ne laisse finalement plus beaucoup de doute sur ce qu’il convient de faire le 25 mai. Espérons qu’il fasse beau.

    • il y a l’OCDE comme alternative à l’Union. En fait les 2 travaillent ensemble sur beaucoup de sujets car des pays de l’Union sont membres et furent à l’OCDE avant d’ètre dans l’Union…

  • Arrêtez d’utiliser le mot Europe pour UE, vous insulté une civilisation et une culture qu’aucun organisme n’a le droit de s’approprier!

    • Vous vous croyez gardien de la bien-pensance ? Que votre insulte reste dans votre commentaire, c’est votre appropriation est tout autant inculte, faites attention au sens des mots qui dépassent votre pensée en insultant sur ce blog ceux qui n’ont pas la même opinion que vous. Votre pseudo montre un extrémisme qui est loin d’être le point de rassemblement de ce blog. Quant à votre votre culture… qui êtes vous pour vous permettre de juger ?
      L’Union Européenne ne vous en déplaise reste envers et contre tout une idée enthousiasmante et ce ne sont pas quelques troublions qui vont dicter leur loi scélérate.

      • Il ne s’agit pas de bien pensance, il s’agit d’honnêteté.

        Vous jugez que l’UE est une idée enthousiaste, tant mieux. Je pourrais vous faire remarquer que beaucoup d’idées aux conséquences abominable était très enthousiastes. Mais là n’est pas le débat, on pourrait discuter longtemps de l’UE, mais la question n’est pas là.

        Que vous appréciez ou non l’UE, organisation internationale qui a près de 70 ans et regroupant un certain nombre d’Etat dans une certaine optique, mais vous ne devez pas l’amalgamer avec un autre concept, celui de l’Europe, continent civilisationnel
        millénaire.

        Un Européen qui n’est pas favorable à l’UE, ou pire peut être pour vous qui n’est pas dans un pays de l’UE, il est quoi, deviendrait il asiatique ou papou tout à coup.

        Mais évidement vous comprendrez que l’amalgame est voulu, pour une partie des élites (une partie majoritaire) le monde doit avoir une gouvernance mondiale, et avoir une gouvernance sur chaque continent, ainsi l’UE ne doit pour cela non pas pour ses gens être vue comme une organisation volontaires entre Etat souverains, mais comme le gouvernement continentale.

        Autrement dit la finalité de la communication donné en ce moment et de faire assimilé au esprit le passage de l’UE comme organisation international à une organisation supranational.

        Et là évidement je ne peux pas l’accepter et je ne l’accepterais pas plus si tout les Etat de l’Europe serait dans l’UE.
        Dans 50 ans devra ont dire qu’on est anti occidental, aussi parce qu’Occident sera le nom de je ne sais qu’elle organisation.

        En conclusion, partisans de l’UE soyez fière si vous le souhaitez de cette organisation mais ne amalgamez pas avec un autre concept.

        Avoir besoin d’amalgamer pour convaincre, c’est ne pas avoir assez d’argument propre, non?

        • Ce serait mieux si vous évitiez les fautes d’orthographe ou de langue. Passé une par phrase la présomption que vous soyez un troll stipendié par « on ne veut pas savoir qui » est trop forte que pour être supportable. Mais c’est vous qui voyez.

          Cependant sur le fond vous avez largement raison.

          Notez qu’en matière d’orthographe, vous pouvez être créatif : « les élites » est plus traditionnel que « les zélites », par exemple, mais est-ce bien le message que vous voulez faire passer ? Dans ce contexte on sait beaucoup mieux où on habite.

          Le fait est que l’idée de l’Europe a été détournée par :
          – une bande de ploutocrates qui y trouve à manger, à boire et à rigoler; vous reprendrez bien un peu de Conchita Wurst ? (saucisse-coquillettes, avec un peu de ketchup ?)
          – les états-majors nationaux des partis de gouvernement, qui peuvent « caser à l’Europe » ceux qui ont de fait été rejetés par les électeurs nationaux

          L’Europe est de fait la source, directe ou indirecte, de la quasi-totalité des progrès sur cette terre, depuis 200 ans. So what ? Qui en prendra acte et en dérivera une quelconque conséquence pratique ?

          Notre futur est de fait construit comme un hybride de Coquillette-saucisse et Al Quaeda.

          Bonjour chez vous !

          • Je dois avouer ne pas avoir compris, non pas ce que vous avez dis, mais ce que vous semblez vouloir sous entendre.

            « Notez qu’en matière d’orthographe, vous pouvez être créatif : « les élites » est plus traditionnel que « les zélites », par exemple, mais est-ce bien le message que vous voulez faire passer ? Dans ce contexte on sait beaucoup mieux où on habite. »

            Là vous m’excuserais mais je ne comprend rien!

            « Le fait est que l’idée de l’Europe a été détournée par : »

            Vous ne semblez pas avoir prit en compte le problème sémantique dans l’Europe pour l’UE. C’était pourtant le point essentiel de mon massage.

            « L’Europe est de fait la source, directe ou indirecte, de la quasi-totalité des progrès sur cette terre, depuis 200 ans. So what ? Qui en prendra acte et en dérivera une quelconque conséquence pratique ? »

            Je dirais même trois ou quatre cent ans, mais raison de plus pour ne pas amalgamer l’Europe et l’UE.

            Dessolé pour mes fautes d’orthographes (qui sont en fait le plus souvent simplement des fautes d’accord) j’écris assez vite.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La prolongation du pass sanitaire européen (appelé Certificat COVID numérique de l’UE) a été acceptée par le Parlement européen ce jeudi 23 juin avec une large majorité : 453 pour et 119 contre (avant correction des votes). Il est toutefois possible de savoir comment ont voté les députés sur ce document (pages 44 et 45). Celui-ci est riche en enseignement sur leurs positions individuelles, mais aussi sur le positionnement des partis sur la question sanitaire.

 

Le Rassemblement national, la France Insoumise et François-Xavier ... Poursuivre la lecture

Lors de leur session plénière à Strasbourg le mercredi 8 juin, les eurodéputés se prononcent sur huit des quatorze directives du paquet climatique Fit for 55, qui vise à limiter les émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne de 55 % d'ici 2030 dans le cadre du Green New Deal.

Dans ce deal, l’idéologie se taille la part du lion. Commission et Parlement européens sont désormais les deux principaux vecteurs de l’idéologie écologiste dans le monde — loin devant le plus zélé des États.

Ce que marquent ces directives est ... Poursuivre la lecture

La réponse est simple : par bêtise et par dogmatisme. L’Union européenne, notamment l’Allemagne qui défend son industrie, veut écarter le nucléaire par dogmatisme politique vert antinucléaire en s’ingéniant à effrayer les citoyens.

Ses « élites » utilisent les grands médias pour distiller régulièrement une peur irraisonnée parmi la population, d’autant plus facilement que le sujet est compliqué.

Que l’Allemagne assume ses choix, mais qu’elle veuille les imposer à tous les autres devient insupportable.

De plus, certains pr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles