Hollande parle. Les journalistes écoutent. Le pays pleure.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande parle. Les journalistes écoutent. Le pays pleure.

Publié le 7 mai 2014
- A +

Ainsi donc, François Hollande a parlé. Il est allé s’exprimer à la radio, le front plissé et l’esprit certainement plein des conseils que ses communicants lui ont fournis, pour fêter dignement les deux ans d’un quinquennat mal enquillé, actuellement marqué par une popularité catastrophique. L’exercice était nouveau. Le résultat, lui, nettement moins.

hollande se recueille devant une bouche d'égoutsEn une heure, le président de la République, répondant aux questions de Jean-Jacques Bourdin, aura — sur la forme — montré une nette amélioration de ses capacité à communiquer des idées. En terme de contenant, il partait d’assez bas ; l’amélioration était franchement possible. Reconnaissons donc à Hollande qu’il a pour une fois pris au sérieux sa propre démarche, et qu’il a eu la bonne idée d’admettre ses plus grosses erreurs (sans aller, toutefois, à reconnaître sa consternante contre-performance léonardienne, échec artisanal de proportion pourtant épique).

Mais c’est bien sur le fond, à l’évidence, qu’on doit le juger sur cette heure d’intervention durant laquelle il a tenté à la fois d’expliquer le parcours chaotique des deux années passées à l’Élysée et de montrer qu’il avait encore quelques juteux projets dans sa besace.

Et quels projets !

Comme d’habitude, on trouve en bonne place les bricolages traditionnels histoire de ratisser aussi large que possible et rassembler l’électorat qui s’est beaucoup dispersé récemment. La cote de popularité étant fort mauvaise, il n’y avait pas besoin d’aller chercher très loin quelques bonnes idées à pas cher qui pourraient marquer des points. Ainsi peut facilement s’y ranger l’idée de représenter le texte pour le vote des étrangers, qui aura l’immense mérite de faire jacasser les partis politiques, sans aboutir à quoi que ce soit de bien pertinent dans un futur proche. De la même façon, le fait de temporiser toute prise de position sur la procréation médicalement assistée ne coûte rien et lui évitera vraisemblablement quelques épineuses passes d’armes avec une droite qui a bien du mal à trouver des sujets de rassemblements et qui trouverait dans une telle discussion de bonnes raisons de tempêter à l’Assemblée.

Il aura même continué sur cette lancée de petits bonbons faciles à distribuer. Une fois parti à Villiers-Le-Bel après l’interview, il a par exemple proposé une petite réforme du permis de conduire, histoire de le rendre plus simple, plus facile, plus abordable et certainement plus rose. À vrai dire, il aurait eu tort de s’en priver : ce genre de promesses ne coûte pas grand-chose et ne polarisera pas franchement l’électorat.

hollande XVIParallèlement, le président s’est risqué à quelques sorties plus ou moins habiles sur des sujets d’actualité, qui ont surtout montré une maîtrise assez moyenne des dossiers. Ainsi, s’accrocher coûte que coûte à la réforme des rythmes scolaires introduite par Vincent Peillon avec fracas et malgré la crispation maintenant évidente tant de l’Éducation Nationale que des parents d’élèves et des communes chargées de l’appliquer, c’est faire preuve d’un courage un peu ridicule, d’autant qu’en parallèle, le pauvre Hamon, qui hérite du dossier, n’a très clairement pas tout l’outillage mental à sa disposition pour éviter un abandon en rase campagne, ni même l’appui de son administration : avec le départ inopiné de son n°2, Jean-Paul Delahaye, la réforme en question paraît surtout morte-née. Un peu à l’instar d’un Chirac qui laissera passer le CPE mais ne le promulguera pas, Hollande défend ici un ectoplasme qui ne prendra jamais vraiment corps.

De la même façon, lorsqu’il évoque sa maîtrise de la finance, il fait doucement sourire. Certes, l’union bancaire européenne est en route, mais c’est un projet qui ne date pas d’hier, et le pauvre n’y est pas pour grand-chose. Du reste, on peut largement arguer que ce projet ne sera qu’un cautère sur une jambe de bois. Par exemple, les banques françaises sont lourdement exposées au risque financier ukrainien, et ce n’est pas l’union bancaire qui va y changer quoi que ce soit. D’autre part, la taxe Tobin (ou plus exactement, sur les transactions financières) est une parfaite idiotie, poussée tant par la droite socialiste du précédent président que par la gauche socialiste actuelle. De plus, on voit mal ce que le président pourra lui trouver pour fanfaronner, tant sa version actuelle est diluée et, de fait, impraticable. On peut déjà s’attendre à des effets de bords comiques et coûteux.

En une heure de temps, on pouvait aussi s’attendre à une petite brouettée de promesses plus ou moins ridicules, plus ou moins tenables, et plus ou moins habituelles dans la bouche d’un politicien qui se fait actuellement frotter l’épithélium avec du crépi en terme de popularité. Avec une grosse louchée de petits bisous fiscaux pour les salariés modestes (et une baisse de trois points des cotisations, dans bientôt, promis juré craché, vers janvier 2015), on le voit espérer rattraper le vote d’une tranche de population nettement plus acquise à la gauche radicale (celle représentée, de façon brouillonne, par le Front de Gauche, et de façon camouflée, par le Front National).

Lorsqu’il indique aussi vouloir réformer pour la classe moyenne, celle qui n’est, finalement, ni vraiment riche, ni vraiment pauvre, et qu’il a précédemment tabassée d’impôts, on pourra s’étonner que cette promesse — qui n’engage à rien tant sa description est floue — n’a pas été réalisée plus tôt : c’est elle qui doit bénéficier des réformes, certes certes, mais pour ce qui est du détail, vous consulterez l’intendance qui verra tout ça plus tard, ne vous inquiétez pas.

hollande et son casque (vignette)Quant au chômage, le petit air de pipeau qu’il nous joue depuis deux ans continue, toujours aussi pulsé et obstinément à contre-temps de la réalité. Au sujet de la courbe des demandeurs d’emplois, magnanime avec lui-même, le président reconnaît que « Nous l’avons stabilisée, pas inversée. » Plus troublant, il a ensuite rappelé dans la foulée que

« c’est la seule promesse qui compte aux yeux des Français et je m’engage donc à la tenir. »

Autrement dit, concernant les autres promesses, il les fait mais ne s’engagera pas trop, hein. Ce n’est pas comme si elles comptaient vraiment aux yeux des Français, donc ça va.

Comme on le voit, jusqu’ici, le président a, sur la forme, repris un peu de crédibilité, et sur le fond, joué la partition parfaitement habituelle à laquelle on pouvait s’attendre de quelqu’un qui n’a, finalement, à peu près rien à craindre (il est président, il y reste, quoi qu’il arrive), et qui a encore quelques cartouches dans sa besace (remaniement, dissolution) pour s’assurer un avenir assez tranquille.

Mais là où Hollande sera bien vite retombé sur ses petites habitudes de politicien bidouilleur aux pâles copies de tactiques mitterrandiennes, c’est lorsqu’il aura annoncé, de façon assez détournée, un report des élections régionales, pour les mettre en phase avec la réforme territoriale qui a été lancée récemment, et a évoqué, là encore de la façon la plus ambigüe possible, la disparition des départements (ou, tout du moins, des Conseils généraux).

Tout ceci est, bien évidemment, un magnifique enfumage.

Hollande fucking loves cocaine

Enfumage qui a, du reste, parfaitement fonctionné lorsqu’on voit les réactions journalistiques et les réactions politiques.

Du côté des journalistes, toutes les rédactions se sont mobilisées comme un seul homme pour mettre en avant cette supercherie : Hollande sera peut-être le président de la réforme territoriale ? Mes petits amis, quels instants magiques ne vivons-nous pas ! C’est extraordinaire, les élections régionales pourraient être repoussées ! Et les régions fusionnées ! Et les départements dissouts ! Quelle excitation, quelle transformation, quelle révolution mes enfants, c’est vraiment géniaâal !

Les politiciens, devant cette orgie médiatique, ne sont évidemment pas en reste : vite, ouvrons notre bec, qui pour abonder dans le sens présidentiel, qui pour s’étouffer de rage que le méchant président puisse ainsi remettre en question le calendrier électoral parce qu’on sait, au fond, que si les élections avaient lieu aux dates prévues, il se prendrait une volée de bois vert, voyons, voyons. Ainsi, pour Copé, il faut en passer par un référendum (autrement dit, planifier un vote au moyen d’un vote, c’est particulièrement finaud) et ne surtout pas laisser ceci à la seule initiative du chef de l’État. Après tout, « il s’agit en réalité d’une grande réflexion institutionnelle que l’on doit avoir » !

Sauf qu’ici, je dis modestement « stop ». Ou plutôt, foutaises.

Non pas que la disparition des départements m’attristerait. En réalité, ils sont à l’évidence redondant dans le mille-feuille institutionnel dont la France s’est doté aux cours des années. Le report des compétences actuellement dévolues aux conseils généraux vers les communautés de communes ou vers les régions (mélange possible) ne serait pas un mal, d’autant plus si on arrive vraiment à faire disparaître les structures et les centaines de milliers d’emplois fonctionnaires qui les occupent. Je n’y crois pas trop, mais après tout, pourquoi pas.

Mais en réalité, tout ceci est un parfait enfumage : alors que le pays accumule actuellement des problèmes graves, une fiscalité débordante, un chômage galopant, et des perspectives économiques de plus en plus sombres, le président, les journalistes et toute la clique politique, bref, tous ces clowns qui sont payés, de près ou de loin, par nos impôts, s’emploient à réformer … le cadastre administratif.

Ce pays est foutu.

vite réformons les régions
—-
Sur le web

Voir les commentaires (57)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (57)
  • – Hollande ne prend pas de cocaine. C’est bien le seul d’ailleurs. Si il en prenait, il serait quand même plus performant. (enfin on peut lui souhaiter)
    – Hollande creuse sa propre tombe, il en posera le couvercle en 2017, bien fait pour lui
    – La bricole des régions est logique, cela permet de regrouper les caisses vides sous une seul grosse gamelle. L’Etat pourra ainsi engloutir plus facilement notre pognon.
    – Enfin last but not the least, le petit chat à faux. Le chômage est plus du double, la dette aussi. Si l’on compte le nombre de fonctionnaire qui n’en branle pas une, les retraites qui ne seront pas payées pour ceux ci et le reste, le reste. (Sans parler des DOM TOM et des corses, car, bon, c’est comme ça)

    Bref, ce pays est foutu. Et bientôt, on va manger du chaton griller au BBQ.

    • « Enfin last but not the least, le petit chat à faux. Le chômage est plus du double, la dette aussi. »

      Peut être parce que H16 a fait ce visuel le mois dernier. Cela a progressé un peu depuis 😀

  • Pitoyable Hollande : il songe à repousser les prochaines élections générales pour camoufler son éjection populaire de la scène politique. La tentation dictatoriale ne croit plus devoir se cacher! Quousque tandem Catilina !

  • Il semble que DSK se doute du copain qui l’a fait tomber et qui ne voulait pas que les caciques du PS fêtent son anniversaire?. C’est en tout cas le seul cacique qui maintient sans réserve le dégout de la candidature de Hollande largement exprimé lors de la primaire socialiste

  • De toute façon, toute « réforme » du mille feuille à potes, ne s’accompagnant d’aucune suppression de postes ne sert à RIEN. Ah si, à fournir d’autres planques à potes, comme déjà fait précédemment lors des rajouts des strates précédentes.

    Donc au final, c’est de l’enfumage, ils ne supprimeront pas d’eux même leurs planques à potes…

  • Il semble bien que la Vème république ait fait son temps et qu’une nouvelle constitution s’imposera tôt ou tard.

    Si elle pouvait être rédigée par les citoyens, en excluant tous les partis de cette phase aussi bien que toutes les « figures », on aurait des surprises, j’imagine…

  • Je vous adore Clair, précis, lucide, sincère…. Je ne sais pas qui se cache derrière votre pseudo, mais ce que j’en pressens est un de ces « bons pères de famille » que les socialistes dans leur immense connerie veulent faire disparaître, mais qui sont en réalité les piliers de la France.
    Merci à vous qui depuis deux ans me rassérénez, me faites rire, apaise mes terreurs ; votre lecture quotidienne est un plaisir attendue et espéré chaque jour.
    Encore bravo !

  • Pour commenter sur « l’être hollande », cet E.T. incompétent, mélange de naîveté ubuesque et de perversité animale, effectivement, cette intervention a marqué encore une fois son irresponsabilité, ses idées (ou non-ideées) floues, inachevées, irréalisables (et certainement irréalisées), etc…
    Tous les jours je me dis que c’est homme n’a aucune dignité, aucun honneur, aucun respect (pour les autres mais surtout pour lui). J’habite près de Clochemerle et il serait le parfait « idiot du village ». Un béat (sans sainteté) qui rêve sa vie et laisse les évènements décider à sa place.
    Avoir un président de cette « sous-classe » en temps normal, ce doit être à peu près supportable, mais en temps de crise, c’est criminel.

  • Moi, je l’aime bien, Hollande. Il me fait rire.
    🙂

  • Je ne comprends pas pourquoi tout le monde pense que Hollande est mauvais, idiot, incapable.
    Il est président de la république, vit comme un nabab au frais du contribuable, organise des sauteries avec ses copines dans les plus beaux palais du pays. Dans 3 ans, si il se fait virer (les français sont si cons qu’il pourrait être réélu) il touchera sa retraite de président avec tous les avantages qui vont avec. Il est à 18% de popularité. Oui et alors ? Il s’en fout. Il est président de la république et nous emmerde tous.
    Ce type est une immense escroquerie à lui tout seul mais c’est de loin pas un imbécile !
    Il a même tout compris…

    • Exactement.
      Comme tout le personnel politique.

      Le mot d’ordre, c’est « prends ce qu’il y a à prendre pendant que ça dure, et planque tout à l’étranger »

    • Bah, oui. Belle mentalité, hein ?

      Il est où le dévouement pour les citoyens. Le service avant tout. Parceque bon, on oublie trop vite que ces guignolets payés sur notre sueur, notre sang, nous doivent un, même des services en échange.

      Alors, oui, en effet: Cela est une grosse arnaque. Le plus simple est de devenir libéral et de laisser crever ces parasites.

      Il n’y a rien de pire que l’injustice savamment instrumentalisée contre les gens qui la font vivre. C’est fou, ce truc.

  • Contrairement à ce que certains peuvent penser, il n’y a pas que le fonds qui déconne sec… Il y a aussi la forme. Et la forme, malheureusement, en dit long sur le niveau général. Peut être plus que le fonds d’ailleurs!
    Qui peut s’imaginer Charles de Gaulle ou même cette vieille baderne de Mitterrand chez Bourdin?
    Les idées sont creuses mais quand en plus vous dévalorisez votre fonction il ne faut pas s’étonner que l’impopularité frise des records.
    A force de vouloir paraître normal, il finira transparent… « Imbécile! Et prévisible en plus… »

    • Même si elle reste basiques et trop gentilles, je préfère les questions de Bourdin à celles de Pujadas et assimilé…

    • Et il vous dirait:

      Non, mon brave, vous me jugerez en 2017 !

      Quand je ne serais plus joignable. C’est super d’etre Président, irresponsable, puis de disparaître. Plouf, comme ça.

      Je vous ai bien baisé, nanha.

  • Quel cirque médiatique pour ce non événement. Les journalistes sont autant blâmables que les politiques. Qu’attendait on de ce coup de com orchestré par les conseillers de l’Elysée, pour essayer de redorer le blason de ce mollusque qui fait honte à notre pays? Ce type est pitoyable et représente tout à fait notre administration pléthorique accroché à ses avantages en nature jusqu’à l’invraisemblance.
    Je ne vois plus que ‘la rue » capable de le virer à coup de pieds dans son auguste postérieur; car c’est sùr il va s’accrocher jusqu’au bout. Il a largement fait la preuve de son incapacité, les analyses ne servent plus à rien.

  • Il est grand temps de constater – ou de se rendre à l’évidence – que la Vème république est parfaitement dépassée et que sa constitution est désormais caduque.

    Aucun politicard ne devrait pouvoir participer à l’élaboration de la prochaine. La chose doit être laissée aux Français. Je pense qu’on aurait des surprises…

    Il faut – il est temps – de préparer la suite

    • Pour la suite je ne vois que l’exil ou la misère et le sang. Avec les prochaines élections et l’arrivée des feuilles d’impôt la deuxième partie de l’année pourrait être animée.
      La misère arrive, çà se voit au nombre grandissant de clodos dans les rue. D’ailleurs la grande distribution a commencé depuis deux ans a modifier le packaging des produits en le diminuant pour que l’adapter à la baisse de moyens du consommateur.
      Quant à virer les politiques, çà ne se passera pas en douceur. Tout le monde en a marre mais pour l’instant la caravanne des parasites passe.

      • H16 constate bien, avec son hamour à lui 😉
        Patchpapa : le sang, les pleurs, la misère, pas en douceur, oui je comprends, et les libéraux là au milieu, si il en reste il adoptent quelle stratégie?
        H16 finit par « ce pays est foutu » je suis d’accord et pas d’accord, certes le système actuel est à l’agonie mais il a des bonnes ressources, faut simplement lui montrer comment les utiliser. Après il fera tout seul, comme un grand!

        • « … certes le système actuel est à l’agonie mais il a des bonnes ressources,… »

          quelles sont, selon vous, les bonnes ressources du système actuel à part enfoncer le pays chaque jour un peu plus ?

          « … faut simplement lui montrer comment les utiliser. Après il fera tout seul, comme un grand! »

          « Sissi », commentatrice sur Contrepoints à ses « heures perdues » a fondé le club des fées clochettes : cela devrait vous intéresser.

          • rohhh ben c’est mignon fée clochette mon capitaine…
            Aie, mais je ne fais partie d’aucun club mince, rien que pour prendre une carte d’abonnement à la piscine ou au cinéma, je tournicote pendant des heures!
            Vivre dans la bulle de St Amour, vous devriez essayer 😉

            • L’abus d’alcool est mauvais pour la santé, même quand il s’agit d’un beaujolais AOC… cela dit, libre à vous…

            • A part parler de la piscine, du cinéma et tournicoter dans votre bulle, vous n’avez pas répondu à la question : quelles sont, selon vous, les bonnes ressources du système actuel ? puisque vous estimez qu’il y en a.

            • J’en abuse pas de l’alcool, je ne prends pas de drogue à part de la verveine croix-roussienne.
              Nadège: c’est pas bô de juger les autres: pour vous je suis une fée clochette qui boit du beaujolais et qui tournicote dans sa bulle, je ne me permettrais pas de juger vos propos, mais libre à vous… ….:)
              Oh et je tournicote aussi dans la bulle de la piscine et celle du cinéma!
              Je réponds : les hommes, merci MichelO.

            • J’adore les combats de femmes dans la boue, et tout et tout.

              À la vôtre mesdames, je bois du rosé à votre santé. Hips !

            • C’est le beaujolais votre truc ?

            • Nooon ❗

              le Saint-Amour 🙂

              Santé 🙂

            • Vous dites :

              « … certes le système actuel est à l’agonie mais il a des bonnes ressources, il faut simplement lui montrer comment les utiliser. Après il fera tout seul, comme un grand! »

              Je vous demande : quelles sont les bonnes ressources du système actuel ?

              Vous répondez : « les hommes »

              Lesquels ? ceux du système actuel ? permettez-moi de douter de l’efficience de cette solution.

              S’il s’agit d’autres hommes et du même système, puisque selon vous « il (ce système) a de bonnes ressources et qu’il suffit de lui (le système donc) lui montrer comment les utiliser et qu’après il (ce système) fera tout seul comme un grand », permettez-moi de penser que le résultat sera le même.

              Dans un cas comme dans l’autre : la ruine pour tous.

              Etant donné que, selon vos propos, ce système est de surcroît, à l’agonie (là je vous rejoins), personnellement je pense que la seule solution est de l’achever.

            • Le beaujolais n’est pas un vin que j’affectionne particulièrement. Par contre le made de St Amour ça me plait.
              Va pour le combat de boue, mais je ne respecte aucune règle 😉
              Hum, ben les hommes qui nous entourent, et un système nouveau.
              @ ouioui: les femmes aussi trouvent des consensus autour d’une bonne bouteille et je dirais plutôt  » vous les femmes… »

            • @ Mathilde de St Amour

              votre réponse :

              « Hum, ben les hommes qui nous entourent, et un système nouveau. »

              donc en complète contradiction avec vos propos antérieures :

              « … le système actuel blabla… a des bonnes ressources… blabla »

              vous dire mon étonnement serait mentir, je ne suis absolument pas du tout étonnée; ce que j’ai pensé en lisant votre premier commentaire sur l’article est confirmé.

            • Nous avons un point commun Nadège, nous sommes pas des menteuses! J’ai dit le système actuel à de bonnes ressources = les hommes. Qu’est ce que vous pensez qui est faux dans mes propos?
              Moi c’est plus rapide, je ne pense pas quand je lis un commentaire, bon je faisais un compliment à H16 à ma manière… 🙂
              Et je vous aime bien Nadège! Moi je serais bcp plus méchante si d’autre femmes venaient discuter ici, je mordrais carrément pour rester le centre d’intérêt de ces hommes!!
              Elle est ou Adèle??? vient m’aider!

            • A Mathilde St Amour

              Vous me demandez : »Qu’est ce que vous pensez qui est faux dans mes propos? »

              et vous ajoutez :

              « …je ne pense pas quand je lis un commentaire, bon je faisais un compliment à H16 à ma manière…  »

              la réponse est dans le début de votre propre phrase… par ailleurs, comme « Sissi » la fée clochette, vous confondez Contrepoints avec un site de rencontres.

              « Elle est ou Adèle??? vient m’aider! »

              Bien qu’en désaccord total quant à sa manière de combattre le sexisme, manière que personnellement j’estime discréditer les femmes, Adèle pense, réfléchit, argumente et n’a pas besoin d’aide pour répondre à ses détracteurs, ni de prendre au vol la réponse d’un tiers parce que ne sachant pas quoi répondre; pour mémoire une de vos réponses :

              « Je réponds : les hommes, merci MichelO. »

              Bien, j’arrête là, je n’ai ni le temps, ni l’envie de réfléchir à votre place.
              Bonne journée.

            • J’ai lu un comm disant: je réponds au même niveau que l’autre, alors j’essaie de faire pareil, et puis je suis forte à ce jeu là et très chiante. J’y suis allée franchement et vous êtes fâchée, j’ai l’impression.
              Oui des rencontres, j’espérais discuter avec des libéraux, être écoutée pour ce que je suis et ce que je sais/ne sais pas, et même si non conventionnelle ou une femme, je ne me suis jamais permise de vous juger, mais vous, bien avant que je débarque ici, aviez décidé de ma sentence, peu vous importe mon argumentation, alors autant être ce que vous pensez que je suis, ça me fatigue bcp moins et je m’amuse. Vous avez raison, j’ai tord sur tout, si cela peut vous faire plaisir! Et même si je ne suis pas épargnée sur ce site, que parfois ça me donne envie de pleurer et que je ravale bcp de chose dans certaines de mes réponses, je le fais parce que je sais que je suis aussi responsable de cela.
              Mais j’aime bien les auteurs et les commentateurs sur ce site quand même!
              Très belle journée Nadège!

          • Les bonnes ressources sont les hommes. Il en reste qui ne sont pas partis c’est comme en 40, 80% de râleurs passifs, 10% de collabos convaincus, 10% de résistants convaincus dont bien peu passés en Angleterre. La question est comment leur redonner l’initiative. Personnellement, je crois qu’il faut une bonne raclée au pouvoir, et que ça commence à approcher. On ne peut pas éviter la case « ce pays est foutu », cependant une fois qu’on y sera pour de bon, ça ne sera pas la case prison mais récupérez 20000 bitcoins et relancez les dés.

          • A priori vous êtes voisine de Mathilde. Deux femmes libérales devraient trouver un consensus. Le vin n’a pas à être pris en otage. Non, mais.

        • Comment changer ? C’est bien toute la question justement : comment faire ?
          Qui se souvient de la morgue inouïe de la droite avant l’élection de Mitterrand ? Déjà à l’époque, c’était un votre contre l’ancienne équipe et non pour un projet futur. Depuis 40 ans, droite et gauche confondues, nous sommes gouvernés par des incapables, (tout le monde en est convaincu aujourd’hui) qui ont engagé le pays dans une spirale mortifère. Le problème n’est donc pas que de changer de constitution et de dirigeants.
          Et les nationalismes qui se lèvent en Europe ne vont pas contribuer à améliorer la situation.

  • A peine prétentieux l’individu Roi Solex : « J’ai eu à traiter la plus grave crise de l’Europe. Il a fallu redresser la situation, ça ne s’est pas fait en un jour. »

    Waaaooooooooooooooouuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ❗

    la situation est fort bien redressée :mrgreen:

  • Prière de noter l’extraordinaire gifle qu’une auditrice de RMC a balancé à François Hollande en direct live. Honneur et gloire à cette femme qui, non contente d’avoir de l’humour, a du courage (les questions étaient nominatives).

    « Votre ambition pour votre pays est de faire de la France le premier pays exportateur de macramé ou le pays champion du monde de zumba ? »

    Standing ovation.

  • Le regroupement de deux régions en une super-région permettra juste la création d’une strate supplémentaire avec personnel, palais de marbre etc.. mais, aucune région ne sera supprimée pour autant. Exactement comme pour les intercommunalités, les « pays » etc..

  • Encore un attrape cons : la fusion des régions n’apportera en elle-même aucune diminution d’effectifs de fonctionnaires qui seront tous reclassés, comme d’hab. C’est donc par cette diminution effective qu’il faudrait commencer et fusionner ensuite pour que l’opération ait une chance d’efficacité. Ceci prouve que Hollande, ce petit dictateur malin comme un gamin, veut tout simplement éviter des élections de plus en plus catastrophiques pour lui. L’intérêt du pays est de le dégager sans attendre.

    • Les dégager ? Ok, comment ?

      • Son gros « cul » est assez large non ❓ Impossible à manquer :mrgreen:
        Alors à grand coups de pied dans le « fion » ❗

        Du moment qu’on est nombreux à le penser 🙂

        • C’est plus drôle entre hommes. Au moins on trouve toujours une bouteille pour être d’accord. Alors que les femmes….pffff, les femmes quoi.

        • La question est « que faire » ?
          Etre nombreux à penser ? Se soulager avec ce type de post révélateur de colère et d’impuissance ?
          « Chien qui aboie ne mord pas » dit le proverbe et c’est bien pourquoi nos dirigeants se jouent de nous.

          • « Chien qui aboie ne mord pas » c’est vrai et c’est mieux que d’aller poser des bombes non?

            Mais si ce branleur et son équipe lisent ces post cela leur fera le plus grand bien.

            Et si cela donne des idées à d’autres, en souvenir du bon roi serrurier qui s’est fait raccourcir :mrgreen:

      • Surtout que vous allez voir, après celui des régionales, ils vont voter le report des élections de 2017 jusqu’à ce que la croissance revienne.

  • Je pense que vous faites erreur, en supposant que la réduction de moitié des régions et la disparition des départements n’entrainera aucune baisse des effectifs de fonctionnaires.
    Il était prévisible que ni Valls ni Hollande n’annoncent frontalement cette évidence.
    Ils sont trop laches.
    Mais il n’y a pratiquement plus d’argent pour payer les salaires donc il faudra dégraisser les effectifs.
    Même si on voudra faire croire aux fonctionnaires territoriaux qu’ils seront reclassés comme fonctionnaire d’Etat..
    Imaginez la déconfiture d’un planqué des Landes ou de l’Herault qui quitte son bureau le vendredi à 12 h avec sa bagnole du Conseil Général pour aller bronzer à la plage l’après-midi. On va lui proposer un poste de gardien de prison à Fleury-Merogis ou de flic lambda dans un commissariat pourri de Seine St Denis.
    Vous croyez qu’il va accepter ?
    Il y aura forcément des quantités énormes de démissions et un régiment de branleurs direct à Pôle Emploi.

    • J’ai de sérieux doutes. Voire des doutes sérieux. Les précédentes fusions d’agglomération ont juste produit une regroupement de fonctionnaires gardant leurs postes, salaires, 5 semaines de RTT et autres avantages; sans suppression ni changement de postes… directeurs compris; la soupe est trop bonne, je ne me fait aucune illusion sur l’échec prévisible de tout ceci, les dépenses ne baisserons pas, les impôts vont augmenter, bref du grand classique. Sans suppression massive de postes (-50%), cette réforme n’existe pas.

      C’est de l’enfumage politique, une illusion de mouvement, peut être même un prétexte pour décaler les élections qui puent pour le PS.

      D’ailleurs, pourquoi faire des élections pour des conseillers départementaux voués à disparaître? Autant accélérer, ne pas faire les élections et virer tout ce beau monde… avant les élections. Mais non, le but n’est pas là…. bien évidemment. On ne s’improvise pas non-communiste…

  • Trois fois trop d’élus, deux fois trop de fonctionnaires, dix fois trop de normes, cent cinquante fois trop de lois, de règlements, de xonneries inventées par des parlementaires coupés du monde et atteints de tares liées au système administratif…

    Il y a urgence, non ?

  • tu l a dit bouffi ……hi hi

  • Non, le pays n’est pas foutu.
    Les propositions de réformes proposées par François Fillon, Xavier Bertrand, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy qui seront les candidats de l’ UMP pour 2017 sont très précises et très fortes .
    Elles permettront de redresser le pays.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Aulnas.

Les élections régionales et départementales de 2021 constituent un évènement historique. Les deux-tiers des électeurs ne se sont pas déplacés. Par indifférence. Ils ont d’autres chats à fouetter. Voilà une leçon dont la classe politique devra tirer toutes les conséquences. C’est urgent.

L’abstention politique a des causes multiples et complexes brillamment analysées par les politologues. Deux facteurs majeurs sont à l’œuvre et s’amplifieront si rien n’est fait : la médiatisation de la conflictualité politique... Poursuivre la lecture

L’abstention est un phénomène complexe qui touche toutes les démocraties des pays développés et la démocratie française en particulier. Elle est devenue l’un des symboles de la crise que les démocraties traversent au XXIe siècle.

La sociologie électorale privilégie l’approche inductive et fait régulièrement le point sur l’évolution du profil des abstentionnistes. L’économie politique préfère l’approche déductive et l’hypothèse de rationalité.

Elle pose une question simple : est-il rationnel de voter ?

Cet article souhaite... Poursuivre la lecture

sncf
0
Sauvegarder cet article

Par François Turenne. Un article de l'IREF Europe

Le 9 mars dernier, la commission des Finances a rendu un rapport au vitriol sur la SNCF. Les deux auteurs font le constat que le modèle du groupe ferroviaire doit se réformer en profondeur car il ne pourra pas éternellement compter sur le soutien public pour éponger ses dettes. Ils saluent la libéralisation du rail, génératrice d’un cercle financier vertueux pour l’ensemble du secteur ferroviaire. Enfin, ils dénoncent le poids financier de plus en plus important de l’opérateur historiqu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles