Mais où sont passés les patrimoines des ministres ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
patrimoines_a

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mais où sont passés les patrimoines des ministres ?

Publié le 29 avril 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

patrimoines_a

C’est drôle mais au moment où le fisc vous demande de remplir votre déclaration de revenus et vous pourchasse si vous avez le moindre patrimoine (ne serait-ce qu’un modeste poste de télévision dont la case est pré-cochée dans votre déclaration d’impôt pour que vous n’échappiez pas à la redevance), vous découvrez que les ministres n’ont plus de patrimoine : la rubrique « Déclaration d’intérêt et de patrimoine » qui figure sur le portail du gouvernement est en effet désespérément vide. Ils ont juste mis la mention « Rubrique en cours de mise à jour »… Ah tiens ? comme c’est bizarre…

Plus de page dédiée aux patrimoines

À l’époque, le gouvernement avait créé une page spécifique dédiée aux déclarations de patrimoine. Mais l’URL a été supprimée et n’existe plus (www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr/).

Donc pour retrouver ces informations, il faut chercher, mais c’est compliqué : forcément c’est le gouvernement et le Premier ministre est davantage préoccupé par la ponction de vos retraites que par l’affichage des patrimoines de ses ministres sur son portail officiel (géré par le SIG, le Service d’information du gouvernement à la tête duquel vient d’être nommé Christian Gravel, l’ancien adjoint d’Aquilino Morelle)…

Le chemin de croix de la transparence

Je vous préviens : le chemin est compliqué (car perdre le citoyen souhaitant s’informer est une spécialité du gouvernement adepte pourtant des « chocs de simplifications ») :

  • Il faut d’abord cliquer ici (pour accéder à la composition du gouvernement).
  • Ensuite, sous chaque photo de ministre, il faut cliquer sur le lien intitulé « fiche ministre ».

patrimoines_b

  • Vous arrivez alors sur la page dédiée à chaque ministre et là, sous sa photo, vous avez six onglets (actualité > Agenda > Bio etc. et, divine surprise, « Déclaration d’intérêt et de patrimoine »…

patrimoines_c

  • Et là, lorsque vous cliquez, vous avez ce message : « Rubrique en cours de mise à jour »…

patrimoines_d

img contrepoints264 Patrimoine

Ah bon ? Rien ? Pas d’informations ? Ce n’est pas mis à jour ? Comme c’est dommage. Et curieux surtout car ce sont les mêmes ministres que dans le gouvernement précédent. La « mise à jour » ne devait pas être difficile à faire. Remarquez que la « non-mise à jour » semble être une spécialité du portail du gouvernement puisqu’on y trouve encore la déclaration de patrimoine de… Jean-Marc Ayrault ! Mais bon, comme ils ont des cellules de « veille internet » au SIG, je pense qu’ils vont très vite corriger tout cela. En tout cas ça fait plaisir de vivre dans une grande démocratie transparente et citoyenne.


Sur le web.

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • ils se comportent comme des mafieux ; ils planquent leur richesse aux yeux des citoyens , pas par honte , ces gens là n’ont ni morale , ni convictions , mais la peur des élections européennes les poussent à rendre la transparance….carrément opaque ; ils nous prenent vraiment pour des cons ;

    • Mafieux, le terme est approprié.

    • « ils nous prennent vraiment pour des cons »

      On ne peut pas leur demander d’abandonner une méthode qui marche si bien.

    • Je suis certain que leur problème de fond est encore leur incapacité à anticiper les problèmes. En mettant en place ces déclarations de patrimoines, ils n’avaient pas pensé au fait que si des ministres étaient conservés après changement de gouvernement, il faudrait ressortir des déclarations de patrimoines mettant en valeur les enrichissements très importants sur 2 ans. Ils sont coincés car d’un autre côté si ils mettent en ligne des déclarations sans aucun enrichissement, cela sera très gros étant donné qu’ils sont entièrement logés et blanchis. on verra alors très clairement qu’ils utilisent des moyens semi-légaux pour planquer leur argent …

      • De toute façon, il faut bien savoir que la richesse des politiques ne vient pas de leur seule revenu de fonction. Elle vient surtout de leurs avantages matériels et de al cour qui les entoure. Ils vivent comme des nababs au frais de la princesse et des amis. Le pouvoir, c’est surtout celui de distribuer des charges à des amis qui vous en serons éternellement redevables. Par exemple, une fois que les politiques ont quittés leurs fonctions officielles, on leur trouve toujours jusqu’à leur décès des postes discrets et grassement rémunérés en échange de travaux symboliques. ils sont invités partout et tout le temps. Rappelez vous que DSK était invité au festival de Cannes par exemple. Si vous croyez qu’il a payé son transport, son logement et sa nourriture sur place alors qu’il était pourtant en discrédit total, vous vous faites bien des illusions sur notre pays …

  • simple-touriste
    29 avril 2014 at 9 h 01 min

    Ils n’ont pas découvert le copier-coller, donc ils doivent tout retaper.

    Pour peu qu’ils tapent avec deux doigts…

  • Vivement qu’on voit celle de la dinde du poitou pour comprendre comment ils ont fait disparaitre leurs patrimoine.
    Mais par contre, je ne me fais pas d’illusion, dans la république des copains, ils ne seront jamais inquiétés.

  • Je viens de regarder le site internet « gouvernement.fr ». C’est pitoyable, il est fabriqué avec des bouts de ficelles, un CMS open source (DRUPAL), qui reste très facile à pirater, le site délègue la fabrication des ces statistiques d’audience à Google-Analytics (compte UA-37474013-1).

    Le « CAPCHA » utilisé pour protéger les formulaires est également délégué à Google.

    Le plus pittoresque c’est que l’hébergeur est « Digital Rural Informatique », le Grand Courgoult 72140 Rouez. Ambiance campagnarde, très très loin des autoroutes de l’information.

    Bref, un site qui ne coûte rien et que n’importe quel Geek peut créer dans sa chambre, car il n’utilise que des outils gratuits (dont la plupart sont américains).

    • Et ma tête à couper qu’il a été facturé plusieurs dizaines de milliers d’Euros à un quelconque copain !

    • Ne riez pas !
      L’hébergeur du site internet « gouvernement.fr » dont le responsable est le SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT est ici : https://www.google.fr/maps/@48.132847,-0.108781,3a,75y,326.13h,79.31t/data=!3m4!1e1!3m2!1sQRTGTMQ8SPOXde8Lx8isew!2e0?hl=fr

    • simple-touriste
      29 avril 2014 at 9 h 48 min

      Il n’y a pas de mal à utiliser les logiciels libres.

      Je ne vois pas le problème avec un hébergeur « rural ». En quoi est-il loin des autoroutes de l’information? Elles sont où, les autoroutes de l’information? À Paris?

    • Oh, un troll, et nous ne sommes même pas vendredi…

      > un CMS open source (DRUPAL), qui reste très facile à pirater
      Allez, éblouissez-nous, piratez-le puisque c’est si facile ! Mais faites vite, j’ai piscine ce soir.
      Et pour une fois qu’un gouvernement emploie une solution open-source, on ne va pas cracher dessus, non ?

      > le site délègue la fabrication des ces statistiques d’audience à Google-Analytics (compte UA-37474013-1).
      Pour de plus petits sites, ça ne me choque pas (on ne peut pas toujours déployer son propre outil de suivi). Mais pour un site comme celui du gouvernement, je ne peux que vous donner raison.

      > Le « CAPCHA » utilisé pour protéger les formulaires est également délégué à Google.
      C’est vrai que c’est d’un critique, un captcha…

      > Bref, un site qui ne coûte rien et que n’importe quel Geek peut créer dans sa chambre, car il n’utilise que des outils gratuits (dont la plupart sont américains).
      C’est vrai, les développeurs Web sont des charlatans, ils facturent très cher du travail imaginaire vu que toutes les fonctionnalités possibles et imaginables sont couvertes par des outils gratuits américains…

      • simple-touriste
        29 avril 2014 at 9 h 57 min

        Que Google puisse connaitre l’IP et le témoin de connexion (cookie HTTP) sur GA de tous les visiteurs d’un site officiel français (*), ça me chiffonne un peu.

        (*) sauf naturellement les personnes
        – qui bloquent les cookies tiers (mais Google reçoit encore l’IP)
        – qui bloquent tous les cookies de suivi et utilisent un serveur mandataire (proxy) HTTP d’anonymisation
        – qui bloquent les sites de type « analytics »
        bref ceux qui surfent avec une armure et une cape d’invisibilité…

      • Juste une petite chose, le « Capcha » de Google « voit » passer tout les messages envoyés depuis les formulaires. Il me semble que c’est relativement critique.

        • De mieux en mieux… Lancez votre sniffer favori et faites-moi signe quand vous verrez passer une requête contenant votre message à destination de Google. Mais faites vite, j’ai piscine.

          • Quelle est l’adresse du formulaire?

          • Avez vous examiné le code du plugin ? Savez-vous qui peut intervenir dessus et modifier le code ? A quoi a servi la mise à jour du 19 Juillet 2013 de ce même plugin …

            • Dans la mesure où la requête de vérification du captcha émane de vous et qu’elle n’inclut que des données techniques non sensibles, ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent, c’est sans conséquence.

              Après, oui, la simple présence de leur script sur la page les rend potentiellement susceptibles de collecter tout un tas d’informations d’ordre technique (résolution d’écran, jeu de couleurs, version du navigateur, etc.) ou plus général (votre adresse IP, cookie de session, etc.). Pour autant, est-ce fait dans reCaptcha ?

              Et non, je ne sais rien de cette fameuse mise à jour (je ne propose pas reCaptcha, je préfère garder le contrôle pour quelque chose d’aussi « simple » qu’un captcha), éclairez-moi.

            • Après, il faut aussi jauger l’aspect « critique » de la chose. Si le captcha n’est utilisé que pour poster des commentaires sur un site sur lequel, apparemment, on ne peut pas créer de compte, vous pouvez bien piquer toutes les IP et les cookies de session du monde, ils ne vous serviront absolument à rien.

            • De quel cookie parlez-vous?

            • Du cookie de session, celui qui vous permet, quand vous vous identifiez sur un site, de rester identifié aussi longtemps que votre session est en vie.

              Il est possible à un script intégré à la page de le récupérer et, sans sécurité complémentaire(*), un pirate peut le réutiliser aussi longtemps qu’il est valable et se faire passer pour vous.

              Mais, dans le cas précis, voler un cookie de session ne sert pas à grand-chose vu qu’une session ne vous permettra strictement rien de plus que ce que vous avez déjà.

              (*) Par exemple lier la session à une adresse IP, détecter les connexions simultanées via une même session, mettre en place des systèmes d’authentification par jetons non réutilisables, etc.

  • Il ne me semble pas que la « transparence » soit une vertu libérale. Propriété privée, vie privée et pseudo transparence sont antinomiques. Qu’est ce qui justifie cette volonté de transparence? Le voyeurisme? La jalousie? La médiocrité pour tous? Il faut les voir, nos ministres déclarant leur clio comme seul patrimoine, et avec fierté encore! C’est la volonté collectiviste de tout contrôler et tout voir qui exige cette pseudo transparence. Que l’Etat nous laisse vivre tranquille, que chacun laisse vivre l’autre tranquille. Peu importe le patrimoine d’un ministre, mais sa compétence.

    • Absolument : cette volonté de transparence à tout crin est un leurre qui favorise la médiocrité, l’envie malsaine et la jalousie. Elle va de pair avec un mépris affiché et officiel de l’argent qui caractérise la socialie (mais pas que) tout en favorisant l’opaque, les financements souterrains, les bidouilles sales, les comptes lointains pour ne pas avoir à dire que, comme tout le monde, on aime l’argent. Après, tout dépend de ce que l’on en fait et encore, les français n’ont pas a en juger, si ça reste légal. Par contre, les contribuables sont en droit d’exiger de la compétence, du travail, de l’efficacité et du dévouement au pays.

    • Les libéraux n’aiment pas les conflits d’intérêt.

      Vous confondez deux choses: les intérêts privés, et les personnes privées.
      La distinction primordiale entre entreprise publique et entreprise privée d’un côté, et de l’autre la distinction entre la responsabilité privée (personnelle) du dirigeant exerçant un mandat public.

      La publicité des intérêts privés exigée par les mandateurs (la population), leur permet de constater si le dirigeant n’utilise pas son pouvoir taxatoire en « abusant » de son pouvoir arbitraire.

      C’est le principe salutaire des conventions réglementées dans la société civile.

      Au contraire, les intérêts privés de personne privées auraient droit naturellement, et devraient être mieux protégé (et séparé) de l’intérêt public en principe, car le pouvoir que confère ces intérêts ne leur vient aucunement d’un mandat public.

    • Ce qui est embêtant c’est que le citoyen lambda se fasse massacrer pour avoir fait une omission, alors qu’eux se permettent de mentir en toute décontraction.

    • Au contraire, la transparence est nécessaire au fonctionnement, par exemple, de tout marché libre. Vous pouvez coucher avec qui vous voulez, mais à condition de ne pas avoir sous l’oreiller la mallette avec les codes que nous vous avons confiés. Le libéralisme impose de ne pas tirer avantage d’autrui en lui faisant faire des choix auxquels il n’aurait pas consenti de son plein gré, en particulier si on ne lui avait pas caché certains éléments.

  • Je pense que les ministres sont sincères : https://www.youtube.com/watch?v=iKJvNJCL_Ck

  • Ours des montagnes
    29 avril 2014 at 12 h 10 min

    Ce qui m’inquiète, c’est dans le curriculum du premier ministre par exemple, devoir la formation professionnelle pour être premier ministre : »Etudes d’histoire à l’université Paris I-Tolbiac »… ça laisse rêveur ! J’imagine un chirurgien affichant son cv : « Etudes d’histoire à l’université Paris I-Tolbiac »….

  • Ce n’est pas « Fiche ministre » qu’il faut lire mais bien « Riche ministre » !

    • Je viens d’y aller faire un tour … à vomir

      Comment peut on , avec des salaires supérieur à 10 k mensuel et des frais de fonctionnement importants déclarer des comptes courant si maigres , des 407 peugeot ou encore aucune assurance vie ?
      Croient ils que les français ne comprennent rien à rien ? ne voient pas la supercherie ?
      C’est peut être moi qui comprend pas tout , auquel cas si quelqu’un veut bien m’expliquer ce que je loupe Merci

    • Dingue, le gars rembourse 2000 euros par mois de prêts, n’a que de l’immobilier et surtout aucune thunes sur es comptes en banque… mais ils font quoi de leur thunes?

      Ils gèrent leur finance privées comme nos finances publiques en fait, ils claquent tout, n’importe comment, pas possible sérieux 🙂

  • La question fondamentale est la suivante, tout le reste est du bla bla:
    Avez-vous déjà vu un ministre, élu, haut fonctionnaire ou énarque avoir eu un contrôle fiscal?
    Alors pourquoi se priver?
    Les loups ne se mangent pas entre eux, mieux vaut tondre « légalement »les français.

    Emmanuel de temoignagefiscal.com

  • Ils nous avaient déjà pris pour des truffes avec leur Pel à 120 euros ou leur compte courant à 2700 euros , pourquoi se gêneraient ils d’en remettre une louche ?
    Le français continue à voter pour eux , ils n’ont rien à craindre
    CQFD

  • Ca fait des années que je le dis ! Pendons les ! Ce sont tous des voleurs, des mafieux, des menteurs ! Sans EXCEPTION !

  • Rappelons que notre premier ministre cumule toujours une place au conseil général de l’Essonne sans y farie une seconde de travail. Comme Najet, etc et comme beaucoup d’UMPistes à l’époque…
    Quand les citoyens comprendront que toute cette clique du Melenchouinard, en passant par UMP, PS, UDI, MODEM, et en terminant par la madone des bras tendus ne cherchent qu’à s’en foutre plein les poches, il sera trop tard. Et eux, seront lion.

  • BANDE DE RIPOUX (;o(

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par  Jean-Pierre Chamoux.

Facebook, Twitter ou Linkedin ont profondément transformé les relations humaines. Transmettant à distance l'image, le mouvement, l'écrit et le son, ces réseaux modifient profondément les relations entre les hommes : au contraire des échanges face à face, les réseaux sociaux n'impliquent ni de connaître celui qui s'exprime, ni même de savoir avec qui l'on est mis en rapport. Leur prétention à la "transparence" menace de faire éclater la vie en société!

Le réseau social plonge le nouvel entrant dans un mi... Poursuivre la lecture

Par Claude Goudron.

Quand s’arrêtera donc la descente aux enfers de notre industrie en très grand danger ? Deux signaux devraient nous alerter.

Le premier est national et concerne la part de l’industrie dans le PIB. Au début des années 2000, comme en Allemagne, la part de l’industrie était de 22 %, et elle est passée à 25,8 % en 2018… En France elle a chuté à 10 %.

Le second signal me touche personnellement. C’est la situation dans ma région, la Franche-Comté, pourtant reconnue la plus industrialisée de France, et plus pa... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

Il y a quelque chose qui sent le soufre dans la période que nous traversons. On a souvent annoncé un possible reconfinement. On se refusait à y croire. Pourtant, la gageure est bien là, explicitement affirmé par Jean Castex lui-même ce jeudi sur France 2, concomitant à un appel de deux prix Nobel à un reconfinement avant Noël.

Un reconfinement qui semble déjà là lorsqu’on voit les mesures prises ces dernières semaines voire ces derniers jours dans de nombreuses villes de France et notamment sur la Côte d’A... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles