Économies pour l’assurance maladie : Marisol Touraine a encore frappé

Un éventail de mesures qui ne bouleverse pas le système. Et qui fait porter l’effort sur les professionnels de santé.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Marisol Touraine (Crédits Philippe Grangeaud-Parti socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Économies pour l’assurance maladie : Marisol Touraine a encore frappé

Publié le 29 avril 2014
- A +

Par Phoebe Ann Mo$e$.

Marisol Touraine

Dans un élan de consensus économique et ses grands yeux bleus essayant d’exprimer un maximum de sincérité et d’indignation, Marisol Touraine vient d’annoncer qu’elle allait donner encore un petit coup derrière la tête de la médecine libérale. La rémunération des médecins intérimaires à l’hôpital va être plafonnée. Cette mesure est dans les tiroirs depuis quelques mois.

La recette concoctée par Marisol Touraine est la suivante : il faut consommer plus de médicaments génériques ; mutualiser les services de type blanchisserie, restauration ; et plafonner certaines rémunérations. Tout cela : « Si nous voulons préserver notre modèle envié dans le monde » (sic).

Notez bien qu’il ne s’agit nullement de faire baisser les dépenses de santé, mais de les faire augmenter moins vite qu’avant. Un peu comme pour l’inversion de la courbe du chômage.

2 milliards d’économie sont attendus rien qu’en harmonisant les systèmes informatiques et en mutualisant la blanchisserie. C’est dire comme on était peu regardant sur la facturation dans l’hôpital public.

Depuis des semaines, l’incantation est : « plus de chirurgie ambulatoire » pour que les gens ne séjournent pas trop longtemps à l’hôpital. C’est sûr, la mesure va faire un tabac, le séjour hospitalier n’étant pas exactement une partie de plaisir (notamment pour les papilles, mais enfin on n’est pas là pour manger). Bref, la mesure est utile, certes, mais ce n’est pas la chirurgie de la cataracte, devenue ambulatoire qui comblera le trou de la sécu.

génériquesL’usage des génériques, présenté comme une économie, n’est pas non plus la panacée. Il existe là aussi un marché des génériques, et, cela a peut-être échappé à Marisol Touraine, en forçant l’usage des génériques, on va favoriser l’émergence de laboratoires dont la spécialité est de copier la molécule d’origine, et non les laboratoires qui l’ont inventée. Les uns vont s’enrichir ; les autres seront sommés d’innover encore pour mieux soigner et à moindre frais.

Il y aura d’ailleurs une liste de médicaments recommandés, « afin de faciliter la qualité de la prescription ». Pour la qualité, on pouvait s’en remettre à son médecin. Mais une liste recommandée commence à sentir un peu moins la qualité et un peu plus l’économie. Une prescription « hors liste » sera-t-elle déremboursée ?

img contrepoints263 TouraineEnfin, les médecins intérimaires à qui les hôpitaux demandaient de l’aide à cause de la pénurie de médecins, ou d’une réglementation des 35 heures trop stricte, verront leur rémunération plafonnée : pour M. Touraine, il est inadmissible que ces médecins « se comportent parfois comme de véritables mercenaires ». Ceux qui vendaient leurs services un 25 décembre, des nuits entières, des mois d’août, ne pourront donc plus prétendre à une rémunération en accord avec le service rendu. Trouvera-t-on encore des médecins pour la besogne ingrate ? Va-t-on les menacer d’une obligation de présence à moindre coût ? Se tourneront-ils vers ceux qui peuvent encore les payer, c’est-à-dire les cliniques privées ?

Marisol Touraine veut satisfaire le peuple et le rassurer : surtout qu’on ne s’inquiète pas, tout le monde continuera à être soigné, et très très bien, et gratuitement. Il n’y a que ceux qui dispensent les soins qui auront à faire un effort.

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • Je cite  » tout le monde continuera à être soigné, et très très bien, et gratuitement. » GRATUITEMENT ???? C’est une blague ? Regardez vos charges sur les bulletins de salaire, ou les cotisations du RSI ! Cet article est très bien, mais affirmer que la santé est gratuite est simplement lamentable. Au contraire, la santé est ce qui tue notre pays par le coût exorbitant qu’elle a et qu’elle fait peser sur le coût du travail dans notre pays !

    • il ne faut pas confondre ce qui entre dans le portefeuille et ce qui en sort ..d’où l’impression de gratuité et la surconsommation médicale..et c’est fait pour , of course

    • Il s’agit à n’en point douter d’une formule de style. On (le peuple) « croit » que les soins sont gratuits. Le gouvernement le lui dit. C’est comme pour l’éducation, c’est gratuit. Et c’est hyper bien aussi, on vous le dit. Et le monde entier nous envie. Rendormez vous.

    • Tu veux pas qu’on te paye pour être soigné aussi? C’est normal de cotiser. Qui le paye le matériel médical, les blocs opératoires, les chaines de stérilisation etc… Tu sais combien ça coûte un scanner? Un IRM?
      Alors arrête de te plaindre comme un gamin et estime toi heureux

      • Mais on aimerait être libre de choisir à qui nous cotisons, qu’elle cotisation nous devons payer pour tel type de remboursement. Cela n’a strictement rien à voir avec un refus de cotiser.

        • Va aux USA alors, on soigne que les riches là bas, les pauvres on s’en fout, ils servent à rien. On cotise pour tout le monde, pour ceux qui ne le peuvent pas, et c’est comme ça!
          Tu seras bien contente d’avoir cotisé quand t’auras un cancer du sein, et qu’on te soignera sans se poser la question. Si on appliquait ton principe, seuls ceux qui cotisent ont le droit d’être soignés. Et ils n’auront jamais de trithérapie, chimiothérapie etc…
          ça s’appelle la solidarité, et c’est ce qui fait que tu peux vivre en bonne santé!
          De toute façon, il y aura toujours quelqu’un qui trouvera quelque chose à redire, quelque soit le système en place. C’est pathétique

          • * ligne 5 : « Et les autres n’auront jamais de trithérapie, chimiothérapie etc.. » C’est mieux comme ça

          • Les USA, l’éternel épouvantail.

            1) ce n’est pas la merde que vous décrivez, vous ne racontez que des ouîe dire.

            2) allez voir aussi en Angleterre, aux Pays Bas, en Allemagne, où le système d’assurance santé est en partie privatisé, et ça fonctionne bien, les gens se soignent, sont pas plus malades que chez nous, et en plus, ça leur coûte moins cher, les médecins sont rémunérés à leur valeur, ils sont mieux remboursés, et n’ont pas de doutes débiles sur les vaccins comme en France…

            Non vraiment, la sécu, c’est une plaie.

            Et pour payer une IRM, c’est pas la sécu qui paie, c’est un hôpital fiancé par les impôts, ou un cabinet de radio privé, et ils se remboursent via les actes sur la machine. Mais en France, les actes sont tellement sous évalués qu’il est difficile de rentabiliser une IRM.

            • J’ai jamais dit que le système en France était parfait… Il y a énormément de failles, beaucoup trop c’est une évidence. De toutes façons, c’est bien plus complexe que ce que l’on nous fait croire.
              Mais c’est pas en disant des phrases comme « gné j’en ai marre de cotiser! » que ça va faire arranger les choses… Enfin bref, ça va encore faire du bruit cette histoire

            • Aux USA les pauvres sont soignés gratuitement, c’est d’ailleurs chez eux qu’une forme de CMU a été mise en place bien avant la France, c’est le programme Médicaid si je me souviens bien. Ce sont les classes moyennes qui ne sont pas toujours bien assurées, mais ça va avec leur état d’esprit de liberté, si j’ai pas envie de cotiser pour ma santé , qui peut m’y obliger ?Je dis pas que c’est le meilleur système, c’est le leur. Mais le notre est pas génial non plus et arrive au bout de ses possibilités.

          • Cette vision cauchemardesque de la santé aux USA est tout simplement complètement fausse.
            Par contre en France la médecine à 2 (ou 3) vitesses existe. Soit on se fait soigner relativement vite en payant des suppléments d’honoraires, soit on reste dans le système gratuit (qui n’est plus gratuit)), le temps d’attente s’allonge et l’on est mort lorsqu’il y a une place !

  • la mère touraine ne sait sans doute pas que la france dans quelques années n’aura plus les moyens de soigner qui que ce soit ; ma dernière conversation avec un toubib m’a inquiété , car les cancers en france explosent littéralement ; il a ajouté que d’ici 5 à 10 ans , tout un chacun aurait un cancer…..mais ça , on ne le crit pas sur les toits ; alors la touraine , avec ses yeux de folles , qu’elle ravale donc ses mensonges ;

  • elle en fait des tonnes elle est comme le reste dugouvernement elle ne va pas favoriser les classes moyennes cette femme aux yeux de boeufs !!!

  • Il y a des économies discrètes qui finissent par faire beaucoup. Même l’aspirine n’est plus remboursée, sauf celle des usines du Rhône qui a la propriété de faire des trous dans l’estomac à défaut de faire des trous dans le budget !

    • Ah mais par contre, la sécu demande à ce que les médecins prescrivent de l’aspirine plutôt que du Clopidogrel dans le cadre des problèmes cardiaques, c’est moins cher… jusqu’à l’lcère

      • Le clopidrogel (Plavix) versus l’acétlsalycilate de Lysine (Kardegic)…. pas sûr que cela soit en faveur du clopidrogel. Je pense que c’est un mauvais exemple. Le Plavix provoque des effets secondaires pas moins grave que le kardegic.
        Un meilleur exemple se trouve dans le ROSP (rémunération sur objectifs de santé) avec par exemple la prescription chez le diabétique d’une statice, sans forcement hyperlipémie… L’obligation de faire 4 dosages par an d’HbA1c même si le diabétique est bien équilibré et alors que trois peuvent parfois suffire !

  •  » Il n’y a que ceux qui dispensent les soins qui auront à faire un effort. »

    … LOL

    Mais à quand l’invention de robot-docteurs?

    Un investissement de base, puis après il pourra travailler 24h/24 7j/7 sans broncher et gratuitement!
    Voilà l’image de la médecine de demain que vous réclamez mme la ministre! La voilà!

    On aime notre métier, OUI!
    Oui on s’est engagé la dedans!
    Mais après 10 ans d’études difficiles,
    on ne sera jamais aux 35heures nous … on fera souvent le double,
    on travaillera de jour et de nuit ( parfois mm d’affilé).
    Et ça ne démotive pas les jeunes générations parce que c’est à mes yeux ( et à d’autres) le plus beau métier du monde! Mais DE GRACE, arrêtez de nous POURRIR L EXISTENCE DE CEUX QUI TRAVAILLENT et veulent TRAVAILLER!!!!

    A vouloir que la santé soit gratuite, c’est la porte ouverte vers le gaspillage!
    Sur le mm principe que les sacs plastiques au super marché.
    Depuis que les gens les achètent l’astronomique somme de 5cts… étrangement on n’en retrouve moins jetés partout! La santé… c’est pareil! C’est malheureux mais si ça ne touche pas au porte feuille des « consommateurs »… il n’y a ni respect du médecin ni utilisation intelligente de la médecine.

    A bon entendeur!

    • Votre parallèle est intéressant Béa, mais de nombreux individus n’ont pas de mutuel santé, ils payent déjà une partie de leurs frais médicaux. Je ne pense pas que payer changera grand chose à notre vision et utilisation de la médecine.
      Est-ce que payer les sacs de course a changé notre manière de consommer?
      Je crois qu’il s’agit plutôt d’une option cache-misère!

      • Franchement oui!
        Mtnt je réutilise mes sacs, qui avant me servaient de sac poubelle.
        Mais bon, ce n’est pas le sujet.

        Ce que je veux montrer du doigts par là, c’est le gaspillage de « santé ».

        Parce que la santé efficace ça coûte cher ( autant en materiel qu’en hommes),
        et on ne peux pas continuer à dire à tout le monde  » venez consommez, de toute façon c’est gratuit ».
        Alors, oui aprés c’est un bon argument pour se faire élire, MAIS les économies sont faites sur qui?
        Sur le personnel… sur ceux qui travaillent.
        On va les faire travailler plus et on les payera moins.
        Et tout le monde trouve ça normal.. Pas moi…

        On trouve INHUMAIN de faire travailler qqn plus de 35h par semaine,
        trouvez un médecin qui les fait?
        Les internes sont parfois à plus de 60h par semaine…
        Dans quel autre métier quelqu’un ferait ça pour 1400 euros net par mois ?! Aucun.

        Il faut arreter d’en demander tjs plus aux personnels de soins, sans une contre parti! Ntmt économique. ON EST PAS DES MACHINES!
        Qu’un ingénieur BAC+5 touche 5000euros par mois. C’est normal.
        Qu’un serrurier, vous demande 500 euros pour 20mn de travail et une serrure. C’est normal.
        Un médecin généraliste, BAC+10, qui tous les jours à des vies entre les mains… et on ne manquera pas de lui tomber dessus s’il y a un pb sont à 4500 euros en moyenne. Et c’est plus qu’un salaire de ph hospitalier.

        On réduit les numérus clausus, et à l’hopital comptez le nombre de médecins étrangers qu’on fait venir.
        Pourquoi? Parce qu’un FFI, ça coute pas cher!

        Je ne tiens pas à ce que la France suive le model américain,
        qui laisse creuver devant les portes de l’hopital les gens qui ne peuvent pas payer leurs soins…
        Mais dans une politique en crise il faut faire des économies,
        et moi je serai pour la suppression de l’AME,
        pour controler plus les CMU…
        qu’on limite les ALD…
        Les bons de transport…

        Car quand vous voyez des gens qui prennent l’hopital pour un hotel sous prétexte que  » c’est pas grave, c’est gratuit » … Ceux qui viennent en consultation et qui ont « oublié » de faire leur bilan mais qui n’oublie pas de vous demander le bon de transport avant de partir… la donzelle qui avec son CMU se fait refaire le nez… De la jeune en ALD qui se fait prescrire des complément alimentaire hyperprotéinés depuis 2ans parce que  » entre midi et deux, ça lui fait son repas gratuit ». Et les exemples sont nombreux…

        Et ce gaspillage là, qui faut attaquer!
        En sensibilisant les gens!
        Et tant qu’on prônera la gratuité absolue de la médecin, je ne pense pas que ça changera…

  • Malheureusement la médecine n’est pas libérale en France. Numerus closus, conseils de l’ordre, … Creuser le trou de la sécu est un privilège, une chasse gardée. Le trou c’est une chose, le tas en est une autre. Il est ou le tas? En as t on eu pour notre argent? Ou est cet argent?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Par Jacques Clouteau

[caption id="attachment_217468" align="aligncenter" width="640"] zoetnet-heroes-(CC BY 2.0)[/caption]

Voici quelques années je suis allé visiter la Valachie du Nord.

Quelle idée, me direz-vous, d'aller visiter la Valachie du Nord, un des derniers paradis communistes de la planète, pratiquement le seul qui a su arrêter le nuage de poussière quand le mur de Berlin est tombé en 1989... C'est une vieille histoire de famille qui remonte aux années 1930. Ma grand-mère, qui était valaque, est tombée amoureus... Poursuivre la lecture

Un article de la rédaction de Contrepoints.

Face à la crise covid qui a durement éprouvé notre système de santé, les Français réaffirment leur attachement à leur liberté de choix selon une étude BVA pour la fondation April réalisée du 19 au 27 juillet 2021. Ainsi, 82 % des personnes interrogées jugent important de pouvoir consulter le médecin de leur choix, même s’il pratique des dépassements d’honoraires. 72 % des Français jugent également important de pouvoir recourir à la médecine non conventionnelle.

L’i... Poursuivre la lecture

Par Gérard Maudrux.

Énième rapport de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale, mettant en avant la fraude. Rien de nouveau, ce n’est pas le premier rapport, et rien ne change.

Déjà en 2013 un rapport de l’IGAS, habituellement si prompte à dénoncer des broutilles dans le privé, signale près de 8 millions de cartes vitales de plus que d’habitants, sans s’en émouvoir ni en chercher les causes : circulez, il n’y a rien à voir.

Rien ne change

Résultat : nous en sommes toujours au même point puisque rien n’a changé. Il ne f... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles