Socialistes dans le flou

SDF (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints245

 

Personne n’est convaincu par le « plan » d’économies de Valls-Hollande. Des socialos qui ne veulent pas qu’on voit trop qu’ils ne sont que des godillots parlent de ne pas le voter mardi, comme s’ils n’avaient pas peur d’une dissolution et d’élections anticipées qui les mettraient au chômage ; au contraire, des UMP ayant brouté de la moquette rose sont prêts à le faire. C’est que, tout simplement, aucun de nos politiques ne lit Contrepoints, dans lequel nos éminents auteurs ont très souvent donné des cours de libéralisme pour débutants et cancres avérés.

Personne n’est capable, au travers des gloseries sur les plateaux subventionnés, de déterminer précisément les économies de dépenses ; personne ne sait s’il s’agirait de 50 milliards de dépenses en moins dans le budget actuel, ou, rien à voir, de 50 milliards d’économies virtuelles dans des budgets continuant à progresser, mais moins vite qu’avant, alors, hop, 50 milliards d’épargnés à la plèbe électrice. Signalons l’humour de l’UDI avec Morin sur-proposant un plan de 80 milliards : alors qu’on prétendait que c’était Borloo qui abusait de boisson dopantes à forte forte valeur éthylique ajoutée !

Nous sommes vraiment dans le royaume des SDF, les Socialistes aux Dépenses Floues. J’avais aussi pensé à « Socialistes Dépenses Folles », mais ça fait si longtemps que ce n’est plus d’actualité.