Imaginez si Sarkozy avait gagné

Imaginez que Sarkozy, dans son deuxième gouvernement, en mai 2014, nomme à un poste ministériel son ex-femme Marie-Dominique Culioli.

Par le Parisien Libéral.

Imaginez qu’en mai 2012, Sarkozy ait gagné les élections à la place de Hollande, et ait nommé comme Premier ministre Xavier Bertrand, avant de le remplacer deux ans plus tard par Nadine Morano.

Sarkozy

Imaginez que Sarkozy, dans son deuxième gouvernement, en mai 2014, nomme à un poste ministériel son ex-femme Marie-Dominique Culioli.

Imaginez que Nadine Morano soit l’auteur d’une plainte contre un citoyen qui exprime son désarroi après que son frère ait été tué par la police.

Imaginez que Nadine Morano, sur demande de son conjoint, fasse nettoyer sa rue du onzième arrondissement des SDF qui s’y trouvent éventuellement.

Imaginez que Sarkozy ne nomme comme ministres et conseillers que des gens uniquement issus de sa promo de Nanterre ou ses amis de service militaire à Balard.

Imaginez que Hortefeux redise que les Roms doivent repartir chez eux, en Roumanie ou en Bulgarie.

Vous ne rêvez pas.

Cette France existe.

C’est celle de Hollande et Valls.

D’abord, le fait de nommer Manuel Valls comme Premier ministre après la défaite du PS aux municipales est une mauvaise réponse. Les Français ont clairement dit qu’ils ne voulaient plus du PS et de ses magouilles, à Marseille ou dans le Pas-de-Calais. À cette affirmation franche, Hollande répond en proposant un nouveau socialiste au lieu de démissionner après avoir proposé une dissolution du parlement.

Ensuite, la composition du gouvernement est une honte, que l’on pense à la reconduction de Sapin, Taubira, Montebourg ou Fabius, ou à l’arrivée de Royal.

Enfin, la personne même de Valls est une insulte au bon sens. Qu’est-ce qui a pu séduire Hollande dans le CV de son nouveau Premier ministre ?

Les white, les blancos ? La répression violente de la Manif pour Tous ? Son irrespect d’Ayrault (son patron d’alors) ? L’échec de l’ex-ministre de l’Intérieur à assurer la sécurité au Trocadéro et partout en France ? Les plaintes qu’il dépose contre des citoyens, ou bien celles dont il est l’objet comme à Evry ?

Et où sont les réactions indignées vis-à-vis de Le Foll et de ses propos sur les Roms ? Le porte-parole du gouvernement de Valls vient juste de valider, tranquillement, le discours de Grenoble de Sarkozy !

Si l’UMP, qui par ailleurs n’a rien d’attractif, se permettait de faire ne serait-ce qu’un pourcent de tout ce que le PS, Hollande et Valls se permettent, imaginez ce que la presse se permettrait de commenter …


Sur le web