Bal de Matignon : Valls drague les syndicats qui n’ont pas apporté leurs ballerines

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Syndicats Valls (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bal de Matignon : Valls drague les syndicats qui n’ont pas apporté leurs ballerines

Publié le 12 avril 2014
- A +

img contrepoints224 Valls

Valls s’est lancé dans les invitations au bal des syndicats, aussi traditionnel que la volonté affirmée, chez les nouveaux Premier Ministre, de renouer avec la croissance, réduire les déficits, nommer une représentante de la mixité à la Jeunesse et au sport (en conclure qu’on aime courir dans les cités de djeunes).

Les invités (là, pas de parité dans ce monde macho des chefs de syndicats) entrent avec leur invitation en promettant d’écouter l’orchestre, puis ressortent traditionnellement en disant que la musique n’est pas à leur goût, que le parquet des intentions est glissant, qu’il faudra faire un effort sur les petits fours pour la prochaine fois.

On appelle ça « se prendre un râteau ». Nulle homophobie dans le refus de Valls catalane : juste une histoire amoureuse déçue entre vieux prétendants à la fièvre du samedi soir, quand Marchais, Séguy, Edmond Maire, Blondel menaçaient de piller la cave et de brûler les rideaux si on insultait les prolétaires français.

De nos jours, précarité oblige, les syndicats ne peuvent que faucher les cendriers pour les distribuer à leurs petits cotisants-fonctionnaires-subventionnés qui y verront leurs dernières illusions s’envoler dans la fumée des cigarettes taxées et les factures de chauffage des locaux de cellule. Et tous se poseront la question qui tue : « t’as compris, toi, qui va payer les 50 milliards ? »

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Thomas Renault.

Le taux de syndicalisation correspond au rapport du nombre de salariés membres d'un syndicat sur le nombre total de salariés. Si l'on observe l'ensemble des pays membres de l'OCDE, la France est le deuxième pays avec le plus bas taux de syndicalisation, juste devant la Turquie, avec un taux de syndicalisation de seulement 7,8 % (voir graphique plus bas).

Taux de syndiqués et taux de chômage

En théorie, on pourrait alors se dire qu'un taux bas de syndicalisation devrait être synonyme de davantage de flexibilit... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles