Cambriolage rue Saint-Honoré : question de priorité !

Est-il judicieux de mobiliser autant de forces de l’ordre pour des actions citoyennes non violentes alors que la présence policière manque notoirement ailleurs ?

Par Le Parisien Libéral

Un magasin de vêtements a été la cible d’un cambriolage jeudi matin vers 5 heures, rue Saint-Honoré à Paris, à deux pas de la Place Vendôme, selon les informations recueillies par Europe 1.

Ce sont des choses qui arrivent. On ne peut pas mettre un policier derrière chaque cambrioleur, même si ceci est le énième cambriolage de magasin du quartier.

Par contre, ce que ni Europe 1, ni France TV Info ni l’AFP ne rappellent, c’est que, en réponse à la poursuite du mouvement pacifique « les Sentinelles » la police parisienne mobilise des effectifs totalement disproportionnés pour surveiller la place Vendôme, plutôt que les boutiques de luxe du quartier.

316 rue saint honore

Les Sentinelles, ce sont ces gens qui, en protestation contre la loi Taubira sur le mariage pour tous, poursuivent le mouvement des Veilleurs en demeurant debout durant des heures, devant le ministère de la Justice, sans violence.

Or, voila à quoi ressemblait la place Vendôme hier soir, quelques heures avant le cambriolage de Saint-Honoré :

place vendôme sentinelles

(Source)

camions place vendôme

(Source)

Alors que l’ensemble de la fonction publique est censée faire des économies, est-il raisonnable de mobiliser autant de forces de police ou de gendarmerie pour arrêter des manifestants pacifiques ?

Autre question : est-ce que la police parisienne ne ferait pas mieux de courir après les délinquants, plutôt que de harceler les Sentinelles ?

Troisième question : va-t-on continuer à vendre la coûteuse et liberticide vidéosurveillance comme étant la panacée en matière de lutte contre la délinquance ?

La réforme de l’État, c’est aussi cela, à savoir autant d’État que nécessaire, aussi peu que possible. Dans la situation présente, cela aurait pu se traduire par moins de gendarmes (peut-être payés en heures supplémentaires ?) place Vendôme et plus de police affectée à la protection de l’intégrité des biens et des personnes.

Est-ce trop demander ?

—-
Sur le web