La Russie derrière la saga des $310,3 milliards de bons du trésor US en Belgique ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Russie derrière la saga des $310,3 milliards de bons du trésor US en Belgique ?

Publié le 9 avril 2014
- A +

Afin d’éviter de voir leurs avoirs gelés par les sanctions américaines suite à l’annexion illégale de la Crimée par la Russie, les Russes auraient déplacé leurs bons du trésor américains vers Euroclear à Bruxelles. À lire sur Investir.ch.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Annexion illégal! Elle est bien bonne cela, aux yeux des gentils occidentaux pro neo nazi de Kiev! J’me marre.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
guerre en Ukraine
5
Sauvegarder cet article

La tentative d’invasion de l’Ukraine par l’armée russe dure maintenant depuis six mois.

S’il est évident que la guerre éclair russe ne s’est pas déroulée comme prévu, la suite du conflit laisse encore perplexe bon nombre d’observateurs qui ont été pour leur majorité largement pris au dépourvu par le déroulé des six premiers mois.

Quasiment personne ne donnait cher du sort de l’Ukraine lorsque les blindés et les spetsnaz russes se sont rués à l’assaut de leurs objectifs. Et pourtant, force est de constater que l’armée russe a été... Poursuivre la lecture

Selon le média russe Kommersant, la Turquie aurait signé un contrat avec la Russie pour la fourniture du deuxième régiment de systèmes de missiles antiaériens S-400. Celui-ci prévoirait en outre la localisation de la production de composants individuels. Une coopération aussi bien commerciale que technique.

Ankara, quant à elle, nie l'existence d'un tel contrat, arguant que le deuxième régiment était prévu dans le contrat original signé des années auparavant.

Dans tous les cas, la coopération entre la Russie et la Turquie se mai... Poursuivre la lecture

La publication d’une partie d’un entretien entre Macron et Poutine n’a pas plu à Moscou. Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes, a évoqué un manquement à l’étiquette diplomatique. Cet incident diplomatique met en lumière un problème dans la stratégie des dirigeants européens lors du conflit Ukraine-Russie : le remplacement de la diplomatie par la communication publique.

Une tendance qui est problématique dans la bonne conduite stratégique.

 

De la diplomatie entre dirigeants à la communication au grand ... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles