Un « gouvernement de combat »… qui n’a jamais porté une arme !

Les ministres du gouvernement Valls ont passé 3 ans en cumulé dans une entreprise, soit 0,5% de leur vie professionnelle.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
L'Hôtel Matignon à Paris

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un « gouvernement de combat »… qui n’a jamais porté une arme !

Publié le 5 avril 2014
- A +

Ce coup-ci on ne plaisante plus, la guerre totale au chômage est déclarée. Étant donnée l’extrême gravité de la situation sur le front de l’emploi, le Président de la République vient en effet de remercier son équipe gouvernementale afin de lui substituer un commando d’élite de la croissance économique. Mais au fait, quels sont les faits d’armes précis de ces dix sept vaillants guerriers ?

Par Frédéric Georges-Tudo.

 

L'Hôtel Matignon à Paris
L’Hôtel Matignon à Paris

San Ku Kai ! San Ku Kai ! C’est la bataille ! C’est la bataille ! Notre chef suprême des armées François Hollande l’a annoncé lundi soir en guise de prélude à son remaniement : voici venu le temps du « GOUVERNEMENT DE COMBAT ». Le sabre entre les dents et la grenade dégoupillée, un commando de choc de 17 ministres s’apprête donc à partir en guerre. Mais en guerre contre quoi, précisément ? Les velléités impérialistes de Vladimir Poutine ? D’ici à ce que les légions russes franchissent la frontière franco-allemande, on devrait avoir le temps de préparer une riposte. Contre la déplorable baisse de qualité de la cuisine servie à l’Élysée ? Nicole Bricq venant d’être virée du régiment, le scandale semble pour l’heure étouffé.

Non, s’il y a un combat à mener en France en 2014, c’est bien celui du chômage. Le niveau atteint par ce fléau national est si élevé qu’on ne peut que saluer la décision du Président de la République de convoquer ses troupes d’élite hyper entrainées pour partir à l’assaut. Rien de plus logique, remarquez… Lorsque l’on veut éradiquer le trafic d’héroïne, mieux vaut faire appel à la brigade des stups qu’à la police municipale. Quiconque doit un jour affronter un cancer préfère confier son sort à un cancérologue qu’à son généraliste. Au vu du nombre de victimes qui ne cesse de grossir mois après mois, on suppose donc que ce gouvernement de combat est constitué de responsables politiques ayant tous reçu la Croix de Guerre sur les fronts de l’emploi et de la croissance. Les commandos parachutistes de la conquête de parts de marché, les légionnaires du 2e REP de la création de valeur par l’innovation, les forces spéciales du recrutement en CDI. Bref, même si cela ne constitue pas en soi une garantie de victoire, chacun de ces officiers supérieurs s’est forcément illustré à maintes reprises en matière de création d’emplois marchands (c’est-à-dire non financés par le contribuable). Même pas en rêve ? Soit. Mais à défaut de voir Augustin Paluel-Marmont aux PME, Franck Riboud à l’industrie, Alain Afflelou à la consommation et Xavier Niel au numérique, au moins est-on en droit de s’attendre à ce que nos valeureux ministres aient accumulé une solide expérience en entreprise… C’est ce que nous allons mesurer en nous penchant sur les 18 biographies de ces combattants (le Président de la République, le Premier ministre et ses 16 ministres). Avant de sacrifier leur carrière privée au nom de l’intérêt général, combien d’années les membres de l’état major de la lutte armée contre le chômage ont-ils passé dans les tranchées de l’économie réelle ?

  • François Hollande, 60 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Manuel Valls, 52 ans, dans la vie active depuis l’âge de 21 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Laurent Fabius, 58 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Ségolène Royal, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 27 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Benoit Hamon, 47 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Christiane Taubira, 62 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Michel Sapin, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Arnaud Montebourg, 51 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Marisol Touraine, 55 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • François Rebsamen, 62 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Jean-Yves Le Drian, 66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Bernard Cazeneuve, 50 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nous sommes là face à un dilemme. Alors que sa fiche Wikipedia et quelques articles de presse font état d’un début de carrière à la Banque Populaire, cet épisode n’apparaît pas sur la biographie officielle du nouveau ministre de l’Intérieur (par ailleurs très détaillée). Une tache sur son CV que l’homme politique a du mal à assumer vis-à-vis de ses collègues qui n’ont jamais mangé de ce pain-là ? Dans le doute, considérons que Bernard Cazeneuve a bel et bien vécu une courte expérience hors de la sphère publique. Nombre d’années passées en entreprise : 3.
  • Najat Vallaud-Belkacem, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Marylise Lebranchu, 66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Aurélie Filippetti, 40 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Stéphane Le Foll, 54 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • Sylvia Pinel, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
  • George Pau-Langevin, 65 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

img contrepoints205

Saisissons-nous d’une calculatrice afin de faire les comptes : 0 + 0 +  0 + 0 + 0 +  0 + 0 + 0 +  0 + 0 + 0 +  3 + 0 + 0 +  0 +0 + 0 +  0 = 3. Sur les 531 années d’activité professionnelle cumulées par notre nouveau gouvernement de combat contre le chômage, seulement trois se sont déroulées sur cette terra incognita appelée entreprise1. Un petit 0,5% qui nous montre à quel point nous avons affaire à des gens qui savent de quoi ils parlent. Pas de blague, Monsieur le ministre de l’Intérieur. La France entière compte sur vos 36 mois à la Banque Populaire pour nous mener à la victoire.

Allez soldats ! La tête haute et le regard fier ! On va la gagner cette saleté de guerre ! CE – N’EST – QU’UN – DÉBUT – CONTINUONS – LE – COMBAT !

  1. Afin d’éviter toute polémique, précisons que les années consacrées à exercer la fonction d’avocat ne sont pas comptabilisées ici comme des années « d’expérience en entreprise ».
Voir les commentaires (67)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (67)
  • Le nouveau gouvernement vient à peine d’être mis en place que fuse de partout commentaires et critiques malveillantes à son égard. Il est vrai que cet état d’esprit est devenu un sport national, et que la critique offre plus d’attrait que la pratique. Attendons les chiffres de la croissance et du chômage dans six mois avant de tirer à boulets rouges.

    • Ce n’est pas complètement faux… Sauf qu’à part quelques changements à la marge ce gouvernement n’a rien de nouveau, il est en activité depuis 2012 maintenant. Avec quel bilan…?

      • La tactique qui consiste à faire semblant de tout changer, tout en ne changeant rien au fond, pour de sursis en sursis patienter jusqu’en 2017, ne trompe personne. Cette pathétique manipulation est un déni de démocratie, alors que le rejet du socialisme par les Français est désormais sans ambiguïté. Les Français exigent la démission de Flanby AVANT 2017.

    • la crise est derriere nous,les crises sont cycliques,après la pluie viens le beau temps….ne faisons rien,attendons les résultats en combattant le dérèglement climatique à coup de taxes,la beteu immondeue qui s’immisce dans la ripoublique,…bon,moi je vais au taf,bon troll à vous^^

    • A chaque fois que l’adversaire modifie son équipe, il faudrait attendre 6 mois avant de l’attaquer. C’est quel jeu de combat, votre règle ? Pas celui des entreprises…

    • sauf que le gouvernement n’a presque pas changé. quand à ségolène royal elle a déja été dans le passé ministre et elle a été plus que médiocre.
      il faut faire preuve de réalisme. en plus, cet article ne fait que constaté que presque tout les ministres n’ont jamais travaillé dans le privé

      • Si travailler c’est produire de la valeur alors on peut raisonnablement dire qu’ils n’ont jamais travaillé. Pour ma part je pense que non seulement ils n’ont jamais créés de valeur mais ils en ont détruit, ce ne sont donc pas des travailleurs mais des destructeurs.

    • GRAF Gilbert : « Attendons les chiffres de la croissance et du chômage dans six mois avant de tirer à boulets rouges. »

      C’est une plaisanterie ? Quand on voit un type ramer dans la direction opposée à la ligne d’arrivée pas besoin de délais: il n’y arriveras pas.

      Dans le pays d’à coté le chômage est à 3.5% (y compris chez les jeunes) avec une dette à 36% en réduction en plus, on sait parfaitement ce qui marche. Ce gouvernement n’a pas l’ombre d’une intention, ni même l’idéologie nécessaire pour mettre en place ces solutions. (Pas plus que les précédents et ça remonte à des dizaines d’années)

      • @limryn

        10/10 pour votre commentaire!!! Çà fait 30 à 40 ans qu’on dérive et il faudrait encore attendre? C’est évident que cet énième gouvernement du changement ne changera rien!

    • peuh, on les connait deja les chiffres.Ils vont etre mauvais.Il faut vraiment etre ne de la derniere pluie ou un fanboy niais pour ne pas en etre totalement blase.

    • Et vous espérez encore? C’est sur des gens comme vous que ces politiques incompétents prospèrent…

    • Quelle belle générosité ! Quel esprit chevaleresque ! Est-ce que cela vous coûte personnellement d’attendre encore 6 mois ? Il semblerait moins hautain de demander aux 5M de chômeurs recencés ainsi qu’aux probables plusieurs millions de ceux qui ne sont plus comptés car ayant même renoncé à chercher un emploi ou mis en préretraite d’office… de donner leur avis sur l’intérêt d’attendre pour voir si on doit donner du temps à un gouvernement composé de purs apparatchiks. On peut aussi demander aux prochaines charettes de licenciés, dans des entreprises qui battent de l’aile ce qu’ils en pensent eux aussi…
      Critiquer des actions manifestement inadéquates qui auront des conséquences adverses sur soi et ses proches n’est pas du sport. Le travail n’est pas du luxe. Il faut redescendre sur terre et quitter boboland au plus vite.

    • MDR x ∞ = PTDR.

  • Que veut dire « gouvernement de combat » ? rien ! des formules de tribune pour gogos

  • *Afin d’éviter toute polémique, précisons que les années consacrées à exercer la fonction d’avocat ne sont pas comptabilisées ici comme des années « d’expérience en entreprise ».
    surtout un avocat LOL – ils ont du mal à comprendre que 2+2=4

  • Ne vous inquiétez pas, Manuel rendant hommage à Jean Marc, tellement émouvant, m’a tiré une larme, je suis certaine qu’ils vont faire la guerre avec respect, courage, intelligence et sens du devoir.
    Ils ont tous une légitimité si on calcule leur nbre d’années d’expérience dans la fonction publique ils en connaissent toutes les ficelles, c’est rassurant!
    Moi j’attends 2 semaines avant de tirer quoi que soit!

  • aucune expérience en entreprise mais question ‘ fonctionnaires’ ils s’y connaissent , la fonction publique n’est elle pas l’ennemi de la république et des entreprises ?

  • Mais… Attendez… Est-ce bien une mission du gouvernement français de réduire le chômage ? Cela signifie-t-il, autrement dit, que ce dernier a pour mission de trouver un emploi pour chacun des Français ?… Je connais les raisons pour lesquelles le chômage peut être dû à l’intervention publique mais je repose ma question et en pose une autre : n’est-ce pas à chacun de trouver par lui-même son propre emploi, sans l’intervention ou l’entremise des pouvoirs publics ?… Suis-je un extraterrestre inhumain en osant poser des questions pareilles ?…

    • Moggio, bien évidemment que le gouvernement n’a pas pour mission de trouver un emploi à chacun des Français. Ma chronique ne sous entend absolument pas une telle énormité. D’autant qu’on sait depuis longtemps que plus un Etat s’occupe d’économie et pire sont les résultats.

      Le problème, c’est que ce gouvernement a la prétention de savoir ce qu’il faut faire. Le problème c’est justement qu’il va agir avec toute son incompétence et sa totale ignorance de ce qu’est vraiment le processus de recrutement au sein d’une entreprise.

      Je me suis amusé à faire ce petit calcul parce que Hollande a eu le culot de nous annoncer qu’un GOUVERNEMENT DE COMBAT allait partir en guerre contre le chômage. Mais il faut bien dire que tous les gouvernements qui ont précédé celui ci – de gauche socialiste comme de droite socialiste – n’étaient pas mieux pourvus en entrepreneurs.

    • Mais non… En paternalie socialiste, nous devons la vie le boire le manger – et le travail – a l’immense générosité de notre maréchal président!… D’ailleurs nous devrions tous avoir son portrait dans notre salon, comme le plus élémentaire des signes de reconnaissance.

    • Le problème de l’emploi est dû en partie à un environnement législatif et fiscal difficile, la solution est donc aussi dans les mains de l’état, détenteur du pouvoir législatif. C’est le principe de subsidiarité, à chaque étage ses responsabilités maxima. Au niveau étatique, la garantie et le maintien d’un cadre sûr (par les tâches régaliennes) permettent à chacun de vaquer à ses occupations.

  • Tous ces guerriers ont un autre point commun, leur arrivée très tardive « dans le vie active ».
    Soit ils étaient des cancres et il leur a fallu toutes ces années pour arriver en mat-sup (maternelle supérieure), soit ils ont fait de longues études utiles, mais cela ne ce voit pas §

  • Attendre, attendre et encore attendre… il vaut mieux attendre assis, parce que debout on risque de se fatiguer… depuis le temps que le pas cadancé gauche-droite-gauche-droite-gauche-droite dure, si leurs solutions étaient les bonnes, ça se saurait… les cherchent-ils vraiment ? je doute… je ne doute même pas d’ailleurs et pour cause : s’ils n’ont aucune expérience professionnelle en entreprise, par contre, en associations de malfaiteurs, spécialisés dans le pickpocket national social (je rajoute social, ils adorent ça), là ils sont des champions bardés de diplômes !

  • Je suis toujours embêté de voir du troll en mode « avocat, ça compte pas »… C’est assez récurrent chez les libéraux.

    Un bon troll, mais qui ne devrait pas faire oublier que c’est un vrai full time job, qui plus est profession libérale, et que c’est l’un des rares métiers qui se nourrit ontologiquement de l’opposition à la puissance publique.

    Qui plus est, la démonstration aurai tenu le coup même en comptant ces rares années…

    Une bonne question: combien de l’ENA? Combien ont passé ne serait-ce qu’un an hors de France? Combien d’années à ne rien faire d’autre qu’être élu?

    • « c’est l’un des rares métiers qui se nourrit ontologiquement de l’opposition à la puissance publique. »
      comme les commis d’office par exemple

    • @ troll feeder ouh là là, comme vous y allez… Loin de moi l’intention de « troller » les avocats.

      Ceux que je connais sont loin d’être des fainéants ou des planqués, en tout cas.

      Reste que leur expérience professionnelle est sans lien direct avec le combat pour l’emploi et la croissance auquel s’attèle notre bienaimé « gouvernement de combat »

      • Je ne vois pas très bien en quoi un salarié lambda est plus en lien direct avec le « combat pour l’emploi et la croissance » qu’un avocat.

    • Nul n’est censé ignorer la loi…
      Les textes de lois représentent des encyclopédies entières, à côté desquels le manuel d’utilisation de photoshop est une plaisanterie.

      Code de l’action sociale et des familles
      Code de l’artisanat
      Code des assurances
      Code de l’aviation civile
      Code du cinéma et de l’image animée
      Code civil
      Code de commerce
      Code des communes
      Codes des communes de la Nouvelle Calédonie
      Code de la consommation
      Code de la construction et de l’habitation
      Code de la défense
      Code de déontologie des architectes
      Code disciplinaire et pénal de la marine marchande
      Code du domaine de l’Etat
      Code du domaine de l’Etat et des collectivités publiques applicables à la collectivité terriroriale de Mayotte
      Code du domaine public fluvial et de la navigation intérieure
      Code des douanes
      Code des douanes de Mayotte
      Code de l’éducation
      Code électoral
      Code de l’énergie
      Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile
      Code de l’environnement
      Code de l’expropriation pour cause d’utilité publique
      Code de la famille et de l’aide sociale
      Code forestier
      Code général de la propriété des personnes publiques
      Code général des collectivités territoriales
      Code général des impôts (+ 4 annexes)
      Code des instruments monétaires et des médailles
      Code des juridictions financières
      Code de justice administrative
      Code de justice militaire
      Code de la légion d’honneur et de la médaille militaire
      Livre des procédures fiscales
      Code des marchés publics
      Code minier (ancien et nouveau)
      Code monétaire et financier
      Code de la mutualité
      Code de l’organisation judiciaire
      Code du patrimoine
      Code pénal
      Code des pensions civiles et militaires de retraite
      Code des pensions de retraite des marins français du commerce, de pêche ou de plaisance
      Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre
      Code des ports maritimes
      Code des postes et des communivations électroniques
      Code de procédure civile
      Code de procédure pénale
      Code des procédures civiles d’exécution
      Code de la propriété intellectuelle
      Code de la recherche
      Code de la route
      Code rural (ancien)
      Code rural et de la pêche maritime
      Code de la santé publique
      Code de la sécurité intérieure
      Code de la sécurité sociale
      Code du service national
      Code du sport
      Code du tourisme
      Code des transports
      Code du travail
      Code du travail apllicable à Mayotte
      Code du travail maritime
      Code de l’urbanisme
      Code de la voirie routière

      A cela, on peut ajouter toutes les jurisprudence…

      C’est pourquoi on retrouve souvent nombre d’avocats parmi les élus et les nommés, puisque ce sont les plus zélés à complexifier la législation, histoire d’être incontournables par l’axiome de départ « nul n’est censé ignorer la loi ».

      Il est très facile de prendre un français en faute et rester chez moi n’est pas une solution… qui sait si votre habitation est aux normes ?

    • « Combien d’années à ne rien faire d’autre qu’être élu »

      completons la question :
      « Combien d’années à ne rien faire d’autre qu’être élu ou être payer a attendre de l’être »

    • Il ne faut pas oublier que l’état est un parfait pourvoyeur de travail pour les avocats. La complexification à loisir du droit, des réglementation toujours plus nombreuses, touffu et incompréhensibles c’est du pain bénis pour les avocats.

  • L’article va trop loin ; il parle de « vie active » et « d’expérience professionnelle » ; ces termes ne sont pas pertinents pour désigner un séjour dans le secteur socialiste (i.e. la fonction publique).

  • Gouvernement concocté en vue des prochaines élections présidentielles ,combat pour la politique de politicards ……combat sans aucun rapport avec l’état catastrophique de notre pays…..et puis il ne s’agit pas de combattre mais d’avoir la lucidité nécessaire devant les causes de l’échec du socialisme

    • Oui la lutte contre le fasciste, le racisme, les inégalités et les gros méchants qui ne s’occupent que de leur nombril, va redoubler…

  • A la limite, un décideur n’a pas besoin d’être compétent et encore moins un spécialiste pour exercer sa fonction. De plus, une des fonctions d’un ministre est la communication ou la représentation. De sorte que n’importe quelle personne charismatique, de bon sens, dotée d’une large culture, intelligente et travailleuse pour lire et comprendre les dossiers, et modeste et sans idées préconçues ferait l’affaire (à condition d’avoir des conseillers compétents).

    Hélas, ma description du proffil idéal ne colle pas plus aux nouveaux ministres ou aux politiciens en général que celle de « personne ayant l’expérience de l’entreprise ».

    Deux exemples :
    – une video du bureau de Valls avec le livre « Les Etats Unis pour les nulls dans un coin !
    – un conseiller expliquant que dans toutes les entrevues avec des ministres (droite ou gauche) où l’on avait sollicité son avis, le politicien l’écoutait 20 minutes puis lui expliquait sa position pendant 40 minutes en « s’écoutant parler », le tout sans aucun dialogue.

  • Alors que la seule guerre qui ferait reculer le chômage sans que ca coute le moindre euro (au contraire d’ailleurs), ce serait de réduire la taille de l’état et de tout faire pour réduire le déficit public.
    Cette histoire de lutte contre le chômage que l’état devrait mener n’a aucun sens.

    • Ce serait comme leur dire : pour que ca aille mieux, il faut que vous vous coupiez un bras. C’est en dehors de leurs capacité d’entendement, et quelque part, c’est compréhensible…

      • Même avec un bras en moins il serait capable de faire des dégats. ce qu’il faudrait dire c’est : pour que ça aille mieux il faut rester chez vous. Sans rire je suis certain que si demain on supprimait le gouvernement ça irait tout de suite mieux.

  • Ce gouvernement ressemble surtout à un club échangiste.

  • Excellent !!
    Merci pour ce rappel, pourquoi aucun journaliste n’envoie jamais ce genre de missile à la tronche de nos employés énarques ?
    Une vérité toute simple qui met en avant tout la stratégie de nos fonctionnaires gouvernants , enfumer toujours plus ceux qui les payent et continuer à palper les salaires cinq chiffres , une belle bande de pourris ..!

    • « pourquoi aucun journaliste n’envoie jamais ce genre de missile à la tronche de nos employés énarques? »

      parce qu’ils touchent des subventions, bénéficient de niches fiscales et qu’ils perdraient leur fructueux boulot à la moindre incartade…

      • Pour faire des économies, il faut commencer par réduire le mille-feuille. État, Région, Département, Canton, Commune. Nous n’avons pas besoin de toute cette segmentation. Supprimer le Sénat et les plus de 350 Sénateurs et Personnels qui font double emploi avec l’Assemblée Nationale. Comme dans le privé, il faut des économies d’échelles. Les milliards d’économies sont là.

      • Tout à fait , je vais finir par le croire définitivement , la presse est aux ordres et ne fait pas son métier , ils osent s’appeler journalistes ?

    • Ils sont la pour faire du buzz autour des communiqués officiels des partis, pas pour investiguer sur les banales pratiques quotidiennes de corruption et de connivence desdits partis : ca nuirait a la démocratie!…

  • Magnifique ! Merci.

  • Donc avocat, n’est pas un métier ?

    Les avocats ne se constituent pas en société pour exercer leur métier ?

    Les avocats ne sont pas tenus à une comptabilité ?

    D’accord, je ne savais pas.

    • LOL, y en a des vexés !
      Dans le contexte de l’article, l’auteur veut sûrement dire que les politiciens cités qui ont eu un rôle d’avocat, n’ont pas souvent défendu le brave citoyen injustement attaqué dans son honneur par une malheureux concours de circonstances. Mais plutôt quelques rares affaires politico-commerciales.

      Mais si on commence à chercher l’utilité réelle pour le Bien de l’Humanité (pas le journal, hein) de chacune de nos professions, privées ou publiques, on va rigoler.
      La sage-femme fonctionnaire qui vous a mis au monde, est-elle moins utile que le consultant en marketing bullesque aux honoraires libres ? Et moi-même, mon boulot est-il vraiment sérieux ?

    • Villepin est avocat. On le comptabilise?

    • @ Thomas, il ne s’agit pas d’un « mensonge » (rien que le terme utilisé montre à quel point l’édifiant constat vous met mal à l’aise…) mais d’une erreur.
      Mea Culpa, je n’avais pas vu cette expérience de quatre ans (2 ans à Ipsos et 2 ans pour Le Fil) de Benoit Hamon.

      Contrairement à ce que j’avais calculé, cela ne nous fait pas 3 ans sur 531 ans, mais 7 ans sur 531 ans.

      OUF, on est sauvés ! Pendant un moment, j’ai bien cru que ce gouvernement de combat ne serait pas en mesure de terrasser le chômage. Mais depuis que je sais que Benoit Hamon a travaillé deux ans chez Ipsos, je suis rassuré.

      • Oui le cas typique du militant turbulent qu’il faut récupérer et calmer en le « placant » dans une des innombrables « charges » que les entreprises accordent au parti socialiste.

        Quand on regarde les biographies des cadres intermédiaires du parti, on découvre qu’il est constellé de ce genre de parcours… et les OPAC, et les entreprises semi privées, et les entreprises en lien étroit avec le parti, comme peut l’être IPSOS…

        On ne peut pas parler de pantouflage, ou il s’agit plutot de faire fructifier un réseau au service d’une entreprise, mais plutôt d’une simple prise en charge de militants, par quelque organisme « obligé » du parti. Bref que du très normal dans la vie politique française.
        De toute facon ce sera pour le contribuable, qui paiera une blinde les sondages IPSOS BVA des angoissés du sommet…

        J’adore aller voir la bio de ces cadres intermédiaires qui ont un CV truffé d’officines dont l’activité n’est pas clairement définie, a part qu’elles gèrent des missions de service public souvent abstraites avec des budgets très concrets.

        Tiens parmi les cadres intermédiaires qui ne demandent qu’a faire parler d’eux, on trouvera Razzy Hammadi, l’exemple typique du parasite accroché aux basques du parti : Passé par les jeunesses socialistes, et puis soudain une vie professionnelle bien remplie a base d’organismes para publics et quelques petits scandales de manipulation peu orthodoxe d’argent public…

        Tiens je viens de retourner voir google a son sujet, et toutes les bio ont été édulcorées des ses années d’activité pas purement politiques : ne reste plus que son parcours linéaire au service de la nation. C’est une petite bete qui monte, qui monte…

      • L’erreur est humaine et la reconnaître est tout à votre honneur.
        Reste qu’effectivement la méconnaissance des hommes politiques de la réalité des entreprises et plus particulièrement des petites est une des causes de leur inefficacité.

    • A ipsos, wikipédia affirme qu’il était « directeur du planning stratégique »…
      Après sa licence d’histoire (!) et son parcours de militant politique, ses électeurs et compagnons d’armes peuvent nourrir quelques soupçons envers un type qui a tant réussi dans un métier dont le fond est – par exemple – de rapporter l’opinion des gens, non ?

      Ou alors, il pantouflait…

      • Directeur du planning stratégique ? C’est quoi encore que ce poste créé pour placer un ami ????? Peut on avoir une idée de son temps de présence effectif à ce poste, et la description du poste… je sens qu’on va rire…

        • Ah, mais PDS, c’est un vrai métier ! Sur le site de l’APEC, la liste des missions confiées est impressionnante.
          Par contre, au vu de la description de sa finalité, on sent que l’impétrant peut disposer d’une très grande latitude sur ses obligations, pour peu qu’il soit au forfait.

          PS: Avec un peu de cynisme et en relisant le détail du poste, en imaginant que la cible est l’élite politique de gauche et non la ménagère de -50ans, on peut réellement penser qu’Ipsos avait une réelle utilité de cet emploi…

  • Excellent Merci pour le fou rire et en ce moment ça devient rare

  • Pourquoi je ne suis pas étonné?

    Nous sommes dirigés par des politiques professionnels. Ils ne savant pas ce qu’est une entreprise, ils n’y ont jamais travaillé, ils n’ont jamais investi un euro de leur poche.

    Les français ont la classe politique qu’ils méritent…

  • Rajoutez donc Fleur Pellerin, énarque, qui s’occupait des PME, mais sans expérience à la tête d’une entreprise.
    Il y avait d’autres curiosités: Nicole Bricq avec le commerce extérieur, mais sans parler anglais si je me souviens bien.

  • Qu’ils soient de droite ou de gauche, les politiques français sont pour la plupart des professionnels; ils commencent leur « classe » en intégrant un conseil municipal ou font l’ENA puis poursuivent leur carrière dans le confort et la stabilité de l’emploi sans aucune expérience de l’économie réelle jusqu’à une retraite confortable… Et les Français continuent à voter pour eux tout en les traitant de médiocres. C’est ainsi que tout va cahin -caha dans le royaume de France , que les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent et qu’Allah est le plus grand.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Christiane Taubira (Crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)
0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints

[caption id="attachment_165864" align="aligncenter" width="660"] Christiane Taubira (Crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)[/caption]

 

Qui doit jouer un rôle ?

L’avenir de la gauche ? Selon les groupes interrogés dans le sondage BVA, ce ne sont pas les mêmes personnalités de gauche qui doivent jouer un rôle dans les années à venir.

Lorsqu'on interroge l'ensemble des Français, l'avenir de la gauche passe par Emmanuel Macron, pour des Fran... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Alexis Vintray.

[caption id="attachment_191476" align="aligncenter" width="640"] Manuel Valls (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.[/caption]

 

Comme attendu, un remaniement de l'équipe gouvernementale de Manuel Valls a eu lieu ce jeudi, à la suite du départ de Laurent Fabius pour la présidence du Conseil Constitutionnel. Ainsi que nous le craignions hier, c'est la logique des équilibres politiques et des intérêts politiciens qui semble avoir prévalu dans les changements, plus que des... Poursuivre la lecture

Par Alexis Vintray.

[caption id="attachment_191476" align="aligncenter" width="640"] Manuel Valls (Crédits : Parti Socialiste, licence CC-BY-NC-ND 2.0), via Flickr.[/caption]

 

La nomination longtemps attendue de Laurent Fabius à la présidence du Conseil Constitutionnel déclenche un remaniement du gouvernement de Manuel Valls sur lequel l'incertitude est grande. Un jeu de chaises musicales est attendu jeudi entre les différents détenteurs de portefeuilles.

Laurent Fabius quitte en tout cas son poste de ministr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles