Poutine sera le grand gagnant d’une nouvelle guerre froide

Poutine et la Russie ne sont pas la même chose, et il ne faudrait pas croire que tous les Russes soutiennent l’annexion de la Crimée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Vladimir Poutine (Crédits Bohan_伯韩 Shen_沈, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Poutine sera le grand gagnant d’une nouvelle guerre froide

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 29 mars 2014
- A +

Par Vera Kichanova [*], de Young Voices Advocates, depuis la Russie.

vladimir-poutine

Il y a peu, nous célébrions lors de la conférence européenne de Students For Liberty, le 25eme anniversaire de la chute du Mur de Berlin. En imposant des sanctions au peuple Russe, les pays occidentaux sont en train d’aider M. Poutine à baisser un nouveau rideau de fer. C’est à lui seul que profitera une nouvelle Guerre froide.

De telles mesures toucheront peu les dirigeants russes. J’ai bien peur que ce soient les contribuables russes qui devront débourser l’argent perdu par les bureaucrates à cause des sanctions. Au fur et à mesure que le pays s’appauvrira, la propagande officielle rejettera la faute sur les antirusses de l’étranger et sur les traitres (les « agents étrangers ») à l’intérieur de nos frontières et, dans le même temps, la cote de popularité de M. Poutine grimpera en flèche. Alors, l’opposition russe sera sérieusement en danger.

Poutine et la Russie ne sont pas la même chose, et il ne faudrait pas croire que tous les Russes soutiennent l’annexion de la Crimée. En fermant leurs frontières, les États-Unis et l’UE ne font qu’aider le gouvernement Russe à monopoliser les médias. Et ce faisant, ils deviennent des ennemis aux yeux des Russes de la rue et mettent en danger ceux qui sont en désaccord avec la politique de Poutine.

[*] Vera Kichanova a été citée récemment au sujet d’un régime de visa prônant la libre circulation pour les Russe par le magasine londonien CityAM. Vera Kichanova a été élue conseillère municipale dans le district Yuzhnoye Tushino de Moscou. En tant que membre du conseil municipal, elle se bat pour obtenir plus de transparence auprès des autorités locales. Elle tient un blog rapportant son activité au quotidien comme conseillère municipale. Elle travaille comme journaliste pour Slon.ru. Elle publie aussi un blog sur le site « Echo of Moscow » ainsi qu’un deuxième sur Grani.ru


Sur le web. Traduction : CC/Contrepoints.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Vous avez raison. On peut dire qu’il y a à peu près le même pourcentage de Russes qui sont contre Poutine et sa décision d’annexer la Crimée que de Français qui soutiennent encore François Hollande.
    Cela dit Poutine sera le grand gagnant tout simplement parce que les occidentaux, Obama en tête, ne pensent qu’à maintenir en place la puissance unipolaire des USA et ce par tous les moyens, même les pires. Compte tenu du développement rapide des bricks et de leur désir d’exister indépendamment des USA, cette stratégie occidentale est contre-productive et vouée à l’échec. Mais il faut sauver la face de l’Oncle Sam face à un Poutine décidément fin stratège.

    • « brics » et non « bricks », pardon.

    • « On peut dire qu’il y a à peu près le même pourcentage de Russes qui sont contre Poutine et sa décision d’annexer la Crimée que de Français qui soutiennent encore François Hollande. »
      N’importe quoi. Vous avez fait un sondage ?
      Moi je suis prêt à parier qu’au contraire ils sont très majoritairement à le soutenir sur la question.
      Si il est très populaire chez lui, c’est précisément parce qu’il ne se laisse pas faire face à l’impérialisme américain. Poutine permet aux russes de relever la tête depuis la fin de leur empire. Cet épisode ne déroge pas à la règle.

      • « Si il est très populaire chez lui, c’est précisément parce qu’il ne se laisse pas faire face à l’impérialisme américain. »

        Sors de ce corps, fachosphère !

  • Pour ma part les qq russes qui vivent en Russie et que je connais sont unanimement derriere Poutine et me disent que le peuple est derriere. Seuls les intellectuels moscovites sont contre par principe
    Citant l’annexion du Tibet par la Chine sans que l’occident trouve a y redire de meme que les mensonges des USA pour l’Irak et se demandent pourquoi les Catalans les Ecossais auraient le droit a un refenrendum mais pas la Crimee sans oublier le droit des peuples a disposer d’eux meme grande vertu proner par a France

    • « Poutine, risquer une guerre ??? » Mais qui veut faire signer un traité militaire contre la Russie ? Qui veut fermer la base russe de Crimée ? Qui monte une entente internationale au (vrai) risque d’un durcissement des positions continentales ?
      Nos radios d’état se réjouissent des retraits de capitaux de la bourse de Moscou, sans tenter de les comprendre en dehors de l’évocation d’une calamité céleste. Mais seront-elles aussi compréhensives lorsqu’il s’agira de la France ?
      Quand les russes (et américains) se moquent de l’Europe et son goût pour le confort, il est difficile de croire que ces mesures limitées vont convaincre un pays aussi patriotique. Pas sans une mise à l’épreuve de l’engagement européen.
      Pour les USA, les « drones », ou les européens, c’est un peu du pareil au même….

    • C’est pas facile de faire tenir autant de bêtises sur seulement 4 lignes… bravo.

      L’annexion du Tibet par la Chine? C’était il y a très longtemps, en pleine guerre froide justement et qui plus est, loin de notre territoire.
      Les USA et l’Irak? Ok, merci de nous apprendre que les USA ont annexé l’Irak, moi qui comptais passer mes vacances aux USA, je sais où aller maintenant!
      Les catalans et les écossais? Un point Godwin pour toi, on parle d’indépendance là, pas d’annexion par un autre pays, c’est totalement différent! De plus, il me semble qu’il n’y a pas d’armée étrangère lors des référendums dans ces régions, non?

      Si tu ne comprends pas qu’on ne peut pas laisser impunément un pays annexer d’autres pays européens, c’est grave. Si on ne réagit pas, ça signifie qu’ils peuvent annexer l’Ukraine entière, la Biélorussie, la Pologne, les pays Baltes…. C’est pour cette raison qu’il est important de mettre tout de suite un frein à ça.

      •  » si on ne réagit pas, ça signifie qu’ils peuvent annexer l’ukraine entière, la bielorussie, les pays baltes…  »

        et mème la pologne, la hongrie, la tchequoslovaquie, la roumanie, la bulgarie…

        yalta, ça vous dis quelques chose ?

  • Pas tous les russes en effet, juste une écrasante majorité, n’en déplaise à mademoiselle.

  •  » putain de poutine…. « 

  • [ Poutine et la Russie ne sont pas la même chose, et il ne faudrait pas croire que tous les Russes …]

    Ce genre de prise de position est assez risible. Je suis de ces européens avertis qui s’opposent à une immixion de ‘U.E. et celle du socialiste B.O. dans l’imbroglio ukrainien et ces manipulations médiatiques de toutes les factions en présence. NOus ne sommes pas des gogos (à moins que …)

    Pourriez-vous nous citer un seul cas de pays où TOUS les habitants sont en ligne avec leurs dirigeants ?
    Ah oui, évidemment, l’auteure pourrait me rétorquer : la Corée du Nord.
    Cessons les désinformations !

    • Ce n’est pas lui qui a envoyé des groupes de terroristes renverser le gouvernement Ukrainien divisant ainsi le pays ou plus exactement appuyant sur les différences déjà existante.

      Et qui signe un traité avec des gens qui on prit le pouvoir par les armes.

      De mémoire à deux reprises l’Ouest est intervenue pour installer un gouvernement pro UE, je ne me souviens pas du contraire.

      • Quelle cynisme « basse besogne » face a des miliciens armés, c’est tout simplement honteux.

        Près de 200.000 Ukrainiens ont demandés le passeport Russe depuis le coup d’Etat (parmi ceux qui ne l’avait déjà pas. La Russie l’offre à toute personne qui a des raisons humanitaire évidente a le demander. Vous m’excuserez mais les nazi de Kiev ne sont pas de grands humanistes le sort du gouverneur de Lviv, nommé en décembre l’illustre, je vais allez plus loin au risque de choquer ce sont des criminelles sans fois ni lois qui ne respectes pas la vie humaine. Il est normal qu’un policier fasse l’ordre en particulier fasse a des groupes armés même ne vous en déplaise s’ils sont pro Bruxelles.

        Ensuite je considère qu’il n’y a qu’un seul président en Ukraine et qu’il s’agit de Yanoukovitch et que le président Égyptien s’appelle al Sisi, et je suis cohérent les deux cas ont des différance donfamentale:

        1)
        Ukraine : 100.000 personne à peu près avec une grande partis armés et ultra violente prend le pouvoir en chassant tout élus qui ne sont pas du clans des pro UE.
        Egypte: 30.000.000 de manifestant avec 17.000.000 de manifestant rien qu’au Caire, soit la PLUS GRANDE MANIFESTATION DE L’Histoire. Et qu’il n’y avait aucune arme à que je sache ou en tout elles n’ont pas été utilisés, la manifestation était pacifique.

        2)
        Ukraine: Ianoukovitch a été élu avec 64% sous le régime Youchtenko (pour ceux qui ne le savent pas et effectivement l’information est étrangement peu relayé, l’analyse médicale de ce dernier à Vienne a dit qu’il n’y avait pas d’empoisonnement et que le gonflement de son visage était due à une grippe aggravée, ce qui n’est pas un détail quand on sait que c’est sur la base de cette histoire qu’il y a eu un troisième tour) donc dans des conditions ou il semble difficile d’imaginer des fraudes en sa faveur.
        Egypte: Morsi a été élu avec 51% dans une situation ou les FM avait plus ou moins la rue (les procès actuels des FM le prouve).

        3)
        Ukraine: La cour constitutionnel n’a pas reconnue le coup d’Etat.
        Egypte: Le reversement à été reconnue légale.

        4)
        Ukraine: Les putschiste tienne un peu plus de 50% u pays plus ou moins et le reste et plus ou moins sous le contrôle d’autorité locales qui ne reconnaissent pas le coup d’Etat et considère Ianoukovitch comme seule président légitime.
        Egypte: Tout le pays est sous contrôle du président al Sisi.

        5)
        Ukraine: Là où Kiev gouverne c’est du fait de miliciens qui n’ont aucune qualification en principe qui sont simplement des hommes de mains du clan au pouvoir, bref le pouvoir tien sur la force brute.
        Egypte: Un référendum a été organisé et avec une très forte majorité et la grande participation de l’histoire de l’Egypte le renversement à été reconnu.

        • « les nazi de Kiev »

          C’est beau, un libéral qui recrache, mot pour mot, la propagande d’un des États les plus corrompus au monde.

  • Nous ne sommes pas « à l’aube » d’une nouvelle guerre froide : elle n’a jamais cessé. Mais les pouvoirs occidentaux le nient.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le 6 août 2014, je publiais un article sur La neutralité de la Suisse et la guerre en Ukraine. J'y rappelais que la neutralité de la Suisse trouvait son origine dans la défaite de Marignan (1515) à partir de laquelle fut mis fin à la politique d'expansion des Confédérés.

Après une courte période, entre 1798 et 1815, la neutralité de la Suisse a toujours été effective, jusqu'en 1989. Elle est devenue de plus en plus relative notamment à la suite de son adhésion à l'ONU en 2002, bien que deux articles de la Constitution suisse énoncent q... Poursuivre la lecture

J’ai eu l’occasion d’aller à l’European Liberty forum, dirigé par l’Atlas Network, qui a eu lieu la semaine dernière à Varsovie. Ce congrès a réuni de nombreux think tanks libéraux et prolibertés européens et nord-américains.

Ce forum a montré un point : le libéralisme n’est pas mort en Europe, il est bien vivant et bien actif. Malgré la guerre dans le pays voisin, la détermination des organisations défendant la liberté était bien présente.

En cela, l’European liberty forum a été une expérience rafraîchissante et très inspirante... Poursuivre la lecture

« La Commission européenne envisage un nouvel emprunt pour reconstruire l'Ukraine, dévastée par bientôt trois mois de guerre. » indique TF1 info qui précise « une éventuelle levée de fonds suscite toutefois des réticences dans les pays du nord de l'Union. »

Après 750 milliards d'euros de dette commune émise pour le plan européen de relance post-covid, Bruxelles se sent pousser des ailes et propose maintenant d’aider à la reconstruction de l’Ukraine.

Signalons à tout hasard à Bruxelles que l’Ukraine est encore en démolition, aucu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles