Obama à Bruxelles : une facture de 10 millions pour le contribuable

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Obama à Bruxelles : une facture de 10 millions pour le contribuable

Publié le 26 mars 2014
- A +

Par Axel Korbel

obama à bruxelles

La visite d’une journée du président américain Barack Obama à Bruxelles coûtera aux contribuables belges 10 millions d’euros selon le journal The Guardian.

Obama arrive dans la capitale belge mardi 25 mars au soir avec une délégation forte de 900 personnes, 45 véhicules et trois avions.

Il visitera un cimetière américain de la Deuxième Guerre mondiale et prononcera un discours au Bozar. Il déjeunera avec Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso puis assistera au sommet de l’Otan. Il repartira mecredi 26 mars au soir pour Rome.

Cette si coûteuse visite (plus de 400.000 euros/heure) n’arrangera pas le sort des Belges, dont l’État a accumulé une dette publique équivalente à 95% de son PIB.

À noter que Bruxelles accueille déjà au moins quatre sommets de l’UE par an, chacune de ces réunions coûtant 500.000 euros en frais de police et de transport supplémentaires.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • C’est un cimetière de la 1 ère guerre mondiale où reposent quelques dizaines de milliers de soldats américains et cela aurait couté 10 à 20 x – cher (en fonction des sources) que le chiffre que vous avancez.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Justine Colinet.

Scandale des masques, confinement, déconfinement, couvre-feu, reconfinement : on mélange tout et on recommence... On pensait avoir tout vu, mais c'était sans compter la fâcheuse tendance de la Belgique à copier, sans honte mais toujours avec un peu de retard, sur ses voisins français.

Cela a été le cas pour les masques (ou le manque de masques), pour les confinements, pour les couvre-feux. Alors pourquoi ne pas continuer sur cette charmante lancée ?

Ainsi donc, la rumeur court désormais depuis une diz... Poursuivre la lecture

Par Thierry Afschrift.

Parmi les villes européennes, Bruxelles et Anvers ont la triste réputation de figurer parmi les plus embouteillées. C’est dû à la fois à une préférence des habitants pour l’automobile, à un nombre considérable de navetteurs vivant à Bruxelles et y travaillant, à une insuffisance des transports en commun (la région n’a toujours pas de RER), et à une politique publique visant à créer le plus possible d’obstacles pour les automobiles, et à ne pas faire grand-chose pour résorber la congestion en ville.

Taxe kilom... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux. Un article de l'Iref-Europe

L’élection présidentielle américaine de 2020 a mobilisé un nombre considérable d’électeurs. Joe Biden et Donald Trump ont tous les deux battu des records en nombre de voix. En 2008, Barack Obama avait atteint 69,5 millions de voix et en 2016, Donald Trump en avait eu 63 millions.

Les deux candidats de 2020 dépassent chacun largement les 70 millions (on ne connaît pas encore le nombre exact, des vérifications étant en cours). On peut donc avancer que cette élection a mobilisé des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles