Mur du Çon

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Mur des cons (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mur du Çon

Publié le 8 mars 2014
- A +

img contrepoints138

Le déchaînement d’infos autour de l’UMP peut faire penser que ce parti « républicain » a de gros soucis d’éthique, voire de municipales. Mais remis en perspective, le lecteur cynique constatera que le hasard fait bien les choses, surtout si on ajoute crédit aux allégations du magazine Valeurs actuelles qui avait déterré un « cabinet noir » spécialement chargé par Hollande de contrer toute velléité sarkozienne de revanche.

Sur une douteuse accusation de financement libyen en 2007 en faveur de Sarkozy qui avait remercié son bienfaiteur en lui déclarant la guerre – c’est très cohérent – des juges frais émoulus de la pensée rose, enragés de vertu, ont repris les habitudes de Tonton en écoutant les conversations téléphoniques échangées entre le présumé coupable et son avocat de complice, ce qui laisse perplexe nombre de juristes.

Je ne me souviens plus, tout à trac, si les juges ont écouté aussi les conversations entre Cahuzac et son avocat. Mais, basta, la fin justifie les moyens. J’ai confiance dans la justice de mon pays, qui a, en son temps, repoussé dédaigneusement la plainte d’un citoyen aigri accusant le premier magistrat Hollande d’avoir bidouillé sa déclaration de patrimoine pour sa candidature, et cette autre sur les dépenses illégales de la concubine.

Et le fait que deux des juges instruisant le scandale d’État Sarko aient à l’occasion fait part de leur hostilité envers ce douteux personnage ne peut que me rassurer sur la pertinence de l’avoir affiché sur le fameux « mur des Cons », en si bonne compagnie.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles