Made in France E3 : « Jeu de mains, jeu de vilains »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Made in France E3 : « Jeu de mains, jeu de vilains »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 14 février 2014
- A +

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuées de réalité – Épisode 3 : « Jeu de mains, jeu de vilains. »

Par h16 et Baptiste Créteur.

img contrepoints048 jeux de mainsOn aura beau dire ce qu’on veut, la France est un pays si calme et si peu criminogène qu’un Président peut s’y balader en scooter. Bien sûr, il garde tout de même une escorte policière jamais dépourvue d’une arme à feu. Il a le droit, lui. Les citoyens normaux, désarmés et donc seulement contribuables, n’ont de toute façon rien à craindre. On est en France.

Et c’est en France que vit Arnaud, un garçon sympathique dont la joie effervescente est communicative.

D’un naturel frétillant, il n’hésite jamais, entre deux vibrations allègres de son abondante chevelure bouclée, à rendre service, à distiller les mots gentils et les conseils avisés comme d’autres distribuent les prospectus. Mais parfois, le destin se montre capricieux et joue des tours même aux plus sympathiques d’entre nous.

Et ce soir, le destin, bien français lui aussi, est même chafouin. Alors que la nuit, franchement fraîche en ce mois de février, s’est déjà installée sur la ville, Arnaud rentre tranquillement de son cours de Krav Maga, quand il se fait soudain héler par un triplet de jeunes gens. Arnaud comprend instinctivement qu’il va devoir ici composer avec l’un de ces groupes de jeunes, généralement festifs, souvent bruyants, peu citoyens mais parfois déçus voire franchement rétifs. Dans un quartier pourtant normal, à la fin d’une journée pourtant tranquille, Arnaud sait qu’il va devoir faire face à une situation dont on se sort difficilement sans heurts.

polite self defenseLes petites gouapes l’accostent et lui font rapidement savoir, avec un langage délicieusement fleuri et une insistance peu ouverte au débat, qu’ils apprécieront grandement la générosité dont Arnaud saura faire montre en leur offrant une cigarette. Arnaud, qui ne mange ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé, et qui ingurgite scrupuleusement cinq fruits et cinq légumes par jour avec une eau parfois pétillante mais bien Made In France (c’est fou !), n’a bien évidemment jamais sombré dans la nicotinomanie. Lui qui s’évertue à conserver un esprit sain (et citoyen, n’est-ce pas) dans un corps sain, s’adonner à la cigarette (même électronique), c’est, quelque part, échouer à repousser l’industrie du tabac, le capitalisme éhonté, et, quelque part, une certaine forme de fascisme de consommation, hein, voyez-vous, parce qu’enfumer les autres tout ça, c’est mal. Bref : Arnaud ne fume pas, et doit malheureusement renoncer à toute générosité à ce sujet.

Mais les fripouilles n’en démordent pas : selon elles, Arnaud aurait une fâcheuse tendance à faire le chien, serait issu d’une relation hors mariage, et camouflerait mal un égoïsme peu approprié en ces temps de disette financière. Le petit groupe continue à faire monter la tension au point d’insinuer qu’il aurait eu volontairement quelques coïts avec sa mère, ou sa sœur (les propos ne sont pas toujours clairs, et la confusion de vocabulaire rend le dialogue un peu âpre entre Arnaud et le groupe).

Fair play, Arnaud les prévient ; champion interdépartemental de Taekwondo et pratiquant assidu depuis huit ans de Krav Maga, il ne s’en laissera pas conter facilement mais il souhaite cependant trouver avec eux une issue pacifique (et intérieurement, ça l’ennuierait beaucoup d’esquinter sa toute nouvelle marinière que sa bonne amie Fleur lui a offerte pour la Saint Valentin). Étonnamment devant cette proposition pourtant équilibrée, ses interlocuteurs refusent et expriment ouvertement le souhait de « niquer sa race », chose qui doit leur sembler d’autant plus facile qu’Arnaud n’a pas une carrure spécialement impressionnante, et que cela résonne pour eux comme un défi.

De façon prévisible, ce sera le plus petit et le plus nerveux de la troupe de semi-habiles qui devient le premier de ses agresseurs ; malgré sa surprise (tout se passe fort vite, dans ce monde), Arnaud parvient à parer la gifle. Malgré sa nervosité, il les met à nouveau en garde qu’il pourrait leur en cuire, et réitère malgré tout son souhait de se séparer sans blessures d’un côté ou de l’autre. Sa proposition est pourtant à peine achevée que le premier impétrant revient à la charge.

Arnaud, tout en parant sans mal le coup de poing de son agresseur, lui place un direct précis dans la mâchoire. Le coup, parfaitement exécuté, met durablement le freluquet hors de combat. Mais au lieu de reconnaître leur défaite, les autres tentent de se jeter sur Arnaud, l’un d’eux sortant même de la poche de son costume traditionnel (survêt’-basket-casquette) un couteau à cran d’arrêt. Ce qui devait arriver arrive, et assez vite : après un combat de quelques secondes à peine, les fripons gisent au sol, Arnaud ayant tout de même encaissé un coup de poing dans les côtes.

Un détail le frappe cependant : autour de l’un d’eux commence à se former une flaque de sang. Eh oui : dans la courte agitation qu’aura constitué l’altercation, l’un des agresseurs a glissé sur une plaque de verglas et s’est fracassé les dents sur la chaussée. Sans attendre, Arnaud appelle les pompiers, préoccupé par le sort de l’individu désormais inconscient. Pendant ce temps, les autres canailles s’enfuient sans demander leur reste et sans s’occuper plus que ça du sort de leur infortuné camarade d’arsouille.

Malgré tout, Arnaud est charitable et décide d’accompagner le blessé aux urgences. Il remplit une déclaration de police, racontant la scène aussi fidèlement que possible, et ne manque pas d’invoquer la légitime défense, évidente.

self defense pro tip

Sa surprise sera grande quelques mois plus tard lorsqu’il est convoqué au tribunal. Il appert en effet que l’utilisation de ses aptitudes au combat le rend coupable d’une utilisation de force supérieure à celle de ses agresseurs. En effet, le couteau n’a pas été retrouvé, et le jeune déçu blessé (qui aura obtenu 9 jours d’incapacité totale de travail auprès d’un médecin plein de commisération) s’est empressé d’évoquer le racisme pour expliquer la rixe qui l’a mis à mal. Moyennant quoi et comme il n’a pas fui après la fessée mémorable qu’il a administrée aux petites frappes, ce qui lui aurait évité pas mal de paperasse, il est condamné à deux ans de prison avec sursis, le racisme s’étant ajouté aux coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de 8 jours.

C’est un verdict fort gênant, parce qu’ainsi, Arnaud perd tout espoir de devenir un jour l’avocat qu’il a toujours rêvé d’être, son casier judiciaire n’étant plus aussi vierge que son cœur est pur.

Eh oui, en France, jeu de mains, jeu de vilains !

Cette histoire est loin d’être totalement imaginaire. Si elle vous rappelle quelque chose, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

Voir les commentaires (52)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (52)
  • Une coquille là: Il appert

    Sinon, on dit ienche et non chien.

    Bravo pour ce billet de St Valentin, qui à défaut d’être tendre est très drôle.

    On devrait tous avoir un spray avec un mélange de: viakal, vinaigre blanc, acide, javel pure dans son sac à main, ou sa voiture.

    Cela ne tue pas l’agresseur, ne laisse pas de traces visibles autre que la fonte des yeux. Bref c’est certifié Duflot et ecolo. Et surtout c’est pas chère.

  • Effectivement, pour ce cas là, je crois que le droit n’est pas à blamer…
    Comment prouver devant le juge que ce n’est pas Arnaud, individu surement fort sympathique mais du reste légèrement naïf, qui a agressé sans vergogne ces trois « pauvres » jeunes gens? (situation tout aussi probable finalement)
    Au regard de la loi, en l’absence de preuves, j’imagine que les témoignages des deux parties sont sur un pied d’égalité (encore heureux) mais que la victime est celle qui a les dents éclatés (et ça, ça doit faire pencher la balance). Je ne m’y connais pas beaucoup en droit, mais je comprend la décision du juge.

    Je trouve que cette histoire, intéressante, ne reflète pas souvent la réalité, combien de personnes se promènent seul le soir tout en étant champion de kung fu? Dans la majorité des cas, les agresseurs ont bien souvent ce qu’ils veulent…
    Moralité? Éviter de se promener seul le soir? Toujours avoir une bombe lacrymo en poche? Je n’ai pas la réponse à cette question…

    • Je pense au contraire que l’évaluation des faits devrait mettre la puce à l’oreille du juge: quelle petite frappe irait agresser autrui pour rester aux côtés de l’autrui en question en attendant les secours et les forces de l’ordre une fois sa raclée administrée?

      • Le juge ne se base que sur les faits, et rien d’autre. Arnaud, aussi sympathique qu’il puisse paraitre, pourrait être un sadique à la orange mécanique. En attendant, celui qui a les dents éclatés, c’est l’autre et pas lui. Le juge basera son jugement sur ces faits.

      • Le juge veut éviter d’être jugé selon la morale bobo-bien-pensante, de la a ce qu’un journaliste de libé traine dans le coin, sa carrière pourrait se couvrir de nuages.

        Donc on juge selon les canons de la doxa des bisounous multiculturalistes : si un blanc fracasse un noir c’est une intolérable résurgence du colonialisme et fatalement le fachisme attend pas loin tapi dans l’ombre.

        Si comme le juge je pense a ma carrière, je juge comme lui.

        Bon plus sérieusement, on connait la position binaire des tribunaux sur ces sujets : si tu ne voulais pas etre coupable, il fallait accepter de rester victime.

    • c’est quoi ce post ? du racisme ordinaire ?

       » Objectiviste, il est en quête d’une nouvelle Atlantide. » ?

      • Et vous, cher contributeur, en quête de quoi êtes-vous?

      • « Bien sûr, il garde tout de même une escorte policière jamais dépourvue d’une arme à feu. Il a le droit, lui. »

        Oui comme tous les Présidents, comme tous les chefs d’Etats de n’importe quel pays …

      • Non. Je ne sais pas où vous voyez du racisme ici, mais n’hésitez pas à nous éclairer.

        • Si le racisme c’est l’excuse de base du socialiste en France. L’excuse du gentil lyssenkiste qui n’hésiterait pas à mettre dans un camps un riche, un banquier ou un mec qui ne pense pas comme il faut et qui n’a donc rien à faire dans son monde, …

      • Moi non plus, je ne voyais pas ce que cette phrase voulait dire… Et puis, je me suis cultivé.
        A vous d’en faire autant…

      • Vu l’absence totale de mentions relatives à des propos racistes, MIROIR MAGIQUE. Pierre, vous êtes raciste.

        • Ahhh mais la bête immonde est parmi nous en fait!

        • le fait de poser une question veut dire ? veut dire quoi ?

          je pose une question et je me fait accuser de la question que je pose ?

          arnaud est’il milliardaire ? DONC je suis milliardaire …

          je vous laisse deviner la faille de votre raisonnement ..

        • sinon quand je vois « Krav Maga, … « niquer sa race »,  » je me suis permis de poser la question, car le premier terme fait référence a:

          « Le krav-maga, également écrit krav maga (de l’hébreu : קרב מגע ; ˈkʁav maˈɡa, littéralement combat rapproché), est une méthode d’autodéfense tchécoslovaque. À l’origine, il a été créé par Imi Lichtenfeld, pour protéger la communauté juive de Bratislava dans les années 1930. Il a, depuis, été adopté par Tsahal et le Mossad, .. extrait de wikipedia ..

          le deuxième terme n’est pas des plus communs …

          C’est pour cela que j’ai posé la question … mais il est vrai que sur ce site, il est plus habituel de remuer la tête d’avant en arrière que de poser la moindre question pas 100% en accord avec le rédacteur …

          par contre après , gavade des lecteurs sur la collaboration .. et tout le reste .. il suffit de vous allumer une étincelle et on voit votre déchaînement … plus de bêtise que de haine, du moins j’espère …

          • Vous n’avez pas posé de question, mais lancé une accusation, et le fait de l’avoir suivie d’un point d’interrogation ne change rien.

            Et je crains de vous rejoindre sur une partie votre analyse: vous pouvez haïr autant que vous le voulez, votre bêtise sera toujours plus grande que votre haine

          • Donc pour vous, parce que sont employés un terme en rapport avec la communauté juive et un autre « peu commun », l’article est raciste ? Il faudrait donc interdire tout terme vaguement rattaché à une communauté particulière et tout le vocabulaire argotique pour ne pas être soupçonné de racisme ?

      • Arnaud, avec des boucles….il n’aurait pas un nom en Montebourg ?

        Bah, toute ressemblance avec la réalité est fortuite. Le quartier est normal, une bande de jeunes….

        Rien de raciste là dedans. Vous avez des quenelles dans les yeux ou quoi ?

        • Oh que oui, les visages gris (de tristesse et de fatigue, pas la race, hein….), la peur de l’autre et du lendemain.

          Je vois cela dans les regards, oui, un peu de partout en ce moment. Je me réfugie alors dans Atlas Shrugged. Mes songes, mes rêves d’évasion, de devenir enfin un humain respectable et respecté. Je ne jette pas la pierre à pierre, à paul, jacques, momo et autres…

          Le mal, n’est pas humain et il a un nom: socialisme.

        • Pov bête quand même. Un canari c’est pas mieux, et je ne parle pas des poissons rouge !

          Avant la SPA, les fermiers avaient des chèvres. Maintenant, pfff, le monde tourne à l’envers. Rien ne va plus madame Denise.

          D’ailleurs dans les grandes villes, il devient de plus en plus difficile d’adopter une femme. Bah oui, ça tient pas bien longtemps. Moi je dis, rien de tel que le retour aux sources du passé et de la terre.

          Adoptez donc une chèvre et vivez à la campagne.

        • Ah ne me parlez pas de peste féline, je n’en ai pas supporté plus de vingt qui ronronnaient sans arrêt, sur mes genoux, les uns sur les autres, sur les meubles et les corniches d’armoires!
          Ce qui fait qu’en tant qu’adorateurs du vivant, nous étions tous au vert; et d’ans verts en ans verts, nous avons profité de l’expérience qui nous unissait, et nous nous sommes tous autorisés le droit de vivre libres et cachés; Quand la bête fut venue, nous n’avons pas adoré le plat âne à la ramure ridicule en forme de petit totem qui trônait au palais, mais plutôt craint le vulgaire imbécile qui en sortait trop souvent…

      • Ça alors, c’est très juste! Encore une conséquence nuisible des stéréorypes que la société nous impose à l’insu de notre etc….
        Mais que fait l’Ecole? Méchants préjugés!
        Sortez de ce corps!

      •  » et me rappellent les heures les plus sombres de notre histoire. »

        mon dieu ..

      • C’est quoi ce commentaire, la réponse pré-enregistrée du parti communiste sur ce genre de sujet?

      • C’est celui qui dit qui est !!!!

        Objectivement la vérité… Des lâches cachés derrière des mots, voila où en est ce pays entre vos mains ! La fracture entre vous et moi est devenue tellement vertigineuse que j’en pense l’issue fatale…

      • Comment diable,Pierre,avez-vous deviné l’origine ethnique des agresseurs,alors qu’il n’en est fait aucunement mention dans l’article?

    • S’il faut se balader avec une lacrymo, on est tombés bien bas!
      J’ai vécu un truc pas loin de ça (pas pour des clopes mais pour ma carte bleue). Malheureusement, je ne suis pas champion d’arts martiaux et seul contre 8, c’est rude, mais sur le nombre, au moins une paire a bien ramassé.
      Au moment de donner le signalement aux poulets, c’était assez absurde : demander à des policiers de retrouver 8 personnes en « costume traditionnel » dans une ville du sud de plus de 200k habitants… on se fait pas d’illusion.

  • Cette histoire est à rapprocher de celle vraie de l’élue qui s’est fait chourer sa thune à un DAB et qui vient chougner dans le micro que le Français ne fait pas acte de civisme… moi, le premier je tourne la tête par civisme personnel, j’ai pas envie de me retrouver devant un connard, comment qu’on dit déjà ? ah ouais flic, qui va, au bout de trois heures me soupçonner de complicité, on sait jamais y’a tellement de voyous…

    •  » j’ai pas envie de me retrouver devant un connard, comment qu’on dit déjà ? ah ouais flic, »

      tu es prêt à le dire en face … ou tu te réfugies devant ton anonymat ?

      courageux va !!

      • Espèce de connard, je les ai dénoncé au procureur…

      • dire a un flic que c’est un connard, ca s’appelle outrage a agent, c’est interdit, donc le faire n’est pas du courage mais de la stupidite. Par contre, on a encore le droit de le penser non?

        L’article ne fait aucune reference aux origines des protagonsites mais toi tu y vois du racisme, a cause de tes prejuges: bref le seul raciste ici c’est toi. Et te justifier en disant que le Krav Maga est un sport invente par des juifs, ca en devient comique: oj doit remonter aux origines de n’importe quel sport pour s’assurer de ne rien dire de raciste? Comme ca a ete invente par des juifs, ca veut dire que seuls les juifs le pratique? C’est triste de lire des trucs pareil.

        Va niquer ta race est une insulte plutot courante, que j’entends regulierement entre personne de loa meme origine: genre, je joue aux jeux video avec mon frere, je lui fais un mauvais coup, il me dit « va niquer ta race » comme il aurait pu dire « saperlipopette ».

        Quand on voit du racisme partout en general c’est qu’on est pas net.

        • l’outrage à citoyen ça existe aussi, c’est la raison pour laquelle je puis me permettre, de toute façon je n’attends que ça, peut-être que leur petit QI leur permet de se douter. D’ailleurs j’ai informé le procureur que je ne saisissais pas leurs copains comme je pourrais le faire.

        • Je pratique le krav tout en étant catholique breton et mon prof se prénomme Aziz. Et il nous a toujours dit: tapez et barrez-vous.

  • En ce qui concerne les techniques de self-défense je préfère, parce que j’ai pratiqué, l’Haîkido, il y a une dimension philosophique, un équilibre psychique après l’entrainement, vraiment super.

    • Pour pierre, il n’y aurait pas une prise spéciale ?

      Genre je te déboîte délicatement le bras, je t’arrache tendrement la main, et je te fais un petit bisou sur la joue pour faire la paix. (Je déconne, pour changer, mais c’est le 14 Fév, c’est important de montrer son amour aux autres)

      • le principe de l’haikido est de se servir de la force et de la haine de l’autre, à son avantage bien évidemment. Pierre a un avantage il n’a que la haine et pas la force, j’aurais préféré qu’il ait les deux…

  • C’est texto ce que m’a dit un petit bout de femme ceinture noire fichée – « il m’agresse je le rétame et je me casse direct parce que considérée comme armée »… How weird !!! Elle devrait attendre de se faire violer AVANT de les rétamer ?! Vous pouvez toujours venir m’expliquer, je refuse de comprendre…

  • Article pour le moins IMPOSSIBLE à publier dans un journal de gauche – oh la la le tohu bohu, enfin je voulais dire le bordel monstre !!! – ou dans un journal de droite, si pétochards ces tocards qu’ils en arriveraient à nous faire admirer ceux d’avant-guerre comme héroïques… Si si !!! Les « le point » avec des tribunes « qui a peur de l’égalité » ou pro-guerre du genre du philosophe truc… Et je vous passe les « papiers  » sur la manif pour tous » un « défilé d’extrème-droite » que j’ai vu y fleurir… « Conservateurs » aurait déja été un terme extrème pour cette manif – dont ni je ne suis ni ne soutiens, juste la liberté d’exprimer ses idées… – mais « le point » les définir comme « extrème-droite » a disqualifié « le point » comme organisme de droite… C’est la gauche déguisée…

    Ils veulent la guerre sémantique ils l’auront… Regardez libé tandis que valeurs actuelles se fait connaitre… Il y a de la place pour de nouveaux médias, regardez le blog de H16 son succès, il y a de la demande que le point ou le figaro essaient de recanaliser avec des articles abjects – on devrait dire nauséabonds pour leur rendre la pareille… Ils déshonnorent le libéralisme alors que celui çi voudrait être leur allié pour refonder ce pays, jamais ils n’éduquent les lecteurs avec les penseurs libéraux comme ici sur contrepoint, JAMAIS ! Ils sont la tragédie du crime dont on les accuse, le « neo »-liberalisme, non seulement ils plaident coupables mais ils saluent le socialisme égalitariste – osons comme eus sortir les injures… – des léninistes médiocres et jaloux…

    Mes amis, il est temps de les boycotter, la fin est proche et après la fin la reconquista libérale… Il est temps pour eux de finir comme libé et pour nous de hâter leur trépas… Pas grand monde en vérité ne s’en apercevra mais quel pied de voir finir les ordures dans la poubelle !!! Soyez membre du réseau « libéral », détournez vos proches des mirages gauchistes, donnez leur à lire les blogs, les livres, les pdf – gratuits !!! – des penseurs de la Liberté, organisez votre Résistance, vos désobéïssances LEGALES – consommations, medias, protestations… Soyez INVENTIFS !!! Votre nature par essence…

    Ne comptez sur personne – si dix viennent c’est dix de gagné, et si dix ramènent dix c’est bientôt une armée !!!

    To be continued – Baptiste ou H16 sont notre futur…

  • Si tous le faits divers etaient contés de cette facon on progresserait dans ce pays…Cela change des « racailles « , « jeunes  » ect…

  • Article comme d’habitude rédigé subtilement, par M. Créteur, dont le talent si l’on en croit la photo (attention au « grooming » quand même hein!) n’a pas attendu le nombre des années…

  • Cette histoire me fait mal, mal mal !
    C’est dégueulasse de lire ça un soir de la St Valentin ! 🙁

    • Voyons Florence, on ne va pas sur un site libéral pour chercher l’amour… tout au plus pour lui laisser un place ailleurs dans notre vie, j’espère.

      • plutôt l’ humour, je trouve Contrepoints très drôle.
        Les libéraux me rappellent parfois les communistes qui sont capables de dire  » vous savez Staline n’ a pas été un bon communiste, les bonnes méthodes n’ ont pas encore été appliquées, une société communiste c’ est possible….blablabla ».
        Ici c’ est pareil, même humour, même absence d’ auto-dérision, plus cérébral et moins bandant.

  • Elle me rappelle quelque chose cette histoire…ah oui,la mienne d agression,vaguement ressemblante,c etait il y aura 2 ans cet automne;ce soir la il est 22h00 je suis a executer mon travail qui est de transporter des choses d un endroit a un autre,en fourgonnette je suis toujours.
    Je suis proche du lieu de livraison,region viticole,devant moi un chien lui prend l envie de traverser,l inevitable arrive:chien mort;je suis sorti et suis plutot emu a la vue du chien agonisant,comment ne pas se sentir..coupable et responsable(contrairement a certains autocrates bouches inutiles qui se sentent a peine responsables de situations ou la mort interfere aussi parfois) je suis peut etre sensible..
    Une ribambelle de ..de gens vont peu apres faire leurs apparitions,des mioches jusqu aux parents;scenes insoutenables du bambin pleurant toutes les larmes de son corps a la vue du chien mort(a ce chapitre j entend beugler celui qui m apparaitra comme la panse a vin patriarcale « qui c est qui a laisser le portail ouvert »!?!);il y a peut etre six personnes ensuite,ados filles et garcons.un morveux s essaiera a me faire peter mon service trois pieces d un coup de savate qui me marquera legerement la cuisse,ne trouvant d oreilles rationnelles a mes vaines explications je demande a parler aux parents,qui arrivent,la genitrice etant illettree j aborde le pere..trop pres Dom!Un mechant crochet a la tempe de sa part en me gueulant « tu roulais trop vite »ma reaction fut de le pousser au niveau du torse et il recula,tituba plus ou moins(si je riposte d un uppercut par exemple ce sera fait avec des bras nettement plus musculeux qu un certain Tyson..mais je ne suis pas bagarreur,et use de ma force pour le travail)
    Parmi la clique,le clan,une ado me secoue les synapses en me disant »allez vous en ca va degenerer! » alors je file en remontant fissa dans la camionnette.
    Degenerer?Mal tourner?Mal fini ce fait banal somme toute?Possible,je raconte ma mesaventure a un recemment collegue de la region,il m arrete au debut de l histoire en me disant »ah oui!au grand portail vert »..je le regarde etonne,il m apprend qu il a exercer l emploi de gendarme pendant 5 ans et est deja intervenu chez le « sedentaire »:le sieur quand il est impregne de vinasse tir au fusil vers les etoiles j imagine..
    par la suite je pensais..que se serait il passe si le soir la ma panse a vin possiblement avine ou un ado casseur de vaisselle precieuse avaient eu dans la main cette arme?:Dom simple chauffeur livreur,tuer ou au moins plomber apres avoir tuer un chien au dire de celui qui presse la detente..article qui apparaitrait ou?bah dans la colonne des chiens ecrases(humour noir je sais,mais bon,dans un pays foutu c est souvent ainsi).

  • Je suis une gentille fille pleine de bonnes intentions et d empathie pour le monde …qui n en a que faire .
    Pour une société ou les victimes sont toujours à l origine de la raclée qu on leur inflige ou les redresseurs de tort se mêlent honteusement de ce qui ne les regardent pas . Plus de place pour moi dans un monde ou la justice n a d équité , que pour ce dont elle a peur . La loi n est plus dans le respect d’ elle même mais dans celui de la force , force physique, politique, force de la pensée unique , force de la puissance du formatage de notre pensée par les médias bien pensants . Ce monde m écœure.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nul n’a le droit de se faire justice soi-même. Cet adage de sagesse est la base même de la vie en société, pour éviter les abominations de la loi du Talion ou de la vendetta, ou des vengeances individuelles occultes.

Le Président Macron en déplacement à Fouras a précisé sa position sur la légitime défense suite à la mort d’un des quatre cambrioleurs qui entraient par effraction chez un agriculteur :

"Chacun doit avoir la sécurité et c'est le devoir de la puissance publique de l'assurer. Mais, je suis opposé à la légitime défense... Poursuivre la lecture

par h16

Intéressant développement aux États-Unis où, après un procès dont le verdict a mis du temps à tomber, Kyle Rittenhouse a finalement été acquitté de tous ses chefs d'accusations : alors qu'il y a un an la presse n'avait cessé de présenter le jeune homme comme un fou de la gâchette ayant fait un massacre lors d'une manifestation à Kenosha, après plusieurs semaines de procès, les jurés ont pourtant conclu qu'il était totalement innocent.

Ce verdict ne surprendra que ceux qui se sont contentés de lire les explications fourni... Poursuivre la lecture

Par Guillaume Moukala Same.

Dans L’Action humaine, l’ambition de Ludwig von Mises est d’élever l’économie au statut de science au même titre que les sciences dites dures, c’est-à-dire d’aboutir à des connaissances objectives sur les lois qui gouvernent les phénomènes économiques. Le génie de Mises a été de percevoir dans la méthode géométrique des opportunités pour le développement des sciences sociales.

Ce qui distingue les sciences sociales (ou sciences de l’action humaine) de toutes les autres est que l’Homme est son propre o... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles